AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9781092499484
184 pages
Éditeur : Editions du Long Bec (28/03/2017)

Note moyenne : 3.75/5 (sur 10 notes)
Résumé :
Une belle reconstitution de la Scandinavie médiévale et un récit dense et rythmé mettant en scène des personnages attachants aux destins exceptionnels.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
trust_me
  29 mars 2017
Dans la Norvège du 13ème siècle, il ne fait pas bon être le fils d'un seigneur sanguinaire si l'on n'est pas soi-même du genre violent. Ne supportant pas la cruauté gratuite de son père, Pelle quitte en catimini le château familial avec sous le coude les parchemins du scribe Adriel censés délivrer son ami Njal et sa soeur jumelle Solveig de la terrible malédiction qui les frappe depuis plus de dix ans. Un chemin semé d'embûches l'attend jusqu'au sommet de la montagne d'Asketill où, un soir d'éclipse, le charme maléfique pourra enfin être rompu.
Une aventure trépidante digne d'une grande saga nordique. Mêlant action et introspection, Vincent Wagner déploie en 170 planches une fresque dense et maîtrisée au coeur d'étendues enneigées, sous un ciel bas et gris où les forêts sont aussi sombres qu'inquiétantes. La malédiction aux accents fantastiques prend des allures de tragédie shakespearienne dans une fin peut-être un peu trop rapidement expédiée mais dont la puissance dramatique est indéniable.
Au-delà de la quête à mener à bien, l'auteur interroge sur la filiation, sur la difficulté à s'extraire de son milieu et à échapper aux pressions familiales. La narration est ambitieuse, fluide malgré les flashbacks et les passages oniriques qui cassent à bon escient le rythme endiablé de l'aventure. Traits souples, encrage épais, contraste poussé entre des masses de blanc et de noir accentuant l'atmosphère oppressante d'un hiver traversé par une lumière exsangue, le graphisme et le choix d'une gamme chromatique volontairement terne sont parfaitement adaptés à un univers médiéval en perpétuel clair-obscur.
Un chouette album, estampillé « jeunesse » et pouvant être lu dès 12-13 ans mais qui se révèle au final vraiment tout public. En bonus, le dossier documentaire ouvrant ce superbe objet-livre se révèle fort instructif pour comprendre le contexte de l'histoire et les intentions de l'auteur. Les amateurs de récit moyenâgeux épique peuvent foncer les yeux fermés, ils en auront pour leur argent.

Lien : http://litterature-a-blog.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
the_bill
  28 septembre 2017
Voilà une oeuvre pas banale. Plus de pages pour nous offrir une saga nordique des plus originales.
L'auteur est local mais inconnu alors je m'inscris dans la veine locavore. Bien m'en a pris puisque le plaisir est bien présent. Avant d'entamer l'histoire, nous découvrons à travers quelques pages des informations sur l'origine des « sagas ». Un peu d'histoire ne fait jamais de mal.
L'histoire est longue mais non lassante, l'intrigue slalome entre les classiques du genre, évite les facilités et autres raccourcis pour arriver à une belle histoire, complète et intéressante, suffisamment complexe pour nous garder jusqu'au bout. Quant à la fin, et bien contrairement à d'autres critiques, j'ai vraiment aimé.
Le dessin peut sembler plus « amateur » mais pas repoussant et finalement on oublie cette faiblesse pour ne retenir que la globalité assez séduisante.
Belle découverte. Un livre qui mérite donc d'être plus largement diffusé.
Commenter  J’apprécie          50
badpx
  03 mars 2019
Pour gagner du temps quand je vais à la médiathèque, je choisi les livres que je souhaites emprunter avant, à partir du catalogue en ligne. Et je pars ensuite fouiller dans les bac avec ma "liste de courses", sans ça je pourrais passer des heures sur place sans savoir quoi prendre.
Comment cette BD est arrivée sur la fameuse liste de courses ?... aucune idée. Mais une fois empruntée, j'ai un peu tardé à la lire en raison du nombre de pages. J'ai lu quelques grosses BD récemment, et celle ci était une de plus, et je n'étais pas sûre d'avoir très envie de m'y jeter.
Alors j'ai commencé par lire de dossier en début de volume, où l'auteur explique l'origine du récit, et comment il a construit cette adaptation.... et tout à coup mon intérêt est revenu.
J'ai commencé à lire les premières pages en pensant m'arrêter pour le lire sur plusieurs jours. Mais finalement, j'ai été totalement happée, et j'avais besoin de connaitre la suite.
Le scénario n'a rien d'extraordinaire, mais c'est certainement la faute à l'histoire originale. Il faut à mon avis, aimer se laisser bercer par ces histoires médiévales, qui sont très souvent des leçons de vie, de cours de moral.
Une super lecture de dimanche sous la pluie.
Qui en plus me donne bien envie de lire quelques sagas
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
jfmoret
  21 août 2017
Esthétique : dessin nerveux et original
Dialogues : bons
Rythme : manque un peu de rebondissements, l'histoire se termine un peu brusquement.
Scénario : très inspiré du film "Ladyhawk femme de la nuit", un peu cousu de fil blanc par moment.
pas assez exploité, on reste sur sa faim.
Il y a une scène avec des forains qui a été plagiée du film d'Ingmar Bergman, "Le 7e Sceau".
J'ai revu le DVD avec la BD Snaergard sur les genoux : le texte, les cadrages, les costume sont repris du film.
On ne publie pas une BD pour reprendre la créativité des autres ou alors on le précise et on rend hommage à Bergman.
Bref, des qualités esthétiques mais pas de travail de scénariste.

Commenter  J’apprécie          12
AttrapeReves
  13 avril 2018
Les dessins sont soignés, les couleurs en parfaite harmonie avec le scénario, l'intrigue se dévoile petit à petit emmenantt le lecteur dans la Norvège du 13ème siècle entre fjords et hauts plateaux, entre légendes et malédictions. La quatrième de couverture annonçait "un récit dense et rythmé mettant en scène des personnages attachants aux destins exceptionnels". Pour une fois, la quatrième de couverture ne ment pas.
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (2)
Sceneario   23 août 2017
Snaergard est une oeuvre magnifique, un conte sublime que je vous invite à découvrir et à partager. Wagner entre de plein pied dans la cour des Grands !
Lire la critique sur le site : Sceneario
BDZoom   31 mars 2017
Ce n’est pas si souvent qu’on est conviés dans le Grand Nord, dans ces terres imprégnées de sagas mémorables et d’aventures enneigées (snaergard signifie terre de neiges) aux confins de territoires venteux et désolés et de fjords profonds et inquiétants. C’est le cas avec les 168 planches de cette épopée médiévale et norvégienne, superbement dessinée, que Vincent Wagner a également scénarisée…
Lire la critique sur le site : BDZoom

Lire un extrait
autres livres classés : scandinavieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Oyez le parler médiéval !

Un destrier...

une catapulte
un cheval de bataille
un étendard

10 questions
1001 lecteurs ont répondu
Thèmes : moyen-âge , vocabulaire , littérature , culture générale , challenge , définitions , histoireCréer un quiz sur ce livre