AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791091211598
Éditeur : Editions de l'Epée (17/08/2017)

Note moyenne : 3.74/5 (sur 38 notes)
Résumé :
Un presque enfant et un adulte pas comme les autres. Deux destins où dansent l'amitié et l'humanité. Cet été 1977, un été de vinyles, de chaleur et de baignades, Thierry a 14 ans et découvre la musique, les premiers émois, les montagnes russes de l'adolescence où tout est à la fois morne et intense. Il passe ses journées avec son meilleur ami, Francis, un handicapé mental qui vit à l'hôpital psychiatrique voisin depuis toujours. Le gentil Francis adorait la mère de... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (29) Voir plus Ajouter une critique
Kittiwake
  21 octobre 2017
Voilà un roman qui ne dévoile pas immédiatement toutes ses clés, ce qui contribue au plaisir de le lire.
Il met en scène un personnage central que l'on aimerait reconnaître : on aimerait mettre un nom sur ce chanteur à succès retiré de la scène et qui écrit pour les autres. Les noms qui vous viendront d'emblée à l'esprit, seront réfutés au cours de l'intrigue…
Mais le sujet principal n'est pas là
Pour Thierry, alias Marc Adler, il s'agit d'un retour aux sources, lié au décès de sa belle-mère. Les formalités auraient pu être simples, mais alors il n'y aurait pas eu de roman. Or, immédiatement reconnu, malgré les années qui ont passé, par un pensionnaire de l'hôpital psychiatrique que son père dirigeait, Marc se retrouve plongé au coeur de son adolescence dans ce qu'elle a eu de plus dramatique, au cours de l'été 1977.
C'est une sorte de roman initiatique à l'envers, ou comment se construire sur ou malgré un drame aux conséquences dévastatrices, avec clairement un avant et un après.
L'ambiance générale doit beaucoup à la présence des malades mentaux , évoqués avec respect, en pointant ce que signifie une parole donnée et ce qu'elle implique sur l'irréversibilité d'une amitié quelles que soient les circonstances.La simplicité d'esprit est un corollaire de l'amitié indestructible.
Les personnages « ordinaires », ceux qui travaillent auprès de la population des internés, ne sont pas laissés pour compte. Il n'est pas facile de passer inaperçu quand on est fan d'Elvis.
Autrement dit, tout est fait et bien fait pour que l'intérêt du lecteur reste bien présent. le suspens, les rebondissements, rien ne manque.
Et si l'on ajoute que ce récit dramatique ne manque pas d'humour et est rédigé d'une plume alerte et fine, on comprendra que l'ensemble est fort réussi et mérite les quatre étoiles et demi.
Merci à Babelio et aux éditions Calmann-Lévy pour leur confiance
Lien : http://kittylamouette.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          570
Cricri124
  07 novembre 2017

Une histoire à rebours: elle commence en 2017 et s'achève en 1977.
2017. Les funérailles de sa belle mère ramènent Thierry Poivet devenu un chanteur renommé, dans le village de son enfance, un retour hésitant qui va faire voler en éclat 40 années de black-out et le confronter à cet été de 1977 qui a changé sa vie.
Roman à plusieurs voix, dont certaines plutôt... inattendues (cf chapitre19), nous découvrons sous des angles différents, la vie Thierry alors âgé de 14 ans, de sa famille, de Francis, son meilleur ami et handicapé mental, qui l'a vu naitre. L'amitié de Thierry et Francis, souvent mal comprise par les autres, est évoquée avec beaucoup de tendresse et de justesse. Il faut dire que Francis est un personnage particulièrement attachant, et selon moi la révélation de cette histoire.
Mais comme le disait si bien Grégoire Lacroix: "Il y a dans toute bouteille un tesson qui sommeille."
J'ai beaucoup aimé l'approche. La construction originale nous retient captif au coeur de cet été et de ses conséquences. Au départ le récit est relativement linéaire, avec des parfums de nostalgie et d'insouciance, comme une succession de plans séquences, jusqu'à ce jour fatidique du 17/08/1977, ce jour dramatique où le monde s'est réveillé en apprenant avec stupeur la mort d'Elvis Presley. Après cet événement (mais un événement, ca file parfois comme un train...ca peut en cacher un autre!), le récit se craquelle. Il est plus haché, plus décousu, accentuant les flashbacks, comme des trous qui ont du mal à se combler, comme une vérité qu'on ne veut pas entendre.
Je remercie Babelio et les éditions Calmann-Lévy pour cette belle découverte. Un premier roman singulier et captivant, écrit avec tendresse et sobriété, sur l'amitié, la loyauté, l'amour filial. A déguster comme un bonbon aux saveurs moins conventionnelles, qui peuvent dérouter, fondant à l'extérieur mais dur à l'intérieur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          442
AudreyT
  20 août 2017
****
Thierry est un jeune garçon qui aime écouter ses vinyls et tenir son journal intime en dictant ses mots sur des K7. Thierry vit dans un hôpital psychiatrique, pas enfermé, mais parce que son père en est le directeur. Thierry a pour meilleur ami Francis, un patient que sa mère suivait en thérapie. Mais au cours de l'été 1977, alors que tout le monde pleure Elvis Presley, Thierry va devenir Marc et perdre l'innocence de l'enfance...
Ce premier roman de Pascal Voisine est pour moi une réussite. C'est bien écrit, c'est touchant et subtil, c'est grave et nostalgique. C'est une histoire où se côtoient amour, amitié, loyauté et fraternité. Comment un enfant peut entraîner dans sa chute une famille sans que jamais ses parents ne l'abandonnent à son sort ? L'amour d'un père ou d'un ami peut-il sauver une vie ? Comment se construire sur un mensonge ? Les réponses apportées par Pasacl Voisine m'ont parlé, parce qu'elles résonnent comme une bonne vieille musique des années 80... Laissez vous tenter par cet air rock'n roll...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          380
lolomito
  15 août 2017
Une bien jolie couverture aux éditions Calmann Lévy, un resumé attrayant et mon second coup de coeur ❤️ de cette rentrée littéraire est bien là !
Jusqu'où serions-nous prêts à aller pour protéger nos gamins ?
Loin, certainement très loin...
Tout d'abord, quelle ne fût pas ma surprise en commençant ce livre la veille du jour où commence cette histoire.
Concordance de dates surprenante,
j' ai en effet démarré cette lecture le 07 août 2017 et le premier chapitre commence le 8 août de la même année...
Ce jour-là, afin d'assister aux obsèques de sa belle-mère Emelyne , Thierry Poivet se rend dans le village de son enfance dans lequel il n'avait pas remis les pieds depuis 40 ans.
Ce voyage sera pour lui l'occasion de se remémorer son enfance et de faire le point sur ce qu'il s'est passé ce fameux été 1977 qui aura été pour lui le dernier été d'innocence et d'insouciance.
Son père, Jean-Daniel Poivet était à l'époque directeur de l'hôpital psychiatrique de Champs-Choisy.
Sa mère Amélie quant à elle y était medecin.
Un jour, le petit Francis, parce qu'il est déficient, est abandonné par ses parents dans les jardins de l'hôpital. Il est immédiatement pris en charge par Amélie qui deviendra sa maman de coeur.
Lorsque Amélie donne naissance à Thierry, Francis a 18 ans et il se prend tout de suite d'affection pour ce bébé qu'il surnommera toute sa vie durant " mon gamin"
Les années passent, Thierry grandit auprès de Francis et à l'âge de 14 ans, il finit par se faire embaucher à l'hôpital, au pavillon " les hirondelles " pour un job d'été.
C'est à la mort d'Amélie que Jean-Daniel Poivet entame une liaison avec Emelyne, belle à damner un Saint et tout juste plus âgée que Thierry. Ce dernier en tombera secrètement amoureux.
Pascal Voisine nous fait vivre avec lui les premiers émois et les premiers fantasmes adolescents au rythme des tubes des années 70, des vinyles et des cassettes BASF.
Cet été là, le 16 août 1977 à Memphis, un événement secoue la planète entière. Elvis Presley vient de mourir.
Le même jour, Richard un employé de l'hôpital psychiatrique et fan inconditionnel de l'artiste, est sur le point de partir un mois aux États-Unis pour assister à un concert de son idole.
Mais rien ne se passera comme prévu.
J'ai adoré la construction de ce roman polyphonique qui fait intervenir chaque personnage dont les voix mêlées au récit à des moments opportuns donnent du rythme au roman.
Le style de Pascal Voisine est admirable. Il excelle dans l'art de la description en réussissant à dépeindre des situations, des ressentis avec beaucoup de réalisme.
Grâce à un humour décapant, il arrive à détendre l'atmosphère de certaines scènes qui, de prime abord, s'avéraient être des moments noirs.
Je me me suis délectée notamment du chapitre décrivant l'âme qui s'élève du corps pour constater son propre décès.
J'ai beaucoup rit en suivant les pérégrinations de Marie-Thérèse , Marie-Jeanne, Marie-Chantal, Marie-Pierre et les autres ...
Un roman sur l'amitié inconditionnelle quelques soient les différences.
Un roman de solidarité et de nostalgie.
Parfaitement bien chapitré, on ne perd jamais le fil de l'histoire.
Un roman lumineux qui nous fait oublier la noirceur du monde.
Un regard tendre posé sur le monde de la psychiatrie.
Amour, amitié et solidarité sont les maîtres mots.
Pascal Voisine est incontestablement un auteur à suivre.
C'est demain 16 août dans votre librairie ( concordance de date encore. L'auteur n'a vraiment rien laissé au hasard ) alors n'hésitez pas !
Je vous recommande vivement cette lecture pour une rentrée qui démarre en beauté !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Nyfa-Mars
  07 novembre 2017
"Une narration Rock'n'roll pour un roman tranche de vie"
⇢ Note : 18 / 20
Et bien, je dois dire que je me suis beaucoup éloigné de mes genres de prédilections avec la lecture de Mon Gamin. Ce livre m'a laissé une forte impression tant par sa narration que par les sujets abordé (et ce n'est que le premier roman de Pascal Voisine).
Mon Gamin est un roman qui parle de la vie de tous les jours : de ses joies, peines, découvertes, complications. A travers les yeux de Thierry, la narration suit plusieurs époques de sa vie et en particulier sa période d'adolescent et son évolution en tant qu'adulte quelques décennies plus tard. Nous découvrons un Thierry, qui a roulé sa bosse dans le milieu de la musique sous le pseudonyme de Marc Alder et qui retrouve une petite part de lui même en retournant aux sources. Un drame l'a ramené à sa ville natale. Alors Thierry se revoit adolescent, découvrant des bribes de son passé refoulé, un passé où Francis son meilleur ami, handicapé a eu un grand rôle. Il revoit également tous les personnages qui ont joué un grand rôle dans sa vie, et Elvis (Presley) aussi.
Il m'est un peu difficile de vous parler de ce roman tellement il m'a laissé sous le coup de la surprise. Mais je vais tenter de vous résumer ce périple à travers les pages de ce petit bijou/OVNI littéraire.
Pour moi, c'est un premier roman totalement réussi. Bien sûr je ne peux pas trop m'étaler sas dévoiler une partie de l'intrigue, ce qui serait dommage aux vues des rebondissements qui teintent le récit.
La première chose qui m'a frappée à la lecture de Mon Gamin est cette manière particulière qu'a Pascal Voisine d'écrire. le récit est bourré d'images, de références, de figures de styles, les mots se succèdent en une mélodie un peu Rock'n'Roll qui est le fruit d'une plume créative. Je me suis surprise à rire, sourire, grimacer et plonger complètement dans le récit de la vie de Thierry. le Thierry adulte et le Thierry adolescent sont deux personnages assez différents après tout "on ne peut pas être et avoir été", l'adulte a un peu perdu de cette énergie communicative mais l'adolescent fascine par son enthousiasme et son ouverture d'esprit. le roman a une approche psychanalytique assumée et j'ai adoré cette plongée dans les méandres du cerveau de Thierry.
Concernant le découpage du roman : les chapitres oscillent entre passé et présent, sautant de l'année 1977 à 2017. Un véritable voyage dans le temps dépaysant à travers les yeux de Thierry.
Concrètement, notre personnage principal ne se prend pas vraiment au sérieux et c'est pourquoi je l'ai aimé. Il est franc et sait faire preuve de beaucoup de maturité pour son âge. Bon, dans une partie du roman il nous montre qu'il est aussi un adolescent, et qu'il a une curiosité nouvelle pour les attraits de la vie (les femmes). Quand au Thierry plus âgé, j'ai beaucoup apprécié son changement au fil du roman.
Le second personnage du roman est Francis. Francis souffre d'un retard mental et est placé dans le centre hospitalier de Champ-Choissy, dont le directeur n'est autre que le père de Thierry. Francis a connu Thierry dès sa naissance, il l'a tenu dans ses bras et l'a surnommé "Mon Gamin". Je suis complètement tombée sous le charme du personnage de Francis et des passages où l'on découvrait la vie à travers ses yeux. le handicap de Francis est abordé sans gants dès le départ, le personnage se présente tel qu'il est, avec simplicité et innocence. Pascal Voisine a su aborder avec le handicap avec beaucoup de talent à mes yeux.
Mon Gamin, comme la couverture l'indique est aussi un roman où la musique est très présente. Thierry est un mélomane depuis l'enfance, nous comprenons pourquoi il est devenu Marc Alder en découvrant ses obsessions musicales. La musique a une grande importance dans le récit, comme si elle résonnait tout le long du roman, avec ses accents de pop et de Rock'n'Roll. de nombreuses scènes du livre se déroulent aussi sur fond musical, les rendant très vivantes.
Pour terminer, sans dévoiler quoique ce soit concernant l'intrigue, je dois dire que j'ai été surprise par la tournure du roman à un moment donné. Comme je vous le disais un peu plus haut, Pascal Voisine possède une écriture particulière. Il aborde des sujets sensibles et graves avec humour. Les scènes les plus dramatiques du roman deviennent cocasses grâce à sa plume. Personnellement je suis fan de ce genre d'humour, alors j'ai été surprise mais dans un sens très agréable. J'ai été touchée par ce premier roman si particulier. Et comme je suis aussi une grande amatrice des auteurs qui arrivent à créer des personnages imparfaits et totalement touchant par leur humanité, je continuerais de suivre les premiers pas de Pascal Voisine dans l'écriture.
~✧~
Les points positifs :
- Une écriture totalement déconcertante que j'ai adoré
- Des sujets abordés avec talent
- Un OVNI littéraire
Les points négatifs :
- La fin : belle et triste à la fois.
Bilan: Un roman d'apprentissage, furieusement original et brillant : à lire absolument.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
PsychikFabPsychikFab   21 novembre 2017
Comme il avait pris du retard sur son planning musical, il sélectionna quelques vinyles. Il tomba sur l'album "Hunky Dory". Il hésitait à passer du David Bowie sur sa chaîne depuis qu'il avait ressenti de petits picotements parcourir son gland en l'écoutant, début juillet.
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   11 juin 2017
Il commençait à comprendre pourquoi tous les garçons l’enviaient quand il traversait le village en sa compagnie. Il rapprocha encore son bras du sien jusqu’à les faire transpirer tous les deux. Il aima cette sensation autant que le spectacle qui se déroulait sur le grand écran : le croiseur de l’Empire et l’odeur de la délicate transpiration d’Émelyne, le géant en armure noire au souffle persistant et la respiration d’Émelyne, la princesse qui manifestement ne portait pas de soutien-gorge et Émelyne non plus…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   11 juin 2017
Entre patients, on se surveille, on s’aime bien parce qu’on est obligés de se supporter mais surtout on attend qu’il y en ait un qui regarde ailleurs pour lui piquer son dessert ou ses cigarettes.
Commenter  J’apprécie          30
BluerockBluerock   06 octobre 2017
- Le 17 août 1977, à dix heures moins le quart, je jouais avec un chat dans le jardin et j'ai tout vu.
Les infirmiers ceinturent Gilles qui n'oppose aucune résistance.
- Poussez-vous, monsieur, cet homme est dangereux, lance celui qui semble diriger les opérations en entraînant Gilles vers le fourgon.
- J'ai tout vu par la fenêtre, Thierry. J'ai tout vu...
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   11 juin 2017
Ces chiffres sonnaient aux oreilles de l’adolescent comme des notes de musique. Il ne pouvait s’empêcher de quantifier, compter, dater ou mesurer tout ce qui lui tombait entre les mains. Ou plutôt entre les yeux et les oreilles. Pour lui, une chanson ne commençait à devenir intéressante qu’une fois sa durée et son année de fabrication identifiées. Il connaissait ainsi le minutage exact de tous les films qu’il avait vus et le nombre de pages de tous les livres – même de ceux qu’il n’avait pas lus – rangés par auteur et par ordre chronologique dans la bibliothèque familiale.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Pascal Voisine (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pascal Voisine
Pascal Voisine interview de Le Mag média
autres livres classés : hôpital psychiatriqueVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle




Quiz Voir plus

Freud et les autres...

Combien y a-t-il de leçons sur la psychanalyse selon Freud ?

3
4
5
6

10 questions
253 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychologie , psychanalyse , sciences humainesCréer un quiz sur ce livre
. .