AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Aldéric Gianoly (Traducteur)
EAN : 9782811203788
570 pages
Éditeur : Milady (20/08/2010)
4.35/5   337 notes
Résumé :
Une guerre fait rage à l’insu des humains. Six vampires protègent leur espèce contre la Société des éradiqueurs. Ils sont regroupés au sein de la mystérieuse Confrérie de la dague noire.
Zadiste, ancien esclave de sang, est le plus effrayant des membres de la Confrérie. Réputé pour sa fureur intarissable, ce sauvage est craint des humains et des vampires. La terreur est sa seule compagne et la souffrance sa seule passion… jusqu’à ce qu’il tire une ravissante ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (83) Voir plus Ajouter une critique
4,35

sur 337 notes

Tiboux
  17 juillet 2012
Lors d'une panne livresque, j'ai eu le plaisir de plonger dans le premier tome, histoire d'enrayer ce souci. Bien entendu, si vous avez lu cette chronique, vous savez que ce fut un remède très efficace pour le coup. L'univers apporté par la romancière m'avait complètement passionnée. Ce n'était pas mon premier bouquin en bit-lit mais il y avait un petit ingrédient qui a fait la différence. Cette petite chose a propulsé cette série sur le devant de la scène, expulsant Mercy Thompson ainsi que Les soeurs de la lune.
Par la suite, j'étais littéralement pressée de lire le tome 2 afin de rencontrer Rhage. Ce guerrier semblait plus fougueux que Kolher. A la fin de cette lecture, je ne m'étais pas trompée. La présentation de cet amant éternel m'a cloué sur place. Ce fut un tome - comment dire - plus chaud quoi ! Désolée, mais je crois que je manquerai de vocabulaire pour décrire ce que j'ai ressenti. Il vous suffira de lire ma chronique pour parer mes problèmes. En tout cas, ce second volet a marqué définitivement mon addiction à cette saga.
Depuis que le premier tome, un guerrier se détachait des autres. Je ne sais pas pourquoi mais il m'a immédiatement tapé dans l'oeil. Je l'avais dans le collimateur. Je me sentais attirée sans réellement en connaître les raisons. Et, vous devez imaginer à quel point j'avais hâte de découvrir ce mystérieux Zadiste. Maintenant, je peux affirmer qu'il m'a tué tout simplement. Je suis en amour pour lui ! Je l'avoue au moins pour ma défense.
Au sein de cette saga, je distingue toujours deux éléments : l'intrigue avec les éradiqueurs et l'histoire où on découvre un guerrier plus en profondeur.
De mon point de vue, je ne trouve pas qu'on avance dans l'intrigue. Oui, ils sont toujours méchants, oui ils continuent à traquer la Confrérie. Mais à part ça ? Toujours est-il qu'un d'entre eux se détachent des autres. Je ne sais pas trop pourquoi il est mis en avant. En tout cas, il est différent. Il n'entre pas dans l'idée qu'on se fait de ces morts vivants. C'est comme si c'est un mutant ou quelqu'un luttant contre ce qu'il est devenu. Bref, je cache volontairement son nom mais ce dernier est réellement présent. Peut-être aura-t-il de l'importance dans les autres tomes ?
A contrario, je constate que j'avance dans la découverte des membres de cette Confrérie. Dans le premier tome, je faisais la connaissance de Kolher. Parallèlement, l'auteur amenait l'histoire d'un autre guerrier à savoir Rhage. Dans chaque tome, J.R. Ward approfondit un personnage, tout en amenant un autre. Ici, j'ai eu le plaisir de me retrouver en tête avec mon Zadiste. Sans surprise, à la fin, nous amorçons la venue d'un homme... Je ne m'attarde pas sur ce dernier car je préfère me concentrer sur l'amant furieux.
Ce troisième volet a été lu en lecture commune avec Manie. Je ne suis même plus étonnée de remarquer qu'on a adoré les mêmes choses dans cette histoire. Mon amie ne chronique pas cette série mais on éprouve beaucoup de bonheur à la lire ensemble. Surtout qu'on ressent les mêmes émotions. Donc, le plaisir de partage est encore plus fort, je trouve. Bref, excusez-moi, je m'égare toute seule...
Après cette dégustation, je comprends mieux le côté mystérieux et inaccessible de Zadiste. Bizarrement, cela lui donne encore plus de charme je trouve. Déjà qu'avant, il me plaisait, mais là c'est le summum quoi. Son parcours se révèle difficile. Je n'ai pas eu pitié pour lui, j'ai ressenti une profonde tristesse, et des envies de le protéger. Oui, j'étais carrément à fond dans la lecture, c'est pour ça. Son histoire est bouleversante, il est impossible de ne pas être touchée. Tout ce qu'il a enduré, explique et conforte bien son caractère - notamment sa fureur constante.
C'est un homme meurtri qui retrouvera le chemin vers la lumière
dans les yeux de Bella.
Ce qui m'a beaucoup plu, c'est la cohérence de l'histoire. Il y a une évolution mais elle n'est ni nette ni franche. Bien au contraire, Zadiste évolue à son rythme. Cela ajoute une touche de magie pour moi. Si cela en avait été autrement, j'aurai été profondément déçue. En effet, vu ses blessures, il n'était pas envisageable de bâcler son tome entre guillemet. Niveau sexuel, il est très très loin de ressembler à Rhage même s'il n'a rien à lui envier. Cependant, ce que je souhaite expliquer, c'est qu'il était impossible qu'il conclu directement avec une femelle. A mes yeux, il y avait un processus à respecter, et le pari est tenu... Cette façon de présenter Zadiste, je suis sous le charme !
Manie et moi-même avons trouvé que le récit est lent mais nettement plus intense. Nous sommes montés d'un cran comparé à Rhage. C'est vrai que nous avons avancé comme des escargots car le passé de Zadiste est riche. du coup, la romancière a pris le temps de distribuer toutes ses cartes pour qu'on apprécie davantage cet homme. J'aurai tant de choses à raconter sur ce tome mais je ne le ferai car je n'ai pas envie de spoiler. Mais il se passe tant de choses. Au-delà de la découverte de cet amant, nous avons un oeil sur les éradiqueurs, nous restons toujours en relation avec les membres de la Confrérie, compagnes y compris - Beth et Marie.
Ah la la la, sachez simplement que J.R. Ward n'épargne ni ses protagonistes, ni ses lecteurs. Tout le monde souffre, je pense. En tout cas, j'ai souffert à la lecture car même s'il y a du bonheur, il y a aussi de la tristesse. L'auteur te lâche des bombes dans le récit. Pour notre défense, on s'y attendait pas, et ce fut un choc quoi.
Je ne mens pas mais j'ai eu l'impression qu'on serrait
mon coeur à deux mains.
Le sentiment qui ressort beaucoup de cette aventure, c'est l'amour avec un grand A. Je n'arrive pas à sortir de cette lecture. C'était si fort et intense. Si je n'étais pas raisonnable, j'aurai enchaîné tous les autres tomes à la suite afin de rester dans cet univers. Entre les révélations, les changements, les bouleversements, j'ai des questions qui fourmillent dans ma tête. C'est normal de vouloir les réponses. Si je ne me suis pas jetée dessus pour l'instant, c'est que j'ai envie de savourer ma série favorite. Je prendrai le temps de la déguster pleinement.
Par ailleurs, j'aime les liens qui s'établissent entre les individus. Au sein de la Confrérie, l'histoire avance plutôt bien. Des nouveaux personnages entrent en action, cela donne envie d'en apprendre davantage, de connaître leurs rôles également. Sincèrement, je trouve que cet univers est riche, complet, et passionnant. Dans l'ensemble, j'ai envie de découvrir tout le monde mais il y a deux personnages qui ont toute mon attention pour l'instant. Tout d'abord, il s'agit de Tohr puis Teherreur - ce dernier titille beaucoup mon petit coeur. Très hâte de voir son évolution. Maintenant que j'ai percé le mystère entourant Zadiste, il faut bien que je trouve une autre équation non ? Attention, Z reste mon guerrier favori (pour le moment) mais il y a un petit truc chez Teherreur qui m'attire. A ce propos, il me tarde de le retrouver... (Bientôt, je l'espère !)
De plus, je suis intriguée par le passage du bouquin, amenant le personnage suivant. Il subit quelque chose qui se révèle à mes yeux, un peu frustrant. En faite, je m'interroge sur le pourquoi du comment. Cela laisse place à l'imagination c'est vrai. Mais c'est pénible de ne pas savoir aussi. Fin', vous me direz, je n'ai qu'à lire le tome 4 pour comprendre. Et je vous répondrai que je le ferai après l'été. Je suis pressée mais pas désespérée non plus. Niveau lecture, j'ai largement ce qui faut pour m'occuper. du coup, je me garde cette suite pour la rentrée, quand les jours seront plus courts. Histoire d'avoir du réconfort en retrouvant mes guerriers d'amour.
N'empêche ce fut un régal !
Au cours de ma lecture, j'avais annoté un extrait qui est mignon. C'est le premier baiser entre Zadiste et Bella. C'est beau et romantique. Ma chronique est une tartine, je m'en excuse. du coup, je vous épargne cet extrait sauf si vous insistez en commentaire. Il se trouve à la page 229. Ils me font rêver ces deux-là. Afin d'être pardonnée, je vous livre un autre qui me parle beaucoup. N'avons-nous pas rêvé qu'on nous dise de tels mots ?
Lien : http://bookmetiboux.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Luna05
  14 juin 2011
Voici une série ne m'ayant pas totalement convaincu. Un tome 1 m'ayant laissé de glace voir sceptique malgré la présence de personnages secondaires ayant attisés ma curiosité. Puis vint le tome 2 radicalement différent et totalement captivant. Qu'allait-il en être avec ce 3eme opus? Devais-je me préparer à un effet montagne Russe?
Dès le premier chapitre nous rentrons dans le vif du sujet, l'action et l'histoire reprend là où nous l'avions quitté dans le tome précédent. Zadiste dévasté par l'enlèvement de Bella n'est plus que l'ombre de lui même. Traquant sans relâche nuit après nuit les Eradiqueurs, afin d'obtenir des informations sur leur captive et laissant toujours derrière lui un bain de sang. Déjà 6 semaines que la jeune aristocrate est portée disparue et toujours aucun indices qui pourraient le mener au repère. à défaut de pouvoir la retrouver saine et sauve, Zadiste s'emploie à venger chaque soir Bella en torturant et détruisant chaque Eradiqueurs ayant la malchance de croiser sa route. Bella la jeune civile survit comme elle peut. Entre violence physique, psychologique et humiliation subit par son bourreau l'Eradiqueur O, la jeune vampire résiste et profite des failles affectives de son kidnappeur afin de ne pas s'effondrer psychiquement. Bella chérit le secret espoir d'être secourue par celui emplissant toutes ses pensées depuis sa rencontre, Zadiste.
L'auteur dès le commencement de sa série à réussi à éveiller ma curiosité sur certain guerriers de la confrérie et à me désintéresser d'autres. En ce qui me concerne, Zadiste faisait partie de la seconde catégorie ainsi que son jumeau Fhurie mais, à partir de ce volume la donne a bien changé à mon grand étonnement. Zadiste s'est avéré dès le premier tome assez froid, désagréable et violent. Ce personnage inspirant la méfiance, l'effroi à nous lecteurs mais également à ses frères de la Confrérie. Homme redouté de tous car impitoyable cruel et imprévisible. Avec un constat aussi négatif, l'empathie et l'affection pour ce personnage n'était pas gagné et pourtant l'auteur est parvenue à l'impossible, me faire apprécier Zadiste. Déjà dans le tome 2, certaines de ses attitudes m'ont intrigué comme son comportement avec Rhage lors de la scène de torture ainsi que les faces à faces avec Bella.
Ce volume 3 s'avère bien plus sombre et noir que les deux précédents opus, le 2 étant déjà très dur et émouvant. Nous découvrons l'effroyable, insoutenable et révoltant passé de Zadiste en tant qu'esclave de sang ainsi que sa personnalité d'avant.....une face fragile qui réapparaitra au contact de Bella. Un homme étant assez maladroit, timide, attendrissant et sentimental en la présence de sa Nalla. Un couple qui se découvrira lentement et de la plus belle manière qu'il soit. Zadiste se sentant sale de part tout ce qu'il a subit ne veut qu'une chose le bonheur de Bella et surtout ne jamais lui faire de mal. Malgré ses résolutions quant à s'éloigner d'elle, son attirance ainsi que son besoin d'être auprès d'elle et de la protéger ne cesseront de croitre. Bella quant à elle fera tout pour soigner les blessures de Zadiste. Pourvu d'un fort caractère, cette jeune vampire courageuse fera preuve de beaucoup d'affection de patience afin qu'il accepte de lui faire confiance et de s'abandonner. Un duo très émouvant, tendre et poignant.
Les frères seront également présents pour notre plaisir, apportant également des passages assez hilarants avec le seul humain de la confrérie Butch ainsi que Viszs. Fhurie a également beaucoup attiré mon attention car dévoilant un visage très torturé de part son amour à sens unique pour Bella, et surtout son impuissance quant à ce qu'à subit Zadiste dans le passé. Une relation puissante et fusionnelle entre les deux jumeaux tapis dans l'ombre fera enfin surface arrachant quelques larmes aux plus émotives d'entre nous. Zadiste et Fhurie faisant preuve de sacrifices et d'abnégation l'un envers l'autre. Des passages assez bouleversants et marquants au fer rouge ce tome. Un volume glauque et noire de part les jumeaux, le calvaire de Bella mais également une tragédie qui frappera la Confrérie et qui changera l'un des guerrier à jamais.......
En parallèle nous poursuivons toujours l'évolution du jeune John s'approchant de sa transition, ses rencontres avec de nouvelles connaissances amicales et son contraire. Les Eradiqueurs seront surtout présent par le personnage de O ou comme il se plait à s'appelé David. Cet homme fera preuve d'ignominie comme à son accoutumé mais ici plus par désespoir et folie. Obsédé par Bella il sera prêt à tout pour la récupérer et dépassera toutes les limites. Un personnages pervers, monstrueux et totalement déséquilibré. Un nouveau protagoniste fera son entré en la personne de Vhengeance le frère de Bella. Un vampire à double face que je me languis de découvrir dans les tomes à venir.
J.R Ward avec ce volume est parvenue à m'accrocher pour les tomes suivants. Une auteur vraiment très audacieuse n'hésitant pas à prendre des risques quant aux thèmes délicats abordés: Viols, prostitution, drogues, violences.....
Parlons à présent du point qui fâche, la traduction. Elle s'est avérée ici assez calamiteuse et m'a fortement exaspéré de part l'absence de négation m'ayant beaucoup gêné lors de ma lecture. J'ai pu constater que beaucoup de lectrices s'en sont plains et Je ne comprends pas pourquoi l'Éditeur campe sur ses positions et s'obstine quant à continuer de traduire cette série ainsi. Pourquoi un tel sort réservé à cette oeuvre?
Pour conclure et comme vous l'aurez deviné j'ai été totalement transporté par ce volume malgré les soucis de traduction. L'évolution et la rédemption de Zadiste étant tout bonnement émouvante. Un sublime dénouement à la hauteur de ce personnage si charismatique et humain.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
florencem
  15 janvier 2012
J'ai beaucoup aimé ce tome. Je n'en doutais pas vraiment car Zadiste fait partie, si je puis dire, de mes guerriers favoris, mais il y a toujours cette appréhension de savoir si l'histoire sera à la hauteur de nos espérances. du point de vue de notre guerrier, je n'ai rien eu à redire. J'ai dévoré le roman de J. R. Ward en à peine deux jours. Il n'y a que la mort d'un personnage que j'aimais beaucoup qui a assombri ma lecture. Heureusement, cette mort est "courte". Pas de détail, pas de torture... Elle est très abrupte et son annonce comme ses conséquences m'ont beaucoup peinée, et même si je ne l'approuve pas, je garde espoir que l'auteure sera rebondir comme il se le doit après cela.
Mais revenons un peu à Zadiste et Bella. Nous savions déjà un petit peu ce que Zadiste avait pu subir en tant qu'esclave de sang, mais grâce à ce tome, et aux explications que J. R. Ward nous fournit sur son passé, le guerrier vampire s'ouvre aux lecteurs et pour ma part, il n'a pas été très difficile de l'aimer encore plus. Bien sûr, la violence qui habite Zadiste est un poison qu'on voudrait voir disparaître et il est difficile en même temps de se dire que c'est ce qui fait tout de même partie du personnage et donc des raisons qui font que l'on apprécie Zadiste. Mais avant toute chose, les secrets sur son passé nous aident à le comprendre. Il n'excuse pas forcément ses actes, mais il est plus facile de saisir pourquoi il ne montre que cette violence et cette haine sans faille.
Puis, revient Bella. le second tome de la confrérie de la Dague Noire nous avait déjà un peu donné un avant goût de la relation tumultueuse que ces deux-là allait poursuivre. Et c'est avec joie, qu'on se rend compte que Bella n'a pas du tout renoncer à son homme. Loin d'être aussi naïve qu'une autre Bella que vous connaissez sûrement tous, notre héroïne se montre comme ses prédécesseurs (oui, visiblement, on utilise la même orthographe pour le féminin !) courageuse et déterminée. Et de tout façon pour faire face à Zadiste, ces deux qualités devaient absolument être présentes chez la jeune femme. La présence de Bella nous permet donc de connaître Zadiste en douceur, de comprendre le personnage, ses douleurs, ses cauchemars, l'horreur qu'a été sa vie. On ne pourra d'ailleurs pas dire que Bella n'est pas patiente, elle est même merveilleuse à bien des égards, un peu comme Mary en somme. Elles ne sont d'ailleurs pas amies pour rien, à bien y réfléchir...
Zadiste se transforme ainsi petit à petit sous nos yeux. Les efforts qu'il fournit sont incroyables et il est très satisfaisant de le voir reprendre vie, comme si on lui donnait une seconde chance après toutes ces horreurs. Les dernières pages de ce tome sont très émouvantes d'ailleurs. Et je ne peux qu'affirmer de nouveau qu'il reste dans mon top trois de mes guerriers préférés. Ce qui me fait peur cependant, c'est qu'avec un tel homme, un revirement malheureux pourra se produire, un jour ou l'autre. Je ne l'espère pas, c'est juste une petite crainte. Tout comme voir Fhurie sombrer petit à petit. Il n'est pas forcément l'un des guerriers qui "m'intéressent" le plus, mais on finit tout de même par s'attacher. Et pour ma part, je n'ai pas pu m'empêcher d'avoir un peu peur pour lui. Il est si près du gouffre qu'un rien le fera sombrer. Et j'espère me tromper sur ce point-là.
Comme dans le second tome, deux événements ont attisé ma curiosité. John encore une fois qui reste un mystère même si mon hypothèse émise dans ma critique du tome deux semble être la bonne (oui, je sais que ce n'est pas ce qui est dit mais il faut lire entre les lignes !!). Sa relation avec Tohr aussi. J'espère qu'elle se poursuivra, que J. R. Ward ne va pas la laisser s'éteindre. Et puis il y a Venghance, le frère de Bella ! Chose incroyable, lorsque à la fin J. R. Ward nous révèle qui il est vraiment, je suis tombée sur le c**. Je m'y attendais pas du tout. En même temps, j'étais surtout focalisée sur la relation Zadiste/Bella. Mais cela m'a bien fait rire et j'ai hâte de voir si un tome lui sera consacré (je crois que oui, si mes souvenirs sont bons mais pas pour tout de suite en France).
Le tome quatre est consacré à Butch. Je vais enfin savoir comment il va bien pouvoir continuer à vivre dans cet univers, même si le tome trois nous laisse plus ou moins un petit indice.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
LiliDrawinthecity
  02 décembre 2011
Un coup de coeur comme je n'en ai pas eu depuis très longtemps. Pour moi, c'est le meilleure tome de la Confrérie que j'ai lu jusque là. J'ai été littéralement transportée dans cette lecture. Emue parfois jusqu'au larmes, ce volume m'est rester longtemps dans la tête de sortes que la lecture qui a suivit a été très difficile à démarrer tellement les personnages de l'Amant furieux restaient présent dans mon esprit.
J'étais déjà curieuse au sujet du personnage de Zadiste, que je trouvais jusqu'alors relativement troublant, effrayant mais néanmoins intriguant, il m'a véritablement séduite dans ce tome ci. J'avais déjà commencé à entrevoir, bien que de loin, ce personnage énigmatique qui jusqu'alors demeurait le guerrier balafré de la Confrérie, un peu détraqué et flippant sur les bords, que tous, ses « frères » y comprit, définissaient comme étant une bête sauvage dénué du moindre sentiment. Comme Bella, j'avais été frappée par la description que Fhurie fait de son jumeau dans le tome 2 : « Il est détruit, pas cassé », il avait souligné également qu'il n'existait aucun espoir de reconstruction. Que Zadiste était un cas désespéré, une âme en perdition. Et comme la jeune femme, je n'avais pas envie d'y croire. Elle et moi avons eu raison semble-t-il ! J'ai vraiment beaucoup aimé découvrir Zadiste, et particulièrement son passé. Ce qui a fait de lui le vampire qu'il est aujourd'hui, l'origine des marques qu'il porte sur le corps, de la balafre qui lui barre le visage etc. J'ai également apprécié de voir la relation entre lui et son frère jumeau, le tout aussi énigmatique Fhurie, s'étoffer. Leur fraternité, la fidélité l'un envers l'autre, l'amour qu'ils se portent m'a beaucoup touchée. J'ai aimé également être témoin de sa résurrection, le voir se redécouvrir lui-même, faire des efforts. On s'aperçoit au final que s'il est resté dans ce mutisme pendant tant d'année, c'est parce que quelque chose, de pourtant banal, l'empêchait de sortir. le chemin sera long pour lui, mais délicieux pour nous. C'est un personnage troublant auquel on s'attache à coup sur.
Passons maintenant au personnage de Bella que nous avions précédemment rencontrée dans le tome 2. C'est une vampire aristocrate qui, malgré son désir d'indépendance assez fort, est trop habituée à la surprotection de son frère ainé pour réellement s'envoler dans ses propres ailles. Elle a horreur d'être sous son commandement, mais n'a pas suffisamment de courage, ou peut-être trop de respect pour s'insurger. Malgré tout, elle aime son frère et la seule chose qu'elle regrette c'est qu'il ne lui laisse pas suffisamment d'air pour respirer comme elle l'entend. Nous avons affaire ici à une jeune femme bouillonnante de vie mais qui ne demande qu'à laisser sortir tout ce qu'elle a en elle. Ce qu'elle désire plus que tout, rencontrer un mâle qui saurait tenir tête à son frère, rien que pour elle. Dès le début, elle est obnubilée par Zadiste et est persuadée qu'il est le genre d'homme qui ne reculera pas devant son ainé trop protecteur et possessif. Seulement voilà, Zadiste la repousse et pourtant, Bella sent bien qu'elle ne le laisse pas si indifférent qu'il le prétend. Comme nous, lectrices, elle veut apprendre à le connaître, mais lui ne lui laisse entrevoir que la carcasse. Bella tombe d'abord sur un mur, puis deux, puis trois et ainsi de suite. Puis vint le moment où elle est enlevée par un éradiqueur dérangé et amoureux transi. Bella lui rappelle son amour déchu et le chasseur de vampire veut la garder pour lui. Ici, Bella nous démontrera son courage car, bien que fourrée dans une situation plus qu'hasardeuse, elle parvint à manipuler M.O, son ravisseur, dans le but unique de rester en vie. Elle lui dit ce qu'il veut entendre, le caresse dans le sens du poil tout en nourrissant intérieurement l'espoir qu'un jour, on viendra la délivrer de ce traquenard odieux. Et pourquoi pas Zadiste ? Finalement secourue après des semaines de captivité par son preux chevalier en cuir, Bella se retrouve au manoir de Confrérie. C'est là qu'elle entrevoit une éclaircie dans sa relation avec Zadiste. Là aussi, ce ne fut pas facile, une route semée d'embuches que le guerrier plaçait lui même sur la chaussée, mais au final, avec la dextérité et la tendresse qu'on lui connaît, Bella parviendra à adoucir le coeur de pierre du vampire.
Leur romance m'a beaucoup touché, déjà de part sa complexité, mais aussi et surtout pour la relation presque fusionnelle qu'ils vont construire ensemble, parfois même à leur insu. Un autre élément qui m'a séduite, c'est que l'intrigue principal et intrigue amoureuse se mêle. Les deux protagonistes prennent par à l'action puisqu'ils sont directement concernés, un point que j'ai beaucoup apprécier.
Du côté des éradiqueurs, là aussi on se régale. M.O est un personnage que j'ai aimé voir évoluer, déjà de part sa différence qu'il semble vouloir entretenir : il se teint les cheveux, refuse de perde son identité et n'apprécie pas tout à fait l'Oméga (grande puissance maléfique que les éradiqueurs ont juré de servir), de fait, il n'est pas un éradiqueur ordinaire. Mais ne vous méprenez pas, ce n'est pas un gentil pour autant, loin de là. Il vient puisez sa cruauté et sa folie dans une vieille psychose amoureuse et en cela, il est dangereux. Persuadée que Bella est sa femme, il utilise d'ailleurs ce terme à plusieurs reprises dans le roman, il tentera de se l'accaparer en la dérobant aux siens, en la séquestrant puis, même après sa libération, il continuera d'être obnubilé par elle, allant jusqu'à oublier son rôle d'éradiquer qui est celui de chasser les vampires. Un point de vue intéressant que j'avais aperçu dans le second tome et que j'ai beaucoup aimé voir se développer dans celui ci.
Beaucoup de point positif pour ce tome ci, comme je l'ai dit plus haut, c'est un véritable coup de coeur, néanmoins, je lui trouve également quelques défauts notables. Tout d'abord, le même que dans le second tome : les personnages qui ont déjà eu leur tome sont mit à l'écart et relayé au rang de personnage secondaire, comme ici Kohler (qui pourtant occupe un place importante dans la Confrérie puisqu'il est devenu le roi), Beth, Rhage et Mary, ce que je trouve vraiment dommage. J'aurais aimé savoir ce qu'ils deviennent ensuite et si J.R. Wards parvint à mettre en scène les autres personnages, je parle notamment de Viszs, Butch, John, Thor et tout les autres qui n'ont pas encore eu un tome consacré à leur personnage, pourquoi ne pas continuer avec ceux dont on déjà entendu parler dans les volumes précédent ? C'est une question qui, pour moi, demeure sans réponse.
Un deuxième point sur lequel j'ai un peu tiqué, bien que ce ne soit pas totalement un point négatif. La fin me laisse perplexe, en effet, je me demande comment J.R. Wards va rebondir pour ma suite. Comment elle compte enchaîner les évènements, autant du côté des guerriers que de celui des éradiqueurs. Néanmoins cela annonce un renouveau dans l'intrigue qui promet d'être intéressant. Je ne demande qu'à voir cela de plus près.
Un bilan très positif pour L'Amant furieux, cependant, j'appréhende de m'attaquer à L'Amant Révélé, par peur d'être déçue après ce coup de coeur. D'un autre côté, je brûle de connaître la suite.
Lien : http://lilibouquine.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Yumiko
  29 novembre 2012
Cette série me réserve bien des surprises. Alors que j'étais prête à arrêter après le premier tome qui ne volait pas très haut mais dont le côté décalé et absurde était très drôle, je suis contente d'avoir poursuivi. Chaque nouvelle histoire, j'accroche un peu plus à cette série.
Cette fois c'est Zadiste qui est mis en avant. Ses apparitions dans le tome précédent m'avaient laissée un peu de glace et je craignais de lire ce livre. Mais c'est avec plaisir que j'ai découvert un personnage touchant par son ignorance, sa sensibilité, ses « premières » fois, ses douleurs et son passé. Je l'ai suivi avec grand plaisir, ressentant ses émotions qui m'ont parfois vraiment prise aux tripes. Après j'ai beaucoup rigolé sur les passages où il parle de sa chose, franchement ça atteint des sommets XD
Le couple qu'il forme avec Bella est charismatique tant par la présence particulière et torturée de Z. que part la personnalité de sa compagne. Bella change beaucoup des autres héroïnes. Elle est plus naturelle, plus humaine même (ce qui est étonnant pour une vampire). Je l'ai tout de suite apprécié. Sans compter son comportement vis-à-vis de son guerrier qui m'a touchée malgré son côté un peu trop « rentre dedans » parfois.
La relation entre Zadiste et son frère jumeau est aussi mise en avant. J'ai aimé ce que j'ai découvert sur eux, même si Fhurie m'a agacée plusieurs fois. Mais le lien qui les unit est fort et unique, il prend une place très importante dans la vie des deux guerriers.
Je ne peux que féliciter l'auteur pour la création de ce nouveau couple, attachant et original, même s'il ne détrône pas le Rhage et Mary que j'adore particulièrement!
Côté histoire, j'ai apprécié de ne pas me retrouver avec trop de passages sur les éradiqueurs puisque je ne suis pas du tout amie avec eux :P Ca m'a évité de m'ennuyer trop souvent. Parce que bon toute la partie avec O. ne casse pas deux pattes à un canard…
Maintenant, une fois de plus, je dois admettre que plusieurs éléments m'ont posé problème.
Premièrement le retour de l'absence de négation. Alors que cela ne m'avait pas choqué dans le tome 2 (étais-je trop obnubilée par Rhage?), dans celui-ci cela m'a à nouveau dérangé! J'ai dû relire certains passages tellement ils me déstabilisaient, c'était comme si je loupais un élément de compréhension.
Autre point problématique: l'élision des pronoms. Je ne sais pas si ce type de langage est aussi présent en anglais, mais si c'est un choix de traduction, je le trouve inadéquat. Il amène une telle familiarité dans les échanges, que les guerriers passent carrément pour des nases à certains moments au lieu d'être les vampires charismatiques qu'ils sont censés être… Après ce n'est que mon avis.
Au delà de ces deux petits coups de gueule, j'ai apprécié cette lecture et je me réjouis déjà de lire la suite de cette série et de retrouver ces chers guerriers hors normes (sur tous les points XD).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (62) Voir plus Ajouter une citation
nathanatha   10 février 2012
« La peur, la gratitude et une certaine forme de chaleur lui serrèrent la poitrine. Sur un coup de tête, elle se pencha et déposa un baiser sur les lèvres de Zadiste.
Il bondit en arrière en sifflant, les yeux écarquillés comme si elle l’avait giflé. Oh merde. Pourquoi avait-elle fait ça ?
— Je suis désolée. Je suis désolée, je…
— Non, ça va. Aucun problème.
Il roula sur le dos et porta les mains à sa bouche. Ses doigts allaient et venaient sur ses lèvres.
— C’était mon premier baiser…
Bella eut le souffle coupé. Comme était-ce possible ?
— Oh merde, ne me regarde pas comme ça.
Son premier baiser…
— Zadiste ?
— Quoi ?
— Je peux recommencer ? »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Milka2bMilka2b   26 octobre 2013
— T’as parlé à Z. ? demanda Fhurie.

Butch ôta son manteau de cachemire et l’accrocha dans la penderie.

— Ouais. Ça ne lui a pas fait plaisir.

— Il va rester à l’écart de cet endroit, maintenant ?

— Je crois. Enfin, s’il y a pas mis le feu après m’en avoir chassé. Il avait cette petite étincelle typique dans l’œil quand je suis parti. Tu sais, celle qui fait que tu as les noix qui se rétractent quand tu te tiens à côté de lui.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Pixie-GirlPixie-Girl   06 juin 2016
Phury alluma un joint et regarda d’un air sidéré les seize vaporisateurs d’AquaNet alignés sur la table basse du salon de Vishous et Butch.
- Mais qu’est-ce que vous foutez avec toute cette laque, les mecs? Vous comptez vous reconvertir en drag-queens ?
Butch lui tendit une longueur de tuyau PVC au bout duquel il avait creusé un trou.
- C’est du lancer de patates, mon petit vieux. Un jeu très rigolo.
- Pardon?
- Mais enfin, n’as-tu jamais été en colonie de vacances?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
florencemflorencem   16 janvier 2012
La clarté se fit en elle à la manière mouvante d'un cauchemar, s'insinuant dans sa conscience, chargée d'une révélation glaçante, lui dévoilant quelque chose d'affreux. Il était évident qu'il avait été battu en tant qu'esclave, et elle s'était dit que c'était pour ça qu'il ne supportait pas d'être touché. Sauf que recevoir des coups, si douloureux et effrayant que cela puisse être, ne vous faisait pas vous sentir sale.
Mais les abus sexuels, si.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
florencemflorencem   16 janvier 2012
Le ton de sa voix avait quelque chose d'impuissant, en total décalage avec la dureté de ses traits. Et cette impuissance était terrifiante.
Tohr marmonna en portant les mains à sa poitrine, qu'il massa frénétiquement.
-Vous... pouvez pas être là. Pas tous ensemble.
Il tendit une main en avant, comme s'il cherchait à les repousser, puis recula. Mais il n'avait nulle part où aller. Il buta contre une armoire à dossiers.
-Kolher, non... mon roi, je t'en prie, non... oh, mon dieu. Dis rien. Me dis pas que...
-Je suis désolé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

autres livres classés : vampiresVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Vous avez dit vampires ?

Qui a écrit "Dracula" ?

Oscar Wilde
Bram Stoker
Arthur Conan Doyle
Mary Selley

15 questions
1826 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantastique , vampiresCréer un quiz sur ce livre

.. ..