AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070444902
Éditeur : Gallimard (27/04/2012)

Note moyenne : 3.82/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Et c'est ici que s'achèvent les aventures de Kane, le guerrier, magicien et érudit condamné à l'immortalité pour s'être rebellé contre un créateur fou. Il y a bien longtemps, on l'aurait vu aux quatre coins du monde lutter contre des vampires, des goules et des loups-garous ; on l'aurait aussi vu en compagnie d'Elric, le plus célèbre des guerriers albinos. Plus récemment, il aurait été aperçu aux États-Unis où il dealait la plus étrange des drogues, puis dans le Lon... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Apophis
  09 avril 2016
Un ultime tome très inégal
Troisième et dernier volume de l'intégrale des aventures de Kane ! Il comprend neuf nouvelles (plus une première version de Lynortis, qui se trouvait dans le Tome 2), un poème, un fragment de quatrième roman (12 pages seulement) et un article rédigé par Karl Edward Wagner en personne et consacré à son (anti)héros. La plupart de ces textes font 20-30 pages, sauf cinq d'entre eux, qui naviguent entre 70 et 130.
Particularités de ce tome 3 : Kane y vit des aventures dans notre monde moderne, et il rencontre un autre antihéros de Fantasy fameux : Elric en personne. de plus, cette fois, sept des neuf nouvelles étaient inédites en français au moment de la publication de l'ouvrage.
Mais voyons tout cela de plus près :
- Les 9 Nouvelles
* le nid du corbeau
L'action se déroule dans la même chaîne de montagnes (en Lartroxie) que dans la nouvelle Lynortis, mais plus au sud et à l'est. Kane y mène une redoutable bande de brigands, qui, depuis des années, attaque et rançonne les caravanes marchandes, les campements miniers et les villages. Les riches marchands du sud lui expédient une puissante compagnie de mercenaires, qui décime ses hommes, ne laissant qu'une poignée d'entre eux s'échapper en traînant derrière eux un Kane grièvement blessé et atteint d'une étrange fièvre. Il les mène malgré tout vers un refuge, une auberge (ce qui rappelle la nouvelle le dernier chant de Valdèse) qu'il pense abandonnée : et pour cause, un peu moins de huit ans auparavant, lui et sa bande l'ont pillée et partiellement incendiée, tuant la famille qui la tenait et violant toutes ses femmes. Les chasseurs de primes à leur poursuite, ainsi que le fait que, comme par hasard, cette nuit soit celle du Seigneur Démon, font que même quand l'auberge se révèle encore tenue par la dernière survivante du massacre, il n'y a pas d'autre alternative possible. Et les choses prennent un tour d'autant plus étonnant quand certains indices sur la véritable nature de l'établissement se font jour, et quand Kane rencontre la fille de sept ans de la propriétaire, une femme dont il a jadis abusé : une rousse aux étranges yeux d'un bleu vif…
C'est un bon texte, sans plus (même si on se demande jusqu'à la fin ce que Kane va faire avec l'enfant, ce qui ajoute un intérêt supplémentaire). La thématique principale est le libre-arbitre, le fait pour Kane de décider de son chemin dans la vie sans être le jouet de forces supérieures.
* Réflexions pour l'hiver de mon âme
Cette nouvelle se déroule dans l'extrême-nord du Grand Continent Septentrional. Son début répond de manière courte mais satisfaisante aux questions laissées en suspens à la fin du roman 2, La croisade des ténèbres (dans le Tome 1 de l'intégrale). Kane se retrouve pris dans une effroyable tempête de neige, et trouve refuge dans un manoir fortifié perdu au milieu de nulle part. Bloqué par les éléments, il se retrouve coincé alors qu'une série de massacres prouve l'existence d'un Loup-Garou parmi les occupants. Commence alors une enquête classique en environnement clos, avec de nombreux suspects, assez pour maintenir l'incertitude sur le coupable jusqu'à la fin.
C'est un texte assez réussi, ayant sur le fond des points communs avec la nouvelle Deux soleils au couchant (du Tome 2), à savoir une opposition entre civilisation humaine et vie sauvage proche de la Nature.
* La froide lumière
Nous nous retrouvons cette fois en Lartroxie du Nord. Après qu'une des innombrables bandes de pillards menées par Kane ait été anéantie, il se dirige vers une nation morte, enclavée entre deux déserts et ravagée par une terrible épidémie. Seuls quelques centaines de survivants, apathiques et ne faisant quasiment rien d'autre qu'attendre la vieillesse et la mort, occupent cette « ville fantôme » à l'échelle d'un pays. Kane, une fois de plus à la recherche de cette paix intérieure qu'il est condamné à ne jamais atteindre, s'y rend et y coule des jours paisibles, sans menacer personne, en compagnie d'une jeune femme locale. Hélas Gaéthaa, dit le Croisé ou le Vengeur, un noble qui s'est donné pour mission de détruire le Mal sous toutes ses formes (sorciers, tyrans, brigands, monstres, etc), a fait de notre antihéros préféré sa nouvelle cible. La traversée du désert a été coûteuse, cependant, et c'est seulement avec huit hommes, pour la plupart des tueurs froids et des mercenaires sans coeur, qu'il arrive en ville, traquant un Kane totalement ignorant du péril mortel qu'il court. Mais rapidement, les chasseurs vont devenir la proie…
C'est un excellent texte, à la fois sur l'aspect « neuf mercenaires », sur l'aspect « la proie devient le chasseur », et surtout grâce à sa thématique centrale : Gaéthaa est supposé servir le Bien, agir dans l'intérêt commun ; pourtant, Alidore, son lieutenant, s'interroge, car depuis quelques temps, les hommes et les méthodes qu'il emploie le font de plus en plus ressembler à ce qu'il combat. Combattre le feu par le feu, le Mal par des méthodes mauvaises, est-ce encore faire le Bien ?
* Mirage
Retour sur le Grand Continent Septentrional. Alors que Kane fuit la capitale, après avoir pris part à la conspiration (ratée) visant à déposer le Roi, il tombe dans une embuscade, et reçoit un coup sur la tête. Lorsqu'il se réveille, tout le monde est mort, il est dans un état second, et entouré par des Goules. Il fuit dans la forêt, sa conscience vacillant sans arrêt. Lorsqu'il retrouve un peu de lucidité, il est parvenu à un village en ruines, au pied d'une citadelle décrépite. Alors qu'il est à nouveau cerné par les Goules, il est sauvé par une jeune femme à la ténébreuse beauté, avant de sombrer à nouveau dans l'inconscience.
C'est un bon texte, bien que sans aucune surprise car très classique (il faut, cependant, souligner l'écriture très évocatrice du texte, magnifiée, une fois de plus, par la remarquable traduction de Patrick Marcel). Les thématiques balayées sont très profondes : vie et mort, réalité et illusion, etc.
* L'autre
Il s'agit d'une très courte mais intéressante nouvelle, qui a pour cadre les jungles tropicales de Lartroxie du Sud. Alors que pour une fois, les plans de Kane pour s'emparer d'une richissime Cité-Etat locale se sont déroulés parfaitement comme prévu, tout s'effondre parce qu'il a négligé un infime mais capital détail. Il s'enfuit alors avec sa maîtresse, la plus jeune épouse du défunt souverain, mais là encore, lui, ainsi que le lecteur, vont aller de surprise en surprise.
Bien que court, il s'agit d'un très bon texte, avec une fin assez surprenante (par contre, je m'interroge encore sur le rapport entre l'intrigue et le titre de la nouvelle).
* La touche gothique
Cette nouvelle narre LA rencontre entre deux antihéros mythiques de la Fantasy : Kane et Elric. Toute l'histoire est d'ailleurs vue par les yeux de ce dernier (et de son fidèle compagnon Tristelune). Cette rencontre ne doit rien au hasard, mais a été soigneusement organisée par Kane lorsqu'une convergence entre univers parallèles propice a eu lieu. Il a en effet besoin d'Elric (ou plutôt de Stormbringer) pour vaincre les gardiens qui l'empêchent d'atteindre un objet qu'il convoite, une partie du mécanisme d'un vaisseau spatial qui s'est écrasé.
Même sans tenir compte de la rencontre entre ces deux grands personnages de Fantasy, c'est un excellent texte, mêlant Sword & Sorcery, Science-Fantasy et mondes parallèles. Un des joyaux de ce recueil de nouvelles, sans nul doute. D'autant plus parce qu'on s'apercevra dans une nouvelle ultérieure que ce texte pose un des derniers jalons dans l'histoire de Kane.
* Lacunes
On y retrouve Kane à l'époque moderne (dans les années 70-80, à vue de nez). Comme on pouvait s'y attendre, il conçoit et deale de nouvelles drogues (après un passage par la fabrication de bombes atomiques !). On y fait également la connaissance de son acolyte, Blacklight, qu'on retrouvera dans les deux nouvelles suivantes.
C'est un texte à la fois étrange, extrêmement glauque (très, très cru au niveau sexuel, et rempli de drogues à ras-bord) et qui fait franchement tâche à côté des aventures Fantasy du personnage. Bref, pour moi, son intérêt est quasi-inexistant.
* Dans les tréfonds de l'entrepôt Acme
Ce texte ressemble au précédent, et met en scène Blacklight, Kane en producteur de musique (et dealer, et pourvoyeur de jouets sexuels très… particuliers), une jeune chanteuse de Soul présentée comme la nouvelle Janis Joplin, et la jeune femme avec laquelle elle veut coucher. Encore plus étrange que le précédent, ce texte est également à oublier.
* Tout d'abord, juste un spectre
Il s'agit à nouveau d'une nouvelle située à l'époque moderne (1987). Un écrivain américain d'Horreur se rend à une convention organisée en Angleterre. Alcoolique depuis la mort de son épouse, il commence à faire d'étranges rencontres, chaque fois qu'il boit, avec un certain Kane et une jolie rousse, Klesst. Il se demande s'il s'agit d'un délire éthylique ou de la réalité, mais le lecteur connaît la vérité… Il s'avérera que notre écrivain a une certaine capacité (en rapport avec les lignes temporelles) dont Kane a besoin dans sa lutte contre un puissant personnage.
Ce texte (dans lequel apparaît également Blacklight) est, comme l'explique le traducteur en postface, largement autobiographique (pas sur l'alcoolisme et sur la perte d'une épouse, mais plutôt sur le groupe d'amis écrivains du personnage et sur le fait d'assister à telle convention en visitant tel hôtel, tel restaurant et tel bar), et donne une conclusion à l'histoire de Kane. Je regrette malgré tout que la dite conclusion ne se fasse que par allusions, et je n'aurais peut-être pas tout saisi sans la postface de Patrick Marcel. Il aurait vraiment été préférable (et carrément épique !) de nous montrer le raid de Kane sur le… mais chut, pas de spoiler !
- La version alternative de Lynortis (Le trésor de Lynortis)
Dès le début, on s'aperçoit que par rapport à la version lue dans le Tome 2 de l'Intégrale, il y a des différences significatives : en effet, Kane apparaît ici dès la première page de la nouvelle. Et cela ne fait que se confirmer au fur et à mesure qu'on poursuit la lecture : en fait, à part quelques fondamentaux (Sessi – Prise et incendie par traîtrise de la ville – Trésor – Gaz toxique), TOUT le reste est différent. D'habitude, je ne suis pas du tout fan des versions alternatives de nouvelles, mais là, du fait de toutes ces différences, ça reste une lecture intéressante. Il faut cependant bien prendre en compte le fait que, comme l'explique l'auteur en postface, cette première version de la nouvelle a été écrite alors qu'il avait 16 ans, et ne peut donc en aucune façon être comparée, en terme de profondeur, à la version finale, qui sera publiée (au contraire de la première) bien des années plus tard.
Au final, cette version alternative s'avère intéressante, bien que ne soutenant en aucun cas la comparaison avec la version finale, aux thématiques beaucoup plus profondes.
- le fragment de roman : Dans le sillage de la nuit
Ce très court texte (12 pages seulement) était l'amorce d'un nouveau roman de Kane, qui est donc resté à jamais inachevé. Alors que Carsultyale, ville mythique des premiers temps de l'humanité, n'est fondée que depuis peu, une expédition qui en provient explore l'épave d'un titanesque vaisseau spatial, échoué sur une plage non loin de là. Au vu de son apparence, personne ne doute que l'astronef est hors d'état de fonctionner et ne naviguera plus jamais ; cependant, telle n'est pas la conviction du chef de l'expédition…
L'accroche de ce roman est particulièrement intéressante, et tout à fait dans la lignée de l'aspect Science-Fantasy des trois autres. On regrette que ce fragment n'ait pas été plus développé, et encore plus que le texte n'ait pas été achevé.
- Kane passé et à venir : Karl Edward Wagner parle de son personnage
Dans ce texte, assez court mais extrêmement intéressant, Karl edward Wagner nous parle de la genèse de Kane, des particularités de son écriture et des auteurs qui l'ont le plus inspiré. Si certaines références sont évidentes, comme Lovecraft et Howard, d'autres le sont moins. Et même là, on a des surprises, par exemple quand Wagner nous explique que Kane est plus proche de Kull que de Conan. C'est aussi l'occasion d'avoir un aperçu sur quelques auteurs, d'horreur ou de fantasy épique, pas ou très peu connus en France.
C'est vraiment un texte passionnant, à lire absolument si vous voulez comprendre un peu plus ce personnage hors du commun qu'est Kane.
- En conclusion
Alors que j'ai placé sans le moindre doute les Tomes 1 et 2 de l'Intégrale dans mon panthéon personnel de la Fantasy, je dois avouer avoir beaucoup plus de réserves envers ce troisième et ultime tome. Si les nouvelles Fantasy sont de bonne facture (avec une mention spéciale pour « La froide lumière » et évidemment « La touche gothique »), en revanche les trois nouvelles se passant à l'époque moderne vont de l'inintéressant au décevant. Les versions alternatives de textes me laissent en général assez froid (bien que là, il y ait assez de différences pour éveiller l'intérêt), le fragment de roman est trop court (bien que très intéressant), et en dehors des nouvelles purement Fantasy, seul le texte où le créateur parle de sa créature retient vraiment l'attention.
Bref, alors que je vous conseillais sans réserve la lecture des tomes 1 et 2, à vous de voir, en fonction du résumé que j'en ai fait, si ce qui est proposé dans ce tome 3 mérite un achat de votre part ou pas.
Lien : https://lecultedapophis.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Xapur
  23 mai 2018
Le Nid du corbeau
A l'article de la mort après une embuscade qui a décimé ses troupes, Kane se réfugie dans une auberge perdue au fond des montagnes. Un endroit qu'il connait bien pour l'avoir attaqué plusieurs années auparavant, et une auberge rouge, où les clients disparaissent parfois mystérieusement.
Dans une ambiance oppressante tirant vers l'horreur gothique, avec un décor lugubre et la menace omniprésente d'un être maléfique qui rôde au dehors sous la lune, on découvrira ici notamment la fille de Kane. Il est un peu dommage que la confrontation finale soit passablement avortée (elle met par contre Kane quasiment sur un pied d'égalité avec une horreur séculaire, ce qui en dit long sur le personnage).
Réflexions pour l'hiver de mon âme
Poursuivi (encore !) par des troupes armées, Kane erre dans le blizzard et finit par arriver, à demi-mort (encore !) à la porte d'un château isolé du monde. Mais une série de meurtres sanglants va commencer, à cause de loups énormes. Sont-ils seuls ou un meneur les dirigent-t'ils dans une oeuvre sanglante ?
Là encore, une belle ambiance glacée, par la neige et le froid qui sont omniprésents, mais aussi sur l'échine du lecteur qui découvre des scènes gore ! Pas vraiment de suspense quant à l'identité du grand méchant, mais un récit de fantasy horrifique plutôt réussi, à défaut d'être original.
La Froide lumière
Poursuivi (toujours !) par des soldats qui ont mis en déroute sa bande de voleurs, Kane cherche la tranquillité dans le pays du Démornte. Une terre victime jadis d'une épidémie, qui n'a laissée en vie que quelques habitants apathiques et déprimés, vivant au milieu des ruines. Un endroit idéal pour Kane, alors d'humeur mélancolique et introspective, qui y trouve même une compagne, aveugle et un peu sorcière. Hélas, le noble Gaéthaa, guerrier émérite (ou paladin fanatique…) qui a juré de pourfendre le mal partout, se met au défi de détruire Kane. Sa troupe dévastée (à lui aussi !), il arrive avec huit compagnons dans la ville fantôme de Sebbeï. Commence alors une partie de chasse, qui se retourne contre les soldats en surnombre tant Kane fait preuve de ruse et de traîtrise, plutôt que d'engager frontalement un combat perdu d'avance.
Un peu long, ce récit vaut aussi pour son ambiance de ville perdue où les habitants sont amorphes, par les dilemmes moraux qui se posent (quand combattre le mal revient à en causer plus ou moins gratuitement) et par la conclusion que la paix de l'âme n'est décidément pas pour Kane !
Mirage
Kane a rallié le camp du frère d'un roi, contre celui-ci, et a perdu. Il est donc contraint de s'enfuir (encore et toujours !), grimé et méconnaissable. Il se mêle à une bande de réfugiés, victimes collatérales du conflit mais celle-ci est victime d'une embuscade et Kane en réchappe de peu, en piteux état. Il est recueilli par la mystérieuse châtelaine d'un bâtiment qu'il aurait pourtant juré avoir vu en ruines..
Après le loup-garou, Wagner revisite le thème du vampire dans ce récit qui vaut là encore pour son ambiance, cette fois-ci de décrépitude et où Kane est bien tenté de se laisser mourir, enfin.
L'Autre
Ah, les veillées au coin du feu, rien de mieux pour raconter une histoire ! Ainsi donc on apprend que Kane avait comploté contre un vieux roi pour prendre sa place (et récupérer au passage son épouse…). Hélas pour lui, il avait négligé un élément crucial dans son plan !
Un court récit où j'ai trouvé quelques réminiscences égyptiennes, et encore une fois les plans de Kane ne se déroulent pas comme prévu. Mais sa vengeance est implacable…
La Touche gothique
Un « crossover » entre Kane et Elric, ça vous dit ? C'est le cas dans cette courte nouvelle où Kane, maîtrisant les règles de l'espace-temps et des univers parallèle (ouais…) se débrouille pour faire travailler Elric, enfin, surtout Stormbringer, pour lui.
Je n'ai pas été très convaincu par ce récit où Elric est vraiment trop crédule et où Kane, un peu trop connaisseur quant aux terres multiples, lorgne sur un artefact science-fictif. Si l'idée de départ est intéressante, l'hommage n'est pas réussi.
Le Soleil de minuit
Une petite poésie qui m'a laissé indifférent.
Lacunes
Un texte qui se situe à l'époque moderne (enfin, de l'écriture) et lorgne vers le porno. Sex, drugs and… Kane ? dans un mélange improbable à fuir absolument.
Dans les tréfonds de l'entrepôt Acme
Ah, la société ACME connue des fans de Beep Beep et de Vile Coyote ! Hélas, elle fabrique aussi d'autres choses comme on l'apprend dans cette nouvelle, aussi peu intéressante et du même genre que la précédente.
Tout d'abord, juste un spectre
Dernière aventure de Kane, celle-ci se déroule à l'époque moderne (1987), alors qu'il vient en aide à un écrivain en marge d'une convention de S.F. Franchement dispensable, Karl Wagner a dû vouloir se faire plaisir en mêlant son personnage fétiche à ses souvenirs (surtout de beuverie) mais le résultat est décevant, et le personnage aurait mérité une meilleure sortie. Au moins y retrouve-t-on sa fille…
Le Trésor de Lynortis
Première version du roman Lynortis, elle a été écrite à 16 ans par Wagner et maintes fois refusée, avant qu'il ne la remanie. A lire avec indulgence ou à éviter pour se contenter du texte final qui lui est largement supérieur.
Dans le sillage de la nuit
Un fragment de roman non terminé par Wagner, que j'ai zappé.
Kane passé et à venir
Un article de l'auteur qui parle des origines de son personnage, de ses influences (dont Robert E. Howard), de l'ambiance qu'il aime trouver et reconstituer dans ses récits… Dommage que ce texte soit bien antérieur à de nombreuses aventures de Kane et n'en doute du coup pas une vision plus complète.
Du bon et du moins bon, voire du médiocre, dans cette intégrale (mais c'est l'exercice qui le veut ). J'ai largement préféré les récits de fantasy de Kane à ses incursions modernes qui sont largement décevantes. Un petit bémol qui ne saurait gâter le plaisir d'avoir découvert et apprécié ce personnage hors normes, dans la veine anti-héros et dark fantasy. Je ne peux que vous inciter à le découvrir !
Lien : https://bibliosff.wordpress...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
mauriceandre
  27 janvier 2015
Dans ce troisième et dernier tome de l'intégrale qui rassemble l'oeuvre de K.E. Wagner nous apprenons enfin pourquoi Kane a était condamné à l'éternité et c'est surprenant.
Nous le retrouvons dans plusieurs nouvelles de qualité inégale mais à la fin du livre nous avons une explication de l'auteur qui nous apprend que son personnage a évolué au fil de sa carrière et que certains textes datent des années soixante dix.
Il y en a une où Kane se retrouve au vingtième siècle à Londres, toujours en lutte contre Sathonis, le Dieu Démon, mais pour cette fois sauver l'humanité du chaos. Mais malheureusement ce dernier texte n'a jamais été terminé, l'auteur étant décédé en 1994.
Dans l'ensemble j'ai bien aimé, même si parfois les scènes de massacre n'apportent rien a l'oeuvre. On sent au fil des pages le passage des décennies qui laisse notre héros toujours seul survivant, sans famille ni ami, changeant de pays pour se fondre dans la masse avant de tenter de conquérir un nouveau Royaume à la pointe de l'Épée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

critiques presse (1)
SciFiUniverse   29 juin 2011
Avec ce troisième opus, l’on termine en beauté cette série consacrée aux aventures de Kane, peut-être le plus sombre de tous les héros de fantasy. On peut découvrir, à travers cette petite dizaine de nouvelles, les divers aspects de l’auteur Karl Edward Wagner, un fan revendiqué d’Howard qui a réussi à créer son propre univers, foisonnant, sombre et nihiliste. Fait très intéressant, la présence en fin d’ouvrage de trois nouvelles se déroulant dans un décor contemporain, dans lesquelles l’auteur nous délecte d’un humour noir vraiment très efficace.
Lire la critique sur le site : SciFiUniverse
autres livres classés : dark fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1352 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre