AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2747062015
Éditeur : Bayard Jeunesse (18/04/2018)

Note moyenne : 2.76/5 (sur 36 notes)
Résumé :
Eli Anne a 16 ans et vient de perdre sa sœur, Amalie, d’un an sa cadette. Folle de chagrin, elle refuse de supprimer son profil Facebook, qu’elle voit comme le dernier symbole vivant de sa sœur. Le 5 octobre, jour de l’anniversaire d’Amalie, elle lui poste un message sur sa page Facebook. Ce message marque le début d’une correspondance quotidienne qui durera jusqu’à Noël.

A travers les souvenirs que nous livre Eli Anne, on plonge dans l’intimité des d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (33) Voir plus Ajouter une critique
thedoc
  14 mai 2018
Alf Kjetil Walgermo aborde un sujet délicat avec ce roman de littérature ado.
Eli Anne, 16 ans, vient de perdre sa soeur Amalie, d'un an sa cadette. le manque est là, insupportable, et la jeune fille a beaucoup de mal à surmonter son chagrin. Lorsque son père lui demande de supprimer le compte Facebook d'Amalie, Eli Anne se met à lui écrire, chaque jour. Les souvenirs remontent, provoqués par des photos, des commentaires. Eli Anne, en libérant sa parole, libère son coeur. Et avoue enfin à sa soeur ce qu'elle n'a jamais su lui dire.
Délicat et émouvant, ce roman, dans un style très simple, est avant tout centré sur la relation entre les deux soeurs et enchaîne les messages quotidiens qu'Eli Anne envoie à Amalie. Souvenirs d'enfance, d'adolescence, moments de complicité et de chamailleries, passion commune pour la musique et les chevaux... Eli Anne évoque tous les instants qui ont peuplé sa vie avec sa soeur. Des instants fusionnels mais également des moments où les chemins se séparent, où chacune construit sa propre personnalité. La perte de sa soeur est également l'occasion pour la jeune fille de faire part de ses questionnements sur la mort.
Chacun vit à sa manière la perte d'un être cher. Eli Anne, en écrivant ainsi à sa soeur, trouve enfin un moyen de se libérer d'un poids et de faire son deuil.
Un roman sensible, triste et mélancolique forcément, un peu trop court à mon goût, mais qui a le mérite d'aborder le thème difficile du deuil auprès des jeunes lecteurs.
Merci à Babélio et aux éditions bayard pour l'envoi de ce livre dans le cadre d'une Masse Critique privilégiée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          232
Gaoulette
  11 octobre 2018
Un roman à fort potentiel mais je reste perplexe sur le côté marketing. Une surprise assez déconcertante m'attendait en ouvrant ce livre. Juste que des rectos publiés aucun verso. Une page une correspondance et on reste sur une page tout court même si la correspondance du jour était sur deux pages. Aucune numérotation de pages.
On rentre dans le vif du sujet et cela se termine aussi abruptement. J'en suis même étonnée par cette publication Bayard jeunesse et on pourrait même penser à un foutage de gueule. Mais voila c'était un choix de la Maison d'édition, je n'adhère pas mais je respecte. Mais presque 13 euros pour ce genre de publication je trouve un peu cher.
Que nous propose Alf Kjetil Walgermo ? Un roman épistolaire entre Eli Anne et sa petite soeur décédée. A l'heure actuelle où Facebook fait défiler nos vies, Eli Anne doit clôturer le profil de sa soeur mais elle n'y arrive pas. Histoire de se préparer à cette échéance, elle va lui écrire tous les jours pour lui dévoiler ses secrets et lui demander pardon. Car c'est bien le message fort qu'a voulu véhiculer l'auteur, le deuil et le pardon.
Pour moi, même si le roman est émouvant et très touchant, il est assez mal exploité, j'en ressors déçue et avec beaucoup trop de non réponses. Et cette présentation n'a pas arrangé la chose car le livre est trop court et se lit en 1h30 maximum.
Ce roman épistolaire devrait raconter une histoire, avoir un fil conducteur mais je l'ai trouvé décousu. Cependant il y avait une certaine sensibilité dans ce roman comme une histoire vraie dans les phrases d'Eli Anne. J'ai eu l'impression que l'auteur faisait son propre deuil.
Voila un roman plutôt mitigé malgré le sujet traité. J'ai lu dans une critique que la soeur se serait suicidée je reste sceptique car l'auteur ne mentionne pas vraiment le décès de la soeur. LA mort d'Amalie est un parfait mystère et je ne trouve pas important de le savoir.
Par contre étant un roman jeunesse, je trouve dommage que la maison d'édition n'ait pas traduit les passages en anglais pour cerner toutes les subtilités. Je me demande quel lectorat visait en fait l'auteur. Plus collégien selon moi.
En conclusion, cela reste un roman jeunesse correct pour remplir son devoir mais ce n'est pas le meilleur. L'idée était très bonne mais il manque de profondeur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          101
stokely
  06 mai 2018
Le quatrième de couverture m'a tout de suite attiré cette histoire de deuil que vit Eli Anne 16 ans qui a perdu sa jeune soeur de 15 ans Amalie dans un accident de voiture.
Les parents des jeunes filles décident de clôturer le compte Facebook d'Amalie, Eli Anne ne souhaite pas les laisser faire et décide de se rendre sur la page de sa soeur sur le célèbre réseau social.
Juste après la mort d'Amalie de nombreux messages sont postés et puis le temps passant il y a en à de moins en moins, Eli Anne va lui laisser un message chaque jour narrant sa vie familiale, sa passion pour la musique et les animaux.
J'ai malheureusement trouvé que le sujet était traité en surface uniquement, même si dans cette histoire Eli Anne parvient à faire son deuil ainsi et à se rendre sur la tombe de sa soeur défunte.
Un récit qui se lit très rapidement et pour lequel je n'ai ressenti aucune empathie pour Eli Anne à mon grand regret.
Commenter  J’apprécie          211
MllePeregrine
  10 mai 2018
Reçu dans le cadre d'une opération Masse critique, "Ma chère soeur" se lit très vite puisque le livre est constitué de lettres, écrite par Eli Anne à sa soeur cadette, Amali, décédée.
Les lettres sont uniquement sur les pages de droite du livre, les pages de gauche sont blanches, peut-être à l'image du silence désormais définitif de la jeune fille.
Conversation à sens unique, donc, qui permet à l'adolescente de 16 ans de faire son deuil. L'écriture lui sert d'exutoire, elle vide son coeur en exprimant sa souffrance, sa solitude. Eli Anne se remémore aussi le passé, et avoue à sa soeur quelques secrets jamais avoués du vivant de cette dernière.
On peut parfois reprocher un manque de profondeur, ou des secrets pas bien "graves" à nos yeux d'adultes, or ils sont ceux d'une adolescente et ont l'importance qu'on leur donne à cet âge.
Vers le milieu du livre, j'ai eu envie d'en savoir plus sur le décès d'Amalie, car seule une phrase nous permet de deviner l'origine du drame. L'essentiel n'est pas là, il se trouve dans le cheminement de la soeur aînée, jusqu'à l'acceptation de la mort.
Un beau livre, surprenant par son thème, qui a toute sa place dans l'univers de la littérature jeunesse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Livresque78
  18 mai 2018
Dans un style totalement différent de mes précédentes chroniques, je vous parle aujourd'hui d'un petit roman épistolaire gagné sur Babelio.
C'est lorsqu'on perd ses proches que l'on s'aperçoit qu'on ne leur a pas tout dit. Eli Anne vient de perdre sa cadette d'un an, elle tente de faire son deuil en lui écrivant chaque jour sur sa page Facebook. L'écriture a toujours soulagé les souffrances, L'auteur écrit donc ici un roman épistolaire de l'ère moderne, plus de crayons-papier mais un ordinateur. Ce qui n'enlève rien à la beauté et la tristesse de ces lettres. Eli Anne utilise juste les outils de son époque pour penser ses plaies.
Le deuil de cette adolescente traité avec beaucoup de pudeur, une lecture rapide mais qui laisse ses marques, pas besoin d'en dire plus au final, on en sait suffisamment sur les deux soeurs et sur leur relation brisée par le décès d'Amalie.
A conseiller à la jeunesse afin d'aborder le départ d'un proche ou d'un ami, ou à lire tour simplement afin de ressentir un peu d'empathie et de jolis sentiments.
Lien : https://livresque78.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130

critiques presse (1)
Ricochet   01 octobre 2018
Un seul bémol à ce roman au scénario intéressant : la superficialité convenue des propos échangés.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
GaouletteGaoulette   04 octobre 2018
Je suis comme une coquille vide. Quelqu'un a ouvert mon corps et l'a vidé des ses organes. Je ne suis plus qu'un trou béant. Il ne me reste que mon cœur. Il bat sans joie, seul dans ce gouffre froid.
Commenter  J’apprécie          90
VALENTYNEVALENTYNE   25 mai 2018
Ma chère sœur,
Quand je m'occupe de Fidèle, je n'ai presque plus de boule au ventre. Après nos balades, la jument respire tout doucement, comme si elle n'avait fait aucun effort. Jorunn ne dit pas grand-chose, elle ne pose pas de question sur le lycée, ni sur le piano. En fait, elle parle plus aux chevaux qu'à moi. Je pense qu'elle aussi est plus à l'aise avec les animaux qu'avec les gens. Le jour où Jorunn est venue à la maison nous annoncer la mort de Nero, tu as fondu en larmes. Une veine avait éclaté dans son cœur. Entre deux sanglots, tu as demandé si Nero aurait une tombe mais Jorunn a répondu qu'il était interdit d'enterrer les animaux. Une incinération coûterait trop cher, alors son corps serait envoyé au zoo pour nourrir les lions. J'y pensais tout à l'heure, pendant la balade. Dieu n'aime donc pas les chevaux ? Je ne sais pas s'il existe un paradis pour eux, mais ils devraient au moins avoir le droit d'être enterrés quelque part… L'écurie est située tout près du cimetière. Les chevaux broutent souvent l'herbe qui pousse le long du muret en pierre. Peut-être que Fidèle jette de temps en temps un coup d'œil à ta tombe ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LeshayahLeshayah   07 mai 2018
On ne se donnera plus jamais de claques avec la tapette à mouches rouge. On ne dansera plus toutes nues dans la salle de bains.
Commenter  J’apprécie          50
ReveursEtMangeursDePapierReveursEtMangeursDePapier   13 mai 2018
Ma chère sœur,
Je suis comme une coquille vide. Quelqu'un a ouvert mon corps et l'a vidé de ses organes. Je ne suis plus qu'un trou béant. Il ne reste que mon cœur. Il bat sans joie, seul dans ce gouffre froid. Quand je n'arrive pas à dormir, je le sens grelotter entre mes côtes nues...
Commenter  J’apprécie          10
ReveursEtMangeursDePapierReveursEtMangeursDePapier   13 mai 2018
Je devais jouer le concerto en la mineur de Grieg, c'est l'un des plus beaux morceaux que je connaisse. Mais ça n'ira pas. Le piano a un problème, aucune des touches ne sonnent comme il faut. C'est moche, haché, sans aucun souffle. Même si je joue les bonnes notes, je sens que je me trompe. Les symboles sur la partition sont flous. Je n'y arriverai pas...
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Alf Kjetil Walgermo (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alf Kjetil Walgermo
Vidéo de Alf Kjetil Walgermo
autres livres classés : réseaux sociauxVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox

Autres livres de Alf Kjetil Walgermo (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Livres et auteurs chez PKJ (pocket jeunesse)

Qui est l'auteure de "Eleanor & Park" et "Carry on" ?

Cat Clarke
Marika Gallman
Rainbow Rowell
Jo Witek

20 questions
64 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature pour adolescents , jeune adulteCréer un quiz sur ce livre
.. ..