AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Yvonne André (Traducteur)
EAN : 9782809700619
146 pages
Éditeur : Editions Philippe Picquier (18/10/2008)

Note moyenne : 3.57/5 (sur 14 notes)
Résumé :

Une jeune femme, lasse de son mariage, rencontre lors d'un colloque à Lushan un écrivain célèbre. Un homme mystérieux et taciturne vers lequel elle se sent d'emblée attirée. Là, dans ce paysage de montagnes et de pins noyés dans le brouillard, ils communieront dans un amour secret, presque dénué de mots et de contact physique. Le roman de Wang Anyi a la beauté de ces peintures chinoises où l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Schryve
  27 février 2020
J'avoue que s'il n'avait pas été au programme d'un club de lecture auquel je participe, je ne me serais jamais tournée vers ce roman au titre qui, dans mon esprit, évoque la collection Harlequin ou quelque chose du genre. Mais cette proposition présentait une belle occasion de lire de la littérature chinoise (une première dans mon cas).
On suit dans ce roman une trentenaire qui réalise une parenthèse dans sa vie de couple insatisfaisante et son travail monotone, alors qu'elle participe à un colloque dans un cadre enchanteur pendant deux semaines. Elle y croisera « un homme mystérieux et taciturne » (dixit la 4e de couverture).
Disons que je n'ai pas réussi à démentir mes préjugés associés au titre et que je suis restée peu réceptive à l'expérience de cette femme. Ce n'est pas tant l'absence d'action qui m'a gênée, mais plutôt le ton. La manière est délicate (a priori pas pour me déplaire) et, en même temps, assez mélodramatique (tout pour m'agacer). le style descriptif appuyé par une narration au présent (elle fait ceci, cela, elle pense ceci, cela...) m'a paru lourd. En fin de compte, j'ai trouvé l'expression de cet amour plutôt mièvre. de toute évidence, je n'étais pas la lectrice cible pour ce roman et il faudra que je lise un autre roman chinois.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Rhodopsine
  02 décembre 2012
et voici un petit bijou! Un séminaire entre éditeurs et écrivains dans une station touristique , une rencontre platonique entre un écrivain et une jeune femme, et des sentiments amoureux qui se révèlent en miroir de paysages enchantés. Il ne se passe rien, ou si peu, et le récit coule, aussi fluide que l'eau du torrent, le brouillard forme un cocon, le lecteur est au coeur d'une estampe. C'est très délicat, subtil, d'une extrême finesse. Merci aux éditions Philippe Picquier de publier de si jolies choses, et mille fois merci à la traductrice, Yvonne André, qui permet d'accéder à ces textes!
Commenter  J’apprécie          40
Rhodopsine
  01 décembre 2012
et voici un petit bijou! Un séminaire entre éditeurs et écrivains dans une station touristique , une rencontre platonique entre un écrivain et une jeune femme, et des sentiments amoureux qui se révèlent en miroir de paysages enchantés. Il ne se passe rien, ou si peu, et le récit coule, aussi fluide que l'eau du torrent, le brouillard forme un cocon, le lecteur est au coeur d'une estampe. C'est très délicat, subtil, d'une extrême finesse. Merci aux éditions Philippe Picquier de publier de si jolies choses, et mille fois merci à la traductrice, Yvonne André, qui permet d'accéder à ces textes!
Commenter  J’apprécie          30
AmyFarrah
  29 juillet 2019
Difficile de commenter cette lecture qui ne m'a pas beaucoup emballée malgré la belle écriture. le personnage m'a irritée dès le départ et son idylle passionnée et platonique m'a laissée de marbre. A tort certainement car ce livre mérite d'être lu autrement que du coin de l'oeil. J'y reviendrai pour mieux l'apprécier. A noter, les détails intéressants sur la vie dans le Shanghai des années 80, déjà surpeuplé à l'époque.
Commenter  J’apprécie          40
Nathv
  23 avril 2014
Très beau texte poétique que ce roman racontant le voyage professionnel de cette femme durant lequel son coeur et son esprit seront subjugués tant par les paysages de Lushan que par l'écrivain célèbre qu'elle y rencontre.
Le texte laisse transparaître le bonheur et la paix intérieurs de cette femme qui s'octroie cette pause, synonyme d'adultère même si relativement platonique, en rupture complète avec la pesante routine qu'elle subit au quotidien.
C'est donc un joli récit au rythme lent, doux et rempli de non-dits.
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
RhodopsineRhodopsine   02 décembre 2012
Haut dans le ciel, le soleil brille sur la Vallée enchantée, les nuages transparents créent un monde d'illusion, un mirage, qui se révèle une strate après l'autre. Pins et cyprès tendent les bras, falaise et rochers dressent la tête, librement, sans contrainte, ils ne sont dérangés par personne car ils sont chez eux. Protégé par les larges épaules de l'homme, elle escalade du regard les rocs étranges et les arbres tordus accrochés au ravin. Puis son regard descend peu à peu vers le fond de la gorge où s'épanouit un buisson d'azalées couleur de sang, d'un rouge inimaginable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
RhodopsineRhodopsine   02 décembre 2012
La pluie éloigne les montagnes, elle les estompe, les rend presque invisibles. Cependant, ainsi distantes, elles semblent vivantes, pleines de finesse et d'intelligence. Silencieuses, afin de garder un secret, immobiles, elles attendent simplement que les humains s'en aillent jusqu'au dernier. Ceux qui viennent se promener dans ces montagnes sont des envahisseurs, et comme elles se refusent à leur dévoiler leurs secrets, elles se défendent par le silence. Telle est la réalité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
AmyFarrahAmyFarrah   03 août 2019
Ainsi demeurent-ils en cette pièce minuscule et sombre, éclairée par une seule lampe, elle appuyée à la tête du lit, lui assis sur une chaise. Il lit un livre, elle lit le journal du soir, puis vient son tour de lire le journal et elle un livre. La télé est toujours allumée, elle diffuse un mauvais récit de peines et de joies, de séparation et de retrouvailles. Ils ne la regardent pas, mais elle entretient un bruit de fond sans lequel le silence serait trop pesant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   18 février 2018
Dépenser son argent pour que les autres en profitent, c’est vraiment comme coudre une robe de mariée pour qu’une autre la porte. Elle est la seule dont les organisateurs ne se méfient pas car ils la considèrent comme une des leurs. Quant à elle, pleine de tact, elle n’aborde pas le sujet des manuscrits avec les auteurs. Elle est d’ailleurs incapable d’y songer à ce moment-là. Demander un texte à un auteur, le relire, le donner à imprimer, puis corriger minutieusement les épreuves, voilà des tâches qui sont à mille lieues de ses préoccupations, encore plus éloignées que si elle les avait accomplies dans une vie antérieure. Elle ne se sent plus du tout la même femme. Entièrement métamorphosée, dans un état d’esprit tout à fait différent, elle devient pondérée, elle se contrôle, garde son sang-froid, et cette maîtrise d’elle-même qui la réjouit devient secrètement son objectif quotidien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   18 février 2018
On y parle toujours littérature, mais sans traiter d’un sujet particulier. Les rédacteurs et les journalistes venus s’informer remplissent depuis longtemps un coin de la salle lorsque vers trois heures, les écrivains arrivent les uns après les autres pour engager la discussion. Tout d’abord, selon l’usage, le silence règne à la tribune pendant près d’une demi-heure. Puis, toujours selon l’usage, les écrivains font assaut de politesses pendant un temps égal. Enfin, ils se décident peu à peu à prendre vraiment la parole. Au début, chacun fait preuve de réserve, puis ils s’animent de plus en plus, se passionnent, les points de vue sont originaux, la formulation devient véhémente.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Anyi Wang (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Anyi Wang
Retrouvez votre livre dans notre librairie en ligne ! :
La coquette de Shanghai de Anyi Wang aux éditions Picquier Pocket https://www.lagriffenoire.com/79528-romans-la-coquette-de-shanghai.html
La culture décontractée !!!!! ABONNEZ-VOUS A NOTRE CHAINE YOUTUBE ! http://www.youtube.com/user/griffenoiretv/featured (merci) La boutique officielle : http://www.lagriffenoire.com
#soutenezpartagezcommentezlgn Merci pour votre soutien et votre amitié qui nous sont inestimables. @Gérard Collard @Jean-Edgar Casel
autres livres classés : littérature chinoiseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Classiques en Chine

Hymne aux femmes de toute condition dans une société féodale, ce chef d'oeuvre de la littérature classique chinoise fait évoluer plus de 400 personnages. De quel roman s'agit-il ?

L'histoire des trois Royaumes
La Cité des femmes
Epouses et Concubines
Le rêve dans le pavillon rouge

10 questions
76 lecteurs ont répondu
Thèmes : chine , littérature chinoise , culture chinoiseCréer un quiz sur ce livre