AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782070143832
128 pages
Éditeur : Gallimard (13/02/2014)

Note moyenne : 2.45/5 (sur 10 notes)
Résumé :
Pour Katarina, la nuit promet d’être interminable. Au matin, après une séparation longue et douloureuse, elle doit retrouver son amant à la beauté et à l’insouciance féroces. Plus jeune qu’elle, il appartient à l’âge des amours dont inexorablement Katarina se sent bannie. Elle vit cette hantise et dans la gloire du jeune homme voit le temps qui dévaste. Katarina est mariée, mère d’un enfant. Son fils est malade. Va-t-elle le conduire malgré tout à la crèche, ou rest... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
rabanne
  14 décembre 2015
Je suis sortie de cette lecture un peu groggy.
L'atmosphère peut-être étouffante et tendue, même si la plume d'Ornela Vorpsi (que je ne connaissais pas) m'a plu.
Katarina ne dort pas, son fils est fiévreux.
Elle a prévu de voir son jeune amant le lendemain, et elle compte bien ne pas manquer ce rendez-vous, quoi qu'il advienne. Elle donnera un cachet à son bébé et l'emmènera à la crèche comme convenu...
Une profonde souffrance et une grande insatisfaction habitent cette femme. Une impossible quête d'absolu la pousse irrémédiablement à jouer un rôle, à "exister" autrement, sous les mains et dans les pensées d'un amant qu'elle n'aime même pas.
Car (paradoxalement) elle aime son mari, mais lui reproche de feindre l'indifférence, voire d'être dans le déni, de ne pas pouvoir l'extirper des tourments de la dualité et de l'addiction.
Commenter  J’apprécie          100
yannlerazer
  17 mars 2014
« Aujourd'hui, il s'agit de toucher encore un peu à ce qui brûle. » C'est le langage d'une addict, au sexe. Cette mère de famille est infidèle, son mari le sait, mais il a figé sa pensée : il a décidé que c'était arrivé et que cela n'arriverait plus ; pourtant, il sait que c'est faux.
Sa femme a un plan cul. C'est demain, mercredi. Il y a juste un imprévu : son fils qu'elle doit laisser à la crèche, est malade, fiévreux. Il est deux heures du matin : elle aussi a la fièvre, elle ne peut réprimer son désir. Il l'obsède, alors elle a une solution, elle laissera son fils à la crèche après lui avoir administré un Doliprane pour la fièvre et un « petit Lexomil » pour qu'il dorme : « ça ne va pas le tuer ».
Les mots d'Ornela Vorpsi, pour ce premier roman qu'elle a écrit en français, sont justes et forts. On est ballotté entre désir et devoir au même moment que cette femme vit un cauchemar. C'est le roman du désir dépendant. Pour réaliser tout désir, les circonstances sont pourtant cruciales.
Paru dans Blake 63
Lien : http://tmblr.co/Z4Dxcn1EvchoB
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          27


Lire un extrait
autres livres classés : littérature albanaiseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Grandes oeuvres littéraires italiennes

Ce roman de Dino Buzzati traite de façon suggestive et poignante de la fuite vaine du temps, de l'attente et de l'échec, sur fond d'un vieux fort militaire isolé à la frontière du « Royaume » et de « l'État du Nord ».

Si c'est un homme
Le mépris
Le désert des Tartares
Six personnages en quête d'auteur
La peau
Le prince
Gomorra
La divine comédie
Décaméron
Le Nom de la rose

10 questions
607 lecteurs ont répondu
Thèmes : italie , littérature italienneCréer un quiz sur ce livre