AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791091211598
Éditeur : Editions de l'Epée (17/08/2017)

Note moyenne : 3.75/5 (sur 55 notes)
Résumé :
Un presque enfant et un adulte pas comme les autres. Deux destins où dansent l'amitié et l'humanité. Cet été 1977, un été de vinyles, de chaleur et de baignades, Thierry a 14 ans et découvre la musique, les premiers émois, les montagnes russes de l'adolescence où tout est à la fois morne et intense. Il passe ses journées avec son meilleur ami, Francis, un handicapé mental qui vit à l'hôpital psychiatrique voisin depuis toujours. Le gentil Francis adorait la mère de... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (40) Voir plus Ajouter une critique
Kittiwake
  21 octobre 2017
Voilà un roman qui ne dévoile pas immédiatement toutes ses clés, ce qui contribue au plaisir de le lire.
Il met en scène un personnage central que l'on aimerait reconnaître : on aimerait mettre un nom sur ce chanteur à succès retiré de la scène et qui écrit pour les autres. Les noms qui vous viendront d'emblée à l'esprit, seront réfutés au cours de l'intrigue…
Mais le sujet principal n'est pas là
Pour Thierry, alias Marc Adler, il s'agit d'un retour aux sources, lié au décès de sa belle-mère. Les formalités auraient pu être simples, mais alors il n'y aurait pas eu de roman. Or, immédiatement reconnu, malgré les années qui ont passé, par un pensionnaire de l'hôpital psychiatrique que son père dirigeait, Marc se retrouve plongé au coeur de son adolescence dans ce qu'elle a eu de plus dramatique, au cours de l'été 1977.
C'est une sorte de roman initiatique à l'envers, ou comment se construire sur ou malgré un drame aux conséquences dévastatrices, avec clairement un avant et un après.
L'ambiance générale doit beaucoup à la présence des malades mentaux , évoqués avec respect, en pointant ce que signifie une parole donnée et ce qu'elle implique sur l'irréversibilité d'une amitié quelles que soient les circonstances.La simplicité d'esprit est un corollaire de l'amitié indestructible.
Les personnages « ordinaires », ceux qui travaillent auprès de la population des internés, ne sont pas laissés pour compte. Il n'est pas facile de passer inaperçu quand on est fan d'Elvis.
Autrement dit, tout est fait et bien fait pour que l'intérêt du lecteur reste bien présent. le suspens, les rebondissements, rien ne manque.
Et si l'on ajoute que ce récit dramatique ne manque pas d'humour et est rédigé d'une plume alerte et fine, on comprendra que l'ensemble est fort réussi et mérite les quatre étoiles et demi.
Merci à Babelio et aux éditions Calmann-Lévy pour leur confiance
Lien : http://kittylamouette.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          610
Cricri124
  07 novembre 2017

Une histoire à rebours: elle commence en 2017 et s'achève en 1977.
2017. Les funérailles de sa belle mère ramènent Thierry Poivet devenu un chanteur renommé, dans le village de son enfance, un retour hésitant qui va faire voler en éclat 40 années de black-out et le confronter à cet été de 1977 qui a changé sa vie.
Roman à plusieurs voix, dont certaines plutôt... inattendues (cf chapitre19), nous découvrons sous des angles différents, la vie Thierry alors âgé de 14 ans, de sa famille, de Francis, son meilleur ami et handicapé mental, qui l'a vu naitre. L'amitié de Thierry et Francis, souvent mal comprise par les autres, est évoquée avec beaucoup de tendresse et de justesse. Il faut dire que Francis est un personnage particulièrement attachant, et selon moi la révélation de cette histoire.
Mais comme le disait si bien Grégoire Lacroix: "Il y a dans toute bouteille un tesson qui sommeille."
J'ai beaucoup aimé l'approche. La construction originale nous retient captif au coeur de cet été et de ses conséquences. Au départ le récit est relativement linéaire, avec des parfums de nostalgie et d'insouciance, comme une succession de plans séquences, jusqu'à ce jour fatidique du 17/08/1977, ce jour dramatique où le monde s'est réveillé en apprenant avec stupeur la mort d'Elvis Presley. Après cet événement (mais un événement, ca file parfois comme un train...ca peut en cacher un autre!), le récit se craquelle. Il est plus haché, plus décousu, accentuant les flashbacks, comme des trous qui ont du mal à se combler, comme une vérité qu'on ne veut pas entendre.
Je remercie Babelio et les éditions Calmann-Lévy pour cette belle découverte. Un premier roman singulier et captivant, écrit avec tendresse et sobriété, sur l'amitié, la loyauté, l'amour filial. A déguster comme un bonbon aux saveurs moins conventionnelles, qui peuvent dérouter, fondant à l'extérieur mais dur à l'intérieur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          512
AudreyT
  20 août 2017
****
Thierry est un jeune garçon qui aime écouter ses vinyls et tenir son journal intime en dictant ses mots sur des K7. Thierry vit dans un hôpital psychiatrique, pas enfermé, mais parce que son père en est le directeur. Thierry a pour meilleur ami Francis, un patient que sa mère suivait en thérapie. Mais au cours de l'été 1977, alors que tout le monde pleure Elvis Presley, Thierry va devenir Marc et perdre l'innocence de l'enfance...
Ce premier roman de Pascal Voisine est pour moi une réussite. C'est bien écrit, c'est touchant et subtil, c'est grave et nostalgique. C'est une histoire où se côtoient amour, amitié, loyauté et fraternité. Comment un enfant peut entraîner dans sa chute une famille sans que jamais ses parents ne l'abandonnent à son sort ? L'amour d'un père ou d'un ami peut-il sauver une vie ? Comment se construire sur un mensonge ? Les réponses apportées par Pasacl Voisine m'ont parlé, parce qu'elles résonnent comme une bonne vieille musique des années 80... Laissez vous tenter par cet air rock'n roll...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          400
sylvaine
  28 mars 2018
Que s'est il donc passé le 17 août 1977 ? Ok le monde entier, des plus jeunes au moins jeunes, était en état de choc , Elvis venait de mourir mais c'est le 16 août qu'il est décédé pas le 17 ! Donc je repose ma question que s'est il passé le 17 août 1977 dans cette toute petite ville de Champs Choisy connue pour son hôpital psychiatrique. 40 ans que Thierry Poivet n'y a pas mis les pieds depuis ce fameux 17 août . Depuis il est devenu Marc Adler un chanteur des années 90 qui après dix années d'une brillante carrière à décider de quitter la scène et de se consacrer à l'écriture de chansons pour les autres . Se retrouver sur les lieux de son enfance , de son adolescence c'est faire remonter à la surface les évènements . Il est venu assister à l'incinération de sa belle-mère Emelyne , la seule à être au courant ..pas vraiment la seule en fait .Quand Gilles Pata dit Mains -de-Marteau lui dit "Le 17 août 1977 à dix heures, moins le quart, je jouais avec un chat dans le jardin et j'ai tout vu "Thierry découvre qu'il y a une autre personne qui connait les faits et qui va pouvoir les lui expliquer ..
Pascal Voisine signe ici son premier roman . A la façon du cinéaste qu'il est les chapitres s'enchainent, passé , présent, un roman choral où Thierry ce jeune adolescent en plein puberté et montée d'hormones écoute ses vinyles en boucle , mate sa belle-mère dont il est amoureux et passe des heures avec son ami Francis , un de l'asile , son ombre celui qu'il l'appelle Mon gamin. Un hôpital psychiatrique où Thierry a ses entrées puisqu'il est le fils du directeur , qu'il y connait tout le monde entre autre Richard l'infirmier , l' Ange Bleu, le fan d'Elvis avec guitare et moto ...
Un roman puissant où tout sonne juste , où les personnages sont campés dans leur époque, dans leurs qualités et leurs défauts où les "différents" sont considérés comme des "normaux ou presque avec en fond sonore la play list d'un gamin de 14 ans en 1977 . Alors bien sur la chute de l'histoire, les conséquences de cette journée du 17 août 1977 peuvent sembler un peu tirées par les cheveux à un esprit très cartésien mais qu'importe après tout je retiendrai l'amour , l'amour d'un père pour son fils, d'un "gogole" pour son Gamin . Une bien belle histoire et une superbe couverture .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
Franckync
  03 janvier 2018
Titre : Mon gamin
Auteur : Pascal Voisine
Editeur : Calmann Levy, Editions de l'épée
Année : 2017
Résumé : Thierry et Francis sont inséparables. le premier est un adolescent mélomane quelque peu perturbé alors que le second est handicapé mental et interné dans un établissement spécialisé. C'est l'été au village, la belle-mère de Thierry est un peu trop jeune et dévêtue, Elvis va bientôt mourir et tout va basculer lors d'une après-midi caniculaire. Quarante ans ont passé, Thierry revient sur les lieux de son enfance. Chanteur à succès, celui qui se nomme aujourd'hui Marc Alder va enfin découvrir la vérité sur ces quelques jours qui ont changé sa vie.
Mon humble avis : Parfois le choix d'une lecture se fait de matière aléatoire. J'achetais le premier roman de Pascal Voisine pour sa superbe couverture et son résumé attrayant. Un village français, une jolie fille, un été caniculaire, tous les ingrédients étaient réunis pour faire de ce bouquin un joli moment de lecture. En lisant le quatrième de couverture j'ai immédiatement pensé à l'été meurtrier de Japrisot mais aussi à l'inoubliable adaptation cinématographique de Jean Becker. de belles références vous en conviendrez, la lecture qui suivit me conforta dans ce choix car le texte de Voisine est une première oeuvre réussie et terriblement attachante. Une histoire simple, une écriture fluide et appliquée, des protagonistes bien campés font de ce bouquin un petit bijou d'humanité. Si tout n'est pas parfait dans ce premier roman (la construction est un peu décousue, le personnage principal un peu fadasse) force est de constater que Voisine déroule son histoire avec maestria, de l'originalité et la sincérité qui se dégage de ce texte emporte tout sur son passage. Comment évoquer Mon gamin sans parler du personnage de Francis ? Sans trop en dévoiler Francis est l'un de ces personnages qui ne s'oublie pas, un malade mental qui n'est pas sans rappeler le Lennie de Steinbeck bref un personnage extrêmement marquant. Vous l'aurez compris j'ai beaucoup aimé ce bouquin et je ne suis pas loin de penser que Voisine avait ici matière à en faire une oeuvre exceptionnelle. Ce n'est pas le cas, il y manque à mon humble avis un souffle et un style plus foisonnant, mais cela reste une excellent première oeuvre, une lecture plaisir et c'est déjà remarquable. Bravo Mr Voisine et au plaisir de vous relire prochainement…
J'achète ? : Oui sans aucun doute, un premier roman réussi, une lecture facile, une intrigue qui tient la route, des personnages marquants et attachants, que demander de plus pour un premier roman ?

Lien : https://francksbooks.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          310
Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
celine85celine85   31 janvier 2018
Pour moi, l'âge n'est pas une circonstance atténuante. Ni de quoi est fait sa tête. Un assassin reste un assassin, ponctua Gérard en apportant la touche finale à son dessin.
Emu par ce souvenir de jeunesse, il n'avait pas respecté sa consigne de départ et avait tracé sur le plâtre de Thierry, sans s'en rendre compte, une petite guillotine.
Commenter  J’apprécie          40
PsychikFabPsychikFab   21 novembre 2017
Comme il avait pris du retard sur son planning musical, il sélectionna quelques vinyles. Il tomba sur l'album "Hunky Dory". Il hésitait à passer du David Bowie sur sa chaîne depuis qu'il avait ressenti de petits picotements parcourir son gland en l'écoutant, début juillet.
Commenter  J’apprécie          30
BluerockBluerock   06 octobre 2017
- Le 17 août 1977, à dix heures moins le quart, je jouais avec un chat dans le jardin et j'ai tout vu.
Les infirmiers ceinturent Gilles qui n'oppose aucune résistance.
- Poussez-vous, monsieur, cet homme est dangereux, lance celui qui semble diriger les opérations en entraînant Gilles vers le fourgon.
- J'ai tout vu par la fenêtre, Thierry. J'ai tout vu...
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   11 juin 2017
Il commençait à comprendre pourquoi tous les garçons l’enviaient quand il traversait le village en sa compagnie. Il rapprocha encore son bras du sien jusqu’à les faire transpirer tous les deux. Il aima cette sensation autant que le spectacle qui se déroulait sur le grand écran : le croiseur de l’Empire et l’odeur de la délicate transpiration d’Émelyne, le géant en armure noire au souffle persistant et la respiration d’Émelyne, la princesse qui manifestement ne portait pas de soutien-gorge et Émelyne non plus…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   11 juin 2017
Entre patients, on se surveille, on s’aime bien parce qu’on est obligés de se supporter mais surtout on attend qu’il y en ait un qui regarde ailleurs pour lui piquer son dessert ou ses cigarettes.
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Pascal Voisine (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pascal Voisine
Pascal Voisine interview de Le Mag média
autres livres classés : psychiatrieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox




Quiz Voir plus

Freud et les autres...

Combien y a-t-il de leçons sur la psychanalyse selon Freud ?

3
4
5
6

10 questions
273 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychologie , psychanalyse , sciences humainesCréer un quiz sur ce livre
. .