AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Bernard Cohen (Traducteur)Carlos Serrano (Préfacier, etc.)
EAN : 9782020289634
600 pages
Éditeur : Seuil (30/11/-1)

Note moyenne : 4.06/5 (sur 25 notes)
Résumé :

Un écrivain reçoit un jour de son éditeur la commande d'une autobiographie du général Franco. Anti-franquiste de toujours, Marcial Pombo se met au travail.

L'histoire officielle, racontée de la bouche même de Franco, se teinte alors de tout ce qu'a été véritablement le franquisme : cruauté, médiocrité, aveuglement, ridicule, tandis que le portrait que brosse de lui-même le dictateur révèle un usurpateur revanchard, sans culture ni formation, p... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Arnaud302
  31 janvier 2012
Un auteur, ancien militant communiste devenu écrivain de commande pour le compte d'une maison d'édition spécialisée dans les autobiographies imaginaires de personnages célèbres, se voit confier le récit à la première personne du général Franco. Comment peut-il entrer dans la peau de celui qui fit condamner sa famille à la prison? Ce roman est une passionnante parabole sur la subjectivité du récit, ainsi qu'une magistrale leçon d'histoire récente de l'Espagne. La plume de l'auteur se partage entre la voix du général, toujours prêt à se mettre en avant et à justifier ses actions, et celle de l'écrivain, qui donne sa propre version des événements. le livre n'est jamais pesant ni moralisateur, et ne cherche pas à caricaturer Franco et le franquisme . Il n'en est que plus efficace dans sa dénonciation.
Commenter  J’apprécie          41
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Arnaud302Arnaud302   31 janvier 2012
J'ai envie de m'apitoyer sur moi. Depuis je ne sais combien de temps, probablement depuis le jour où je nous ai vus tous les trois dans la salle du tribunal où l'on allait juger mon père et ainsi nous juger nous aussi, ma mère et moi, pour avoir perdu l'Histoire comme on perd une guerre, dans cette salle où ma mère m'avait conduit pour m'inspirer de la compassion. Je nous ai vus, tous les trois, et j'ai eu le pressentiment que, malgré les apparences, nous ne reviendrions jamais à la maison.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Manuel Vázquez Montalbán (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Manuel Vázquez Montalbán

MPAGE-20130423-1825_0.mp4
Payot - Marque Page - Manuel Vázquez Montalbán - Les recettes de Carvahlo.
autres livres classés : Guerre d'Espagne (1807-1814)Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Pepe Carvalho, à la Proust N°1

S'il était une ville ?

Teruel
Zaragoza
Valencia
Barcelona
Badalona
Granada
Alicante
Almeria

10 questions
18 lecteurs ont répondu
Thème : Manuel Vázquez MontalbánCréer un quiz sur ce livre