AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782226240453
260 pages
Éditeur : Albin Michel (29/08/2012)

Note moyenne : 4.19/5 (sur 117 notes)
Résumé :
Tous les matins, Chloé se rend en voiture à son école privée ultrachic, vautrée sur la banquette arrière, avec sa peste de petite sœur, et tous les matins, elle regarde Monsieur Kipu, toujours assis sur le même banc, qu'il pleuve ou qu'il vente. Qui est-il ? Pourquoi vit-il dans la rue ? Que mange son chien ? Quand s'est-il lavé pour la dernière fois ? Et est-il possible qu'il s'appelle vraiment M. Kipu ? Toutes ces questions et d?autres encore, Chloé décide un jour... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (39) Voir plus Ajouter une critique
murielan
  31 mai 2014
Chloé est plutôt malheureuse et ne trouve pas sa place entre une mère, carriériste, en campagne politique, une jeune peste de soeur hyperactive et un père effacé. Lorsqu'elle rencontre Monsieur Kipu, un mystérieux SDF, elle trouve enfin une oreille compatissante et se lie d'amitié avec lui, l'invitant même en cachette à vivre dans l'abri du jardin. L'équilibre de la famille risque d'en être chamboulé...
J'aime beaucoup les romans de David Williams et celui-ci ne déroge pas à la règle. Sous couvert d'une histoire pleine d'humour, il aborde toujours des thèmes forts : ici, les sans-abris, la politique et ses travers, la place de chacun dans la famille.
L'histoire personnelle de ce Monsieur Kipu est touchante et la relation qu'il crée avec Chloé permet de ressouder une famille à la dérive.
A lire à partir de 8/9 ans.
Commenter  J’apprécie          200
DefiTremblay
  04 février 2016
CRITIQUE N°1 :
- Mr KIPU est le titre du roman de l'auteur David Williams et de l'illustrateur Quentin Blake.
- Les personnages principaux sont : Mr KIPU et la jeune fille.
- Cette histoire se déroule dans la rue et se passe à la sortie de l'école
C'est l'histoire un vieil homme, qui vivait dans la rue.
Il puait si fort que personne ne lui parlait.
Un jour, une jeune fille semble intriguée par Mr KIPU.
La jeune fille s'approcha du vieil homme qui empestait : elle s'assoie sur le banc à côté de
lui, et commença a lui parler.
La Jeune fille lui pose énormément de questions : exemple
- Comment vous vous appelez ?
- Pourquoi êtes-vous dans la rue sans maison ?
- Pourquoi personne vous dit bonjour ?
Etc…
- Mon avis personnel sur ce livre est qu'il me semble drôle, même si Mr KIPU parais très long, il faut le lire en plusieurs fois …
Je vous le recommande.
Nom de l'élève ???
CRITIQUE N°2 :
L'auteur de ce livre est Quentin Blake.
Le genre de ce livre est un roman.
Les personnages principaux sont M. Kipu,Chloé, la maman de Chloé, le papa de Chloé ,Annabelle la soeur de Chloé.
M.Kipu vivait dehors sur un banc, un jour une petite fille (Chloé) lui parla et lui proposa d'habiter dans sa cabane à outils. M.Kipu accepta de venir habiter dans sa cabane. La maman de Chloé entendit des bruits la nuit, elle dit à son mari d'aller voir dans la cabane à outils il ne vit personne.
On a bien aimé le livre car il était drôle intéressant et facile à lire mais il manque des images.
Cindy H. ET Julie P.
CRITIQUE N°3 :
Monsieur Kipu est le roman de David Walliams. L'histoire se déroule dans une ville du Royaume-Uni. Chloé qui n'a pas d'ami va se trouvé un ami un peu bizarre ;un clochard. Elle décide d'aider son nouvel ami. le problème est que c'est parent ne veulent pas qu'elle parle a un inconnu. Comment va telle aidé ce clochard ?
ces un livre
J'ai beaucoup aimé ce livre,je le conseille au personne qui aime les roman qui
font rigoler.
Jade L.
critique n°4
Mr Kipu
L'auteur du livre est David Walliams L'illustrateur est Quentin Blake Il s'agit d'un roman Résumé ça parle d'un SDF qui vie sure un banc. Une petite fille passe toujours devant lui. Un jour elle lui parla. Il lui demanda d'aller lui chercher des saucisse et de lui les chofer. La jeune fille alla chercher a manger. Elle pris des saucisse. le soir elle cacha des saucisse dans sa serviette. Sa soeur la dit a ces parents et lui on dit de les remettre dans sont assiette. Elle débarrassa la table et alla parler du SDF à son père. Il en parlère et sa mère lui a dit de quoi parler-vous. le père répondu qu'il parler d'une chose secrète. Elle alla emmener les saucisse au SDF. Ils vécurent heureux.
J'ai bien aimait ce livre car j'aime bien les histoire qui se termine bien
Morgan.s

Critique n°5 :
Ce livre a été écris par David Williams.
Il s'agit d'un roman.
Les personnages sont Monsieur Kipu qui vit sur un banc avec sa chienne princesse, Chloé, une jeune fille dont les parents sont riches et Annabelle, la chouchoute de ses parents.

Chloé passe tous les matins devant monsieur kipu pour se rendre a son école ultra chic. Allongée sur les sièges arrières avec sa petite soeur, elle regarde monsieur Kipu.
Chloé se demande : qui est monsieur Kipu ? Pourquoi vit-il dans la rue ? Que mange sa chienne ? Quand s'est-il lavé pour la dernière fois ? S'appelle t-il vraiment monsieur Kipu ?
Tellement de questions envahissent la tête de Chloé. Un jour, elle décide d'aller poser toutes ses questions à monsieur Kipu en personne.
Elle ne voulu pas trop s'approcher de lui car il ne sentait pas bon.
Nous avons aimer ce livre parce que il est marrant .
Oceane M et Margaux D
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
chardonette
  06 janvier 2014
Coup de coeur pour ce roman jeunesse tout d'abord pour les illustrations de Quentin Blake, j'avais l'impression de lire un roman de Roald Dahl, de retrouver Mathilda.
Et coup de coeur pour ce texte, cette histoire magnifique.
Chloé est une jeune fille un peu rondelette sans vraiment d'amis et qui ne trouve pas sa place dans sa famille et qui a des relations difficiles avec sa mère.
Chaque matin, elle voit un monsieur sur un banc, un monsieur qui sent mauvais, un jour elle va oser l'aborder et découvrir qui est réellement M.Kipu, sa vie et son histoire...
Le style de David Williams est original, drôle et très émouvant.
La littérature jeunesse aborde de plus en plus le thème des sans-abris et elle le fait avec brio !
Commenter  J’apprécie          120
Ileauxtresors
  01 mai 2018
Lu à haute voix en avril 2018
Intriguée par le succès des romans du prolifique David Walliams que mon fils de 8 ans dévore de façon compulsive, j'ai proposé à mes deux garçons et à ma nièce (6 ans) qui nous avait rejoints pour quelques jours de vacances, de lire à haute voix son deuxième livre, Monsieur Kipu.
Le roman entre en matière on ne peut plus directement : « M. Kipu puait. Il empestait. Il cocottait. Il schlinguait. Et si le verbe ‘schmoutter' figurait dans le dictionnaire, on écrirait ici qu'il schmouttait. Il était le pueur putride le plus pestilentiel qui ait jamais existé sur Terre. Une odeur pestilentielle est la pire des odeurs ; la pestilence est pire qu'un remugle ; un remugle est pire qu'un relent ; et un relent peut déjà suffire à vous faire plisser le nez. Mais si M. Kipu puait, ce n'était pas sa faute. Car voyez-vous, c'était un clochard. »
Chloé, douze ans, déborde d'imagination, mais se sent bridée par l'atmosphère oppressante de son école privée qui se double de la tyrannie exercée à la maison par une mère ultra-conservatrice et obsédée par la distinction sociale. En dépit de cette éducation, Chloé est irrésistiblement intriguée par M. Kipu, ne pouvant s'empêcher de s'imaginer les biographies les plus rocambolesques : le sans-abri ne serait-il pas un « vieux marin héroïque » qui se serait révélé incapable de s'adapter à la vie sur le plancher des vaches, ou un ancien chanteur d'opéra qui aurait perdu sa voix, ou encore un « agent secret russe, habilement déguisé en clochard pour épier les habitants de la ville » ?
Un beau jour, prenant son courage à deux mains, Chloé va parler à M. Kipu. Elle ne soupçonne pas à quel point cette rencontre va bouleverser sa vie. Car, comme le dit joliment M. Kipu, les statistiques sur les milliers de sans-abris cachent des destins singuliers et parfois inattendus. D'où tire-t-il ses belles manières, sa petite cuillère en argent et son mouchoir monogrammé ? L'amitié qui se tisse entre la jeune fille et M. Kipu passera-t-elle inaperçue ? Finira-t-il par prendre une douche ? Chloé pourra-t-elle trouver sa place dans sa famille – mais aussi contrer les politiques répressives à l'égard des sans-abris qui font l'objet de promesses électorales en vue des élections législatives imminentes ?
David Walliams parvient à parler aux enfants d'un sujet grave en le traitant avec humour et en multipliant les rebondissements. L'intrigue est étonnamment gaie et drôle, voire burlesque, lorsqu'elle tourne en dérision les stratégies de distinction sociale d'une bourgeoisie caricaturale et son mépris des plus vulnérables. L'ironie et la comédie, sublimées par les illustrations de Quentin Blake, ne rendent que plus touchants les dialogues entre M. Kipu et de Chloé, qui donnent au roman une bonne dose d'optimisme et le rendent adapté à de (très) jeunes lecteurs : la fraîcheur (bien que le mot ne soit peut-être pas le mieux choisi !), la sincérité et l'intégrité de nos deux protagonistes triomphent en effet toujours de l'hypocrisie, de l'intolérance et de l'aliénation qui minent nos sociétés.

Lien : https://elireblog.wordpress...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
ster
  13 septembre 2012
Un livre extrêmement drôle et émouvant. Chloé vit avec une mère, caricature de perfection, sa petite soeur qui en est le modèle réduit et son père qui comme elle-même suggèrent l' ombre du tableau. Tout n'est donc pas facile à vivre et Chloé se réfugie souvent dans l'imaginaire. Elle s'interroge souvent sur le passé du clochard qu'elle croise tous les jours, lui invente des vies jusqu'à la rencontre. A partir de 8 ans.
Commenter  J’apprécie          110


critiques presse (3)
Ricochet   07 décembre 2012
Avec un humour constant, le roman fonce à toute allure dans les quiproquos, slalome entre les rebondissements improbables et fait immanquablement gagner les bons sentiments contre les méchants personnages.
Lire la critique sur le site : Ricochet
LeMonde   03 décembre 2012
Sous la plume de David Walliams, Monsieur Kipu n'a pas volé son nom. Il empeste. Il cocotte. Il schlingue. [...] Ajoutons que Monsieur Kipu est seul sur son banc, jusqu'à ce qu'une fillette trouve le courage d'aller lui parler. Et c'est là que l'histoire commence - une histoire qui débouchera sur une autre, mais chut...
Lire la critique sur le site : LeMonde
Telerama   28 novembre 2012
Drôle, rapide, rebondissante à souhait, les dialogues sont tranchants, les portraits vivement troussés à grands traits colorés.
Lire la critique sur le site : Telerama
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
sylvichasylvicha   19 décembre 2012
M.Kipu puait. Il empestait. Il cocottait. Il schlinguait. Et si le verbe "schmoutter" figurait dans le dictionnaire, on écrirait ici qu'il schmouttait. Il était le pueur putride le plus pestidentiel qui ait jamais existé sur Terre.
Commenter  J’apprécie          100
chardonettechardonette   27 décembre 2013
Des millions de pensées et de questions se bousculaient dans sa tête. Qui était-il? Pourquoi vivait-il dans la rue? Avait-il jamais eu une maison? Que mangeait son chien? Avait-il des amis, une famille? Si oui, savaient-ils qu'il était sans abri?
Commenter  J’apprécie          90
JangelisJangelis   20 août 2017
- Le Premier ministre ! couina Mère.
Elle se rua sur le téléphone.
- Mme Crûûûûûûûton à l'appareil ! dit-elle d'une voix tout à fait ridicule, un poil plus distinguée que sa voix de téléphone habituelle. Oui, merci, monsieur le Premier ministre. En effêêêt, c'est un article formidaâââble, monsieur le Premier ministre.
Commenter  J’apprécie          50
Les-experts-du-livreLes-experts-du-livre   04 décembre 2015
Si vous voulez vous pouvez aller dans la cabane à outils.
Vraiment, c'est affreusement gentil, jeune mademoiselle Chloé, merci beaucoup, répondit l'homme avec un grand sourire.
Même la Duchesse sembla japper merci, ou au moins chouette!
Mais dis-moi, poursuivit M. Kipu, tu es certaine que ma présence ici ne dérange pas tes parents?Je ne voudrais surtout pas m'imposer.
Chloé déglutit, embarrassée par le mensonge qu'elle était sur le point de proférer.
Non, non, cela ne me dérange pas du tout. Simplement, ils sont très pris et ils s'excusent de ne pas pouvoir vous accueillir personnellement.

J'ai choisi cet extrait car on ne sait pas ce qui va se passer.

batell31
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
IleauxtresorsIleauxtresors   01 mai 2018
- J’ai ici une étude statistique selon laquelle le Royaume-Uni compterait plus de cent-mille sans-abris. Pourquoi, à votre avis, tant de gens vivent-ils dans la rue ?
Le clochard se racla légèrement la gorge.
- Et bien, pardonnez ma franchise, mais je dirais que le problème vient sans doute justement du fait que nous sommes considérés comme une statistique et non comme des êtres humains.
Commenter  J’apprécie          30

Videos de David Walliams (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de David Walliams
CRUC - David Walliams
autres livres classés : sdfVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Monsieur Kipu

Où va Chloé quand elle passe devant M.Kipu tous les matins ?

A la bibliothèque
A son école ultra-chic
Chez elle

10 questions
16 lecteurs ont répondu
Thème : Monsieur Kipu de David WalliamsCréer un quiz sur ce livre