AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Gérard Guégan (Préfacier, etc.)
EAN : 9782742714636
533 pages
Éditeur : Actes Sud (04/06/1999)

Note moyenne : 4/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Parus entre 1908 et 1914 dans les célèbres Cahiers de la Quinzaine de Charles Péguy, Mes cahiers rouges - ici reproduits, pour la première fois, dans leur intégralité - constituent un classique de la littérature communarde.
Durant l’Année terrible (1871), leur auteur, Maxime Vuillaume, fut constamment aux premières loges, tantôt comme spectateur, le plus souvent comme protagoniste. Engagé volontaire dans la Garde nationale, il participe aux journées insurrec... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Hulot
  19 avril 2020
Maxime Vuillaume a 25 ans lorsqu'il participe à la guerre de 1870.
En 1871, il fonde, avec deux comparses, un journal qu'il appellera " le Père Duchêne " en l'honneur d'Hébert, le pamphlétaire de la Révolution. Ils réussiront à en publier soixante-huit numéros.
Très engagé politiquement, l'auteur connait presque toutes les principales Figures de la Commune. Il va donc, dans ses carnets, nous les présenter en nous racontant, pour presque chacun deux, leur histoire qui souvent finira très mal.
Ce n'est pas un récit sur la Commune mais plutôt un livre sur les hommes qui participèrent à cette révolte et que l'auteur, grâce à son statut de journaliste, va rencontrer chaque jour.
Nous assisterons à la fin des combats, à l'arrestation de l'auteur, sa condamnation à mort, à laquelle il échappera par miracle, sa fuite de Paris et son exil en Suisse où il retrouvera de nombreux compagnons de lutte.
Dans ce texte écrit presque quarante ans après les faits, il n'y a pas de haine dans ses propos, il dénoncera d'ailleurs les massacres quelque soit le camp qui les perpétuera, mais beaucoup de tristesse et de nostalgie.
Dans la dernière partie, Maxime Vuillaume évoque les anciens communards qu'il retrouve à Paris et qui tous, malgré souvent une grande précarité, ont garder intact leur idéal de jadis. Il va souvent les accompagner à leur dernière demeure qui sera presque toujours une fosse commune car la misère ne les aura jamais quittés.

Si vous aimez lire sur cette période, lisez cet ouvrage passionnant plein d'humanité et en même temps très instructif qui pose un autre regard sur la Commune de Paris.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          214

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
HulotHulot   13 avril 2020
Le brave père Gaillard s'était éteint à l'âge respectable de 80 ans , laissant un fils encore jeune, qu'il avait baptisé des prénoms de Jean-Paul, en l'honneur de son maître, L'"Ami du peuple".

Par une ironie du sort, Gaillard, lui, le révolutionnaire, maratiste fervent jusqu'à sa dernière heure, s'appelait Napoléon.
Commenter  J’apprécie          190
HulotHulot   14 avril 2020
La Commune, c'était du romantisme révolutionnaire, c'était le dernier flot de la Révolution.
On ne reverra plus rien de semblable, c'est impossible.

La Commune était une insurrection, un simple fait déterminé par la prise des canons.

Maxime Vuillaume.
Commenter  J’apprécie          210
HulotHulot   09 avril 2020
Les quais de Seine furent témoins de féroces massacres. Au bas du Pont-Neuf,
on fusilla pendant plus de huit jours.
L'après-midi, les honnêtes gens allaient voir tuer les prisonniers.

Des couples élégants se rendaient à cette boucherie comme à un spectacle.
Commenter  J’apprécie          150

>France : histoire>20e siècle>Troisième République: 1870-1945 (178)
autres livres classés : commune de parisVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Maxime Vuillaume (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2072 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre