AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Irrecuperable tome 1 sur 5
EAN : 9782756021164
160 pages
Delcourt (19/05/2010)
3.78/5   18 notes
Résumé :
Le Plutonien était le plus grand super-héros sur Terre. Véritable rempart contre la menace permanente des super-criminels, il incarnait le Bien. Cette époque est révolue. D'exceptionnels, ses actes et ses sacrifices sont devenus monnaie courante. L'ingratitude, l'indifférence et les moqueries des Humains sont désormais son quotidien. Déçu et trahi, le Plutonien a juré de détruire ce pour quoi il aurait donné sa vie auparavant.
Que lire après Irrecuperable, Tome 1 : Sans retourVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
J'apprécie en général le travail de Mark Waid, un scénariste dont l'oeuvre est maintenant bien fournie et qui compte, notamment, le génial "Kingdom Come" (avec Monsieur Alex Ross aux dessins).

Les interrogations qui traversent son travail sont bien présentes dans ce premier tome de la série "Irrécupérable", série qui en compte sept (parus dans nos contrées dans les années 2010). A l'instar de la mini-série "Empire", ou encore de "Kingdom Come", Mark Waid nous propose une vision adulte et volontairement sombre du comics de super-héros, dans laquelle il se demande, finalement, quelle est la limite entre un super-héros et un super-vilain.

Clairement, la limite n'est pas si claire, car le(s) (super) pouvoir(s) brouillent les cartes. Ici, plus précisément, il se demande à partir de quand, et comment, un être surpuissant et invulnérable (le Plutonien) peut-il basculer dans le mal absolu, et passer du statut de protecteur du monde à menace la plus léthale qu'il n'ait jamais connu.

Ancien membre du Paradigme (une équipe de super-héros), le Plutonnien a, en effet, totalement "vriller"...Ses anciens coéquipiers, menés par Qubic, en sont réduits à vivre dans la clandestinité et à se creuser les méninges pour, évidemment, survivre, mais aussi imaginer l'arme ou la tactique qui pourrait atteindre un être capable de raser Singapour en quelques minutes.

Les circonstances qui ont provoqué ce point de bascule ne sont pas encore clairement exposées et l'on assite surtout à une course contre la montre, doublée d'un jeu de cache-cache, dans laquelle Qubic et ses hommes tentent de ne pas se faire carboniser par le Plutonnien, tout en essayant de découvrir le maximum d'infos sur lui.

Le tout est servi par un dessin classique et plutôt agréable de Peter Krause.
Commenter  J’apprécie          150
Ce premier tome regroupe les six premiers épisodes de cette série publiée aux Etats-Unis par Boom ! Studios et nommée à trois reprises aux derniers Eisner Awards dans les catégories «Best Continuing Series» (meilleure série régulière), «Best New Series» (meilleure nouvelle série) et «Best Writer» (meilleur scénariste).

Dès les premières planches, Mark Waid entre dans le vif du sujet en montrant un super-héros aux allures de Superman qui s'acharne sur la famille d'un ancien collègue. Alors que les autres membres du Paradigme tentent désespérément de découvrir ses points faibles, l'auteur dévoile lentement les origines du dérapage mental du plus grand super-héros sur Terre. A l'aide de flashbacks parfaitement distillés, il laisse entrevoir les événements qui, du jour au lendemain, ont fait basculer le protecteur de l'humanité du côté obscur.

"Irrécupérable" s'inscrit donc dans la veine des comics qui s'attaquent au mythe du super-héros. Si "Watchmen" montrait déjà des justiciers vieux, fatigués, alcooliques et bedonnants, que ceux de "The Authority" étaient sadiques, homosexuels ou toxicomanes, que les vedettes de "The Boys" étaient arrogants, égocentriques, irresponsables et violents, celui de Mark Waid n'est psychologiquement pas assez fort pour supporter le poids de sa tâche. L'auteur n'en est d'ailleurs pas à son premier essai en la matière. Dans "Kingdom Come", qui propose un conflit entre des super-héros ‘traditionnels' et une nouvelle génération de surhumains immoraux sur fond d'Apocalypse biblique, il abordait déjà le rôle des super-héros, le danger de leur prolifération parmi la population et montrait des héros torturés, vieillis et désillusionnés, dont un Superman solitaire et sans confiance en soi et un vieux Batman soutenu par un exosquelette.

Dans un style réaliste, Peter Krause ("Shazam") livre un graphisme traditionnel et sans surprises. A la colorisation, Andrew Dalhouse accompagne les retours en arrière de changements d'ambiance adéquats, plus claire pour les scènes du passé et plus sombre pour celles situées après la crise de nerfs du héros principal.

Un premier tome prometteur, qui remonte aux origines de la psychose de cette version sanguinaire, instable et irrécupérable du célèbre Cryptonien de DC.
Commenter  J’apprécie          00
Irrécupérable fait partit des comics du même genre que The Boys, où les super héros ne sont pas forcément bons, ou peuvent même être mauvais.

Ici, nous suivons l'histoire du Plutonien, plus grand héros de la terre (un ersatz de Superman).

Dès le début du récit, celui ci est mauvais et s'en prend à d'autres héros, allant jusqu'à tuer leur famille, ou encore en provoquant des catastrophes dans le monde entier, entrainant la mort de millions de personnes.

C'est au fil du récit que nous allons découvrir que le Plutonien était avant le plus grand super héros de la terre, qu'il était apprécié de tous et faisait partit du "Paradigme" (équivalent de la Justice League ou des Avengers).

Nous allons donc peu à peu, comprendre pourquoi il à changé de coté, et suivre ses anciens alliés dans leur quête d'arrêter un homme inarrêtable.

Ce premier tome est sympa sans non plus casser des briques mais donne clairement envie de connaitre la suite.
Commenter  J’apprécie          30
Que se passe-t-il lorsque le super héros le plus puissant du monde en la personne du Plutonien, lassé par l'ingratitude et le mépris de ceux qu'il cherche à protéger, sombre dans la folie et devient un meurtrier aux pouvoirs de destruction sans précèdent ? C'est autour de ce pitch que l'on va suivre une bande de super-héros qui, traqués par leur ancien camarade, vont tenter désespérément de trouver son point faible.
Un premier tome fort sympathique où l'intrigue avance petit à petit et nous permet d'apercevoir par l'intermédiaire de flashbacks, les origines de la folie du Plutonien. Les dessins, bien que classiques, retranscrivent très bien une atmosphère sombre et pesante combiné à un coté kitch totalement assumé.
Si vous cherchez un comics mature, avec une intrigue bien ficelée et un anti-héros au top de sa forme foncez sur Irrécupérable vous ne le regretterez pas!
Commenter  J’apprécie          00
Un topo de départ que je trouvais intéressant... Mais je pense que je ne m'attendais pas vraiment à cette histoire, plus complexe (et peut-être un poil plus prévisible) que prévue !
Je trouve dommage également que nos super-héros soient des copies de Super-héros très connus, sans réelles inventions.
Je suis moyennement emballée, il faut voir la suite !
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (1)
BullesEtOnomatopees
08 août 2013
Irrécupérable, c’est donc la descente aux enfers d’un super héros[...]C’est ce qu’explore ce premier tome, porté par le scénario jubilatoire de Mark Waid et par les dessins classiques mais efficaces de son complice Peter Krause.
Lire la critique sur le site : BullesEtOnomatopees
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
- P...Pitié...Pas ma fille...Pas elle ! Ce n'est qu'une petite fille !
- Je sais précisément ce qu'elle est...Un sac d'atomes de carbone et de bio électricité. Et toi, sais-tu ce que je suis, Sarah ? Je suis un super-héros.
Commenter  J’apprécie          90
Un milliardaire de Wall Street qui met un masque et m'arrête pour avoir braqué des banques ? C'est de la justice, ça ?
Commenter  J’apprécie          80

Videos de Mark Waid (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Mark Waid
À l'occasion de ses 60 ans, l'Homme sans peur dévoile tous ses secrets à Aurélien & Émile dans ce nouvel épisode du Panini Cast !
Titres abordés :
Je suis Daredevil - Edition 60ème anniversaire (Marvel Anthologie) - Collectif
Les épisodes de Daredevil avant Miller sont à retrouver dans la collection intégrale
Daredevil par Frank Miller (Marvel Omnibus) - Frank Miller, David Michelinie, Roger McKenzie
Daredevil par Frank Miller : Companion (Marvel Omnibus) - Frank Miller, Bill Sienkiewicz, David Mazzucchelli & John Romita Jr.
Daredevil : En disgrâce (Marvel Epic Collection) - Collectif
Daredevil Jaune (Marvel Hors collection) - Jeph Loeb & Tim Sale
Tout Daredevil par Brian Michael Bendis & Alex Maleev est disponible en 4 volumes dans la collection Marvel Deluxe
Tout Daredevil par Ed Brubaker est disponible en 3 volumes dans la collection Marvel Deluxe
Tout Daredevil par Mark Waid est disponible en 2 volumes dans la collection Marvel Omnibus
Daredevil T01 : Connaître la peur (Marvel Deluxe) - Chip Zdarsky & Marco Checchetto
Daredevil T01 (Marvel 100%) - Saladin Ahmed & Aaron Kuder
LE titre par lequel débuter selon nous : Aurélien : Daredevil : Sous l'aile du Diable (Marvel Must-have) de Kevin Smith & Joe Quesada Emile : Daredevil : Renaissance (Marvel Must-have) de Frank Miller & David Mazzucchelli
Notre histoire préférée : Aurélien : Daredevil : L'homme sans peur (Marvel Must-have) de Frank Miller & John Romita Jr. Emile : le Décalogue (histoire disponible dans le 4ème et dernier tome du Daredevil de Brian M. Bendis)
Merci à Emmanuel pour le montage et ClemB pour l'habillage sonore.
+ Lire la suite
autres livres classés : comicsVoir plus


Lecteurs (51) Voir plus



Quiz Voir plus

Comics : Les héros de Marvel

Elle peut se dématérialiser, et ainsi traverser les objets solides, les murs, les plafonds ... Il s'agit bien sûr de ...

Kate Winslet
Kitty Pryde
Hello Kitty
Katy Perry

10 questions
244 lecteurs ont répondu
Thèmes : comics , super-hérosCréer un quiz sur ce livre

{* *}