AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 201702791X
Éditeur : Hachette Jeunesse (16/08/2017)

Note moyenne : 3.55/5 (sur 58 notes)
Résumé :
Combattre avec les mots ? Combattre avec les armes ? Tel est le terrible dilemme qui se pose au jeune Aman. Lui qui a hérité du don de conter, va-t-il, comme son grand père, devenir l’Éclaireur, le poète qui perpétue la mémoire de son peuple ? Alors que la guerre civile fait rage en Somalie, Aman est contraint de rejoindre Mogadiscio. Enrôlé dans une milice, il réalise son rêve, combattre. Mais est-ce là son véritable destin ? Aman nous raconte son chemin, un chemin... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (28) Voir plus Ajouter une critique
Under_The_Moon
  18 novembre 2014
Je remercie Babelio et les éditions du Jasmin pour leur confiance pour ce partenariat.
Dans l'Eclaireur, on découvre Aman, un jeune garçon de 13 ans qui doit faire un choix entre assumer la responsabilité d'être le petit-fils d'un grand conteur dont il a hérité le don et devenir un soldat dans les rues de Mogadiscio. Dilemme difficile en pleine adolescence où les premiers émois arrivent …
Il y a de bonnes idées dans ce livre, ainsi que des scènes clés qui permettent de comprendre comment les enfants de cette partie de l'Afrique s'engagent dans les milices et comment les adultes peu scrupuleux les y enrôlent. Malheureusement, j'ai parfois trouvé la construction du récit confuse et ponctué de clichés un peu trop faciles. le choix de la narration à la première personne n'est pas toujours bien maitrisé et perd parfois le lecteur. Mais le thème de la transmission orale des récits ancestraux n'est pas toujours maîtrisés et "anesthésie" parfois le texte à des moments où on attendrait plus de "flamme".
(Les quelques pages d'In Koli Jean Bofane sur le même sujet - dans les Mathématiques congolaises -étaient bien plus percutantes. Certes, ce roman n'est pas de la littérature jeunesse, alors il vaut sans doute mieux fermer cette parenthèse.)
Heureusement la fin contient beaucoup plus de "passion" que le reste de l'histoire, je pense par exemple à la rencontre avec le vieux poète au camp des réfugiés. Cet épisode permet de donner de la force à ce récit , qui reste tout de même une lecture sympathique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          410
InstinctPolaire
  20 octobre 2014
[ Livre reçu par l'intermédiaire de Libfly. Je remercie Yomu, et les éditions du Jasmin pour leur confiance.]
Il était une fois un enfant.
Il était une fois un enfant à équidistance de la guerre et de la paix. Un fils du désert venu chercher sa survie dans cette ville que l'on nomme " la perle blanche de l'Afrique ". Une ville qu'on appelle aussi Mogadiscio...
Un enfant qui a des rêves. Un enfant qui a un destin. Car cet enfant, est l'Eclaireur.
Aman - dont le nom veut dire Paix - a perdu son père dans les guerres de son pays, la Somalie. Il vit en nomade parmi les siens. Il rêve de prendre les armes pour protéger sa famille, pour venger son père et pour défendre son clan.
Mais son clan a d'autres rêves pour celui qui est le petit-fils d'Harumi - dont le nom veut dire Eclaireur -Car Aman est destiné à poursuivre son oeuvre : Celle de protéger les traditions orales de ses ancêtres par le conte et le chant. de parcourir le désert en nomade, en poète pour chanter, conter, transmettre et faire vivre la tradition.
Mais Aman doit fuir une attaque menée par on-ne-sait-qui contre son clan. A l'ultime extrémité de ses forces, il rejoint la ville. Il rejoint son oncle avec un but : Recevoir le poignard d'Harumi... Et mener sa guerre pense-t-il. Malgré l'opposition farouche de son oncle, il s'engage comme soldat. Il s'enrôle avec son meilleur ami, le frère de la fille qui a fait chavirer son coeur. Il devient un de ces désespérés qui combattent le ventre et les yeux vides. Les dents noircies par les feuilles de khat, puissant narcotique qui chasse la peur, la faim, la paix.
Aman oublie l'Eclaireur. Il recherche la mort de ses ennemis plutôt que de célébrer la vie de son peuple. de ces groupuscules qui se battent pour une maison, pour une place dans " la perle blanche de l'Afrique ".
Un récit simple.
Un récit simple, qui touche au coeur.
On espère faire entendre notre voix. La lier à celle des ancêtres pour qu'elle atteigne le pauvre Aman avant qu'il ne sombre entièrement. Consumé par le sang et les torpeurs narcotiques, on désespère de le voir déchoir...
… Et on se souvient de ce proverbe africain : " Un homme sage qui disparaît, c'est une bibliothèque qui brûle "…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          330
cecilestmartin
  30 novembre 2014
Une jolie parenthèse que ce livre, trouvé sur le rayon "ado" de la bibliothèque. Aman (prénom qui signifie "La paix") est un jeune somalien, dont la famille appartient à une tribu nomade. Son pays est déchiré par une guerre à laquelle plus personne ne comprend rien. Son grand-père Haruni lui en fait le témoignage, juste avant de mourir : "Je ne reconnais plus mon peuple et lui-même ne se reconnaît plus. Je vois dans le regard de certains hommes le gris vitreux de la folie et de la haine.". Haruni, le poète, l'éclaireur, celui qui raconte des histoires et fait vivre les traditions a choisi Aman pour lui succéder. En effet, son petit-fils a le don et doit perpétuer cette fonction auprès de son peuple.
Le jeune garçon cependant hésite : n'est-il pas plus important de se battre, de devenir soldat pour délivrer son pays ?
L'éclaireur, est un roman qui nous fait voyager dans des contrées où l'espoir est rare, à "L'extrême limite de l'inhumain", où seules la filiation et la tradition semblent un rempart à la folie de la guerre.
Le style s'apparente à un conte moderne, pas de digressions, l'auteur va à l'essentiel dans un style simple qui évoque la forme orale.
Le jeune Aman est un personnage bien attachant, dans ses questionnements et ses émois d'adolescent. Bien que destiné à un public jeune, j'ai pris beaucoup de plaisir à découvrir ses aventures.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
lutinielle
  04 décembre 2014
Un récit sur le courage d'être soi, la force de la poésie mais aussi sur l'Afrique. Avec la force d'un griot, Isabelle Vouin nous livre l'âme parlée, chantée ou murmurée d'un enfant d'Afrique, traversant la guerre et ses conséquences, porteur de son propre destin mais aussi d'une mémoire aussi précieuse qu'une gorgée d'eau au creux des mains...
Roman de l'oralité totalement réussit, emplit de poésie, de joie de vivre et de leçons de vie, ce roman initiatique d'un jeune homme nommé comme la paix, est un doux chant d'amour pour l'Afrique sans mièvrerie aucune. Il serait dommage de le cantonné aux rayonnages jeunesses...
Lien : http://unlivresurmeslevres.b..
Commenter  J’apprécie          190
Belykhalil
  19 novembre 2014
Tout d'abord, un énorme merci aux éditions du Jasmin et à Babelio grâce à qui j'ai fait une superbe découverte.
L'éclaireur raconte la quête tortueuse d'un enfant somalien pour parvenir à l'âge adulte tout en restant fidèle à son pays et aux valeurs ancestrales qui lui ont été enseignées dans son enfance. La quête de tous les adolescents du monde pour devenir des adultes fidèles à eux-mêmes, mais dans un pays en ruine, où la guerre et la famine font d'immenses ravages.
J'ai beaucoup apprécié cette histoire simple et émouvante, car elle contient beaucoup d'informations sur la culture somalienne et ses traditions. le récit est réaliste et apporte de nombreuses informations sur un phénomène souvent regardé de loin par les Occidentaux que nous sommes. Pourtant, et pour mon plus grand plaisir, l'auteur n'a pas de parti-pris. La politique n'étant pas le sujet du livre, elle est reléguée au minimum pour la compréhension de l'histoire.
En bref, un récit qui regroupe les principaux ingrédients pour faire le succès d'un titre jeunesse : une écriture fluide et poétique, un jeune héros en quête de lui-même et une histoire d'amour et d'amitié.
Lien : http://belykhalilcriticizes...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
Citations & extraits (46) Voir plus Ajouter une citation
SBBABELIOSBBABELIO   01 octobre 2014
J’ai douze ans et je suis le préféré de ma mère. Je le sais, car elle laisse parfois traîner son regard sur moi comme si elle était dans un rêve lumineux. Et là, à chaque fois, une boule de chaleur se met à grandir et à envahir mon corps. C’est doux comme une chanson fredonnée à la tombée de la nuit.
Ma mère, c’est la reine de Saba. Il est impossible d’imaginer une beauté aussi parfaite. Je déteste le regard brillant des hommes qui l’approchent. On dirait une lame acérée qui veut la pénétrer. Avec une grâce infinie, elle
s’en protège en couvrant son visage du voile bleu qui recouvre ses cheveux et elle devient inaccessible. C’est le moment que je choisis pour me blottir contre elle, serrer ses jambes fines et leur montrer à tous que c’est à moi
qu’elle appartient.
— Aman ! Cesse de t’agripper à moi comme un petit babouin, aime-t-elle me dire en essayant en vain de me détacher. Quoique j’hésite entre un babouin et une sangsue. Et dire que je t’ai appelé Aman parce que ça
signifie « la Paix ». Mais comment avoir la paix avec un tel animal ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
Under_The_MoonUnder_The_Moon   08 novembre 2014
Un jour j'ai demandé à Harouni.
- Toi qui es l'Eclaireur, dis-moi qui est le Tout-Puissant ?
- Aman, tu te poseras cette question toute ta vie ça le Tout-Puissant est la Quête absolue. Il est le Chemin. Il est le Mystère. Il est la main soutenant toute chose dans sa paume. Tu ne pourras jamais Le connaître mais tu peux Le rencontrer. Peux-tu faire entrer le vent du désert dans cette outs ?
- Non !
- En effet. De la même manière ton esprit d'homme est trop étroit pour y faire entrer l'Eternel. La poésie, la musique, la prière, le silence sont les moyens de communiquer avec Lui.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
Under_The_MoonUnder_The_Moon   16 novembre 2014
- Vous êtes pénibles tous les deux ! Toujours à parler d'armes, de combats. Vous trouvez qu'il n'y en a pas assez autour de nous ?
- Non ! Il n'y en a pas assez puisqu'on n'a pas encore la solution, (…).
- Et quand tout le monde sera mort, qu'est ce qu'on fera, hein ? Ca ne te suffit pas papa, maman, bientôt Ahmed et après toi et puis Aman ? Et moi ? Qu'est-ce que je vais devenir ? Vous vous en moquez ! Tout ce qui compte pour vous c'est de tenir une kalach ! Vous n'avez que ce mot dans la bouche.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
Under_The_MoonUnder_The_Moon   17 novembre 2014
Un don n'est jamais facile à accepter ni à porter. Dès qu'on en prend conscience on se sent investi d'une responsabilité écrasante à laquelle on voudrait échapper. Alors on fuit. Car on veut être libre. Libre de choisir son destin, (…).
Commenter  J’apprécie          310
Under_The_MoonUnder_The_Moon   08 novembre 2014
Parfois, je me demande ce qui unit encore les hommes. Leur langue ? Les poèmes de Haruni ? La poussière de leurs ancêtres qui s'envole dans les tempêtes de sable ? Le Tout-Puissant qu'ils prient cinq fois par jour en se tournant vers le Nord ? Ou bien la soif de vengeance ?
Commenter  J’apprécie          210
autres livres classés : somalieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle

Autres livres de Isabelle Vouin (1)Voir plus




Quiz Voir plus

L'Eclaireur Isabelle Vouin

Dans quel pays l'histoire se déroule-t-elle ?

l'Ouganda
la Somalie
l'Ethiopie
le Mali

10 questions
12 lecteurs ont répondu
Thème : L'Eclaireur de Isabelle VouinCréer un quiz sur ce livre
. .