AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782960244632
296 pages
JMDV, Éditeur (09/02/2021)
4.22/5   18 notes
Résumé :
Des milliardaires abandonnent leurs empires industriels à des inconnus. Un mystérieux rayon envoyé depuis Phobos met hors service un satellite météo américain. À Monaco, qui sont ces « Éveillés » convoqués par la richissime Émilie Germain-Rozet pour activer le plan Dissidence ?

Et pendant que se développe un complot qui menace la planète, un commissaire alcoolique et une inspectrice suspectée de corruption sont associés pour une enquête bancale rela... >Voir plus
Que lire après DissidenceVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Une invasion cachée alien, oui je sais, on en a lu mille fois. Mais si on en lit autant, c'est peut-être que nous avons gardé notre âme d'enfant ? Alors cette mille et unième histoire vaut elle le coup ?

Le plan des aliens est simple : l'invasion doit être finalisée dans un an, les aliens sont sûrs de leur coup, les humains sont trop cons et le temps qu'ils s'aperçoivent de quelque chose, il sera trop tard. Mais voilà que la destruction d'un satellite révèle l'existence d'un étrange faisceau venu d'une lune de Mars, Phobos. En outre, en Belgique et ailleurs dans le monde, un syndrome touche 1% de la population, mais surtout des PDG de multinationales. Deux flics, un vieil ivrogne et une jeune femme sexy, deux placardisés, sont mis sur l'affaire en espérant qu'ils ne fassent rien.

On sent de suite que l'auteur s'amuse à écrire son histoire, on est clairement dans la veine Scalzi, il s'amuse de ce duo improbable qui a tout pour ne pas s'entendre et va pourtant nous démontrer le contraire. La jeune fille sexy n'est présente pour nous montrer notre société "progressiste". On peut s'habiller de manière féminine et être une bonne professionnelle, ce n'est pas antinomique.

Une aventure entre polar et SF qui modernise la vieille SF à papy. le twist final est magnifique et bien amené.

Cela fait quelque temps que je suis l'auteur et à part un hiatus (L'ambassadeur), c'est du tout bon. Il sait mener sa barque, il nous emmène avec lui dans son univers, des touches d'humour... Reste à mettre un fond derrière ses aventures (comme dans L'immortelle de Maisonville), et Scalzi aura son pendant français. Et franchement, je ne dis pas cela pour faire mousser l'auteur, je le pense réellement.
Sur sa page FB, l'auteur annonce qu'il a trouvé un éditeur pour son roman que j'ai le moins aimé cité plus haut (je crois avoir des goûts orthodoxes !), j'espère qu'il ne s'agit pas d'une obscure maison d'édition et que sa carrière décolle.

Cerise sur le gâteau, l'auteur a dû entendre mes critiques sur ses couvertures et a décidé de la moderniser.
Commenter  J’apprécie          162
Si je rangeais ce roman dans le genre de la science-fiction, je l'amputerais d'une de ses dimensions. de même si je vous annonçais qu'il s'agit d'une enquête policière. Les deux s'y marient avec bonheur, avec beaucoup de naturel. Rien n'y semble forcé ni invraisemblable. L'auteur est documenté, il parle de ce qu'il connaît et cela se ressent.

Les personnages sont solides, bien campés, typés quoique sans excès. Authentiques au point qu'on s'attendrait à les croiser un jour, certains sont particulièrement attachants. de ceux qu'on souhaiterait rencontrer. Si l'univers est rassurant, presque routinier, il ne s'agit que de la partie visible de l'iceberg. Sous l'eau glacée, on glisse vers des découvertes, on remonte le courant avec les enquêteurs, si bien qu'on a du mal à déposer le bouquin avant de l'avoir terminé. D'autant plus que la fin n'est en aucun cas un récit qui s'effiloche ou s'affadit. Au contraire ! C'est alors que tout prend pleinement son relief.

Quand c'est terminé, il reste des questions sous forme de «Et si... » ou de « Pourquoi pas ? » et le regret d'avoir fini de lire la dernière page. D'autant plus que l'humour est très présent  et qu'il fait mouche.

En conclusion, bien que n'étant pas une inconditionnelle de la science-fiction, j'ai adoré !



Commenter  J’apprécie          50
Polar ou Science-Fiction ? à vous de voir.
De la Science-Fiction ? Oui, certes, il y a un rayon mystérieux qui semble provenir de Phobos, une lune de Mars. Des savants et des militaires s'arrachent les cheveux pour tirer ça au clair, après qu'un « incident de parcours » leur ait mis la puce à l'oreille, enfin le rayon dans le collimateur, devrais-je plutôt dire...
Mais non, c'est un polar ! En Belgique, une enquête est diligentée, sur une cession d'entreprise qui paraît douteuse. On confie le boulot à deux bras cassés, un enquêteur sur le retour un peu porté, comme il se doit, sur la bouteille, et une inspectrice sulfureuse qui aurait de mauvaises fréquentations. Ajoutez à ça un sombre truand serbe, une ex-flic hackeuse de haut vol et quelques rupins roulant carrosse, qui cachent bien leur jeu et tirent les ficelles depuis des manoirs inaccessibles. Tous les ingrédients du polar sont bien là. Mais… Et ce rayon mystérieux ? Et ce personnage étrange féru d'ésotérisme ? Mélangez bien le tout, et vous avec un "ovni" littéraire entre les mains (pour un roman de SF, ma foi, pourquoi pas). La chute vaut son pesant de cacahuètes, alors je n'en dis pas un mot, comme c'est l'usage.
Mis à part son premier opus, qui se passait en grande partie dans l'espace, voici que les trois ouvrages suivants de cet auteur, prennent racine dans sa Belgique natale, et créent ainsi une vraie « filière Belge » dans le genre. Je ne suis pas spécialiste pour savoir si la filière Belge existait auparavant en SF, mais la voici bien présente aujourd'hui. Que nous réserve la suite ? Avec une telle imagination…
Commenter  J’apprécie          20
Un thriller de science-fiction pure jus, dans un futur assez contemporain, mené par des personnages de caractères, taillés dans le roc, et sous la plume d'un auteur qui affiche une connaissance poussée du milieu policier, ce qui ne rend que d'autant plus réalistes et truculentes les nombreuses scènes d'actions.
Cela se lit dès lors d'une traite, emmené par une écriture addictive et dans l'impatience du dénouement final, mais que l'on craint ensuite de voir arriver tant la chute semble abyssale. Et pourtant, la morale est belle et l'humanité ferait bien de l'entendre.
Commenter  J’apprécie          50
Ce roman mêle savamment, en fait c'est bête de dire ça...c'est l'auteur qui fait tout... donc :

L'auteur a su savamment mêler un polar, un thriller avec une pointe de science-fiction.

Si vous n'êtes pas amateur de la science-fiction, sincèrement, vous ne serez pas dérangés, comme je l'ai dit, c'est un soupçon distillé dans le récit.

Un soupçon qui a tout de même son importance puisqu'il fait quand même le fond de l'histoire, vu que ça démarre d'un rayon envoyé depuis Phobos (satellite de Mars).

Le début va sortir un peu de l'ordinaire de ce que j'ai pu précédemment lire de l'auteur, ça m'a un peu déstabilisée, mais vraiment d'un quart de millimètre tellement l'histoire est top ; on va découvrir beaucoup (pas 50 non plus) de personnages, que l'on ne va pas forcément revoir de suite, et pas autant c'est certain que notre commissaire et notre inspectrice belges.

Passons à notre duo de personnages.

Comme dans mes précédentes lecture de Jean-Marc, les personnages sont très très biens construits, attachants, hauts en couleurs.

Des personnages qui ne sont pas parfaits (pas dans leur création et exploitation hein, c'est en tant que protagonistes qu'ils ne sont pas parfaits, en gros ils ont des qualités et des défauts comme tout le monde), à la psychologie bien pensée.

Ce vieux de la vieille et cette jeunette vont en avoir du fil à retordre.

Encore une fois, l'histoire s'ancre dans notre réalité, l'auteur en profite pour mettre un petit taquet au "journalisme" d'aujourd'hui, qui est, il faut bien le dire, navrant pour la majorité...(oui heureusement, il en reste du vrai, mais ils ne sont pas les plus représentés).

On retrouve aussi cet attachement à notre planète, sa préservation, et avec ce qui s'y passe, conflits, terrorisme...

Pour pinailler, parce qu'après vous aller croire que ce n'est pas objectif ce que j'écris, j'aurais vraiment apprécié qu'un des personnage secondaire soit un chouilla plus développé, mais ça c'est parce que j'ai surkiffé cette tite bonne femme 😀

J'ai vraiment adoré ce final, cette chute mémorable !

Bref, si vous voulez un thriller sur fond de complots, de mythes et de mythologie, de science-fiction, ce livre est pour vous ! Tous les ingrédients y sont bien dosés et très bien assemblés. L'histoire est super bien ficelée et nous avons réponse à toutes les questions que l'on peut se poser durant la lecture !

Encore une fois, je l'avais dit lors de ma 3ème lecture de l'auteur, s'il y a marqué Jean-Marc de Vos sur la couverture, foncez ! C'est une valeur sûre !
Lien : http://lemondededamecouette...
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
« Le lendemain matin, le président des États-Unis tweetait à destination de toute la planète : « Les Martiens ont détruit un de nos satellites militaires avec un rayon de la mort. Que tout le monde reste calme, je gère la situation avec la Space Force. »
En quelques minutes, plus personne n’arriva à se connecter à sa messagerie, sur les médias en ligne ou à n’importe quoi desservi par internet : les réseaux saturaient, au bord de la rupture. Nul n’avait prévu que cinq milliards de terriens chercheraient à avoir accès aux mêmes sites en même temps. Il ne restait que les chaînes de télé pour relayer l’information. Et quelle information ! »
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : anticipationVoir plus
Les plus populaires : Imaginaire Voir plus


Lecteurs (24) Voir plus



Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
4758 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..