AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2919703072
Éditeur : Comme une Orange (12/11/2013)

Note moyenne : 4.88/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Dans le monde, 85.000.000 d’enfants effectuent des travaux dangereux.
L’un d’entre eux vient chaque soir sur une vieille digue abandonnée pour regarder le soleil se noyer dans la mer.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
marina53
  23 avril 2014
Un grand merci à Babelio, à la collection "Les droits de l'enfant" et à l'auteur pour ce petit mot...
Une digue abandonnée loin de la ville. Personne ne vient ici sauf ce petit garçon. Les jambes dans le vide, il regarde au loin le soleil se coucher sur la mer. Là d'où je suis, je l'entends, le pauvre. Il est pris d'une forte quinte de toux, il s'époumone et j'aperçois son regard triste. Il a beau essayer d'afficher un sourire, comme pour me rassurer, la tristesse est bien là. Je lui demande pourquoi il tousse ainsi. Et sa réponse me rend alors tout triste aussi. Il me dit que c'est à cause de la peinture qu'il pulvérise sur les voitures. de simples jouets pour les enfants de riches. La peinture qu'il avale pénètre dans ses petits poumons et le rend malade. Malheureusement, il n'a pas le choix: il faut qu'il travaille pour ramener un peu d'argent à la maison. Après un long silence, il s'est levé et m'a dit qu'il revenait souvent ici. Je lui ai répondu "à demain", m'en suis retourné et ai souhaité de tout coeur le revoir...
Article 32: L'enfant a le droit d'être protégé contre tout travail mettant en danger sa santé, son éducation et son développement. Ainsi, commence l'histoire de l'enfant sur la digue. Un propos grave et tristement vrai. Ce gamin si attachant nous émeut et nous touche. Même si l'on ne voit pas son visage, l'on ressent dans sa posture un chagrin profond. le coup de crayon est noir et charbonneux, certaines planches très sombres viennent renforcer cette idée d'enfermement et l'on se sent parfois oppressé.
Eric Wantiez rappelle à la fin de son ouvrage la liste des droits de l'enfant simplifiée et destinée à ce dernier.
L'enfant sur la digue...il n'attend plus que vous...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          473
alittlematterwhatever
  13 avril 2014
Lors de l'opération Masse Critique de Babelio, j'ai voulu en profiter pour découvrir un nouvel album jeunesse. le ton engagé du synopsis et la couverture m'ont vite fait craquer pour L'enfant sur la digue.
Dans le monde, trois cents millions d'enfants travaillent. Quatre-vingt-cinq millions exercent une activité dangereuse et l'un de ces enfants s'assoie, tous les soirs, au bout de la digue, sous le regard curieux d'un petit poisson.

L'enfant sur la digue est une histoire qu'on aimerait être une fiction et pourtant, il s'agit d'une triste réalité. L'auteur a pris le parti de ne pas nommer son héros, ce que je trouve judicieux. Cette absence d'identification nous montre qu'il aurait pu s'agir de n'importe lequel de ces enfants. Et même si son nom nous reste inconnu, on s'attache quand même à lui. La perte de son innocence m'a déchiré le coeur. Il n'est pas furieux, au contraire, on sent un détachement laissant présager que notre héros a l'habitude de voir ceux de son âge travailler. Si l'auteur nous en dit peu sur le garçon, il nous laisse des petits détails sur quoi son quotidien pour faire marcher notre imagination d'adulte.
EXTRAIT Les enfants comprennent beaucoup de langages. Celui des yeux, celui des oiseaux, celui des poings qui se serrent, celui du coeur…
L'album a également un côté troublant : malgré la dureté du thème, je n'ai pu m'empêcher de trouver l'histoire mignonne. L'amitié qui se crée entre le garçon et le poisson est attendrissante. J'ai eu une pensée pour le petit prince de St Exupéry, à travers leurs discussions : un petit prince à qui on aura arraché son innocence.
Les illustrations donnent apportent une touche de mélancolie au récit. Ici, pas de couleurs pastels ni de contours nets, rien ne rappelle l'enfance. Pourtant, j'ai vraiment beaucoup aimé les dessins de Serge Elissalde. Il en ressort une grande douceur.
Les droits de l'enfant sont cités à la fin de l'album, nous montrant qu'il existe encore une grande inégalité entre les individus. Des droits qui nous semblent logique ne sont pas forcément acquis dans d'autres pays : il est important d'en prendre conscience.
Lien : http://alittlematterwhatever..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
marina53marina53   23 avril 2014
Les enfants comprennent beaucoup de langages. Celui des yeux, celui des oiseaux, celui des poings qui se serrent, celui du cœur...
Commenter  J’apprécie          260
Videos de Eric Wantiez (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Eric Wantiez
"l'Enfant sur la Digue" bande annonce .Livre jeunesse écrit par Eric Wantiez et illustré par Serge Elissalde aux éditions "Comme une Orange" © 2013 "Comme une Orange" - Eric Wantiez - Serge Elissalde
autres livres classés : poissonsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Prénoms de grands peintres : trouvez leurs noms ! (3)

Je suis né à Paris en 1848. Chef de file de l'Ecole de Pont-Aven, inspirateur du mouvement nabi, j'ai vécu de nombreuses années en Polynésie où je suis décédé en 1903. Je suis Paul...

Gauguin
Cézanne
Signac

12 questions
376 lecteurs ont répondu
Thèmes : peinture , peintre , art , Peintres paysagistes , Peintres français , peinture moderne , peinture espagnole , Impressionnistes , culture générale , peinture belge , peinture romantique , peinture américaineCréer un quiz sur ce livre