AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782226245465
464 pages
Éditeur : Albin Michel (01/03/2013)

Note moyenne : 4.14/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Pendant deux ans, Ed Vulliamy a enquêté le long de la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique. Il a parcouru plus de 3000 kilomètres de l’océan Pacifique au golfe du Mexique le long d’une ligne qui est devenue l’un des endroits les plus dangereux du monde. Là règnent le crime organisé, les milices armées des cartels qui sont en concurrence et font régner la terreur au Mexique. Ligne de partage entre le Nord et le Sud, l’abondance matérielle et la pauvreté, la f... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
encoredunoir
  09 janvier 2015
« En tant que journaliste, j'ai connu la guerre sur de nombreux champs de bataille, cependant jamais la violence ne m'a paru aussi étrange, aussi pesante, et jamais elle ne m'a inspiré une telle répugnance que sur la frontière. »
Cette frontière, comme le laisse aisément deviner le titre de l'essai d'Ed Vulliamy, c'est celle entre le Mexique et les États-Unis. Celle par laquelle remonte vers le nord la drogue produite en Amérique Latine et descendent vers le sud les armes fabriquées ou importées aux USA. Celle qu'essaient de franchir les clandestins à la recherche d'une vie meilleure et que les Américains traversent aisément pour construire leurs maquiladoras.
Écrit en 2009, paru en France en 2013, Amexica est un livre dont l'actualité est toute relative tant les choses changent rapidement dans un Mexique en état de guerre permanente ; entre cartels bien entendu, mais aussi entre l'État et les cartels et, d'une certaine manière, au sein même de l'État. Mais si donc l'essai de Vulliamy est parfois dépassé, il n'est pas pour autant périmé. En sautant d'un point à l'autre de la frontière qu'il suit de Tijuana jusqu'au golfe du Mexique, le journaliste britannique ne se contente pas en effet de dresser un simple état des lieux de la situation à un moment donné, mais prend le temps de replacer chaque situation dans un contexte social et historique clair et de rappeler les forces qui s'affrontent en chaque point.
Il ressort de cela un portrait global de la situation en même temps que la mise en exergue des particularités de chaque lieu. Car de Tijuana à Matamoros en passant par Agua Prieta, Ciudad Juárez ou Nuevo Laredo, Ed Vulliamy aborde des thématiques différentes – le flux migratoire vers le nord et la politique des États-Unis en la matière, les maquiladoras, le fémicide, le transport routier, la religion et la création d'une folklore lié à la mort impulsée par les narcos ou, bien entendu, les luttes intestines des cartels et la duplicité des politiques étatiques, fédérales et locales en matière de lutte contre le crime organisé.
Bien sûr, ça n'est pas pour ses qualités littéraires que l'on lit un essai. On se réjouira cependant de ce que l'auteur, lorsqu'il ne se laisse pas aller à la tentation, généralement en début de chapitre, de quelques envolées lyriques, réussit à pousser assez loin son analyse sans devenir hermétique. Aussi est-ce non seulement avec curiosité mais aussi avec un simple plaisir de lecteur que l'on se laisse entraîner dans ce récit extrêmement bien renseigné – Vulliamy a passé à maintes reprises des mois et des mois au Mexique et a su se créer un réseau très solide d'informateurs et de personnes prêtes à témoigner – et qui cherche moins à simplifier l'information pour la rendre plus accessible qu'à montrer toute la complexité des relations qui se nouent sur cette frontière.
Avec, toujours en toile de fond, la question qui taraude tout le monde à l'exception – on s'en doutait un peu – des États mexicain et américain : pourquoi donc personne ne se décide-t-il à suivre la trace de l'argent, puisque c'est lui qui est à la fois le but et le moyen de l'installation de cette violence extrême ? Et puis aussi cette analyse, par la bouche de ceux qui témoignent, de la façon dont les cartels, pour mieux assoir leur puissance ont su profiter des accords de l'ALENA et de l'implantation des maquiladoras, sautant sur l'occasion de ce bouleversement sociétal pour mieux resserrer leur emprise sur une société qu'ils participent à changer pour le pire.
Paru plutôt discrètement en France, Amexica mérite d'être lu par tous ceux qui s'intéressent à la question des cartels mais aussi, plus généralement à la complexité des rapports nord-sud.

Lien : http://www.encoredunoir.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Thomas_Harnois
  06 septembre 2020
"Amexica, la guerre contre le crime organisé sur la frontière Etat-Unis/Mexique" est une longue et passionnante enquête de 2 ans ou Vulliamy, ex reporter de guerre a pris des risques pour investiguer sur place dans cette véritable zone de guerre ou règnent la loi des armes et du plus fort, du plus féroce et du plus cruel.
Certes l'enquête comporte quelques redites, certains passages trop développés à mon gout mais l'essentiel est là avec une description des racines du mal qui a permis à des cartels structurés disposant va l'argent de la drogue de moyens paramilitaires pour faire régner la terreur y compris face aux pouvoirs publics politiciens et policiers compris.
La politique offensive de Calderon en faisant usage de l'armée et des commandos de Marine, a provoqué un choc frontal avec les narcotrafiquants et a alourdi le nombre de morts dans les rues, sans l'armée ne puisse réellement venir à bout de la puissance des cartels.
Romantisé, glorifié par le cinéma et la musique, le style de vie des gangsters hérité de Scarface, fascine une jeunesse sans repère, minée par la pauvreté endémique et le manque de culture, les quelques courageuses voix d'artistes ou de journalistes osant s'élever étant immédiatement menacées de mort.
Ce livre m'a permis de comprendre que la politique migratoire de Trump ne viendra en rien à bout des flux du Sud vers le Nord, que les trafics de pétrole, drogues et armes s'entremêlent pour générer des profits faramineux eux-mêmes réinjectés dans les grandes banques internationales tacitement coupables.
Mondialisation du crime, effondrement des structures étatiques et légales, effondrement des valeurs essentielles comme le respect de la vie humaine ou de la famille, règne de la brutalité, du sang, sur fond d'individualisme d'argent facile…cette zone frontalière présente comme un condensé des pires maux du système capitalistique mondial et donne une vision effrayante d'une éventuelle extension qui viendrait miner les structures de l'économie mondiale…
Lien : https://lediscoursdharnois.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
ROUMANOFFBE
  20 avril 2017
Excellente enquête sur le Mexique et ses trafics en tous genres.
Heureusement, vu la cruauté de certains actes, le livre a été construit comme un roman, ce qui donne un peu de légèreté à la réalité mexicaine.
Ce qui est très clair, c'est que personne ne pourra dire qu'il s'agit d'un pays où il fait bon vivre même pas pour des vacances de courte durée sur les plages de Cancun; en tous les cas, c'est pas moi qui irai faire un tour de ce coté-là de la planète Terre.
Commenter  J’apprécie          21
ValCouderc
  14 juin 2016
Ed Vulliamy, journaliste au Guardian, dresse un état des lieux puisssant de la frontière entre le Mexique et les Etats-Unis, véritables terrains de jeux des cartels. C'est noir et surtout tout est vrai. Les morts et le désespoir s'accumulent tout au long du livre. Un ouvrage dont la lecture est essentielle pour comprendre les enjeux géopolitiques de cette région.
Commenter  J’apprécie          10
booksmag
  29 mars 2013
Dans un ouvrage intitulé Amexica, néologisme de son invention, le journaliste britannique Ed Vulliamy entreprend un voyage le long d'une frontière qu'il connaît bien, l'une des plus fréquentées et des plus dangereuses du monde : celle qui sépare les États-Unis du Mexique.
Lien : http://www.books.fr/en-libra..
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
ValCoudercValCouderc   14 juin 2016
« En tant que journaliste, j'ai connu la guerre sur de nombreux champs de bataille, cependant jamais la violence ne m'a paru aussi étrange, aussi pesante, et jamais elle ne m'a inspiré une telle répugnance que sur la frontière. »
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : mexiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2005 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre