AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Véronique Le Ru (Éditeur scientifique)
EAN : 9782081222908
152 pages
Flammarion (30/09/2009)
3.75/5   18 notes
Résumé :

Voltaire est âgé de 72 ans en 1766 lorsque paraît Le Philosophe ignorant, malicieuse invitation à un voyage autour du monde de la philosophie. Raillant Descartes, Spinoza et Leibniz - la volonté n'est pas plus libre qu'elle n'est bleue ou carrée, oppose-t-il au premier -, louant les analyses de Pierre Bayle et de John Locke, Voltaire critique avant tout l'esprit de système des philosophes, que guettent les travers de son... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Denis_76
  27 octobre 2018
C'est un peu « la philosophie pour les nuls ». Ce livre parle de concepts tels que la liberté, l'argent, Dieu, etc...
Comme SpinozaVoltaire affirme qu'un Etre Eternel, qu'il nomme parfois Dieu, existe et est unique. Nous sommes son ouvrage. Nous sommes sensibles et pensants, mais aussi substance et force.
Le style est humoristique-cynique, comme d'hab chez l'auteur, et Voltaire, tout en faisant semblant de ne pas se prendre au sérieux, "casse »  Descartes, Clarke, Malebranche et un peu Spinoza : l'homme ne cesse t-il jamais de penser ? Les animaux sont-ils des machines ? 
.
Voltaire loue Locke, pour qui toute connaissance est acquise et non innée. Il se pose la question :
.
Pourquoi mon bras obéit-il à ma volonté ? « 
.
On connait par expérience, et on se rapproche du savoir, de la nature et de l'Etre éternel. Plus on connait, plus on peut "maîtriser" et réprimer nos mauvaises passions ( il est d'accord avec Spinoza là dessus ). 
.
L'homme est-il libre ? A moitié : malgré sa volonté, il ne peut sortir de sa chambre si elle est fermée à clef ! La liberté, le pouvoir d'agir, sont aussi limités par la maladie ou les mauvaises passions. 
.
Pour "le meilleur des mondes" de Malebranche, Voltaire n'est pas d'accord : il y a les guerres, les maladies, les épidémies. Mais Leibnitz dit que c'est un mal pour un bien. Alors Voltaire "ne conçut pas quelle était la félicité des Gaulois et des Espagnols, dont on dit que César en fit périr trois millions." 
L'auteur pose aussi le problème de l'utilité de la philosophie : cinq personnes vont approuver son livre, et cinq vont le réfuter! 
.
Bref, j'ai passé un bon moment ! 
Ah, encore une chose : "Le philosophe ignorant", vous l'avez deviné, c'est Voltaire : 
.
"Toute l'antiquité est si ténébreuse, jusqu'à Thucydide et Xénophon que je suis réduit à ne savoir presque pas un mot de ce qui s'est passé sur le globe que j'habite avant le court espace d'environ trente siècles ; et dans ces trente siècles encore, que d'obscurités, que d'incertitudes, que de fables !"
.
A ce compte là , nous sommes tous ignorants : )
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          430
Clelie22
  04 juillet 2020
En lisant le Philosophe ignorant, j'ai pu mesurer ma propre ignorance en philosophie. Malgré mes études de lettres, il ne me reste qu'un vague souvenir de Descartes et Platon, je connais de nom Spinoza. Quant aux plus antiques cités par Voltaire, leur pensée m'est à peu près inconnue. Cela dit, tout en pataugeant un peu dans cette oeuvre De Voltaire, j'ai quand même pris plaisir à la lire. Mes études de lettres sus-mentionnées ne m'ayant pas donné la passion de la philo, j'en lis excessivement rarement. le Philosophe ignorant a donc été un changement rafraîchissant dans mes lectures habituelles.
Voltaire écrivait avec un style enlevé et sarcastique qui rend ses écrits agréables à lire. Indépendamment du style, son approche est décomplexante. Arrivé à la fin de sa vie, celui qui fut peut-être le plus grand philosophe français reconnaît que, finalement, il ne sait pas grand'chose avec certitude. Il y a une forme d'humilité et d'honnêteté intellectuelle dont on ferait bien de s'inspirer aujourd'hui. Tout en s'interrogeant sur la pensée, la liberté, la morale, Dieu... Voltaire pointe les erreurs d'autres penseurs de toutes époques.
Son oeuvre amène à réfléchir sur les thèmes les plus fondamentaux de la philosophie tout en nous apprenant à ne pas nous laisser enfermer dans des systèmes de pensée, à en voir les limites, à reconnaître aussi celles de notre raison qui ne peut tout comprendre.
En conclusion, même si vous n'êtes pas branché.e philosophie, vous pourrez toujours retirer quelques pistes de réflexion du Philosophe ignorant et, même si vous ne comprenez pas tout, vous ne passerez pas un mauvais moment en compagnie De Voltaire.
Challenge solidaire "Des classiques contre l'illettrisme" 2020
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
GuillaumeTM
  29 mars 2013
Voltaire, après avoir étudié tous les philosophes de son époque et ceux qui l'ont précédés, arrivé à un age avancé, se dit que finalement il en est toujours au même point qu'au début, c'est-à-dire qu'il ne sait finalement toujours rien. Partant de ce constat, il fustige, avec force et ironie tous les philosophes en commençant par Descartes, Leibniz comme toujours, Spinoza (il lui reproche surtout d'être un faiseur de système), Hobbes, il épargne en partie Locke qui est sa principale source d'inspiration philosophique ainsi que Bayle, en passant par Épicure et les Stoïciens.
Voltaire se montre comme un déiste qui ne cesse de douter.
Ce livre étant coupé en paragraphes, sa lecture en est d'autant plus aisée, ce n'est certes pas son oeuvre la plus connue mais elle mérite comme même qu'on s'y attarde un peu.
Commenter  J’apprécie          50
Antiperistase
  02 mai 2022
Voltaire aborde plusieurs thèmes ici, ignorance et faiblesse de l'homme, métaphysique, morale. Il est singulier de commencer son livre par exhiber son doute et son ignorance pour ensuite se livrer imprudemment à des affirmations sur des domaines si incertains tel que la métaphysique, qui est vraiment la matière où l'ignorance humaine s'illustre le mieux.

Voltaire affiche en effet son déisme dans cet ouvrage, l'ordre de la nature s'explique par un grand architecte selon lui, mais nous ne savons pas à quoi nous sert ce Dieu Voltairien, car il n'y rattache aucun texte, aucune révélation, aucune volonté, en somme, Voltaire nous propose un Dieu qui nous est inconnu et qui nous est inutile.

Par la suite, il professe un système de morale intuitif universel, il met en avant que les principes de justice sont ancrés dans tous les hommes. Nous savons bien ce qui est injuste et juste de manière innée. Voltaire parsème son ouvrage de remarques intéressantes ça et là, le livre est assez distrayant et j'ai toujours aimé le côté piquant De Voltaire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Philutz
  23 juillet 2020
Livre qui a le mérite d'être synthétique et qui permet d'aborder Voltaire avec un grand angle.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
l-opulence-de-la-nuitl-opulence-de-la-nuit   29 juillet 2011
Je suis un faible animal ; je n'ai en naissant ni force, ni connaissance, ni instinct ; je ne peux même me traîner à la mamelle de ma mère, comme font tous les quadrupèdes ; je n'acquiers quelques idées que comme j'acquiers un peu de force, quand mes organes commencent à se développer. Cette force augmente en moi jusqu'au temps où, ne pouvant plus s'accroître, elle diminue chaque jour. Ce pouvoir de concevoir des idées s'augmente de même jusqu'à son terme, et ensuite s'évanouit insensiblement par degrés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          61
l-opulence-de-la-nuitl-opulence-de-la-nuit   29 juillet 2011
Que cette liberté ne peut consister dans ma volonté, puisque, lorsque je demeure volontairement dans ma chambre, dont la porte est fermée et dont je n'ai pas la clef, je n'ai pas la liberté d'en sortir ; puisque je souffre quand je veux ne pas souffrir ; puisque très souvent je ne peux rappeler mes idées quand je veux les rappeler ; Qu'il est donc absurde au fond de dire : la volonté est libre, puisqu'il est absurde de dire : je veux vouloir cette chose ; car c'est précisément comme si on disait : je désire de la désirer, je crains de la craindre ; qu'enfin la volonté n'est pas plus libre qu'elle n'est bleue ou carrée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
AntiperistaseAntiperistase   02 mai 2022
Mais, en apercevant l’ordre, l’artifice prodigieux, les lois mécaniques et géométriques qui règnent dans l’univers, les moyens, les fins innombrables de toutes choses, je suis saisi d’admiration et de respect. Je juge incontinent que si les ouvrages des hommes, les miens même, me forcent à reconnaître en nous une intelligence, je dois en reconnaître une bien supérieurement agissante dans la multitude de tant d’ouvrages. J’admets cette intelligence suprême sans craindre que jamais on puisse me faire changer d’opinion. Rien n’ébranle en moi cet axiome : « Tout ouvrage démontre un ouvrier. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Denis_76Denis_76   27 octobre 2018
Les astres n'ont pas la liberté ; nous la possédons et notre orgueil nous fait croire quelque fois que nous en possédons encore plus.
Commenter  J’apprécie          40
ThaddeusThaddeus   10 mai 2015
[...] depuis Thalès jusqu'aux professeurs de nos universités, et jusqu'aux plus chimériques raisonneurs, et jusqu'à leurs plagiaires, aucun philosophe n'a influencé seulement sur les mœurs de la rue où ils demeuraient. Pourquoi? parce que les hommes se conduisent par la coutume et non par la métaphysique.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Voltaire (43) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Voltaire
2/2 Voltaire et Rousseau à l'épreuve du 20ème siècle (1978 / Les samedis de France Culture). Émission en deux volets, diffusée sur France Culture les 4 et 11 novembre 1978, à l'occasion du bicentenaire de la mort des deux philosophes. Par Roland Auguet. Avec Jean Balcou, Daniel Roche, Guy Chaussinand-Nogaret, Jean Starobinski, Jean Tulard et Mona Ozouf. Lectures par Jean Bollery et Michel Ruhl. Réalisation : Alain Pollet.
Source : France Culture
Dans la catégorie : FranceVoir plus
>Philosophie et disciplines connexes>Philosophie occidentale moderne>France (324)
autres livres classés : philosophesVoir plus
Notre sélection Non-fiction Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

les aventures de Candide...

Quel est le nom du grand amour du héros ?

Radegonde
Cunégonde
Frédégonde
Brunehaut

9 questions
561 lecteurs ont répondu
Thème : Candide de VoltaireCréer un quiz sur ce livre