AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782298152319
Éditeur : France loisirs (01/05/2019)

Note moyenne : 4.36/5 (sur 22 notes)
Résumé :
Dans le Japon ancestral, deux clans ennemis, les Okami et les Kawa, sont sur le point de s'allier grâce à l'union de l'honorable et vaillant seigneur de guerre Toru, et de la jeune beauté glaciale Akeko. Mais tous deux ont grandi dans la haine de l'autre et redoutent ce mariage contre-nature.
Katsu est une jeune paysanne, mariée à un homme violent qui lui fait payer chaque jour son infertilité. Après des années de souffrance, son désir de révolte ne cesse de ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
UnKaPart
  17 mai 2019
Avis à tous les chasseurs de primes du globe (ou du disque pour ceux qui croient que la Terre est plate), plus besoin de chercher le successeur de Jean-Claude van Damme, je suis là !
Je vais me livrer sous vos yeux à un grand écart XXL. Attention, cascade de professionnel…
À ma droite, le Japon féodal, où j'aime bien poser mes valises et mes sabres pour me ressourcer. À ma gauche, la romance, domaine qui n'est pas trop mon truc et que je m'arrange pour esquiver avec la vivacité d'une anguille ninja sous amphétamines.

Comment j'en suis arrivé à renifler le parfum de Katsu ?
Tout commence il y a 4,6 milliards d'années. Mon divin ancêtre décide de créer la Terre à partir d'une boule de pâte à modeler. Il la peuple de Lego et de Playmobil à qui il donne la vie (c'est pour cette raison qu'aujourd'hui encore on croise des gens petits et d'autres grands). Ensuite, il se passe plein de trucs que je ne vais pas raconter dans le détail, sans quoi cette chronique risque d'être “un peu” longue. Relisez vos cours d'histoire de collège et lycée. Et hop, ellipse narrative qui nous amène au week-end dernier en pleine virée campagnarde avec une amie.
Entre parler bouquins et tomber sur des envahisseurs vindicatifs en cherchant des raccourcis introuvables, on a choisi l'option la moins risquée. Et donc, la voilà qui se lance dans un compte-rendu de lecture du Parfum de Katsu (qui ne s'écrit pas quat'sous, ça c'est l'opéra). Son laïus m'a rendu curieux. Pas tant pour la partie romance, ça, je savais qu'elle allait me passer au-dessus. le concept de sentiments et moi, on habite sur deux planètes très éloignées l'une de l'autre, la chose est admise. Mais j'étais curieux du versant japonais qui semblait fort bien troussé. Pourquoi ne pas tenter le coup ? Après la déception des Noces de la renarde, j'étais de toute façon vacciné contre les dérapages nippons…
Alors, ce Parfum de Katsu…
Roulement de tambour (gros modèle).

Ben c'était bien.
J'ai suivi l'histoire d'amour entre Toru le samouraï et Katsu la paysanne sans m'ennuyer, ce qui est déjà énorme pour ce type de bouquin.
L'auteure a eu le bon goût de ne pas plaquer une amourette à l'occidentale sur son décor de Japon féodal. Pas de grandes envolées prépubères en mode ouin-ouin tonitruant à la Roméo et Juliette, qui se posent là dans la catégorie gosses de riches capricieux, à se rouler par terre en braillant dès qu'ils n'ont pas leur doudou/glace/jouet/poney (rayez les mentions inutiles).
Ici, on est entre gens civilisés. Enfin, des samouraïs civilisés qui se savatent la tronche à coups de katana, mais qui savent se tenir une fois rentrés des champs de bataille (en tout cas pour ceux qui en reviennent). C'est tout dans le feutré, dans la retenue, dans la maîtrise. Ce qui n'empêche pas les passions, juste elles font moins de barouf que les lamentations du Cid et de Chimène. Vaut mieux, parce que les cloisons en papier, niveau isolation phonique, c'est zéro. Donc discrétion pour éviter de gêner les voisins et ambiance d'alcôve dans un esprit proche de celui qu'on trouve dans le sabre des Takeda (Inoue Yasushi).
Au final, même si les histoires d'amour ne sont pas ma tasse de thé, celle-ci a le mérite de fonctionner, parce qu'elle est dans le ton et correspond à son contexte (pour la partie sentiments proprement dite, faudra aller voir d'autres chroniques de gens plus compétents que moi sur le sujet). Dans le cadre du Japon féodal, elle sonne juste.

C'est là la plus grande qualité de ce roman, sa justesse.
Les personnages fonctionnent, parce qu'ils sont pile à leur place et épousent le décor. À aucun moment on n'a l'impression que Volanges a forcé pour les faire entrer dans le cadre. En prime, on échappe aux archétypes fantasmés, ce qui est rare quand l'auteur n'est pas japonais.
Pour prendre l'exemple que je connais le mieux, les samouraïs... J'en ai vu défiler des samouraïs de carton-pâte ou des guerriers idéalisés à un point tel qu'ils en devenaient désincarnés et irréalistes… Mais là non. Toru et son daimyo de paternel, Fujio, les deux grands porteurs de sabres du roman, sont avant tout humains. Ce qui est une réalité historique, soit dit en passant. S'il sortait à l'époque un code d'honneur par semaine, c'est bien parce que les conduites chevaleresques n'allaient pas de soi. Il fallait souvent remettre les points sur les i (ou les traits aux kanji) et rabacher aux guerriers de ne pas se comporter comme des sagouins. Comme chez nous avec les traités de chevalerie édités à la chaîne ou les astuces de l'Église pour limiter le bourrinage sans foi ni loi (paix et trêve de Dieu). Les preux chevaliers au grand coeur sur leur blanc destrier n'ont jamais existé que dans les bouquins.
On a donc des personnages qui n'ont rien de guerriers invincibles, parfaits au plan moral, imperméables au doute. Au contraire même. Un chef de clan a beau se situer en haut de l'échelle sociale, sa marge de manoeuvre est en pratique très limitée. le père et le fils se retrouvent en permanence coincés entre le vouloir et le devoir (ninjō et giri en langage technique). D'un côté des aspirations humaines (bushi in love), de l'autre impératifs politiques (mariage arrangé de Toru pour sceller une alliance de clans), contraintes sociales (un samouraï avec une paysanne, ça passe moyen) et surtout un maousse package de devoirs et obligations de classe. L'honneur, la honte, la notion de dette, ne pas perdre la face, tenir ses engagements quoi qu'il en coûte, tout ça passe avant le reste, avec les choix cornéliens qui en découlent (pour les détails civilisationnels exhaustifs, cf. Maurice Pinguet, La mort volontaire au Japon et Ruth Benedict, le Sabre et le Chrysanthème).
On en dira autant de Katsu, à la fois paysanne et femme, donc bien équipée aussi sur la question des devoirs, obligations, interdictions.
Les uns et les autres vivent dans l'aliénation constante, à toujours montrer autre chose que ce qu'ils sont, à toujours faire autre chose que ce qu'ils veulent. Comme “l'ombre” dans le Kagemusha de Kurosawa. du premier des nobles au dernier des pécores, tu fais ce qu'on te dit et c'est comme ça.

Ces tiraillements sont rendus à merveille dans le parfum de Katsu. La qualité d'écriture des personnages et leur profondeur donnent une réelle ampleur à ces dilemmes. Il ne s'agit pas juste de ressorts narratifs pour alimenter la tension dramatique et l'histoire. L'ensemble contribue à créer une atmosphère japonaise qui tient la route, au moins autant sinon davantage que le décor stricto sensu.
Côté tatami, thé, kimono, rien à redire, l'auteure a assuré le taf. Propre, crédible, sans erreur, sans non plus tartiner des exposés. En soi, ce n'est pas la partie la plus difficile. À l'heure actuelle, avec Internet et une bonne biblio, se planter là-dessus serait inexcusable… ce qui n'empêche pas certains auteurs de se viander bien comme il faut… Bref… Pour le coup, du bon boulot de recherche, utilisé à bon escient, rien à redire alors que je suis un pinailleur de première sur le Japon féodal.
Mais le décor, même bien construit, ne fait pas tout. Sans atmosphère pour l'imprégner, il sonnerait creux et artificiel. Et c'est là que le bouquin de Volanges m'a séduit, dans sa capacité à rendre la culture japonaise au-delà de quelques termes qui sentent bon le Soleil levant. Les personnages, leurs relations, leurs conflits intérieurs représentent ou, mieux, incarnent le Japon du XVIe siècle tel qu'on le connaît à travers les textes d'époque.

Bilan, je ne regrette pas d'avoir mis le nez dans le parfum de Katsu. On reste très en dehors de mes goûts de lecture pour la partie “amour et sentiments”, mais c'est bien écrit, avec un grand sens de la mesure, donc rien qui ait réveillé mon allergie pathologique aux bluettes. Quant au versant japonais, j'ai lu peu de fictions capables de rendre un contexte japonais qui sonne aussi juste, et pourtant je suis très difficile sur le sujet (le drame d'être expert dans un domaine…). C'est un sans-faute aussi bien sur les personnages que les décors ou l'ambiance générale.
Lien : https://unkapart.fr/le-parfu..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Marlene_lmedml
  02 juin 2019
UNE ROMANCE HISTORIQUE INDESCRIPTIBLE !
Impossible de passer à côté d'une telle couverture. J'ai été séduite par le résumé et l'envie de lire ce roman fut irrépressible.
Je lis occasionnellement des romances historiques, ce fut ma première immersion au Japon et j'avoue que je suis ressortie émerveillée par cette lecture. Ébranlée aussi !
Claire Volange m'a offert un voyage hors du commun, j'ai appris beaucoup de choses durant ma lecture et j'ai été émue par cette romance impossible si bien menée.
DES PERSONNAGES SINGULIERS QU'ON AIME ET QU'ON DÉTESTE.
J'ai été soufflée par le charisme des personnages. L'autrice nous offre des personnalités singulières, des héros avec un grand H. J'ai tout de suite été prise d'affection pour Katsu qui est sous le joug d'un mari abusif et violent. Suite à un acte héroïque, Katsu va devenir la suivant de Akeko, la promise de Toru.
Les liens entre les personnages sont captivants, très complexes et intense psychologiquement. Nos héros vont aller au devant du danger, se liant davantage chaque jour. Toru est touché par la délicatesse de Katsu, il admire cette femme et éprouve des sentiments troubles à son égare. Mais Katsu et Toru ne sont pas destinés à être ensembles… Sauront-ils vivre en harmonie ?
Les personnages sont vraiment intéressants. Ils ont des rangs différents, ce qui nous permet de découvrir les différences de classe sociales à cette époque. le contexte de l'histoire est captivant, très riche et les découvertes sont nombreuses.
UNE INTRIGUE PASSIONNANTE…
Je suis amoureuse de la romance, j'aime ressentir des émotions intenses et ici j'ai été servie. Je crois que je suis tombée sous le charme du Japon tel qu'il nous est décrit dans ce roman. On sent l'implication de l'autrice, le travail de recherche et le naturel dont elle a fait preuve pour nous emmener au Japon avec elle et ses personnages.
La plume de Claire Volange est très imagée et axé sur les sentiments et le contexte historique. L'association de tous ces composants est parfaite. La complexité de l'intrigue captive et entraîne le lecteur dans une histoire déchirante mais ô combien magnifique. Je me suis énormément attachée à Katsu et Toru quand j'ai détesté Akeko et le mari de Katsu.
Je me suis très vite sentie à l'aise dans l'environnement du roman, je suis allé de découvertes en découvertes, avide d'en savoir plus sur nos personnages et sur ce que l'avenir leur réservait ! C'était vraiment très intéressant.
UNE ROMANCE IMPROBABLE ET MAGNIFIQUE…
Les émotions contenues dans ce roman sont tellement magnifiques. Naturelles. Intenses. Vraies. L'autrice a su me captiver, me faire frissonner, m'émouvoir à tel point que j'en ai vraiment eu le palpitant. La dynamique de la romance est impossible, interdite, voire improbable, et ce, pour tout un tas de raison. le cheminement de l'histoire est passionnant ! Indescriptible finalement car il faut le vivre pour se rendre compte de la portée de cette romance.
Le contexte politique engage nos héros dans une relation impossible et pourtant…
EN BREF :
Cette romance historique est exceptionnelle. Claire Volange a su me captiver du début à la fin avec un récit riche en émotions, avec des description du Japon qui m'ont fait tomber amoureuse dès les premières pages. Laissez-vous tenter par une romance singulière et hors du commun. L'autrice nous offre un ouvrage magnifique tant par sa couverture que par son contenu.
A lire si vous aimez…
Les romances historiques.
Le Japon.
Les romances impossibles.
Les personnages charismatiques.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
enitram34
  03 mai 2019
Pour sceller la paix entre les deux clans rivaux, Akeko Kawa doit se marier avec Toru chef de l'armée du clan Okami. Celui-ci, malgré la beauté d'Akeko, ressent ce mariage comme une insulte. Katsu, jeune paysanne mariée à un rustre qui la bat et l'humilie, croise le chemin de Toru en sauvant la vie de son père. Dès cette première rencontre le parfum de Katsu marque Toru.
… Et je n'en dévoilerai pas plus
Je pourrais dire que j'ai particulièrement apprécié la superbe histoire d'amour, ou les personnages forts et fragiles à la fois, ou la poésie des mots et des paysages, ou le contexte historique bien documenté et les légendes de la mythologie japonaise. Mais ce serait mentir, en fait j'ai TOUT apprécié, absolument tout. Je n'ai pas pu le lâcher avant la fin.
Parfaitement écrit dans un style à la fois simple et recherché, poétique, c'est un livre qui vous transporte au Japon pour vous faire vivre une merveilleuse histoire d'amour interdit.
Commenter  J’apprécie          90
Lipette
  10 décembre 2019
Qu'est-ce qu'un daimyo ? Comment protège-t-il son peuple ? Quels sacrifices doit-il faire afin de bien tenir son rôle ? le Parfum de Katsu nous permet de plonger dans cet univers plus qu'important dans l'Histoire du Japon ; de même que ce livre aborde un sujet qui reste dur à supporter à notre époque mais qu'il ne faut pourtant pas oublier : la soumission des femmes envers leurs maris !
Ces sujets-là ne me sont pas inconnus parce que le Japon est un pays qui m'intéresse depuis pas mal de temps maintenant ; son contexte ne m'est donc pas nouveau (daimyo, mariages arrangés, "emprisonnement" des femmes...) et je suis toujours autant choquée par ça !
Tout d'abord, je suis toujours abasourdie par le fait que les daimyo doivent avant tout penser à leur peuple et laisser leur bonheur de côté. Ils ont certes la responsabilité de garder sain et sauf leur peuple mais pourquoi cela devrait-il être au détriment de ce que eux désirent ? de toute façon, pour moi, les mariages arrangés m'ont toujours parus archaïques et vraiment injustes. Parce que je suis le fils d'un seigneur je dois me sacrifier, me marier à une personne que je ne connais pas et que je n'aimerais peut-être jamais, quitte à laisser filer l'amour de ma vie, la personne qui pourrait faire mon bonheur... tout ça parce qu'une alliance doit être conclue avec le clan ennemi pour que nous soyons plus forts ensemble contre notre ennemi commun !! Non mais c'est quoi le délire là ! Heureusement que je vis au 21ème siècle parce que cette époque-là craint grave !!!
Ensuite, de tout temps, la femme a été considérée comme un objet, une possession qui ne doit obéir qu'à une seule personne, personne qu'elle se doit de vénérer quasiment au même titre qu'un Dieu : son mari... et cela se voit très bien dans ce roman. de même que le désir de liberté et de "redevenir" un être humain à part entière, un égal de l'homme, se fait sentir dans le Japon de cette époque à travers Katsu...
Ainsi, je me suis surprise à ressentir les émotions de Katsu, à avoir mal quand elle souffrait, à vouloir me révolter quand quelque chose d'injuste lui arrivait... et je me suis dit que si L Histoire ne s'était pas déroulée comme elle l'a fait, les femmes auraient pu toujours être dans la position de Katsu : soumises à un mari et sa famille, n'ayant aucune liberté autre que l'obéissance et une sorte de "glorification" de l'époux qui lui a tous les droits sur sa femme... Et là je me suis rappelé que cette obéissance et cette soumission sont encore présentes dans certains pays...
A méditer alors que nous sommes en 2019 !

En conclusion, le Parfum de Katsu fait découvrir un peu plus le passé du Japon, mais aussi nous permet de découvrir une histoire d'amour impossible mais tellement pure et belle ! On souhaiterait vraiment beaucoup qu'elle se réalise, que ces deux coeurs blessés soient ensemble afin de se guérir mutuellement... Alors tout ne serait peut-être pas noir et la lumière pourrait apparaître pour éloigner leurs ténèbres...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Revesetimagines
  16 mai 2019
J'ai découvert le parfum de Katsu avant sa parution en format papier chez Nouvelles Plumes. En effet, l'auteure (que je connais sous un autre pseudo et dont j'ai déjà lu des romans) m'a proposé de m'inscrire sur Nouvelles Plumes afin de découvrir son nouveau texte. Sans hésitation, j'ai foncé et aucun regret ! Résultat, elle a décroché le prix Romance 2019 chez Nouvelles Plumes et j'en suis ravie pour elle !
Le parfum de Katsu est une romance historique superbe. Toru Okami, futur daimyo, doit épouser Akeko Kawa, fille de son pire ennemi, afin de sceller une alliance contre un autre clan. Si Akeko est une jeune femme magnifique, elle éprouve une haine féroce pour son futur mari et ne lui donne aucune chance de se faire aimer. Toru, quant à lui, obéit à son père, Fujio Okami, gravement malade et se résigne à son sort. Seulement, une rencontre avec une paysanne va bouleverser le jeune homme. Katsu est déjà mariée à un homme violent, Rintato, et est sans cesse humiliée. Suite à un acte courageux sauvant la vie du vieux daimyo, elle est conviée avec son époux à venir vivre au palais afin de devenir la servante d'Akeko. Toru et Katsu vont apprendre à se découvrir mutuellement dans le respect sous les yeux bienveillants de Fujio, ceux malfaisants d'Akeko et ceux jaloux de Rintato.
Ce fut une lecture intense avec des personnages attachants et une intrigue captivante. le parfum de Katsu est une romance historique de toute splendeur qui nous fait voyager dans le Japon d'antan. La sensibilité est présente tant au niveau des protagonistes que de la plume !
C'est une romance historique qui comporte de nombreuses recherches : le Japon, les traditions, les Samouraïs, les noms des objets, même les prénoms des personnages ont une signification. le tout est évoqué sans lourdeur. Un travail colossal a eu lieu. Les personnages sont réellement authentiques, attachants pour certains et méprisables pour d'autres. J'ai également trouvé une certaine poésie dans cette lecture… La sensibilité du personnage de Katsu est très touchante. Enfin, l'intrigue est parfaitement menée ; on s'interroge sur l'évolution des sentiments et sur l'évolution « politique » aussi.
Les personnages sont très humains dans leurs actes et leurs sentiments. Certains sont très attachants et respectueux des traditions (notamment le clan Okami et Katsu), d'autres font hérisser le poil de par leurs attitudes mesquines ou violentes (le clan Kawa même si j'ai beaucoup attendu de Akeko et Rintato, l'époux de Katsu). Sur la fin, apparaît un homme intrigant et dont j'espère un beau rôle pour la suite. Je n'ai eu aucun souci à fermer les yeux et à les imaginer. J'ai certes mes préférences, mais tous ont un rôle à jouer et l'auteur le fait bien sentir !
J'ai adoré découvrir cette romance historique d'autant plus qu'elle se déroule au Japon. Généralement, les écrivains de ce genre placent leurs intrigues dans les pays européens, et l'auteur n'a pas eu peur de prendre le risque d'imaginer un récit sur ce pays peu abordé au final. La romance en elle-même est très bien menée. C'est le style de texte qui met en avant les sentiments ! Pour conclure, ce fut un formidable coup de coeur dont j'attends la suite avec impatience !
Lien : https://revesetimagines.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (20) Voir plus Ajouter une citation
LipetteLipette   20 septembre 2019
- Vous êtes toujours aussi généreux avec votre peuple ou vous faites cela pour m'impressionner ? glissa Akeko à son oreille.
- La générosité ne devrait impressionner quiconque... Il est surprenant de voir comme la bonté est devenue chose rare à notre époque.
- Ce n'est pas avec la bonté que l'on dirige les hommes, mais avec le pouvoir et la force. Un daimyo en use pour obtenir le respect de son peuple et éviter les insurrections. Vous achetez leur loyauté en agissant ainsi, mais soyez sûr qu'ils se retourneront contre vous dès qu'un seigneur leur offrira plus de biens. Vous devriez régner par la contrainte. La peur bride facilement les hommes. Votre bienveillance vous perdra...
- Vous avez l'air de bien connaître la politique de notre pays, mais vous semblez oublier que la majeure partie des insurrections populaires est liée au comportement des daimyo envers leurs sujets, et plus particulièrement les paysans. Je ne veux pas les asservir, je veux créer une nouvelle entente, un gouvernement qui pour une fois ne fonctionnerait pas uniquement sur la taxation des plus démunis et sur la peur.
- Les paysans ne sont que des pions. Montrez-leur votre vrai visage. Vous n'êtes pas obligé de jouer une telle comédie pour qu'ils vous soient fidèles. Vous êtes un chef de guerre, agissez en tant que tel.
Toru ferma sa main sur celle d'Akeko pour lui intimer le silence. Cette dernière gémit en sentant la poigne sévère du bushi dont elle venait de blesser l'honneur.
- Sachez une chose, ma chère, la seule personne pour laquelle je mettrai un masque d'hypocrisie, c'est vous. Si vous voulez lire dans mon cœur et savoir qui je suis, voyez comment j'agis avec mes semblables. Mais retenez bien qu'avec vous, j'agirai en fonction des conventions... Notre relation restera strictement protocolaire. À présent, je vais remercier ces braves gens.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Marlene_lmedmlMarlene_lmedml   02 juin 2019
« La musique caressa Katsu. Les doigts de Toru frôlaient à peine l’instrument. La flûte prit vie, chantant une mélodie douce et délicate qui s’accordait merveilleusement au cadre zen. Katsu se perdit dans la contemplation de la rivière bordée de joncs parmi lesquels se faufilaient de fiers hérons. La mélancolie du lieu habitait son âme. La musique entrait en elle, la portait, l’enivrait au point de faire frémir son être. Et puis elle s’arrêta, doucement, sans même que Katsu ne s’en rendît compte car les notes prolongeaient leur chant dans chaque pore de sa peau, dans chaque parcelle de sa chair, jusqu’au fond de son cœur. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
LipetteLipette   10 décembre 2019
Il passa un bras sous son corps et le serra contre lui. Une main posée sur sa nuque, il enfouit son visage dans ses cheveux. Une fabuleuse odeur s'en dégageait. Un mélange de courage et de révolte qu'il avait senti à leur première rencontre. Cette fois, l'odeur était plus puissante, plus forte, à l'image de la bravoure de la femme qu'il enlaçait. A cet instant, il comprit qu'elle avait changé, que tel un perce-neige, elle avait brisé la glace pour mieux éclore sous les étoiles, et que ce parfum subtil, intense, l'envoûterait à jamais. Il n'appartenait qu'à elle, et s'il devait la chercher à travers le monde, il sut qu'il la retrouverait car il portait en lui le parfum de Katsu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Piuma_bookworldPiuma_bookworld   27 septembre 2019
Sa sensibilité explosait, magnifiée par les notes franches et puissantes de la chanson. Une chanson qui n'avait pas besoin de paroles pour être comprise. Elle exprimait son désespoir, sa peur de mourir sans avoir connu l'amour, d'être condamnée à se battre plutôt que de vivre pleinement son existence. La musique de Toru faisait écho à l'âme de Katsu, c'est pour cela qu'elle l'avait guidée.
Commenter  J’apprécie          20
Piuma_bookworldPiuma_bookworld   27 septembre 2019
- La vie peut t'offrir de belles surprises, répondit Toru en pensant à la femme qu'il avait laissée derrière lui. Il arrive que certaines rencontres changent notre destin et nous apportent une bouffée d'air, un vent de liberté qui nous permet de nous sentir simplement humains et de ne plus être des seigneurs. Crois-moi, tu trouveras le bonheur, il suffit de savoir le saisir.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Claire Volanges (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Claire Volanges
L'auteure Claire Volanges nous offre un extrait du tome 2 du Parfum de Katsu, nous laissant apprécier l'évolution de Katsu et de ses relations avec Toru. Vous êtes prévenu.es, spoil Retrouvez le Parfum de Katsu tome 2 en exclusivité chez France Loisirs : https://bit.ly/Katsu2FL
autres livres classés : samouraïsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Claire Volanges (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3827 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre

.. ..