AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 226628732X
Éditeur : Pocket (06/06/2019)

Note moyenne : 3.64/5 (sur 108 notes)
Résumé :
Lorsque Sarah rencontre Eddie, son monde bascule. Ils sont faits l'un pour l'autre, elle en est certaine. Les jours qu'ils passent ensemble ressemblent à un rêve et Sarah a le sentiment que sa vie débute enfin. Quand Eddie, également fou amoureux, part à contrecœur pour un voyage prévu de longue date, tous deux se quittent en sachant qu'ils se reverront très vite.
Pourtant, quelques jours plus tard, Eddie n'a toujours pas donné de signe de vie. Le portable de... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (42) Voir plus Ajouter une critique
torpedo
  19 août 2019
Lecture d'été idéale. A lire sans modération. Je vous rassure, ce n'est pas de moi mais imprimé par l'éditeur sur la couverture de ce livre. Comme quoi une fois encore il ne faut pas croire tout ce qui est écrit…
L'idée de départ, pour ceux qui n'ont pas lu le résumé. Décor bucolique anglais. Sarah rencontre Eddy. C'est l'amour fou. Je t'aime, tu m'aimes, nous nous aimons. Retrouvons-nous dans deux semaines pour unir nos destinées. Mais le plan initial dérape, Sarah n'a plus de nouvelles de son Eddy…
Moins de cinquante pages suffisent pour comprendre la situation. Pour la suite, c'est du tartinage sur les grandes largeurs, l'auteur aurait-elle été payée à la ligne ? Des redites, des incohérences, une histoire guimauve qui tourne en rond, un pseudo-suspense qui se traine. Si vous voulez réellement savoir pourquoi Eddy ne donne plus signe de vie, vous pouvez aisément mettre en application votre formation lecture rapide, ce livre s'y prête à merveille. Pour ceux qui auraient été tentés et qui voient leur pile de livres à lire prête à s'écrouler, ne culpabilisez pas. Sauf si votre âme romantique vous pousse à perdre une soirée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          4510
prune42
  05 août 2019
Sarah, une jeune américaine, rencontre Eddy alors qu'elle rend visite à ses parents en Angleterre et tous deux tombent immédiatement fous amoureux. Après 7 jours passés ensemble, Eddy doit partir en voyage ; ils se promettent de rester en contact mais les jours passent et Sarah n'a plus de nouvelles. Folle d'inquiétude, elle envoie à Eddy des messages auxquels il ne répond pas. Ses amis conseillent à Sarah d'oublier Eddy. Quelque temps plus tard, contre toute attente, Eddy propose un rendez-vous à Sarah, rentrée aux Etats-Unis où elle habite. Il va lui faire une révélation totalement inattendue, lui expliquer ses raisons et lui faire un dernier adieu. Seulement le destin en a décidé autrement et va obliger Eddy à faire un choix…
J'ai découvert ce roman grâce à des avis de lecteurs enthousiastes. Au début de ma lecture, j'ai été un peu décontenancée car je trouvais que ce livre partait dans tous les sens, en mélangeant passé et présent, en multipliant les personnages et j'étais un peu perdue. Je me suis accrochée, pensant que ça allait peut-être s'éclaircir ensuite, ce qui a effectivement été le cas.
L'histoire est vraiment originale et inattendue, R. Walsh sait vraiment ménager ses effets et le lecteur passe d'une révélation à l'autre en éprouvant une large gamme de sentiments.
On pourrait croire qu'il s'agit d'une histoire d'amour assez traditionnelle mais pas du tout ; je ne vais pas vous en dire les raisons car ça serait gâcher tout le suspense...
Je me suis prise d'affection pour Sarah et j'ai eu de la peine pour elle quand Eddy ne lui répondait pas ; forcément, cela éveille en chacun de nous des souvenirs d'amours déçus, trahis.
Le dénouement du roman est inattendu lui aussi, d'ailleurs je pensais que Sarah ne s'exprimerait plus dans le livre, j'avais imaginé une autre suite, cela a été une surprise pour moi de constater qu'elle reprend la parole ensuite.
Il y a aussi beaucoup de tendresse et d'émotions à la fin du roman, cela ne m'a pas laissé insensible.
Ce livre aborde aussi le thème de la culpabilité, de la résilience et des troubles mentaux auxquels l'entourage des malades doit faire face. Cela pousse le lecteur à réfléchir à comment il agirait si c'était lui qui était confronté à ces problèmes dans son entourage proche.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
Nat_85
  23 juillet 2018
Comment interpréter le silence, lorsqu'il survient après sept jours passés ensemble, à s'aimer ?
Le roman « Les jours de ton absences » de Rosie Walsh est publié aux Editions Les Escales en cette année 2018.
De prime abord, on pourrait – à tort – avoir l'impression de lire un roman d'amour, un de ceux comme on en fait tant… Mais détrompez-vous !
Sarah, la quarantaine, vit aux Etats-Unis où elle est arrivée il y a une vingtaine d'année pour ne pas sombrer. Aujourd'hui directrice d'une association d'aide aux enfants hospitalisés, elle y consacre toute son énergie. Mariée à Reuben depuis dix-sept ans, il est également son associé. Alors que ce dernier décide de mettre un terme à leur mariage car Sarah ne désir pas avoir d'enfants, elle décide de retourner quelques jours en Angleterre, dans sa ville d'origine, retrouver ses parents.
Le jour anniversaire du tragique accident qui a bouleversé le cours de sa vie à jamais, elle part marcher sur cette fameuse route…
Soudain, au détour d'un chemin, elle aperçoit un homme en grande conversation avec…un mouton ! La scène est suffisamment loufoque pour qu'elle s'y attarde. Cet homme, c'est Eddie. A partir de cet instant ils ne vont plus se quitter durant 7 jours et 7 nuits. Ils vont tomber fous amoureux l'un de l'autre, en omettant cependant de s'avouer quelques vérités…
p. 267 : » Et puis un jour j'ai rencontré Sarah. Et je me suis souvenu de ce que pouvait être la vie. La légèreté, la simplicité, les rires. La vie en mode majeur. «
Eddie, qui avait prévu de longue date des vacances en Espagne avec un ami, promet à Sarah de l'appeler dès son arrivée à l'aéroport. Sûrs de leurs sentiments et certains de se retrouver dans quelques jours, ni l'un ni l'autre ne se doute qu'ils échangent leurs derniers mots… En effet, Eddie ne donnera plus aucun signe de vie.
p. 16 : » Et puis Eddie m'a embrassé de nouveau, et tout cela s'est envolé. La tristesse du passé, l'incertitude du futur. C'était ça, qui était censé se passer ensuite. Ça. «
Entourée de ses amis, Jo et Tommy, elle ne quitte plus son téléphone, guettant le moindre message, le moindre signe. Mais Jo est sceptique et lui conseille gentiment de passer à autre chose.
p. 17 : » – Donc, Sarah pense que son petit ami est mort et ça énerve maman, a conjecturé Rudi.
-Ce n'est pas son petit ami, a rectifié Jo. Ils ont passé sept jours ensemble. «
Un jour, se confiant maladroitement à son grand-père, elle reprend confiance et détermination sur ses conseils et son expérience.
p. 146 : » […] si c'était à refaire, je ne céderai pas. Je ne crois pas que l'amour soit forcément une explosion. Je ne crois pas qu'il doive être obligatoirement dramatique, vorace, ou correspondre aux mots absurdes que lui assignent les écrivains et les musiciens. Mais je crois que quand on sait, on sait. Et je savais, et je l'ai laissé filer, sans vraiment me battre. Je ne me le pardonnerai jamais. «
Morte d'inquiétude et persuadée qu'il lui est arrivé quelque chose, elle va jusqu'à contacter les amis d'Eddie sur les réseaux sociaux et voir ses coéquipiers de football.
C'est un roman dans lequel j'ai été happé jusqu'à la dernière page. Rosie Walsh balade littéralement son lecteur au milieu de ses intrigues et de ses fausses pistes. Incroyablement mené ! C'est un véritable marathon, aux rebondissements constants, une très grande leçon de construction narrative, digne d'un thriller ! Chaque personnage, même secondaire, joue un rôle déterminant.
J'ai rarement été autant destabilisée qu'en lisant ce roman au suspens à couper le souffle!
Un de mes coups de ♥ 2018 !
Lien : https://missbook85.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          191
Verdure35
  29 juillet 2018
Par ce tempétueux dimanche breton, et avant de ne plus me souvenir de la lecture de ce « Feel good lit.. »terminé hier, , je voudrais dire le soin apporté à la présentation de ce livre, il donne envie quoi !
La rencontre de deux adultes dans leur patelin anglais commun.Sarah, qui s'est exilée aux Etats -Unis revient à la date d'un douloureux anniversaire, Eddie , qui au moment de la rencontre discute avec un mouton ( ce qui le rend sympathique)est un homme solide et attachant même si la description physique qu'en fait Sarah m'a laissée perplexe et amusée.
Bref, ils s'aiment d'un amour fou pendant une semaine, se font des serments, Eddie part en vacances, et , pas de retour et plus de nouvelles.
D'où un long questionnement de Sarah beaucoup aidée par des amis fidèles, une période difficile donc; mais comme c'est un feel good, l'affaire s'explique et se termine bien.
C'est une lecture quelque peu ennuyeuse, avec quand même la tentative d'apporter une touche genre suspense ; je ne pense pas que la traduction soit en cause quand « il pose sa main sur mon doux ventre » parce que toute l'écriture est à l'avenant .
Une seconde erreur de casting pour moi cette année,puisque ce livre est un »phénomène d'édition » . Dont acte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          156
Hamisoitil
  21 août 2018
Les jours de ton absence de Rosie Walsh est un roman d’amour mêlé à du suspense qui aurait pu être le roman époustouflant, de l’été, à lire sur la plage. Seulement, tous les ingrédients étaient réunis, mais trop confus, trop ambigus, trop fouillis à mon sens, en tout cas pour le début jusqu’à la moitié du livre.
Tout d’abord, l’histoire en elle-même est très jolie et pourrait faire rêver toutes les femmes en mal d’amour, les romantiques, quoi ! C’est une rencontre entre Sarah et Eddie, la trentaine, voire un peu plus, en Angleterre. C’est l’amour fou, le bonheur, ils sont inséparables pendant sept jours. Tout se passe à merveille. Ils tombent amoureux. Eddy doit repartir pour un voyage, mais lui promet de s’écrire et de se revoir à son retour. Oui, Sarah est persuadée qu’ils se reverront et qu’ils pourront vieillir ensemble. Un texto, deux textos, un message... toujours rien en retour. Eddy ne répond pas, ne donne pas de ses nouvelles. Voilà que la belle s’impatiente un peu, beaucoup, angoisse, panique. Où est-il ? Que fait-il ? Pourquoi ne répond-il pas ? Sarah nous emmène dans ses attentes et finalement, nous aussi, on se pose les mêmes questions.
La première partie du livre, j’ai trouvé que c’était trop éparpillé. Je n’avais absolument rien compris à part que ouais, elle attendait des nouvelles de cet homme. Il y a des personnages qui sont là, mais on n’en sait pas plus. Donc faut patienter encore un peu.
Puis vient le milieu du livre où, là, l’ennui commence à s’installer, car ça tourne en rond. En clair, ça manque cruellement de saveur. L’héroïne entre dans une sorte de mélancolie, de rêve éveillé, du prince charmant sur son cheval blanc (Eddy), elle en fait carrément une fixation au lieu d’avancer, au point de faire sa propre enquête, réseaux sociaux, et j’en passe, pour savoir ce qu’il lui était arrivé. Là, c’était le pompon sur la Garonne. Ce n’était absolu pas crédible à moins d’être cinglée. Franchement, au bout de sept jours être accro comme ça, pincez-moi. Alors, oui, je comprends tout à fait le coup de foudre, le fait de ressentir au plus profond de soi-même que l’autre soit le bon et gnangnangnan... mais faut pas pousser quand même. Plusieurs fois mes yeux se sont levés au ciel. Mais voilà qu’un élément perturbateur arrive à mettre un peu de piment dans l’histoire et à changer la donne. Ouf ! Il était temps !
La troisième partie devient de plus en plus intéressante avec une intrigue qui, enfin, captive, tient la route et empêche de faire autre chose. IMPOSSIBLE DE LÂCHER LE ROMAN. Les pages se tournent à vitesse folle. Je veux savoir, je prie, j’angoisse, j’espère. Mon cœur de nana se place en avant et dit rohlala ! Je me suis même demandé, mais pourquoi l’auteur avait mis tout ce temps pour enfin réagir, nous mettre quelque chose de sérieux sous la dent.
J’arrive à la dernière page et finalement, je me rends compte que l’histoire n’était pas si mièvre que ça, juste un peu trop long à démarrer, à mettre en place et que le meilleur était véritablement à la toute fin.
Si je recommande ? Oui, parce que l’histoire est mignonne au début mais touche sincèrement le cœur dans les 150 dernières pages. Il y a également des sujets très forts, dont la maladie psychiatrique, les secrets, le deuil, les regrets et l’amitié très forte. Alors, oui, je recommande même si ce n’est réellement pas un coup de cœur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
Mary63Mary63   22 décembre 2018
Je me suis levée, mais Javier était déjà debout. Les épaules voûtées, il a traversé la cuisine à grands pas.
J'ai erré sans but dans la cuisine tandis qu'il frappait à la porte de la salle de bains.
- Chérie ? chérie ouvre moi….
Après un blanc, la porte s'est ouverte et j'ai entendu le bruit désespéré de sa femme, ma fidèle amie, qui avait remis son chagrin à plus tard afin de pouvoir prendre en charge le mien, et qui essayait désespérément de respirer
tandis que les larmes et le désespoir jaillissaient d'elle comme de la lave en fusion.

- C'est trop, a t elle gémi. Javi, c'est trop pour moi….Qu'est ce que je vais faire ?

Et puis le bruit insupportable de la détresse humaine brute, à peine assourdie par la mince chemise en coton de son mari.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Nat_85Nat_85   23 juillet 2018
Peu de temps avant la fin de mon année de terminale, j'avais étudié Mrs Dalloway, qui était au programme des épreuves de littérature. Chacun notre tour, nous lisions à voix haute un passage du roman, explorant "la technique narrative unique de Woolf", pour reprendre les termes de Mme Rushby.
- Le monde a levé son fouet, où va-t'il descendre ? avais-je lu devant la classe quand mon tour était venu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
rosacalifroniarosacalifronia   27 juillet 2018
ça explique peut-être pourquoi tous ces poètes ont écrit sur les peines de cœur. Pour se soulager. Comme les saignées. Pour se décharger rapidement de sentiments écrasants.
Commenter  J’apprécie          70
rkhettaouirkhettaoui   16 mai 2018
Je mourais d’envie de reprendre la main sur cette situation incontrôlable. Je ne dormais plus ; la simple idée de manger me donnait des haut-le-cœur. J’étais incapable de me concentrer et, dès qu’il sonnait, je sautais sur mon téléphone avec la frénésie d’un animal affamé. Toute la journée, je menaçais de m’effondrer tant l’épuisement pesait lourdement sur moi – de grosses couches fibreuses de fatigue qui, parfois, manquaient de m’étouffer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
SagnesSySagnesSy   14 mai 2018
Enfin, je savais bien que sortir à – j’ai consulté ma montre -, trois heures treize pour courir, ce n’était pas un jogging. C’était un problème.
Commenter  J’apprécie          50
Video de Rosie Walsh (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Rosie Walsh
Rosie Walsh - Les jours de ton absence
autres livres classés : feel good bookVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3500 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre
.. ..