AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2756020796
Éditeur : Delcourt (01/12/2010)

Note moyenne : 4/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Après avoir compris la nature de ses pouvoirs et sa place dans les plans machiavéliques de Morningstar, Ellis quitta les Hunter Killer, groupe chargé de répertorier et de traquer les Ultra-Sapiens. Il réapparaît cependant au moment où Samantha Argent, agent des Hunter Killer, s'intéresse de trop près aux membres de CyberForce, humains aux capacités augmentées par l'organisation criminelle Cyberdata. Il leur apprend que Morningstar s'est associé à Cyberdata pour asse... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Presence
  18 avril 2016
Ce tome fait suite à Hunter-Killer (en 3 tomes : (1) Révélations, (2) Sélection naturelle, (3) Evolution) du même scénariste Mark Waid et associe l'équipe d'ultra-sapiens à celle de Cyberforce (les premiers héros créés par Marc Silvestri chez Image en 1992).
Une entreprise commercialise le téléphone JETT. Jugez un peu ! Il tient dans l'oreille, il utilise votre chaleur corporelle comme source d'énergie. Il se met à jour automatiquement et il se commande à la voix. Il dispose d'une bande passante sans égale pour accéder à internet et il peut même projeter votre série favorite sur le mur.
Le pauvre Damper (l'un des ultra-sapiens) s'est fait choper par un mystérieux individu qui le bouscule jusqu'à temps qu'il révèle où se trouve le reste de l'équipe (Samantha Argent, Wolf, Cloaker et Architect) et ce qu'ils sont en train de faire conformément aux ordres de Morningstar. Ce dernier leur a ordonné de mettre un terme aux agissements de Cyberforce (Velocity, Ripclaw, Ballistic, Cyblade et Heatwave) en espérant que l'une des deux équipes détruirait l'autre et lui laisserait le champ libre. Après l'affrontement obligatoire entre les 2 équipes de héros, ils trouvent un but commun : mettre un terme aux agissements de Morningstar et de ses mystérieux alliés (une nouvelle résurgence de Cyberdata, l'entreprise qui a créé les cyborgs qui forment Cyberforce).
La première chose qui m'a attiré dans ce récit est l'illustrateur : Kenneth Rocafort. Cet artiste réalise ses dessins, les encre lui-même et ajoute les tons de couleurs qui sont repassés par un metteur en couleurs. L'élément qui ressort le plus est certainement le choix particulier et très efficace dans les teintes de couleurs chaudes. Chaque page est d'abord un plaisir coloré qui mélange les couleurs vives de l'enfance et des costumes de superhéros à des tonalités plus nuancées, plus complexes, plus adultes. le deuxième élément très agréable provient de l'efficacité de la mise en page. Rocafort privilégie des pages à 4 ou 5 cases avec une disposition inventive qui souligne et augmente le mouvement. Enfin sa conception globale de l'illustration lui permet d'incorporer des textures très riches qui flattent également l'oeil. Ses pages se lisent très facilement et très rapidement. Il faut avouer que sa vision de l'anatomie déconcerte parfois par des proportions surprenantes (et je ne pense pas qu'aux tours de poitrine des personnages féminins). Il est également un peu desservi par le scénario pour le combat final qui se déroule dans une pièce blanche ; malgré tous les artifices déployés par Rocafort, la nudité de la pièce finit par affadir cette scène.
De la même manière, le scénario de Mark Waid recèle des trouvailles divertissantes et quelques faiblesses. La première déception est la brièveté de l'histoire : seulement 5 épisodes dont la moitié consacrée à l'opposition entre les 2 équipes et à au combat final contre le méchant. du coté des trouvailles, il y a déjà cette fameuse merveille technologique JETT. Top Cow (la branche éditoriale d'Image gérée par Marc Silvestri) n'avait pas hésité à créer un mini-site pour vanter ce nouveau produit (avec description du produit, modalités de commande du produit et présentation de l'entreprise le commercialisant), en guise de marketing viral de cette minisérie. Ensuite, il y les pages de résumé qui sont d'une efficacité exemplaire pour présenter les personnages de la maxisérie Hunter-Killer et ceux de Cyberforce. Il y a la manière dont Velocity utilise son pouvoir (super vitesse) qui est originale, visuelle et intelligente. Enfin il y a les stratégies déployées par les 2 camps pour prendre le dessus sur les batailles les opposant. Dans les aspects moins positifs, il y a la brièveté de l'histoire qui abouti à une lecture très rapide avec peu de résolutions satisfaisantes et peu d'assurance que Mark Waid reviendra à ces créations. Il y a également cette pièce blanche : bonne idée au départ, mais visuellement inepte. Comme toujours chez Top Cow, le tome se termine avec une tonne de bonus : les couvertures originales ainsi que l'ensemble des variantes, le script de l'épisode 5 et les esquisses page par page, et 3 pages du marketing viral.
Ce fut un plaisir de retrouver Cyberforce en grande forme, un plaisir de découvrir l'équipe des ultra-sapiens, une frustration que cette histoire n'ait pas le temps de creuser les personnages, un plaisir premier degré devant ce spectacle coloré, un regret que ce soit si court.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Yradon4774
  05 février 2019
"Hunter Killer Tome 4" de Mark Waid et Marc Silvestri chez @DelcourtBD
Chose promise, chose due : votre serviteur a pu trouver le tome 4 des aventures des "Hunter Killers", grâce à la générosité de Mélanie chez @DelcourtBD. Un grand merci de nouveau à elle. Passons à ce tome 4.
Synopsis : 
"Après avoir compris la nature de ses pouvoirs et sa place dans les plans machiavéliques de Morningstar, Ellis quitta les Hunter Killer, groupe chargé de répertorier et de traquer les Ultra-Sapiens. Il réapparaît cependant au moment où Samantha Argent, agent des Hunter Killer, s'intéresse de trop près aux membres de CyberForce, humains aux capacités augmentées par l'organisation criminelle Cyberdata. Il leur apprend que Morningstar s'est associé à Cyberdata pour asservir l'humanité."
Dans ce tome, Ellis a disparu des radars au grand dam de Morninstar & Co. L'agent Argent, elle par contre, continue les bases besognes de notre cher "MS" et poursuit la chasse. Sauf que cette fois-ci, elle va tomber sur plus coriace qu'elle : la "CyberForce", groupe d'assaut de la nouvelle force en présence, j'ai nommée : l'organisation criminelle "CyberData". Et les choses vont très mal se passer jusqu'à l'intervention d'Ellis. En effet, il va leur faire prendre conscience que "MS" a encore trompé tout le monde (étonnant non?) et a poussé ces deux forces à l'annihilation. Tout ça pour masquer sa nouvelle fourberie : son association avec "CyberData", dans le but de contrôler le monde entier par le biais de la nouvelle technologie : le Jett, téléphone portable révolutionnaire aussi grand qu'une oreillette. Ellis et ses nouveaux amis vont donc lutter contre des forces qui vont leur être pratiquement fatales afin d'empêcher le plan diabolique de leur ancien patron. Un p****n de bouquet final vous attend. A vous de juger.
Qu'est-ce que j'en pense de ce tome 4 ? :
Un peu déçu, car je pensais qu'il allait clôturer cette magnifique série, mais ce n'est malheureusement pas le cas et au vu de l'indisponibilité de ce tome, il n'y en aura pas d'autre, dommage. Sinon, le tome en lui-même est dans la même veine que les autres, toujours aussi dynamique, violent, attractif et mortel. Les nouveaux personnages apportent le petit pep's pour faire rebondir la série et on a qu'une envie, c'est de les voir s'épanouir dans plusieurs autres tomes. Les dessins sont toujours de toute beauté, ce qui ne gâche en rien notre plaisir, au contraire. C'est donc une série que je vous invite à découvrir et à faire connaître. Comme ça peut-être que @DelcourtBD fera faire un tome final pour la clôturer. Wait and see.
Note : 16/20.
Dans ma précédente chronique, je n'ai pas mis de note globale à cette série, chose que je vais faire maintenant. J'ai bien aimé ce run sur les "Hunter Killers", bien que d'un certain côté, elle ressemble légèrement aux X-Men, elle arrive à se démarquer grâce à son scénario sur-vitaminé, aux personnages créés et à sa morale sous-jacente : l'homme ne devrait pas jouer à Dieu.
Note globale T.1 à 4 : 17/20.
Comme toujours suivez-moi sur les réseaux sociaux ou directement sur ce blog, pour échanger avec votre serviteur et/ou être les premiers avertis lorsque paraît un nouvel article. Je viens également d'ouvrir un #insta pour ce blog à retrouver sous le #nametag : yradon4774
See you soon sur les ondes...
Lien : https://wordpress.com/post/y..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Video de Mark Waid (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Mark Waid
Vidéo de Mark Waid
autres livres classés : pouvoirsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Comics : Les héros de Marvel

Elle peut se dématérialiser, et ainsi traverser les objets solides, les murs, les plafonds ... Il s'agit bien sûr de ...

Kate Winslet
Kitty Pryde
Hello Kitty
Katy Perry

10 questions
184 lecteurs ont répondu
Thèmes : comics , super-hérosCréer un quiz sur ce livre