AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782730403962
Éditeur : Nouvelles Editions Oswald (30/11/-1)
2.38/5   4 notes
Résumé :
Dans ce « polar » retro de l'auteur anglais Edgar Wallace, Dick Gordon et son adjoint, l'inspecteur Elk (personnage que l'on retrouve dans plusieurs romans de E. Wallace), sont chargés de démanteler une organisation criminelle dont les membres portent une grenouille tatouée sur le poignet. Leurs crimes audacieux, comme le récent vol d'un traité douanier international en cours de négociation, leur réseau d'information qui leur permet de connaître tout les secret de l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
deriblek
  01 avril 2014
Polar soft et un peu longuet d'une autre époque ... à tester car gratuit (libre de droit.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
genougenou   05 août 2015
– Oh ! je n’essaye pas de me disculper, gémit-il. Mais j’avoue que les Grenouilles commencent à me faire peur. Et dire qu’il fut un temps où je ne les prenais pas au sérieux !

– Peut-être qu’en ce moment, nous ferions bien de ne pas les prendre trop au sérieux ? suggéra Dick en mordant le bout de son cigare. Ce n’est peut-être rien d’autre qu’une de ces sociétés secrètes sans intérêt. Tout le monde a le droit de faire partie d’une société secrète qui a ses signes mystérieux, ses mots de passe et ses insignes.

– Oui, mais depuis sept ans, la moitié des scélérats que nous réussissons à prendre ont une grenouille tatouée sur le poignet. Ça, encore, ils auraient pu le faire par esprit d’imitation, d’ailleurs tous les bandits de basse catégorie ont des tatouages. Mais depuis sept ans nous avons eu une série de vilains crimes. D’abord l’attentat sur le chargé d’affaires de l’ambassade des États-Unis, poignardé dans Hyde Park. Puis le cas du président de la Northern Trading Company, assommé comme il sortait de sa voiture à Park Lane. Puis encore l’incendie criminel qui anéantit les magasins de la Mersey Rubber, où les pertes en caoutchouc brut furent évaluées à quatre millions de livres sterling. Pour cela, il a fallu une douzaine d’incendiaires ; le feu fut mis à chacun des six dépôts, en deux endroits simultanément. Eh bien ! ce fut un coup des Grenouilles. Nous avons pris deux hommes qui avaient la marque de La Grenouille sur le poignet. L’un d’eux avoua qu’il avait reçu l’ordre de se charger d’exécuter la besogne, mais, le lendemain, il a rétracté tout ce qu’il avait dit. Jamais je n’ai vu un homme si terrifié ! Et, ma foi, je le comprends ! Si la moitié de ce qu’on raconte sur La Grenouille est vrai, son aveu a dû lui coûter cher ! (p15/16)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
genougenou   05 août 2015
1. - À Maytree Cottage

Le radiateur était à sec ; la voiture stoppa sur la route de Horsham, juste devant Maytree Cottage, un grand cottage avec une façade en bois et un toit de chaume. Richard Gordon s’arrêta au portail pour l’admirer.

La maison était de style élisabéthain, mais ce n’était pas son ancienneté qui provoquait l’intérêt de Richard, ni, bien qu’il aimât les fleurs, le grand jardin dont un parfum de roses arrivait jusqu’à lui.
Ce n’était pas non plus l’intimité, la propreté de cette demeure, avec son allée de briques rouges qui menait à la porte d’entrée et ses fenêtres aux rideaux immaculés.

Non, ce qui attirait ses regards, c’était la jeune fille assise sur la pelouse dans un fauteuil de jardin, à l’ombre d’un mûrier. Ses jambes, allongées, étaient jeunes et bien faites. Elle avait un livre à la main et, près d’elle, une grosse boîte de chocolats. Des cheveux dorés, pleins de vie et de reflets. Un teint éblouissant. Et, comme elle tournait la tête de son côté, il vit deux yeux
graves, interrogateurs, trop foncés pour être gris, mais pourtant plus gris que bleus…

Vivement elle ramena ses jambes et se leva.

– Je suis navré de vous déranger. (Dick, son chapeau à la main, souriait en s’excusant.) Mais j’aimerais avoir un peu d’eau pour ma pauvre petite Lizzie… Elle a une soif terrible.

La jeune fille fronça les sourcils, puis se mit à rire.

– Lizzie. Ah ! c’est votre voiture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
genougenou   05 août 2015
l’association des Grenouilles se développait et il se mit à réfléchir à la manière d’en tirer avantage. L’argent sortait et cela ne lui plaisait guère. De nouveaux candidats se présentaient chaque jour, et ils lui coûtaient cher. Parmi les recrues, il y avait une ou deux brillantes intelligences : Balder, Hagn et d’autres que nous ne connaîtrons peut-être jamais. (p319)
Commenter  J’apprécie          70
genougenou   05 août 2015
– Qui leur a donné les ordres ?
Elk haussa les épaules.
– Mr. Personne. Litnov a reçu les siens par la poste, signés « Sept », lui donnant le lieu de rendez-vous, et c’est tout. Il dit souvient plus où s’est passé cet événement. L’auto appartient aux Grenouilles
(p85)
Commenter  J’apprécie          40
genougenou   05 août 2015
La route est très sombre, et l’on peut, sans danger, l’abattre d’un coup de matraque. Ce n’est pas un vrai meurtre, tu comprends ? (p20)
Commenter  J’apprécie          50

autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2144 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre