AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2749924022
Éditeur : Michel Lafon (12/02/2015)

Note moyenne : 3.4/5 (sur 20 notes)
Résumé :
« Je t’ai enfin trouvé. »
Lorsqu’il reçoit, en pleine nuit, cet étrange appel de son père, Marco n’hésite pas une seconde. Il quitte son restaurant londonien et ses nuits de fête pour regagner son Italie natale.
Mais ce retour au pays n’est pas sans douleur. En effet, comment à la fois affronter les fantômes de son passé, et renouer avec un frère perdu de vue et un père affaibli par une maladie qui refuse de dire son nom ? Pour Marco, cela semble impos... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
missmolko1
  28 octobre 2016
Voila quelques temps que je veux découvrir Fabio Volo et je dois dire que je ne suis pas déçue. Te retrouver est un joli roman, ou l'on fait la connaissance de Marco et de son frère Andrea. La vie les a éloignés et ils sont extrêmement différents : Andrea est responsable, mature et marié tandis que Marco lui est un séducteur, qui aime faire la fête et profiter de la vie. Et puis quand leur père tombe malade, ils se retrouvent et l'on se rend compte qu'ils sont finalement pas si différents l'un de l'autre et l'on va suivre leurs parcours, leurs décisions....
C'est un roman qui est très bien écrit, qui ne tombe sans dans le drama. Bien, au contraire, l'auteur choisit de rigoler même face a la maladie du père de famille. Fabio Volo nous emmène doucement jusqu'à la fin car même au trois quart du roman, j'étais bien incapable de dire ce qui allait se passer et comment cette histoire allait se terminer.
Les personnages sont attachants, je ne sais toujours pas lequel des deux frères m'a le plus plus. En tout cas, ce sont deux personnages forts, très bien décrit par l'auteur, qui nous montrent leurs points forts comme leurs faiblesses.
C'est aussi une belle réflexion sur la vie qui passent, sur les souvenirs, les choix que l'on fait.... :
"Dans les années quatre-vingt, on riait. On riait beaucoup plus.
On riait au travail, a l'école, avec les amis, et surtout, on riait a la télé. C'était une époque merveilleuse. L'Italie remportait la coupe du monde de football en Espagne, pour la musique, le DJ étaient aux commandes, et la dance envahissait peu a peu les ondes et les boites de nuit. le pape faisait même du ski dans ces années la. On se sentait libre, le mur de Berlin allait tomber. "
Bref, j'ai passé un excellent moment et je lirai d'autres romans de l'auteur italien qui a su conquérir mon coeur de lectrice.
Lien : http://missmolko1.blogspot.i..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          281
sybelline
  26 février 2015
Un grand merci au site Babelio et aux Éditions Michel Lafon pour la découverte de cet auteur italien, quel joli roman : COUP DE COeUR !
Ce roman nous parle de la relation difficile entre 2 frères brisés très jeunes par drame familial : le décès de leur mère lorsqu'ils étaient adolescents. Leur fratrie en a été fragilisé, les laissant tous deux face à un père peu présent, peu démonstratif de ses sentiments. Ils ont alors dû gérer la douleur de la perte. L'ainé Andréa a décidé de devenir le meilleur par la réussite scolaire et professionnelle ; Marco au contrario, il a décidé de vivre simplement, en expérimentant, en vivant ce qui se présente, refusant le soutien de ce frère ainé trop moralisateur et jaloux de lui.

A la quarantaine, leur père tombe malade, ils sont alors à nouveau réunis dans la maison familiale. Ils se rapprochent et tentent de comprendre ce qui les a éloigné. Marco est confronté à son passé, il recroise Isabella qu'il a toujours aimé, une relation en pointillé qui dure depuis des années... Andrea sort d'un divorce. Il est l'heure de faire le bilan : qu'ont-ils fait de leurs années ? qu'on t-ils construit ?
En gros, c'est la crise de la quarantaine de deux frères, détruits au plus profond d'eux même par la perte de leur mère et les non-dits de leur père.
Entre reproches, espoirs, peurs, douleurs, désirs... Un récit tout en volupté qui ne manque pas de réflexions profondes sur ce qui fait une existence, ce qui fait et construit un être, sur l'importance des liens familiaux, sur le couple, l'amour, les désirs, les peurs, la solitude... Sur la capacité ou l'incapacité d'être heureux. La vie est faite de choix... bons ou mauvais... tant qu'on ne fait pas des choix, on ne peut pas le savoir...
J'ai aimé l'écriture sensible de Fabio Volo. Il y a toutes ces interrogations perpétuelles ses personnages doutent et se remettent en question sans cesse. Il y a cette avancée vers le mieux-être, le mieux-faire, sur ce qu'il faut faire pour aller sur le bon chemin.

Que les mots choisis dans ce roman sont jolis, et tous ces petits chapitres qui ont pour titre quelques mots de ceux-ci... Tous ces petits morceaux de vie... C'est comme entrer dans l'intimité de ces deux êtres, deux frères, deux hommes, deux destins liés
Lien : http://dutempspourlire.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
croccbooks
  01 février 2016
Entre Paris, l' Italie et Londres, Marco et Andréa, deux frères un peu éloignés depuis la mort de leur mère.
Ne sachant plus quoi se dire, Marco était parti, s'éloigner pour s'épargner, vivre à 100 à l'heure, refouler les sentiments d'Isabella, vivre sans attaches.
Mais Andréa était resté aux côtés de son père, marié et habitant tout à côté.
Une présence qu'il pensait indispensable pour son père, alors que celui-ci ne parlait que de Marco.
Lorsque subitement ma santé de leur père est devenue un réel souci, les deux frères ont vus surgir leur enfance, la maladie de leur mère, leurs amours, leurs différences.
Marco revit Isabella, les sentiments refoulés, les envies d'elle. La garder ou la perdre……
De son côté, Andréa a du faire face à la trahison de son épouse, un lâcher prise, une extériorisation de ses envies.
Beaucoup de bouleversements entre ses deux frères, la perte de leurs parents va les faire se sauter au cou, se bagarrer verbalement, déballer ce qui encombre depuis trop longtemps.
Chacun va tenter, de crever l' abcès, se libérer, accepter les choix de vie de chacun, s'épanouir vers un autre ailleurs, un autre départ.
Ce roman est captivant, touchant ,au milieu de cette histoire de famille, se pose la question du vieillissement des parents, de la maladie
Comment la vivre , y survivre, s'impliquer , le regard, l'inversement des rôles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
orlane_dreau
  17 février 2017
Un titre : Te retrouver. Une couverture : le bras d'un homme, le bras d'une femme.
Tout laisse donc penser que ce roman de Fabio Volo va nous raconter les retrouvailles entre un homme et une femme. Si c'est le cas, ce roman va bien au-delà.
Un soir Marco, italien exilé à Londres, reçoit un appel de son père qui tient des propos incohérents. Ni une ni deux, il retourne en Italie pour être auprès de son père mais aussi de son frère Andréa. Rapidement on va découvrir la complexité des relations entre ces 3 hommes qui n'ont jamais réellement su communiquer entre eux, bouleversés chacun à leur manière après le décès de la mère de famille.
En revenant en Italie Marco va également tomber par hasard sur Isabella, amour de jeunesse avec qui il aura passé sa vie à jouer au chat et à la souris.
C'est la première fois que je lisais un livre de Fabio Volo et j'ai été séduite.
La manière d'aborder les relations aussi bien paternelles que fraternelles mais aussi amoureuses est très délicate. le livre interroge beaucoup sur la manière de gérer les relations à longue distance, aussi bien avec sa famille qu'avec un conjoint.
Il y a beaucoup de douceur dans ce livre. Les personnages sont très attachants, difficile de les quitter. D'ailleurs on se laisserait bien tenter par une suite pour savoir ce que deviennent Marco, Andrea et Isabella.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          02
La_petite_bibliotheque
  31 mars 2018
Marco a quitté son Italie natale il y a une vingtaine d'années, avec la sensation que sa place était ailleurs. Il vit aujourd'hui à Londres où il tient un restaurant. Pourtant, il n'hésite pas une seconde à revenir sur la terre de son enfance lorsqu'il reçoit un appel étrange de son père. Il y retrouve un homme bien moins en forme que ce qu'il pensait ainsi que son grand frère Andrea avec qui la communication a toujours été difficile tellement leurs différences sont marquées.
"Te retrouver" est une histoire plus profonde que celle à laquelle je m'attendais. Retrouver qui ? Une ancienne amoureuse ? Un passé ? Un frère ? Un père ? Trouver des réponses, retrouver l'apaisement. C'est un livre qui bouscule car les personnages ne sont pas toujours plaisants, ont parfois des comportements blessants. Une blessure du quotidien, de celles qui font malheureusement écho en nous. Cependant, cela donne du vrai à l'histoire. On n'enrobe pas les choses de rose bonbon, on nous les offre de manière brute.
Mais croyez-moi, il y a de l'amour là-dedans et tellement de douceur... Dans les regards, dans les mots que l'on n'ose pas encore dire, dans les secrets inavoués.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (1)
LaPresse   04 août 2015
Parfois comparé à Marc Lévy, le romancier italien Fabio Volo connaît un immense succès dans son pays. Son deuxième roman traduit en français, Te retrouver, est une belle découverte.
Lire la critique sur le site : LaPresse
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
missmolko1missmolko1   14 février 2015
Dans les années quatre-vingt, on riait. On riait beaucoup plus.
On riait au travail, a l'école, avec les amis, et surtout, on riait a la télé. C’était une époque merveilleuse. L'Italie remportait la coupe du monde de football en Espagne, pour la musique, le DJ étaient aux commandes, et la dance envahissait peu a peu les ondes et les boites de nuit. Le pape faisait même du ski dans ces années la. On se sentait libre, le mur de Berlin allait tomber.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
orlane_dreauorlane_dreau   18 février 2017
Tu m'as dit un jour que tu avais l'impression d'être comme une voiture qui roule au point mort. J'ai souvent pensé à cette image et je crois que les vitesses qui nous permettent de bouger, d'aller quelque part, sont nos décisions. Je suis persuadée que, sans décisions, nous n'allons nulle part. En fin de compte, choisir signifie exister. Choisir signifie nous prononcer sur ce que nous considérons comme le meilleur. Autrement, tout se vaut et rien n'a de valeur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
orlane_dreauorlane_dreau   18 février 2017
Tant que nous n'essayons pas, nous ne pouvons pas le savoir, peut-être une semaine, peut-être toute la vie. Et puis le fait que nous habitions dans deux villes différentes, est-ce un réel problème ou est-ce une parfaite excuse pour ne pas affronter d'autres peurs ? Les vraies, évidemment.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Fabio Volo (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Fabio Volo

Fabio Volo à La Libreria - Vendredi 11 avril 2014 avec Antonio di Bella
Il "fenomeno Volo" spiegato da Volo.
autres livres classés : distanceVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
2931 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre