AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266148885
Éditeur : Pocket (01/02/2005)

Note moyenne : 3.41/5 (sur 141 notes)
Résumé :
Présentation de l'éditeur
Mathilda Gillespie parlait trop, buvait trop et terrorisait son entourage. Elle était richissime, avare et fabulatrice. Sa fille se droguait, sa petite-fille la volait. Son testament, ignoré de tous, les déshéritait. On la retrouva noyée dans sa baignoire, enguirlandée d'asters et d'orties blanches, comme Ophélie, et affublée d'une muselière en fer rouillé, comme une sorcière médiévale. Ce suicide, ou plus vraisemblablement ce meurtr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
Colchik
  08 août 2017
Mathilda Gillespie est une vieille dame indigne : elle ne fait aucun effort pour être aimable, se montre volontiers condescendante, manie redoutablement l'humiliation et, par-dessus tout, ne cache pas son goût développé pour l'argent. Rien ne peut lui valoir la sympathie de sa famille, de son entourage ou des villageois à l'exception de celle de son médecin, Sarah Blakeney. Détestée par tous, Mathilda s'est prise d'amitié pour la jeune femme qui la soigne depuis un an. Plus étonnamment, elle s'est aussi entichée de son mari, le peintre Jack Blakeney. Quand on retrouve Mathilda noyée dans sa baignoire, une muselière ancienne attachée sur le visage, l'intérêt de sa famille se porte davantage sur son testament que sur les circonstances de sa mort. Mais, Mathilda a joué un dernier tour fâcheux, elle a légué toute sa fortune à Sarah Blakeney.
Pour l'inspecteur Cooper, la mort de la vieille dame n'est pas un suicide, mais un crime. Pour en révéler les motifs, il va devoir comprendre les vies chaotiques des membres des familles Cavendish et Lascelles marquées par l'hérédité, l'inceste, l'alcool et la drogue. Sarah Blakeney, elle aussi, veut comprendre le cadeau empoisonné que lui a laissé sa patiente.
Pour ce troisième roman, Minette Walters retrouve ce qui fait sa marque de fabrique. le récit, toujours fragmenté, se découpe entre des extraits du journal de Mathilda Gillespie et l'enquête, menée en parallèle, par Sarah et l'inspecteur Cooper. Nous retrouvons aussi les personnages de femmes en colère chers à Minette Walters : Mathilda, tour à tour victime et bourreau, enfermée dans l'orgueil et la haine, fait contrepoint à Sarah, déçue par un époux volage et égoïste.
Pourtant cet ouvrage, tissé avec habileté, semble parfois un peu invraisemblable dans l'accumulation de certains traits. L'oncle de Mathilda, Gerald Cavendish, est un demeuré. le père de Mathilda est un alcoolique. Son ex-mari est un homosexuel pédophile et alcoolique. La fille de Mathilda, Joanna, est droguée et prostituée. Sa petit-fille est une voleuse. Minette Walters nous dépeint une famille où les tares, les vices et les perversités ne semblent épargner personne. Par ailleurs, Jack Blakeney, le mari de Sarah, nous est dépeint comme un être veule, paresseux, vaniteux, suffisant, profiteur, cavaleur avant de nous être au final révélé comme un brave type. Un peu plus de nuances aurait donné plus de force à ce polar vénéneux qui, comme tout les poisons, a force de doubler les doses devient moins toxique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ADAMSY
  30 mai 2019
Une vieille femme est assassinée. Elle ne remportait pas l'estime de tous : elle avait un caractère épouvantable, était cynique et dénigrait tout le monde. Petit à petit, et grâce à son journal intime, on découvre qui elle est et pourquoi elle est ainsi. En même temps, on fait connaissance avec le petit monde qui l'entoure : sa famille, ses voisins, son médecin... Chaque profil est passé au peigne fin au niveau psychologique. On se prend à aimer certains personnages, même s'ils deviennent les meurtriers possibles de cette vieille dame. Les secrets de famille sont mis à jour de manière progressive. Une excellente intrigue, notamment par rapport à l'héritage.
Commenter  J’apprécie          80
MagEv
  27 juillet 2016
Mathilde Gillespsie est retrouvée morte dans sa baignoire, veines tranchées. La mise en scène est plutôt macabre car elle portait une muselière en fer sur son visage et autour se trouvaient des orties et des fleurs. Cette femme était méchante et méprisante, beaucoup de personnes l'aimaient peu, à commencer par sa propre fille. Pourtant, la police conclut à un suicide mais l'inspecteur Cooper en doute et va mener son enquête.
Une petite enquête sans prétention mais efficace ! L'auteur nous embarque sur des fausses pistes et ce jusque dans les dernières pages.
De plus au fil des pages, les secrets de famille se dévoilent les uns après les autres et certains sont vraiment, vraiment inavouables. Une famille du genre que l'on ne souhaiterait nullement avoir.
L'intrigue est bien ficelée, peut-être un peu trop de bla-bla à mon coup au détriment de l'action. Les personnages, quant à eux, sont sympathiques ou… pas, attachants ou... pas mais restent agréables à découvrir. J'ai d'ailleurs eu un petit coup de coeur pour Jack, drôle et cynique à souhait.
En bref, même si pour moi ce n'est pas le meilleur roman policier que j'ai lu, je retenterai tout de même cet auteur avec plaisir !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Heureuse
  12 novembre 2010
Décidément ces anglaises sont les reines du roman policier!
J'ai adoré ce roman. le rythme déjà. Ni trop, ni trop peu. Pas haletant, poussant à la compulsivité mais prenant juste comme il faut. de façon mesurée, à l'anglaise.
L'intrigue ensuite.
On retrouve encore une fois la subtilité chère à Madame Christie. Ni ADN, ni empreintes, ni mobile ne serviront à résoudre le meurtre. Beaucoup trop grossier pour ce genre de roman. La réflexion, la simple réflexion.
Enfin les personnages.
C'est ce qui me touche le plus dans un roman : la capacité à construire des vies, des parcours, des êtres à part entière qu'on a du mal à quitter en tournant la dernière page.
Avec ce roman j'ai été plus que servie...
Commenter  J’apprécie          50
jfponge
  18 octobre 2015
En digne héritière d'Agatha Christie, Minette Walters nous convie à un huis-clos familial où, de mensonge en mensonge, tout le monde se trouve engagé dans une spirale infernale conduisant à la mort. Mathilda Gillespie, qui faisait régner la terreur autour d'elle, est retrouvée morte dans sa baignoire, les poignets tailladés et le visage affublé d'un horrible masque de métal rouillé en forme de muselière. Un testament rédigé peu de temps avant sa mort semble désigner la coupable. Mais s'agit-il vraiment d'un meurtre ? Grâce au flair et à la ténacité de l'inspecteur Cooper, et à sa connaissance approfondie de Shakespeare, des secrets savamment enfouis vont refaire surface et le conduire vers la résolution de l'énigme. Lecteurs curieux et fins connaisseurs des énigmes policières, ne cherchez pas à deviner la fin de l'histoire, vous n'y parviendrez pas, malgré toute votre perspicacité, tant Minette Walters sait jongler avec les fausses-pistes. L'étrangeté, si typique de cette auteure féconde ("Le sang du renard"), est encore absente de cet opus qui fait partie de ses tout premiers romans, mais le talent est là, et bien là. Á déguster, avec un chat sur les genoux et une bonne tasse de thé sur le guéridon…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (31) Voir plus Ajouter une citation
MagEvMagEv   24 juillet 2016
"Elle va être furieuse contre moi.
- Vous croyez ?
- Vous venez de dire qu'elle était irascible.
- Exact. Mais il n'y a pas de quoi être inquiet. Il suffit de baisser la tête quand les casseroles commencent à voler."
Elle se tamponna vigoureusement les yeux.
"Les casseroles ? Est-ce qu'elle...
- Non, répondit-il d'un ton ferme. C'est une façon de parler. Sarah est quelqu'un de très gentil. Elle ramène à la maison des pigeons blessés, leur fixe des attelles et suit leur lente et terrible agonie avec une expression d'intense commisération. Cela fait partie des trucs qu'on leur apprend à l'école de médecine."
Elle le regarda d'un air effaré.
"C'est horrible !
- Je plaisantais. Sarah est le médecin le plus doux que je connaisse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
BardaneBardane   27 février 2015
La scène n'était pas sans évoquer Marat dans sa baignoire, mais en beaucoup plus sinistre. Pauvre Mathilda, songea Sarah, combien elle aurait détesté cela, si elle avait pu se voir.
Commenter  J’apprécie          150
rkhettaouirkhettaoui   12 août 2015
Comme la plupart des femmes. Ce n’est pas parce que nous avons un métier que nous sommes pour autant dispensées des tâches domestiques. En voulant nous faire une place dans le monde des mâles, nous avons écopé des deux corvées à la fois : travailler dehors et dedans.
Commenter  J’apprécie          60
marlene50marlene50   31 juillet 2017
Il m'arrive de me réveiller aux premières lueurs de l'aube et de voir la planète telle qu'elle est .
Une pétaudière avec d'un côté des fanatiques religieux corrompant les âmes, de l'autre des politiciens véreux corrompant les esprits et, au milieu, des masses intolérantes et illettrées assoiffées de sang parce qu'elles sont trop stupides pour désirer autre chose.
- Que le monde s'arrête, je veux descendre, hein ?
- A peu près.
- Et aucun espoir dans tout cela, Tommy ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   12 août 2015
Rares sont les enfants qui parviennent à résister à une attitude perpétuellement critique de la part des adultes dont ils dépendent. On se soumet ou on se révolte. Il n’y a pas de demi-mesure.
Commenter  J’apprécie          50
Videos de Minette Walters (14) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Minette Walters
Interview de Minette Walters pour The Last Hours.
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "La disparue de Colliton park" de nom de Minette Walters.

Quel est le prénom de Miss Gardener ?

Henry
George
Andrew

10 questions
2 lecteurs ont répondu
Thème : La disparue de Colliton Park de Minette WaltersCréer un quiz sur ce livre
.. ..