AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Christian Nugue (Autre)Jean Elleinstein (Autre)
ISBN : 2253028088
Éditeur : Le Livre de Poche (05/12/1992)

Note moyenne : 3.53/5 (sur 16 notes)
Résumé :
« Mon propos n'est pas de résumer le livre de Michael Voslensky, on ne résume pas un tel livre, on le lit, et j'imagine - non seulement je le souhaite, mais je le pense - avec passion.
La Nomenklatura, ce mot inconnu jusqu'ici, sauf de quelques spécialistes, mérite de devenir aussi célèbre que le terme de Goulag. II désigne la classe des nouveaux privilégiés, cette aristocratie rouge qui dispose d'un pouvoir sans précédent dans l'Histoire, puisqu'elle est l'É... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
ericbo
  28 janvier 2019
Essai lu au lycée, à l'époque de sa sortie, au début des années 80. On ignorait encore que ce régime s'écroulerait quelques années plus tard. Je découvrais alors l'envers du décor. On étudiait alors Marx et son « Manifeste du parti communiste ». Quel n'était pas mon étonnement de découvrir que ce régime, reproduisait en fait un système générant des inégalités criantes, comparable à notre capitalisme occidental. Encore et toujours le profit des classes dominantes ! A cette époque de mon adolescence, ce livre a contribué à m'ouvrir les yeux. Les concepts de Marx ne sont toujours restés que théoriques. Plus récemment, lors d'un voyage à Moscou, je me suis rendu au Kremlin et sur la place rouge. Visite du tombeau de Lénine. Toute ces simagrées autour de cette dépouille pour pas grand-chose. le Goum n'est qu'une simple galerie marchande de luxe, maintenant destinées aux touristes. Tout cela est d'une triste banalité. Lorsque je pense à cette nomenklatura qui a réussi à défier l'Occident sur la base d'une telle hypocrisie, je me dis, comme Cioran, que L Histoire n'est vraiment qu'une suite d'événements aléatoires, sans but, bien loin des idées de Hegel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
tourniereric2002
  02 mai 2013
Le livre de M. Voslensky est une analyse profonde du système politique en vigueur en URSS avant la chute du Mur de Berlin. Néanmoins, une partie de son constat semble toujours être valable pour la Russie des oligarches.
L'ancienne URSS etait dirigée et contrôlée par une classe de privilégiés, issue du Parti Communiste et nommée la Nomenklatura: 'l'appareil du PC contient en germe la nouvelle classe dominante. Par épurations successives, les premiers membres se trouvent bientôt remplacés par les carriéristes.'
Staline a exploité cyniquement l'ambition des jeunes Nomenklaturistes pour éliminer la vieille garde révolutionnaire et pour instaurer son pouvoir absolu.
Le régime de la Nomenklatura était caractérisé par une stagnation économique et sociale (niveau et durée de vie), une idéologie Kafkaïenne sans aucun lien avec la réalité, un appareil policier omniprésent, un budget militaro-industriel sans autre contrôle que la volonté du 1er secrétaire, de ses conseillés proches et quelques membres privilégiés du politburo et une liberté d'expression inexistante. L'auteur explique bien que la Nomenklatura ne voulait en aucun cas la guerre ... atomique autodestructrice.
Ce qui différencie fondamentalement le règne des Nomenklaturistes de celui des oligarches est l'exploitation des richesses de la Russie. Ses mineraux et ses sources d'énergie en font actuellement un pays clef dans le développement économique mondial, tout en remplissant plantureusement les coffres de l'Etat.
M. Voslensky a écrit un livre très lucide, décortiquant les rouages d'un Etat dominé par un parti unique. A ne pas manquer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
autres livres classés : urssVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Michael Voslensky (1) Voir plus