AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782745997555
384 pages
Milan (20/03/2019)
2.93/5   20 notes
Résumé :
Après une partie de poker, quatre amis se promettent de partir camper dans le parc national de Yosemite : Ceo, le tombeur à qui tout réussit, Grahame, la force de la nature, Colin, le meilleur ami de Ceo, et Rhody, qui finalement ne vient pas.
Il est remplacé par Ellie, une fille que Ceo a invitée et que personne ne connaît.

Un simple week-end entre copains... en théorie.
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
2,93

sur 20 notes
5
2 avis
4
5 avis
3
3 avis
2
3 avis
1
0 avis

cristalya
  03 septembre 2020
Les avis sur ce bouquins étaient assez moyens, je ne m'attendais donc pas à grand-chose en débutant cette lecture.
Honnêtement, je n'ai pas détesté, j'ai passé un moment plutôt agréable durant cette lecture. Mais c'est vrai qu'il faut attendre le dernier tiers du bouquin pour qu'il y ait véritablement de l'action, que ce qu'on attend du résumé arrive enfin.
Les deux premiers tiers se portent plutôt sur les relations entre les différents personnages, leurs engueulades, de la jalousie entre certains d'entre eux, ..., rien de plus. Il ne se passe pas grand-chose, il n'y a pas de retournements de situation ni rien.
le résumé et la couverture semblaient annoncer un thriller, quelque chose de soutenu voire horrifique, mais ce n'est pas du tout le cas. Comme dit plus haut, ce n'est pas avant le dernier tiers du bouquin qu'il se passe véritablement quelque chose et que cela nous offre quelque chose qui s'approche seulement de ce qui est promis. Et même arrivé à ce dernier tiers, on n'est pas sur l'horreur annoncée, mais plutôt sur de la survie en milieu sauvage dans des conditions extrêmes.
C'est vraiment les relations et les tensions entre les personnages qui sont au centre du roman, mais pas du tout l'horreur au camping comme annoncé par le résumé et la couverture.
Certes, j'ai pas détesté ce roman, et il faut dire que les pages se tournent rapidement, mais forcément, il y a de quoi être déçu (et je l'ai en partie été, soyons honnête) quand on s'attend à quelque chose de plus horrifique comme laissé supposé.
Concernant les personnages, on est sur un groupe d'ados comme un autre, qui veulent passer un moment entre amis. En effet, une jeune femme remplace l'un des personnes prévues au départ, mais on arrive alors sur quelque chose que l'on voit tous les jours, la découverte de chacun, voire si on s'entend, des jalousies, des rivalités, ... le coeur du roman, c'est véritablement ça : un groupe de potes, qui a ses hauts et ses bas.
J'ai pas détesté suivre Colin, le protagoniste masculin. Il a des côtés touchants dans sa manière de se comporter, et j'ai apprécié le suivre. Ce n'est pas le cas de ses deux amis, que honnêtement, je n'ai pas porté dans mon coeur durant ma lecture, je les trouvais plutôt exaspérant.
La fin est plus intéressante, puisqu'on s'approche un peu plus de ce qui est attendu, et j'ai bien aimé cette partie, qui avait plus de tension, plus d'enjeux.

En résumé, un bouquin divertissant avec lequel j'ai passé un assez bon moment, mais qui n'est pas exceptionnel, et qui surtout, ne correspond pas vraiment aux promesses données par le résumé et la couverture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
clockworkstar
  24 septembre 2021
"- Ce sont mes Nike porte-bonheur. Au cas où tu te posais la question.
-Je veux bien te croire.
- J'aurais bien mis mes belles chaussures de marche, comme toi. Mais ça aurait été renoncer à la chance.
- Pourquoi as-tu besoin de chance ?
- C'est le problème avec la chance. On ne sait jamais quand on en aura besoin."
4 amis, prévoyant une randonnée en montagne dans un parc national. Mais un ne vient pas donc on le remplace par une fille invité par un des trois restants mais que personne ne connaît. On y rajoute une tempête naissante, des liens pas si solides, une hache de 15 kilos, quelques longueurs, on secoue bien le shaker. Et on obtient "Que la montagne est belle" de Stephen Wallenfels publié chez Milan (pageturners).
Honnêtement c'est un bon livre. Je n'atteindrais pas le excellent mais j'ai apprécié. Il se lit très vite, il est simple à lire, pas de tournures de phrases abracadabrantes ou de mots sortis d'un roman de Molière. La plume est fluide, les personnages attachants mais malgré tout c'est long. Il ne se passe pas grand chose de fou. Des jeunes qui marchent en montagne, un peu lassant. Mais on s'accroche. Car le résumé promet un voyage tournant mal. Il est décrit par certains comme un thriller psychologique et malheureusement ça ne remplit pas réellement ce rôle pendant deux tiers du roman. Et c'est un minimum dommage. Mais lors de la dernière partie, enfin ça le fait. La survie prend place et on savoure accompagné de personnages ne nous quittant plus, se demandant si ces dits personnages pourront eux quitter cette montagne.
Les personnages eux sont quatre. Mais vraiment juste quatre. Si on exclut trois touristes ébahi par la débilité des randonneurs vers la moitié du bouquin et une meilleure amie présente par texto jusqu'à la disparition du réseau, on se coltine les quatre mêmes randonneurs pendant 400 pages. Mais le temps passé à leurs côtés m'a permis de relativement les apprécier (le relativement est là à cause de Ceo qui m'a semblé tout bonnement imbuvable, mais leur note totale est rehaussée par Colin qui est mon chouchou). Au final ils sont sympathiques et leurs idées parfois très étrange (je vous dis pierre, vous comprendrez) m'ont fait bien rire. Nous partons donc à final sur un 3.5 ce qui me semble pas mal pour cette lecture forte agréable mais pas exceptionnelle.
"La neige me cingle le visage. Je ne sens plus mes pieds. La tempête hurle sa victoire.."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Clair-De-Lune
  15 octobre 2020
Regardez cette couverture comment elle est trop belle ! Un groupe en pleine forêt avec des sapins, la montagne au loin et cette immense hache ensanglantée qui se fond parmi les arbres plus loin, moi qui adore les ambiances horrifique, il ne m'en fallait pas plus pour que je sois comme aimanté vers le livre quand je l'ai vu dans une librairie. Il était là, il m'attendait.

QUE LA MONTAGNE EST BELLEUUHHH… ♫
Oui, enfin en apparence qu'elle est belle cette montagne. C'est ce qu'ils ont vite compris, les jeunes qui forment un groupe pour camper dans le parc national de Yosemite en Californie.
Dans ce groupe il y a Céo, un gars qui plait beaucoup aux filles avec son air charmeur, Grahame le relou de base qui aime prendre un accent jamaïcain, Colin qui est le meilleur ami de Ceo et il aurait dû y avoir Rhody mais cette personne ne pouvait pas venir alors elle a été remplacée par Ellie que Ceo à invitée. Et à part lui, personne d'autres ne l'a connaît. Après les préparatifs et le trajet sur la route à faire plus ample connaissances, ils sont enfin prêts pour faire cette expédition.
Ne vous attendez pas à un roman avec beaucoup d'action et de frayeurs dans les bois car le rythme est lent. Les chapitres sont racontés par chaque personne du groupe pour avoir chacune de leur vision au sein de cette expédition pas très organisée. Suite au changement de plan avec la non disponibilité de Rhody, Ellie est la seule fille et n'a pas trop confiance avant d'en faire leur rencontre.

Ellie a acceptée le séjour pour une bonne raison. Elle a une idée en tête. Mais par chance, l'entente avec tout le monde se passe très bien. Les gars lancent des vannes, fidèles à eux-mêmes, ça apprends à se connaître puis des rapprochements se font. Voilà. Il ne se passe pas grand chose d'autres, on est plus là pour bien être proche des jeunes, à nous aider à s'y attacher.

Puis surgit la dernière partie avec une tempête d'une force incroyable. Un blizzard qui n'en finit pas avec en plus de la pluie et beaucoup de vent. Ils sont perdus. Ils n'ont plus aucun moyen de communication avec le monde extérieur car il n'y a malheureusement pas de réseau à la hauteur où ils se trouvent. C'est une catastrophe, ils vont devoir se débrouiller avec ce qu'ils ont pour dormir en pleine nuit et en plein déluge avec un froid glacial. Et puis plus tard, au 3/4 de l'histoire, il se passe un événement tragique. le groupe n'a jamais été aussi perdu et aussi seuls que maintenant.

Je sais que c'est un livre jeunesse mais je m'attendais quand même à un peu plus de folie au niveau de la peur, de la violence. Mais en fait à part cet unique événement, c'est mou. La toute fin rattrape le reste avec un rythme plus soutenu mais hélas même la fin je l'a trouve trop gentille. Je pensais aussi à voir un gros dénouement, un truc qui allait me faire dire « ah ouais, je m'y attendais pas du tout ! » mais non. Après c'est sans doute à cause de la couverture. Elle est magnifique, j'adore son style comme je lu disais au début de l'article mais elle annonce quelque chose de mortel dans cette randonnée. Mais je me suis fait de faux espoirs. C'est pour cela que je vous donne un avertissement si vous comptez le lire, ne pensez pas à lire une histoire d'horreur avec des tueurs ou des monstres car il y a rien de tout ça. Ça reste une lecture sympathique si on adhère aux personnages et avec plus un côté survie face à la nature qui se déchaîne à la fin mais je trouve que ça arrive bien trop tard. Loin d'être un coup de coeur. Boarf, ça arrive :)
Lien : https://litteratureenfolie.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Colibrille
  23 avril 2019
Ce qui m'a poussée à lire ce roman est d'abord le contraste entre le titre, plutôt poétique, et l'illustration de couverture, sombre et glauque à souhait. Le décor est immédiatement posé et on comprend que l'aventure s'annonce tout sauf idyllique...
Je rejoins ce qui a été précédemment dit à propos de ce roman, il ne tient pas ses promesses. Je m'attendais à lire une histoire qui me colle des frissons du début à la fin, cela n'a malheureusement pas été le cas. Pendant les deux premiers tiers du roman, il ne se passe quasiment rien. Les personnages blablatent inutilement, se lancent des piques, mais l'intrigue ne progresse pas. Ce n'est que dans le dernier tiers que tout se précipite et le dénouement est hélas peu crédible.
J'ai beaucoup de regrets concernant cette histoire car je pense qu'elle possédait un réel potentiel. Un week-end camping qui tourne au cauchemar dans le mythique parc de Yosemite : les parfaits ingrédients pour un roman flippant à souhait ! Hélas, je n'ai pas accroché aux personnages et leurs querelles sans fins.
Séparément, les éléments fonctionnent, mais mélangés, ça ne prend pas et c'est bien dommage...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
gyselinck_dominique
  07 juin 2019
Entre Ceo, Grahame, Colin et Rhody, c'est l'amitié vache par excellence.
Tantôt amis, tantôt équipiers, tantôt adversaires... quelques rancunes naissent, quelques remarques passent mal.
Pour Colin, c'est même presque la fin de l'aventure.
Ne figurant plus dans les 2 premiers classés de l'équipe de tennis de la Chandler Gates Academy, celui-ci va en effet perdre sa bourse d'études et devra plus que probablement quitter LA et la Californie pour s'en retourner vers son Vermont natal.
Et dire que dans le match qui l'opposait à Ceo, cette fichue dernière balle était bien dehors et lui offrait une victoire inespérée.
Mais Ceo n'aime pas perdre et après une discussion bien animée, Colin avait accepté de remettre la balle en jeu avant de perdre le match, sa 2e place et donc... bientôt sa bourse d'études.
Mais qu'à cela ne tienne, après une partie de poker épique, les 4 "amis" avaient convenu d'un week-end d'escapade et de camping dans le Yosémite.
De quoi rabibocher nos 4 compères ? ...
Rhody a décidé de ne pas y aller au dernier moment, remplacé en dernière seconde par Ellie, une amie de Ceo que personne ne connaît...
Et puis Grahame, toujours de mauvaise humeur, surtout envers Ceo après quelques différents notoires, qui a décidé d'emporter cette hache avec lui...
Bref, un super week-end en perspective qui s'annonce...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
MadameRatouMadameRatou   11 avril 2019
- Ce sont mes Nike porte-bonheur. Au cas où tu te posais la question.
- Je veux bien te croire.
- J'aurais bien mis mes belles chaussures de marche, comme toi. Mais ça aurait été renoncer à la chance.
- Pourquoi as-tu besoin de chance ?
- C'est le problème avec la chance. On ne sait jamais quand on en aura besoin.
Commenter  J’apprécie          20
ColibrilleColibrille   23 avril 2019
La conclusion inéluctable de tout cela me donne le tournis : Ellie est la première fille, de toute l'histoire de la planète Ceo, pour laquelle il est juste de dire qu'il a fait passer la fonction avant la forme. Mais, alors que je considère tout ce qu'Ellie a à offrir, je me dis qu'il serait difficile de déterminer qui de la forme ou de la fonction prévaut sur l'autre.
Commenter  J’apprécie          10
ReveursEtMangeursDePapierReveursEtMangeursDePapier   09 avril 2019
Ceo et Grahame se serrent la main, des sourires carnassiers aux lèvres. Tandis que nous montons à bord de la Cherokee, je pense à mon père et à tous les poissons qui se sont retrouvés dans ses filets. Il disait que le secret pour les attraper n’est pas l’appât en lui-même, mais la mise en scène. Pauvre Grahame. Il n’a jamais senti l’hameçon...
Commenter  J’apprécie          10
MadameRatouMadameRatou   11 avril 2019
Elle me préfère. À Ceo.
Statistiquement, cette éventualité est comparable à la réalisation d'une greffe de visage par un singe à un seul bras. Pourtant, je m'autorise à y croire.
Commenter  J’apprécie          10
MadameRatouMadameRatou   11 avril 2019
Ça t'arrive d'avoir des vraies relations amoureuses, ou les femmes se contentent de tourner autour de toi comme les planètes autour du soleil ?
Commenter  J’apprécie          00

Video de Stephen Wallenfels (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Stephen Wallenfels
POD de Stephen Wallenfels
autres livres classés : yosemiteVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus

Autres livres de Stephen Wallenfels (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1353 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre