AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782812609916
180 pages
Editions du Rouergue (06/01/2016)
3.68/5   87 notes
Résumé :
Cette saison-là, les loups sont revenus dans la vallée. Et Nadia est arrivée. Nadia dont Estelle n’avait jamais entendu parler. La sœur jumelle de son mari pourtant. Après quatre années passées à New York, elle s’est installée dans le chalet de l’ubac, chez les jeunes époux. Là où ils ont fait leur nid voici quelques mois à peine, juste après leur mariage. Mais avec la présence de Nadia, quelque chose a changé. Estelle a commencé à avoir peur. Peur pour son bébé. Sa... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (32) Voir plus Ajouter une critique
3,68

sur 87 notes
5
6 avis
4
16 avis
3
6 avis
2
1 avis
1
0 avis

Annette55
  26 mars 2017
Voici une famille heureuse dans une petite station de Savoie : Jérémy et Estelle gérent un bowling..
Le bonheur de la narratrice est bientôt perturbé par l'arrivée de Nadia, rentrée des Etats- Unis, la soeur jumelle de son mari, dont elle ignorait l'existence , Nadia, ni sympathique, ni chaleureuse...
Des incidents commencent à se produire.......
Dans ce huit -clos de l'Ubac, écran sombre, au sein de cette nature magnifique, la lumière est personnalisée par la joie de vivre de Jérémy et le sourire de Lilas, la petite fille du couple, âgée de six mois, vite assombris par la ténébreuse et vénéneuse Nadia, possessive, jalouse, imprévisible, étrange , qui dérange et perturbe......
Les personnages sont habilement cernés..
La tension va crescendo.
L'auteur maitrise parfaitement les codes du thriller psychologique, instille le malaise par petites touches, retrace les stigmates enfouis des personnages, en exhumant leur passé , questionne le côté parfois pervers et troublant de la gémellité .....
Elisa Vix nous balade, nous fait douter sans aucun temps mort.....
La manipulation agencée au cordeau nous emporte, nous happe, : vigilance, angoisse, crainte, terreur!
Un roman noir bien mené où le suspense et l'attente angoissée, glaçante et déstabilisante prennent le lecteur aux tripes.
Excellent !
Une mise en abîme et en haleine où tout bascule jusqu'au retournement final à la dernière page..
Une lecture agréable , rapide et simple , qui pourrait faire l'objet d'un mise en scène !
Bravo à l'auteur que je ne connais pas !



+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          410
Ziliz
  16 février 2020
C'est peut-être parce que la vie ne lui avait jusqu'alors rien donné qu'Estelle a tout pris, vite, très vite, trop vite lorsque l'occasion s'est présentée : Jérémy, le propriétaire du bowling de cette station alpine, est devenu son mari, et ils ont eu un bébé dans la foulée. Une affaire pliée en quelques mois ! Est-ce bien raisonnable ?
Abandonnée par une mère alcoolique, enfant "de la DDASS", la jeune femme est enfin heureuse - comblée, même. Mais un jour surgit Nadia, la soeur jumelle de Jérémy, dont Estelle ignorait l'existence. Après quatre années aux Etats-Unis, il semble aller de soi que sa vie soit désormais au côté de son frère chéri. Si Nadia se montre de plus en plus intrusive pour Estelle, Jérémy s'accommode très bien de la cohabitation et n'y voit aucun problème (ah, les oeillères - ou la lâcheté ? - masculines 😏).
Thriller domestique oppressant, presque en huis clos.
La tension monte tandis que les événements inquiétants se multiplient, au gré de tempêtes, de fenêtres brisées et de promenades périlleuses dans la neige.
L'auteur utilise un procédé classique (courant aussi dans la vraie vie lorsque deux personnes ne parviennent plus à se supporter) : qui fait quoi ? X est-elle réellement malveillante ? ou Y serait-elle jalouse et parano ?
Même le dénouement n'apporte pas de réponse tranchée, l'auteur nous laisse libre d'interpréter, et le malaise subsiste.
Lecture agréable, que j'ai trouvée en-deça du dernier titre d'Elisa Vix ('Elle, le gibier'), sans doute parce que j'ai déjà lu/vu ce genre d'intrigues trop de fois. Et que les menaces autour de bébés et enfants me crispent tellement que je me mets vite à distance.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          380
Il_voyage
  13 novembre 2020
Attention, petite pépite !!!
@Ubac, du franco-provençal opacus : obscur, sombre ...
Roman noir, thriller psychologique, plongée dans les tréfonds de l'âme humaine ...
Nous sommes dans les Alpes, une station comme il en existe tant ...
Un jeune couple, Estelle, Jérémy et leur petite Lilas ...
Et puis Nadia, la soeur prodigue de Jérémy, de retour ...
Tout bascule, tout dérape ... Une atmosphère qui se dégrade, qui devient oppressante, la peur qui s'installe, la paranoïa, l'instinct de survie ... Jusqu'au drame, au dénouement final ...
Je n'en dirai pas plus sur l'intrigue, pour ne rien dévoiler, vous laisser la surprise ...
Mais quel talent de @Elisa Vix ! Pour camper les personnages avec une économie de mots (moins de 200 pages), pour faire de la montagne, cadre du récit, un personnage à part entière, pour nous entraîner à sa suite sur les traces d'une femme qui lutte pour protéger son enfant, sa propre vie ... Mais est-ce vraiment le cas ? Qui est victime ? Qui est coupable ?
Et j'en viens à la raison de mon coup de coeur pour ce roman : je l'ai lu - et relu dans ma tête -, des proches l'ont lu - ma femme, ma soeur - et, tous, nous sommes incapables de dire avec certitude quel est le fin mot de l'histoire ... Qui est victime ? Qui est coupable ? @Elisa Vix réussit le tour de force de laisser toutes les hypothèses et interprétations ouvertes, et toutes sont crédibles ...
À lire absolument ! Ne serait-ce que pour avoir d'autres avis !!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
sylvaine
  17 janvier 2018
L'ubac (du franco-provençal, opacus : obscur, sombre) désigne dans les Alpes les versants d'une vallée de montagne qui bénéficient de la plus courte exposition au soleil.
Ubac où quand à Val-Plaisir, une station de skis savoyarde, débarque Nadia , jeune femme sculpturale mais glaciale et glaçante, la vie d'Estelle bascule du côté sombre. Nadia est la soeur jumelle de Jérémy son époux. Surprise que ce dernier ne lui ai jamais parlé de sa jumelle , Estelle fait bon accueil à Nadia . Mais les jours passent et leurs rapports deviennent tendus ,de plus en plus agressifs jusqu'au moment où Estelle commence à avoir peur pour elle et surtout pour Lisa leur petite fille. Elle se refuse à dramatiser mais elle n'a personne vers qui se tourner même son mari semble être devenu un étranger , Nadia arrivera t' elle à ses fins ? Arrivera t'elle à détruire le couple, à mettre en danger la vie de Lisa ? C'est sans compter sans la louve qui vit en chacun de nous.
Une atmosphère lourde , pesante, stressante mais à mon grand regret je me suis agacée à cette lecture , je n'ai pas pu adhérer à cette histoire tellement tirée par les cheveux qu'elle en devient par moment incohérente . Une grosse déception , j'avais gardé en souvenir le remarquable Andromicmac , sans doute un roman de facture plus classique mais ici je n'ai pas pu monter dans le train. Dommage!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
Bazart
  07 avril 2016
Si Élisa Vix n'était pas présente le week end dernier pour dédicacer son nouveau roman, celui ci était sélectionné pour le PRIX POLAR EN SÉRIES décerné lors de la journée professionnelle du festival.
L'ubac du titre évoque le versant moins ensoleillé d'une montagne alpine, ce qui fait référence à la part sombre d'un individu.C'est le cas dans cette histoire vénéeuse qui à l'instar du faux semblant de Cronenberg insiste sur le coté pervers et trouvlant de la gémellité,
S'appuyant sur le côté troublant que peuvent parfois inspirer les comportements de certains jumeaux, la relation fusionnelle du frère et de sa soeur décrite dans Ubac, ajoute au malaise et à la tension développée.
Sur une intrigue de thriller psychologique a priori banal Elisa Vix maitrise totalement sa narration, et en racontant son récit à première personne du singulier par cellle qui semblerait etre la première victime de ce couple de jumeaux infernaux, Elisa Vix se permet de faire monter le suspense doucement mais surement. de la belle ouvrage!!
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150


critiques presse (1)
Liberation   14 mars 2016
Un vrai bonheur pour qui aime être attrapé par une intrigue et une atmosphère.
Lire la critique sur le site : Liberation
Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
Annette55Annette55   26 mars 2017
"Je ne voulais plus être celle qui s'efface.Je ne voulais plus être une agnelle.
Comme une louve, je défendrais mon petit jusqu'à mon ultime goutte de sang ..."
Commenter  J’apprécie          180
Il_voyageIl_voyage   13 novembre 2020
La petite phrase assassine avait suspendu le temps et m'avait catapultée quelques mois plus tôt. Elle se cogna aux souvenirs, vira sous le vent du passé, revint comme un boomerang me frapper de plein fouet.
Sous le choc, je ne tremblai pas. Ma torpeur reflua.
Je m'ébrouai, plantait mes prunelles métalliques dans celles de Fabien. Il s'écarta, sa main relâcha sa pression sur mon bras. Ses lèvres remuèrent à nouveau silencieusement. Je sais que c'est toi. J'articulai à mon tour. Tu ne sais rien.
Nous nous toisâmes pendant de longues secondes. Je ne cillai pas.
Le premier, Fabien baissa les yeux et se retira.
Je le suivis du regard, les narines frémissantes.
Mon pouls était calme.
J'étais au-delà de la peur.
J'étais une louve.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
lau2810lau2810   27 avril 2018
Avec une facilité déconcertante, l'aigle vira au-dessus de nos têtes. Témoin muet de mon forfait. C'est de la légitime défense. Pense à Lilas.
Plus qu'un pas. Je levais des mains tremblantes. Une secousse et Nadia disparaissait à jamais. Tout redeviendrait comme avant. Personne ne saurait.
A part l'aigle...
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   27 février 2016
Les chutes de neige sont un spectacle dont je ne me lasse pas.
Il y a les flocons petits et piquants comme de minuscules glaçons qui semblent gifler l’air, les gros ventrus et collants, mes préférés, qui transforment en paysage féerique la plus abominable des ZAC, les fins qui tombent dru et mouillent comme une pluie…
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   27 février 2016
Toutes les mamans le savent, le bain est un moment privilégié. L’occasion d’un doux corps à corps. En général, les bébés adorent ça. On peut les papouiller, les chatouiller, les caresser, embrasser les bedons tendus, les petons minuscules…
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Elisa Vix (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Elisa Vix
"Qui voit son sang" d'Élisa Vix - Interview 1
autres livres classés : thriller psychologiqueVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2381 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre