AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Odile Demange (Traducteur)
EAN : 9782266151245
531 pages
Pocket (01/12/2004)
3.4/5   163 notes
Résumé :
Par une lugubre nuit d'hiver, Ailsa Jolly-Renard est retrouvée morte de froid, à moitié dévêtue sur la terrasse de son manoir. Assassinat ou accident ? La police conclut à une mort naturelle par hypothermie.
Ce n'est pas l'avis de certaines habitantes de Shenstead, petit village du Dorset, persuadées que son mari, le colonel Jolly-Renard l'a assassinée. Calomnié chaque soir au téléphone par des interlocuteurs anonymes, le vieil homme est emporté dans une spir... >Voir plus
Que lire après Le sang du renardVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
3,4

sur 163 notes
5
2 avis
4
7 avis
3
3 avis
2
1 avis
1
2 avis
Fox Evil
Traduction : Odile Demange

Inférieur de beaucoup à "La Disparue ..." ou encore à "Un serpent dans l'ombre", "Le Sang du Renard" ressemble à un ouvrage de commande, bouclé pour répondre aux pressions de l'éditeur
Histoire alambiquée, là encore : les Jolly-Renard ont négligé leurs deux enfants, Leo et Elizabeth, qui, devenus adultes, n'en finissent pas de faire des bêtises. Leo est un joueur invétéré et Elizabeth, une espèce de nymphomane. A 17 ans, elle a d'ailleurs eu une petite-fille que sa grand-mère, Aysla, s'est empressée de confier aux services d'adoption. L'enfant s'en est d'ailleurs fort bien sortie puisqu'elle est devenue officier de l'armée britannique.
Mais voilà que Aysla Jolly-Renard est retrouvée morte sur la terrasse de la demeure qu'elle partage avec le colonel, son époux. Des rumeurs courent : ne serait-ce pas celui-ci qui l'aurait enfermée dehors, afin qu'elle y pérît de froid ? En parallèle, le vieil homme commence à recevoir une foule de coups de fil l'accusant d'être le père de l'enfant abandonné par sa fille. Venu passer la Noël chez son client, Mark Ankerton, le notaire du colonel Jolly-Renard, va tenter de résoudre l'intrigue où se trouvent désormais mêlés une bande d'itinérants bien décidés à réclamer une parcelle de terrain attenante à la propriété des Jolly-Renard.
Pendant les deux premiers tiers du livre, tant bien que mal, on suit, et plutôt avec plaisir. On échafaude des hypothèse, on frissonne volontiers, on se dit que ... mais aussi que, pourtant ... etc, etc ... L'intensité dramatique atteint même un tel degré entre l'enfant dénommé Petit Loup et le terrible itinérant surnommé Renard et qui affirme être son père que, lorsque la situation se met à se décanter, on comprend tout de suite que la solution proposée par Minette Walters ne saurait convenir. C'est du bâclé, bourré de bons sentiments, qui efface en quelques chapitres peu crédibles l'assassinat d'une mère et d'un petit-frère sans oublier une petite enfance placée sous le signe de la terreur quotidienne.
Bref, si vous voulez lire Minette Walters, ne commencez pas par "Le Sang du Renard", qui vous décevrait. ;o)
Commenter  J’apprécie          61
Il est des livres qu'on voudrait ne jamais refermer et il y en a d'autres dont on se demande quand finira-t-il enfin.
Le sang du renard fait partie de la deuxième catégorie. Dix fois j'ai failli abandonner.
C'est tiré par les cheveux, les dialogues ne sont pas très crédibles, les situations approximatives, pas toujours plausibles.
Pourquoi j'ai continué ? Parce que je voulais savoir qui était Renard qui avait tué la colonelle Jolly-Renard, qui était le père de Nancy…… ;
Mais ces 427 pages de mauvaise écriture, qu'est-ce que ça a pu être pénible !
J'avais déjà lu deux policiers de Minette Walters, plus anciens et qui étaient nettement meilleurs. Mais là, franchement, elle a fait du grand n'importe quoi et n'a pas du prendre la peine de retravailler son roman.
Commenter  J’apprécie          120
J'apprécie les romans de Minette Walters parce que j'aime ses héroïnes en colère. Celle-ci, Nancy Smith, capitaine des Royal Engineers, est une version assagie des précédentes. Sans doute l'uniforme canalise-t-il son trop plein d'agressivité ?
Minette Walters nous raconte ici une histoire de sang et de violence en abordant le thème de l'inné et de l'acquis. Nancy Smith est une enfant adoptée, elle aime ses parents adoptifs et sait qu'elle reprendra un jour l'exploitation agricole qu'ils ont développée dans le Herefordshire. Elle ignore tout de ses origines et s'insurge quand un notaire, Mark Ankerton, entend lui révéler l'existence de son grand-père, le colonel James Jolly-Renard, un notable du Dorset. Elle ne souhaite en aucun cas lier des relations avec une famille qu'elle ne considère pas comme la sienne.
Cependant, une curieuse lettre de son grand-père réveille sa curiosité. Ce dernier accusé un temps du meurtre de sa femme, Ailsa, vit dans la solitude la plus totale depuis que des persécutions incessantes le tiennent reclus dans le manoir Shenstead. Nancy finit par rendre visite à James Jolly-Renard et découvre un homme au bord de l'effondrement mental.
Par ailleurs, un mystérieux groupe de routards a envahi les bois au-dessus de Shenstead Manor et entend s'approprier les terrains où ils ont installé leur campement. Leur meneur, Renard, hante les bois et surveille les faits et gestes des habitants de la vallée.
Minette Walters met en place un suspense qui nous tenaille : nous tremblons pour la vie de P'tit Loup, l'enfant maltraité par Renard, nous craignons pour la santé de James Jolly-Renard, nous sentons le piège qui se referme autour de Shenstead Manor et de ses occupants. Nous sommes horrifiés par la cruauté de Renard dont la présence menaçante entraîne un climat de défiance et de terreur dans le petit monde clos de la vallée.
Le seul reproche que je ferai à Minette Walters est de présenter le monde militaire comme un monde monolithique, obéissant au code de l'honneur et de la loyauté. Les missions humanitaires du capitaine Smith sont exemplaires, mais il est maladroit de présenter l'armée comme la sécurité par excellence : « Je vais te raconter comment cela se passe à l'armée, dit-elle. Tout le monde prend soin de tout le monde. On appelle cela protéger les arrières des autres. Tu connais cette expression ? » ainsi parle Nancy à P'tit Loup après la tentative de meurtre au marteau dont elle a été victime et qu'elle a surmontée grâce à ses qualités de soldat. Nous ne sommes pas loin du panégyrique.
Habilement, la fin du roman se garde d'éclairer toutes les zones d'ombre des personnages : Nancy Smith connaît une partie de sa filiation, mais une partie seulement. Elle ne se résout pas à imaginer l'inimaginable, l'effroyable : et si dans ses veines coulait le sang du Renard ?
Commenter  J’apprécie          30
Une énigme bien ficelée, dans l'Angleterre profonde, loin des brouillards londoniens et de Jack l'Éventreur. Des meurtres inexpliqués, des coups de téléphone anonymes, des rumeurs, et la présence inquiétante d'un camp de "minorités non sédentarisées", il n'en fallait pas tant pour troubler la quiétude de ce petit village déserté du Dorsetshire. le mystère va s'épaissir autour de l'étrange famille du colonel James Jolly-Renard, reclus dans son manoir en compagnie de son notaire et fidèle ami Mark Ankerton. Un petit air d'Agatha Christie (l'énigme, la recherche du coupable entre des personnages connus ou que l'on croit connaître, les secrets de famille bien gardés au chaud) mais aussi de Fred Vargas (l'atmosphère étrange à la limite du fantastique, les humains qui se prennent pour des animaux). Bref, un cocktail réjouissant, qui se lit d'une traite et donne sacrément envie de lire le suivant...
Commenter  J’apprécie          31
Un roman policier assez classique, parfois un peu confus. L'histoire est assez intéressante: le meurtre d'une femme dans un petit village anglais révèle des secrets de famille. On suit l'enquête avec plusieurs protagonistes: la petite-fille, le notaire et un mystérieux Renard qui a tout du suspect idéal. Un roman pas inoubliable.
Commenter  J’apprécie          30


Videos de Minette Walters (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Minette Walters
Minette Walters répond aux questions de Barbara Peters. 1/6
Non sous-titré.
autres livres classés : thrillerVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus


Lecteurs (778) Voir plus



Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "La disparue de Colliton park" de nom de Minette Walters.

Quel est le prénom de Miss Gardener ?

Henry
George
Andrew

10 questions
2 lecteurs ont répondu
Thème : La disparue de Colliton Park de Minette WaltersCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..