AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2213628858
Éditeur : Fayard (25/04/2006)

Note moyenne : 3.45/5 (sur 11 notes)
Résumé :

" Le portail du jardin à peine claqué, je me précipite clopin-clopant vers la cuisine où déjà m'attend mon complice vêtu de noir. Les premières heures des retrouvailles sont toujours aussi apaisantes. Le manque de la présence aimée, la rage où me met sa disparition, le silence qui toujours répond à mes suppliques, l'épouvante devant uneinsupportable solitude s'enrobent gorgée apr&#... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Epictete
  26 janvier 2014
Ceux qui ont un peu plus de vingt ans (!) se souviennent bien sur des apparitions de Marina Vlady dans un certain nombre de productions cinématographiques, comme de certaines interviews télévisées. Une actrice, une femme d'une grande classe, avec beaucoup de talent mais aussi de retenue,
Je savais qu'elle avait écrit quelques ouvrages, dont certains inspirés par ses origines slaves. Mais je n'avais jamais rien lu d'elle, car ce n'état pas un auteur qui me semblait essentiel. Et puis j'ai trouvé ce livre chez un bouquiniste, édité chez fayard, avec une couverture toute blanche. Pourquoi-pas.?
Eh-bien, pour un premier contact, quel choc ! Elle raconte sa vie et les derniers moments passés avec un homme ( le Pr Léon Schwartzeberg,) atteint d'un cancer.C'est une histoire de vie, comme beaucoup en vivent au quotidien, une histoire d'amour, une histoire de mort, une histoire de solitude, d'absence....
Comment en parler mieux qu'elle ?
C'est avec une écriture simple, agréable mais en permanence chargée d'émotion qu'elle nous livre ces moments. Ou peut être est-ce nous qui nous chargeons d'émotion, car ce qu'elle raconte pourrait tellement être notre quotidien...
Décidément, une grande dame.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Loubhi
  01 mai 2012
Bouleversant témoignage, récit biographique et belle histoire d'amour, ce sont les éléments que nous offre ici la comédienne Marina Vlady sur 167 pages. Jusqu'à ce livre, je connaissais de nom Marina Vlady pour ses quelques apparitions cinématographiques et j'ignorais qu'elle partagea les dernières années du grand cancérologue Léon Schwartzenberg.

Grand professeur qui soulagea tant de malades victimes du cancer, homme public engagé politiquement, grand jouisseur et grand amour de Marina Vlady, il succomba lui même au cancer.

Marina Vlady, à travers un récit sensible et non larmoyant, nous retrace ici la période fin 1999 - 2006, période d'accompagnement de ce couple lié par un sentiment amoureux exceptionnel et une histoire personnelle de chacun,
combinant le combat, le repît et la rechute puis la mort de Léon Schwartzenberg et de la récidive alccolique de Marina Vlady simultanément mais c'est surtout une fantastique histoire d'amour sur fond de combats politiques, d'une société civile et politique française en crise.

Témoignage de grande sensibilité et parfois émouvant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
zabeth55
  09 novembre 2012
Le début est assez confus.
Mais qui est cet homme en noir ?
Marina Vlady raconte les derniers moments de sa vie avec l'homme qui partagea sa vie pendant 23 ans, le professeur Léon Schwartzenberg.
Et puis, après la mort de ce dernier, le lent naufrage de sa vie solitaire et désemparée.
Un beau témoignage d'amour.
Et on referme le livre, un peu triste de la laisser seule avec l'homme en noir.
Commenter  J’apprécie          90
lailasamburu
  16 avril 2011
Un hymne poignant à la disparition de l'être aime…Pas un sujet facile, mais très, très bien écrit.
Commenter  J’apprécie          40
VivianeB
  10 décembre 2012
Un livre douloureux sur l'amour, la fin de vie, la déchéance, la maladie, l'absence. Très pudique, ce livre est très beau.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
EpicteteEpictete   26 janvier 2014
Je le guette chaque nuit, à l'instant fatidique des besoins impérieux, pour l'attraper, l’empêcher de tomber, le relever lorsqu'il le faut, l'accompagner dans le périlleux périple entre le lit et la salle de bain.
Commenter  J’apprécie          70
zabeth55zabeth55   09 novembre 2012
Je n’ai jamais autant ri qu’avec
lui.
Je n’ai jamais autant pleuré qu’à
cause de lui.
Je n’ai jamais autant bu que sans
lui.
Commenter  J’apprécie          90
zabeth55zabeth55   09 novembre 2012
Jamais, jamais plus, plus jamais… Répercutés dans la gorge, le crâne, le ventre, ces mots assassins, dont chaque syllabe arrache des sanglots, demeurent sans écho.
Commenter  J’apprécie          60
autres livres classés : roman autobiographiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
856 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre