AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782226250933
400 pages
Albin Michel (01/11/2013)
3.62/5   28 notes
Résumé :
Enfouie dans les Catacombes, vit une société de rats remarquablement intelligents, libres et heureux de vivre... Jusqu'au jour où un coup d'Etat mené par Billycan, un rat blanc pervers et cruel, remplace la démocratie par une dictature sanguinaire. Désormais, l'armée du commandant Killdeer, passée dans le camp de Billycan, traque sans pitié - quand elle n'assassine pas - ceux qui résistent. Trois jeunes orphelins, Vincent et Victor Nightshade et une jeune rate nommé... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (19) Voir plus Ajouter une critique
3,62

sur 28 notes
5
3 avis
4
9 avis
3
6 avis
2
0 avis
1
0 avis

Souri7
  06 septembre 2018
Premier tome de la saga Catacomb City.🐭

Sous nos pieds, cachés loin des regards humains et des oreilles indiscrètes, existe une cité habitée par des rats intelligents, parlant comme les humains et dont l'espérance de vie égale la notre. Ce lieu a pour nom, Les Catacombes.
Malheureusement, ce monde est gouverné par un duo totalitaire : Killdeer et son bras droit, Billycan. Les habitants sont exterminés, les impôts (la Dîme) les contraints à prendre des risques, les orphelins sont intégrés de force dans l'Armée de la mort dirigée par Billycan. Il n'en a pas été toujours comme cela autrefois. Quelques années auparavant, cette société vivait en harmonie et en paix pourtant. Ce passé serait-il révolu ? Vincent et Victor Nightshade refusent ce joug tyrannique. Suite au décès de leur tutrice, ils ne souhaitent pas entrer dans l'armée de Killdeer. Pour cela, ils prennent de grands risques et se sauvent de la cité. Cette fuite leur permet d'atterrir dans une nouvelle cité dirigée par les opposants à Killdeer...

Cette série s'adresse à un public mixte, jeune comme moins jeune. Les personnages sont des rats, des vers de terre et les humains n'y font que de petite apparition.
Hilary Wagner nous offre une épopée fantastique et sociétale. Entre les aventures de Victor et Vincent, elle dénonce le totalitarisme, les sociétés tyranniques et propose l'union des forces pour les combattre.
Cette intrigue est sympathique, mais j'avoue ne pas avoir été plus transportée que cela. Tout le récit se tient, avec une dynamique et des personnages attachants.... mais.... du déjà lu. Hilary Wagner n'apporte rien de nouveau au genre. Certes, nous avons des rats, des vers de terre (pas d'affolement, c'est gluant certes... mais c'est gentil ! 🤪 ), mais hormis cette nouveauté, il n'y a rien d'inédit. le récit laisse rapidement deviner la succession des faits à venir.
Heureusement pour ce livre, le livre se termine sur un suspens relaté de manière judicieuse et qui donne au lecteur envie de se plonger dans le second volet.

Au final, lecture agréable mais pas transcendante. Je comprends pourquoi ma fille m'a dit BOF quand je lui ai demandé ce qu'elle en avait pensé. 😆
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          920
Myrtle
  05 mars 2014
Premier roman d'Hilary Wagner et début d'une trilogie récompensée aux Etats-Unis par le prix Westchester, Catacomb City est une fantasy animalière qui met en scène des rats prêts à tout pour vivre dans une cité libre… La quatrième de couverture de notre édition française comporte quelques mots très élogieux de l'auteur de Percy Jackson, Rick Riordan
Alors, ce voyage souterrain est-il aussi saisissant qu'il le laisse entendre ?

La révolution est en marche !
Sous nos pieds, dans les Catacombes, vit une société de rats parfaitement organisée. Seul problème : celui qui est les gouverne, le Haut Ministre Killdeer, est un dictateur, ivrogne de surcroît. Il est secondé par l'imprévisible Billycan, un rat albinos connu pour ses accès de violence. Nous faisons connaissance avec nos deux héros, Victor et Vincent Nightshade, alors qu'ils essaient d'échapper à l'Armée de la Mort. Heureusement, ils vont croiser la route du charismatique Juniper, un rat au pelage violet, le chef de la rébellion qui commence à s'organiser…
Dès le départ, on se rend compte qu'Hilary Wagner maîtrise si bien son sujet qu'elle arrive à jouer sur deux tableaux : l'action continue à se dérouler pendant qu'elle informe le lecteur sur cette ville souterraine et ceux qui l'habitent. Car Catacomb City a un lourd passé. Avant d'être une dictature, la cité s'épanouissait sous le règne de Trilok. Un coup d'Etat et un mystérieux "Grand Déluge" ont complètement changé la donne et le peuple est désormais contraint de vivre dans la misère et doit régulièrement verser une dîme au grand collecteur Billycan. Les jeunes mâles doivent s'enrôler dans l'Armée de la Mort, tandis que les femelles sont ravalées au rang d'esclaves du Grand Ministre. Heureusement, Juniper, laissé pour mort, revient pour sauver ses pairs. Il oeuvre dans l'ombre pour entraîner des rebelles de plus en plus nombreux pour, un jour, renverser le pouvoir en place. Lorsqu'il tombe sur nos deux frères en fuite, il retrouve en eux tout le courage de leur père, Julius, un grand rat de l'époque de Trilok, et décide de les associer à la résistance…
L'univers de Catacomb city est instantanément crédible : la cité a une histoire, une organisation, un passé et ses personnages ont tous un rôle à jouer dans le coup d'Etat qui se prépare. D'ailleurs, il y a aussi des humains, comme nous, dans le roman. Ils vivent dans la ville de Trillium et sont au courant de l'existence de ces « super-rats » qui vivent des dizaines d'années. Un jeune garçon aura même le privilège d'aider nos protagonistes à surprendre le clan de Killdeer… Car le Haut Ministre et ses sbires sont particulièrement dangereux et l'on tremble souvent pour nos héros…
De forts personnages, un réel danger
Si le monde souterrain est parfaitement dépeint, il en va de même pour nos personnages. du côté de la résistance, il y a les deux frères Nightshade, Vincent et Victor. le premier, l'aîné, est courageux et veille sur son frère, plus timoré et sensible. le personnage de Juniper est la clé de la rébellion, mais aussi celui qui informe les deux frères de l'horrible destinée de leurs parents et qui leur sert de guide. Il y a sa nièce, Clover, promise à Killdeer et Mère Gallo, une rate bienveillante, qui vont devoir faire preuve de finesse pour tromper l'ennemi. L'intrigue foisonne de personnages hauts en couleur, tous très soudés et prêts à tout pour retrouver une cité libre. Ils sont même aidés par un clan de vers de terre – des animaux qu'on a pas l'habitude de croiser ! – eux aussi dévoués à la cause. Il y a ainsi de belles valeurs, de l'entraide, beaucoup d'amitié, tout ce qu'il faut pour créer une grande épopée.
Surtout que tous nos héros ont perdu des proches dans le passé à cause des « méchants » particulièrement viles et cruels. le plus emblématique est sans conteste Billycan, un rat albinos échappé d'un laboratoire, où les expériences qu'il a subies l'ont rendu fou et constamment affamé. C'est lui qui a irrémédiablement mutilé Juniper, lui arrachant un oeil – le récit de cet épisode n'est aucunement édulcoré et on est impressionné par la méchanceté du rat blanc – et le laissant pour mort. Tout au long de l'histoire, on craint qu'il n'explose et tue un innocent, et en même temps, on ne peut s'empêcher de le prendre en pitié, car ce sont les hommes qui ont fait de lui un monstre. Il s'avère être plus dangereux que son chef, Killdeer, qui passe son temps à s'empiffrer et boire du vin, l'Oshi.
Vu toute la souffrance qu'a déjà générée le clan de Killdeer, nos héros risquent beaucoup à se rebeller et il y un réel enjeu. Tout au long des préparatifs et de l'assaut, on a peur pour nos héros et même à la toute fin, une ultime crainte demeure….
Catacomb City est donc un bon roman jeunesse, immersif, bien construit et divertissant. En plus, le vocabulaire utilisé dans la traduction est riche et varié – sauf quelques termes de « visages » et de « filles » qui, utilisés pour des rats, est un peu gênant.
Le seul petit reproche que l'on pourrait faire à Hilary Wagner est que la trame est peut-être trop classique et qu'il y a peu de surprises… Ceci dit, on a hâte de retrouver nos personnages que l'on a l'impression de si bien connaître… Aux Etats-Unis, le tome 3 sort au printemps prochain… petits veinards !
Lien : http://www.actusf.com/spip/C..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
murielan
  24 octobre 2013
Dans les catacombes de Trillium, le coup d'Etat mené par Billycan et Killdeer a mis fin à la joie de vivre de ses habitants. Désormais, chaque rat-citoyen doit une dîme à son tyran et subit le joug de l'Armée de la Mort. Mais, dans l'ombre, une nouvelle ville basée sur la démocratie voit le jour, la révolte gronde...
Un roman jeunesse vraiment sympa qui met en avant une société de rats bien organisée.
On y découvre tous les aspects négatifs d'une dictature avec la folie de son dirigeant, la perversité du chef des armées, l'exécution de tous ses opposants, l'endoctrinement des plus jeunes, la peur constante des habitants mais aussi la résistance de certains qui se battent pour leur idéal de liberté.
Une façon de faire comprendre les choses aux pré-ados en transposant la situation dans le monde des rongeurs, le tout agrémenté de beaucoup d'actions, d'aventures vécues par de jeunes héros, d'histoires d'amitiés et parfois d'amour.
Je lirai volontiers le tome 2.
A partir de 11/12 ans.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
afleurdemots
  15 novembre 2013
Les habitants des Catacombes vivent sous la croupe d'un tyran, le Haut Ministre Killdeer, qui s'est auto-nommé il y a onze ans. Ce rat dirige d'une main de fer la ville souterraine, secondé dans sa tâche par un dénommé Billycan (un ancien rat de laboratoire qui parle de lui à la troisième personne) et occupant le double poste de Grand collecteur et Commandant de l'armée de la mort. Depuis l'arrivée de Killdeer au pouvoir, les habitants de la cité vivent dans la terreur et sont obligés de verser hebdomadairement la dîme sous peine de lourde sanction. Les orphelins mâles sont enrôlés de force dans l'armée, tandis que les femelles qui n'ont pas droit à l'éducation, deviennent esclaves, travaillent comme cuisinières et finissent souvent pas mourir de faim.
Dans ce climat de terreur, une lutte clandestine contre Killdeer s'est progressivement organisée, avec à sa tête, Juniper, le plus farouche ennemi de Billycan. Cette faction de rebelles aspirent à bâtir secrètement une nouvelle cité afin de ressusciter l'époque regrettée de Trilok (qui fut le premier haut ministre des Catacombes). Mais le chemin de la reconquête de la liberté s'annonce long et difficile...
* * * * *
Dès les premières pages de Catacomb city, nous voilà propulsés au coeur d'une course-poursuite effrénée entre les frères Nightshade et les soldats de l'Armée de la Mort. Une entrée en matière pour le moins efficace, et habilement menée par l'auteure qui parvient ainsi à happer le lecteur en quelques lignes sans pour autant que ce dernier se sente totalement perdu au coeur de ce monde nébuleux. En effet, Hilary Wagner démontre rapidement son aptitude à concilier efficacement récit d'aventure bourré d'action avec des passages plus descriptifs permettant ainsi au lecteur de cerner rapidement l'univers dans lequel il évolue sans pour autant que la narration s'en trouve ralentie. Car loin de nous noyer dans un flot d'informations susceptibles de casser le rythme de l'intrigue, Hilary Wagner en dévoile les détails avec parcimonie et pertinence, distillant les éléments clés uniquement au moment opportun.
A mesure que le fil de l'intrigue se délie, le lecteur se familiarise avec les codes de cette société anthropomorphique plus vraie que nature. Peu à peu, on en apprend également davantage sur le passé de la cité et les circonstances ayant conduit à la dictature. Si les révélations et le schéma proposé par l'auteure restent foncièrement assez attendus, leur exploration à travers le prisme d'une société de rongeurs font de Catacomb city un petit bijou d'intelligence et d'originalité.
Non content de conférer tout son charme à l'intrigue, ce procédé permet en outre à Hilary Wagner d'aborder des thèmes graves avec une certaine distance et un ton approprié au public visé. En utilisant les animaux pour créer une société fictive, Hilary Wagner tente d'insuffler à son histoire des allures d'apologue. Derrière le masque du récit plaisant et dynamique qui tempère le fond du propos, elle s'applique à démontrer (de façon simplifiée), la mise en place et les mécanismes d'une dictature.
Si pour le lecteur averti, la démonstration reste somme toute assez sommaire, le procédé employé et la société ainsi que l'univers sous-terrain imaginés par l'auteure ne manquent ni de charme ni de créativité. Si de fait, l'intrigue en elle-même reste très convenue et réunit tous les ingrédients attendus dans un roman jeunesse, (à savoir un scénario rythmé, sur fond de lutte du bien contre le mal, porté par des personnages stéréotypés et agrémentée d'une histoire d'amour des plus prévisible), elle ne souffre cependant d'aucune incohérence ou d'erreurs de construction majeure. Qui plus est, rondement menée de bout en bout, et portée par un style fluide et efficace, l'intrigue servie par Hilary Wagner regorge de surprises sous la forme de petites révélations intelligemment pensées et parfaitement amenées. Je pense par exemple aux détails relatifs au passé de Billycan ou aux motifs imaginés par l'auteure pour justifier l'origine de sa cruauté. Autant de détails et de trouvailles ingénieuses venant ajouter encore une touche de charme à un livre qui n'en manque décidément pas ! Une série que je ne vais pas manquer de surveiller. ;)
Sous la forme d'un récit anthropomorphique, Hilary Wagner s'attèle à créer une histoire à la fois plaisante et didactique visant à expliquer les mécanismes de la dictature. L'univers fantaisiste (et très réussi !) ainsi que la narration dynamique viennent tempérer la gravité du propos au décours d'une intrigue solidement construite et rondement menée. Si on peut regretter la simplicité de l'intrigue sur le fond, le manque d'évolution des protagonistes ou la facilité déconcertante avec laquelle ils surmontent les différents obstacles sur leur route, Catacomb city n'en demeure pas moins un récit d'aventure entraînant et bourré de charme qui séduire les jeunes lecteurs... comme les plus grands !
J'ai reçu ce livre dans le cadre de l'opération Masse Critique organisée par Babelio et en partenariat avec les éditions Albin Michel que je remercie chaleureusement pour leur confiance !
Lien : http://afleurdemots.comli.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
orbe
  23 novembre 2013
La société des rats est en pleine décadence. Killdeer depuis son coup d'état ne pense qu'à profiter de la vie et seul son terrible adjoint Billycan cherche à maintenir son pouvoir. Mais des familles entières disparaissent et une étrange rumeur évoque l'existence d'une nouvelle ville. Alors que Vincent et Victor tentent d'échapper à la police de la mort, Clover apprend qu'elle sera élue pour devenir la compagne de Killdeer. Arriveront-ils à échapper à leur destin?
Un roman à destination des 8/12 ans avec beaucoup de péripéties mais peu d'originalité. le livre de presque 400 pages demande cependant d'être bon lecteur. L'histoire avec ses héros les rats est assez conventionnelle avec le désir de construire une société plus juste et celui d'un retour à la démocratie. Un livre au final qui risque d'avoir du mal à trouver son public.

Lien : http://t.co/losJs0AjGL
Commenter  J’apprécie          140


critiques presse (1)
Ricochet   28 novembre 2013
Alors qu'on avait parfaitement assimilé le merveilleux de l'histoire, les toutes dernières pages, rappel habile du prologue, vont nous faire plonger dans le malaise d'un fantastique terrifiant... nous invitant alors avec passion vers le second tome.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
Souri7Souri7   06 septembre 2018
— Qu'est devenu le numéro 112 ?
— Le pauvre n'a pas supporté le traitement, répondit l'homme, un type grassouillet et dégarni. Il a intégré le programme trop tard. D'ailleurs, vu sa taille, je suis surpris qu'il ait tenu aussi longtemps. Il est fort, ce médicament. Les rats n'arrêtent pas de bouffer sans grossir d'un gramme. La plupart ont même maigri, au contraire. Et leur longévité a explosé les courbes. [...] J'ai raconté à ma femme que les rats maigrissaient. Tiens-toi bien, elle m'a demandé de lui rapporter un flacon de ce médicament ! Elle voulait perdre quelques kilos avant le mariage de sa soeur. Quand j'ai refusé, elle a piqué une crise. Tu te rends compte?
[...]
— Je lui ai expliqué qu'il s'agissait d'un traitement contre la dépression; La perte de poids est un des effets secondaires. Quand elle a appris quels étaient les autres effets du sérum - la surexcitation, les accès de violences incontrôlables -, elle s'est dit que je lui avais sauvé la vie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
orbeorbe   23 novembre 2013
- Qu'est-ce qui vous rendu si dépravé, si vil? Quel mal brûle en vous? Quelle force vit dans votre cœur pour engendrer tant de malveillance? Je veux juste comprendre. J'ai besoin de vous comprendre !
Killdeer était abasourdi. Vincent répondit à sa place :
- La cupidité, la gloutonnerie, l'absence de morale. Il n'y a rien à comprendre. Toi et moi, on ne pourra jamais comprendre le fonctionnement de son âme perverse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
BlackHaruBlackHaru   30 novembre 2013
On a le droit d'être triste. Si on garde toute sa tristesse à l'intérieur, elle n'a nulle part où aller et elle reste enfermée en vous pour toujours.
Commenter  J’apprécie          40
afleurdemotsafleurdemots   06 novembre 2013
Nous ne pouvons pas réécrire le passé, mais nous pouvons écrire notre avenir.
Commenter  J’apprécie          60
OgustaOgusta   13 février 2015
Billycan n'avait jamais eu peur de mourir. Il ne croyait pas à l'existence des Saints. Il ne croyaient pas qu'il s'élèverait au dessus des nuages de Trillium pour se retrouver dans un au delà radieux, ou qu'il plongerait dans le gouffre enflammé des enfers. Quand on était mort, on était mort, un point c'est tout.
Commenter  J’apprécie          00

Video de Hilary Wagner (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Hilary Wagner
Livre Video
autres livres classés : ratsVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1291 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre