AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Élisabeth Luc (Traducteur)
ISBN : 2811203990
Éditeur : Milady (03/12/2010)

Note moyenne : 4.14/5 (sur 291 notes)
Résumé :
Une guerre fait rage à l'insu des humains. Six vampires protègent leur espèce contre la Société des éradiqueurs. Ils sont regroupés au sein de la mystérieuse Confrérie de la dague noire.
Butch O'Neal, ex-flic à la criminelle, est le seul humain accepté dans ce cercle fermé. Bagarreur de nature, il n'a pas la vie facile. Mais Butch se donne corps et âme dans la traque des éradiqueurs, au point d'être enlevé et torturé pour avoir sauvé un vampire. Laissé pour ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (64) Voir plus Ajouter une critique
Luna05
  24 novembre 2011
Avec les tomes de Rhage et Zadiste, l'auteur a mis la barre très haute et pour la maintenir cela risque d'être difficile. Un défi de taille pour J.R Ward qui a fait le pari de poursuivre ici avec le seul humain de la confrérie mais également l'une des personnalité les plus drôle et attachante, Butch O'Neill
Quel allait être le verdict de ce tome? Échec ou réussite?
Dans le précédent opus nous avions quitté un Zadiste et une Bella sereins dans l'attente d'un heureux évènement, c'est dans une ambiance douce et empreinte d'espoir malgré les tragédies ayant frappés la confrérie que nous refermions ce tome.
Nous retrouvons ici un Butch plongé en pleine dépression, se sentant vide et totalement inutile au sein de la confrérie. Lui le seul humain s'étant rapproché de ces guerriers et s'étant lié d'amitié avec eux mais étant toujours tenu à distance des combats car ne il pourra jamais faire le poids face aux Eradiqueurs. Maintenu contre son gré sur la touche mais étant réserviste si le besoin s'en faisait sentir. Sa vie sentimental ne s'avère également pas réjouissante, Butch se voit totalement obsédé par la vampire Marissa qui, d'après ses dernières observations le fuit comme la peste. Afin d'oublier tous ses problèmes, Butch tente tant bien que mal de s'abandonner dans la boisson dans la boite tenu par le Révérend, le Zero Sum. Une lente descente en enfer que Butch ne parvient pas à réfréner. Lors d'une de ses soirées de l'oublie, ce dernier se verra porter secours à un civil vampire traqué par des Eradiqueurs, une mission qu'il réussira avec succès mais dont sa propre fuite se révèlera impossible. Viszs découvrira hélas trop tard que son ami et colocataire est tombé entre les mains de leur ennemis jurés et devra attendre le coucher du soleil afin de pouvoir partir à sa recherche. Son instinct lui dicte qu'il est toujours vivant mais rien ne le prépare à ce qu'il va découvrir...
Butch est un personnage qui a immédiatement attiré mon attention dès le premier tome. Flic brut du décoffrage étant pourvue de beaucoup d'humour doublé d'une tête brûlé. Pour tenir tête à Kolher et vivre au sein de cette confrérie dont le taux de testostérone dépasse le plafond il fallait un homme avec beaucoup de caractère et de réparties. C'est un tome que j'attendais avec beaucoup de fébrilité à l'idée de savoir ce que J.R. Ward allait pouvoir nous concocter avec une personnalité comme Butch.
Dès le premier chapitre le bouffon de service laisse place à un personnage plus grave et en pleine crise existentielle. Il se recherche un but et se trouve assaillis par des souvenirs sordides de son passé qu'il ne parvient plus à maintenir à distance. Rongé par la culpabilité Butch sombre et dérive inexorablement, ses seuls moments de répit s'avèrent être lorsqu'il est auprès de son meilleur ami Viszs et ceux de la confrérie, une famille l'ayant accueillis malgré sa nature de simple et faible humain. Ses 24 heures de captivité et de tortures le changeront à jamais et resserrera plus que jamais son lien avec la confrérie mais également avec celle qu'il pensait avoir perdu, Marissa.
Je redoutais un peu le traitement de ce personnage mais je l'ai finalement bien apprécié. Marissa, "jeune" vampire aristocrate est un pure produit de la "Glymera". Ayant été élevé dans leur préceptes et coutumes, cette dernière suit depuis toujours les seules codes et éducation lui ayant été inculqué. La femme se doit d'être belle, souriante, parée des plus beaux adages mais surtout soumise, obéissante aux mâles et dépourvus d'avis. Dès le début de ce tome nous entrevoyons très vite que la vie de Marissa ne se déroule pas aussi bien que prévu. Abandonnée par Kolher au profit de sa nouvelle reine Beth, Marissa, malgré tous les bons soins du Roi quant à la sauvegarder est devenue une paria au sein de la "Glymera". Qui voudrait de l'ancienne reine déchue qui, de plus, après tant d'années de mariage est parvenue à conserver sa virginité? C'est donc dans un climat de honte que Marissa se doit d'assister au diverses soirées aristocrate tout en étant à la fois dévisagée et soigneusement évitée par tous. Ses retrouvailles avec un Butch entre la vie et la mort fera émerger une force de caractère insoupçonnée chez elle pour notre plus grand plaisir.
J'ai beaucoup apprécié l'évolution de ce couple s'étant rencontré dès le premier tome mais, qui suite à divers malentendus s'étaient éloignés jusqu'à présent. Butch en amoureux transi souffrant d'un complexe d'infériorité dû à sa nature humaine mais également impliquant son milieu social se verra extrêmement touchant de part sa maladresse avec Marissa. Ce personnage dévoilera une personnalité inattendue au côté de sa jeune vampire, un côté extrêmement sentimental et romantique rendant chaque tête à tête entre les amoureux savoureux empreint de respect et bouillant à souhait. Beaucoup de lectrices ont trouvé le comportement de Marissa nunuche et excessif, cela n'a été heureusement pas mon cas, car, au vu de son passif, j'ai trouvé ses réactions rafraichissantes et parfois drôles dû à sa personnalité réservée et à son innocence. Comme à son habitude, l'auteur est parvenue à décrire les moments poignants de très belles façons nous pinçant le coeur lors de la lecture. Chacun évoluera au contact de l'autre et se surpassera afin de pouvoir rester ensemble. Deux personnalités aux antipodes l'une de l'autre mais qui pourtant ne cessera de s'attirer inexorablement.
Ce volume amènera son lot de changements au sein de la confrérie et nous révèlera un nouveau visage pour le personnage de Viszs. Ce guerrier extrêmement intelligent frappé de visions de l'avenir, fan des Red Sox, ayant des goûts vestimentaires de luxe, fumant comme un pompier, buvant à outrance et ayant des penchants extrêmes, s'est très vite rapproché de son colocataire Butch. Un lien d'amitié extrêmement proche et fusionnel dont l'ambiguïté touchera ici à son paroxysme. Cette franche camaraderie virile flirtant souvent vers l'homosexualité sans jamais franchir la ligne.
J.R. Ward est parvenue à nous offrir avec brio des scènes assez émouvantes et troublantes entre Viszs et Butch, toujours traitées de manière subtile et d'une rare intensité. Une amitié dont le dévouement et la confiance est sans limite.
le personnage de Venghence à également pris de l'importance et risque de promettre beaucoup dans les tomes à venir. L'arrivée de Xhex m'a quelque peu laissé dubitative car je ne sais pas si j'ai réellement apprécié ce personnage ou non....
Ce volume poursuivra sa lancée quant à suivre l'évolution de la nouvelle génération comme John, Blay, Flheau.....J'ai bien apprécié la relation qui s'est tissé entre John et Zadiste ainsi qu'avec Kolher. Malgré les moments dramatiques l'auteur a heureusement distillé beaucoup d'humour ça et là au travers des répliques entre Butch et Viszs ainsi que par différentes actions plus ou moins cocasses, comme par exemple le passage dans l'infirmerie de fortune avec Butch et Beth fasse à un Kolher sortie totalement de ses gonds retenus par une frêle Marissa et un Viszs totalement dépassé, une scène assez amusante malgré la gravité du moment. à ma grande stupéfaction j'ai même commencé à beaucoup apprécier Beth et Kolher alors qu'ils m'avaient laissé de glace lors de leurs aventures.
Qui dit confrérie dit également Eradiqueurs, la guerre est toujours d'actualité et la donne sera fortement changé au vu du chamboulement apporté par une prophétie. le retour totalement inopiné d'un ancien ennemi dont les intentions resteront flous et l'arrivé d'un nouvel Eradiqueur fraichement forgé nous tiendra agréablement en haleine.
Un tome que j'ai eu plaisir à lire malgré un manque de rythme ressenti par moment mais qui ne m'a pas déçu outre mesure. Une nouvelle opportunité offerte à la confrérie pour en finir avec l'Oméga et une facette de Viszs fortement intrigante. Que de bons moments en perspective!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
florencem
  01 septembre 2012
Je dois bien avouer que même si j'aimais beaucoup la présence de Butch au sein de la Confrérie de la Dague Noire, je me demandais réellement si cela valait la peine de lui consacrer un tome... Ce n'est pas que je ne trouve pas le personnage intéressant, loin de là, mais n'étant pas vampire son histoire d'amour avec Marissa semblait plutôt vouée à une très très courte durée (Butch n'étant pas "immortel"). Et puis, je me suis dite que jusque là, je n'avais pas été déçue par les choix de J. R. Ward et que le titre "L'amant révélé" laissé sous-entendre quelque chose (du moins pour moi). Donc je me suis lancée dans la lecture du tome quatre.
Comme les autres tomes, je l'ai lu en deux jours. J'ai heureusement en ma possession le tome 5 et 6 et je viens de commander le guide officiel, en attendant que le tome 7 sorte en format poche (en décembre 2012 pour info) ! Pourquoi, je vous raconte cela, et bien tout simplement parce que j'ai encore très très bien accroché avec ce tome quatre. L'histoire de Butch et Marissa étaient tout à fait à la hauteur des autres, et j'ai trouvé fort sympathique l'évolution des deux personnages au fil des pages.
Tout d'abord grâce à Marissa. Il faut dire que depuis que le personnage est entré dans la saga, on avait une image d'elle qui pouvait ne pas être très positive. Fille de l'aristocratie, elle ressemblait assez à ses poupées de porcelaine fragile et sans réelle personnalité, accablée par la glymera et ses idées préconçues et vieillottes. Et puis, Marissa évolue. A cause de Havers, son frère, elle se retrouve face à un mur et doit agir d'elle-même, et c'est le déclic. Elle qui était si vulnérable par rapport aux autres compagnes des guerriers devient une femme forte et soudain elle nous apparaît vraiment. On découvre un personnage attachant, intelligent, naïf mais en même temps très fort. du coup, comparé à Butch, c'est le jour et là nuit. Je ne dis pas que Butch n'est ni attachant, ni intelligent... mais le flic est depuis un moment montré comme un homme fort, dur, que la vie a beaucoup malmené et qui n'a pas toujours fait les bons choix. Il s'améliore d'ailleurs beaucoup grâce à Marissa, et en plus des découvertes que l'on fait sur lui et des gros changements que sa vie prend, il devient réellement un personnage à part entière et pas seulement le pote des guerriers.
La seule chose qui me fait un peu peur, ce sont la révélation de l'épilogue et une phrase que l'Oméga dit à Butch... Je crains fort que cela ne soit de nouveaux obstacles pas très sympathiques pour notre flic préféré, mais je me trompe peut-être.
Pour le reste de ce tome, on garde toujours un oeil sur les autres personnages (ce que j'adore vraiment, car cela évite l'overdose du couple mis en avant). John, par exemple, que l'on voit pas mal évoluer dans ce tome et qui est de plus en plus intégré dans la confrérie. Zadiste qui se montre très paternel avec John, justement, et cela nous permet de voir une facette tout autre de ce personnage brutal. Mais aussi Beth que j'adore vraiment et qui est vraiment l'incarnation même de la Reine que l'on pouvait rêver. On en apprend aussi pas mal sur Viszs. Ce personnage est vraiment énigmatique. Je n'arrive toujours pas à le comprendre réellement, sans parler de son don et de sa relation avec Butch... A voir dans le tome cinq qui lui est consacré si cela éclairera plus mes lanternes !
On retrouve toujours le langage cru et la dose d'humour qui arrive toujours à me faire rire à chaque fois. le tome se lit très rapidement et il est difficile de lâcher prise. Et encore une fois, j'ai zappé les passages sur M. X et compagnie (jusque là, je n'ai rien perdu donc bon).
Seule chose qui m'a un peu fait tiquer : la paternité de Zadiste. Je croyais dur comme fer que Nalla était déjà née car j'avais le souvenir de Zadiste la prenant dans ses bras et là Bella est toujours enceinte. Donc si vous êtes comme moi, sachez que l'épilogue du tome trois étaient de vingt mois plus tard ! Donc, rien d'anormal même si c'est un peu perturbant si on ne se souvient pas de ce détail !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Yumiko
  29 novembre 2012
Alors là, les filles, ce tome c'est juste de la bombe!!! Cette série m'épate toujours plus et franchement j'étais à deux tous petits doigts du coup de coeur. Si ça continue comme ça, le suivant pourrait bien en être un.
Cette fois, notre héros n'est autre que Butch. Seul humain parmi nos mâles, je ne lui avais pas vraiment trouvé d'intérêt jusqu'à présent. Comme j'ai eu tort! Car Butch peut facilement faire de l'ombre à tous ces chers guerriers (à part Rhage bien sûr, car personne ne peut prendre sa place :P). Suite à une confrontation qui tourne mal avec des éradiqueurs, il se fait enlever et se retrouve face à l'Oméga. Outre la torture, il va se retrouver infecté par ce dernier, ce qui changera radicalement sa vie. Comment continuer de vivre normalement quand on ne sait pas quelle créature on va devenir et qu'on découvre qu'on est capable de faire des choses plus qu'étranges?…
Ce bouleversement ne va pas simplifier sa relation avec Marissa. Entre des « je t'aime moi non plus », notre couple remporte la palme de l'histoire la plus complexe et la plus difficile. Marissa plonge dans un nouvel univers (celui des relations intimes) qu'elle maîtrise très mal et qui lui fait peur par moment (surtout quand elle ne contrôle plus sa soif); et Butch se découvre d'une possessivité assez incroyable pour un humain et peine à ne pas se jeter sur sa belle.
Pourtant, aussi incroyable que cela puisse paraître, il est d'un contrôle sans faille! Pensant à protéger sa bien-aimée avant tout, il est prêt à tout faire pour qu'elle prenne son temps et que leur relation soit solide. Seulement, la façon dont il s'y prend n'est pas toujours très adéquate et a tendance à éloigner Marissa plutôt que de la rapprocher XD
Ce couple est vraiment touchant et attachant à suivre. J'ai adoré voir leur relation évoluer, s'approfondir, les voir faire face aux obstacles et les surmonter en se découvrant et en devenant encore plus intimes. C'est une romance comme je les aime, agrémentée de rebondissements inattendus et de révélations en pagaille. Marissa nous agace parfois, Butch est souvent une tête à claque, mais au final, on n'arrive pas à reposer le livre avant d'arriver au bout.
Du côté des autres membres de la Confrérie, Rhage est énormément présent (pour mon plus grand plaisir) et Viszs m'a beaucoup intriguée. Sa relation avec Butch prend un autre tournant et pose beaucoup de questions pour la suite. Ses pouvoirs sont aussi très intéressants et j'ai aimé les passages avec la Vierge Scribe qui a son franc-parler il faut bien l'admettre (d'ailleurs quand Butch la rencontre c'est plutôt hilarant). John devient aussi de plus en plus intéressante et j'ai hâte d'en apprendre plus sur lui.
L'histoire est beaucoup plus basée sur les guerriers et sur leur évolution. Les couples apparaissent davantage, les intrigues se développent, les héros se dévoilent, que du bonheur en fait. Les éradiqueurs sont toujours là, avec toujours des passages un peu longs (ce qui empêche mon coup de coeur), mais comme ils tendent à être présents juste ce qu'il faut pour l'intrigue, j'apprécie de plus en plus ce fil rouge.
Vous l'aurez compris, cette saga est vraiment une belle découverte à chaque tome et j'ai hâte de poursuivre l'aventure avec le prochain tome.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Loryane
  15 décembre 2015
Ce roman est fabuleux dans tout les sens du terme, en ayant terminé ce quatrième tome de la saga ; je me sens presque énervée contre moi-même. J'avance bien trop vite dans cette série et j'ai l'impression de ne pas assez la savourer dans toute sa splendeur. C'est pour ainsi dire le meilleur opus de mon point de vue : Assourdissant de surprise, émotionnellement parlant et mortellement actif dans les scènes de combat. Dans cette suite, les passages érotiques sont diminués, laissant la chance aux sentiments profonds et à des moments de sensualité. « L'amant révélé » s'élance dans un univers encore plus noir, plus imprégnant ; difficile de décrocher de cette histoire. J'en ai encore des frissons d'effroi et de tristesse, de joie et d'ivresse ; Butch O'Neal et Marissa forment un couple de tout les temps, appelant aux sacrifices et à la confiance.

Butch O'Neal est un ex-flic, le seul humain accepté dans le cercle fermé de la confrérie. Rencontré dans les précédents tomes, c'est un personnage pour lequel je me suis tout de suite attachée. Enfin, il est le protagoniste principal de ce quatrième ouvrage et j'en suis encore plus séduite. le découvrant encore plus, j'apprécie sa force de caractère tout comme sa lâcheté ; un homme triste, vide et perdu se noyant dans l'alcool. Ses amis et frères vampires le retrouve pour mort, contaminé par le pire ; mais il est sauvé et devient un mystère vivant. Butch n'a pas eu une enfance heureuse, sa famille ne s'occupant pratiquement pas de lui, son père le frappant ; il se sent à part depuis toujours. Surtout après avoir perdu son travail et en étant amoureux d'une femme différente socialement et humainement de lui. C'est le héros le plus émouvant de la Confrérie, son humanité, son coeur et son léger aspect primitif ; dévoile un homme où deux parties de lui s'affrontent.

Marissa est une femelle, une vampire. de haut rang, faisant partie de la Glymera et membre du conseil des Princeps. Son frère contrôle tout ses faits et gestes, elle se sent oppressée par cette vie et surtout en voyant comment elle est ignorée, la plupart fuit son regard ; malheureuse de se considérer comme indésirable, mal-aimé. Cette femme est toute en délicatesse, pleine de pureté et consumée d'innocence. Mais je ne me suis pas prise d'affection pour cette héroïne, en vérité je suis tombée dans l'admiration de cette fille, franchement j'éprouve beaucoup d'estime pour cette protagoniste. Elle est unique dans son style, tout en exposant les méfaits de son statut. Sa bonté et son ignorance dans certaine circonstance de la vie, donne un accent de charme à sa personnalité où le courage doit être de rigueur, sa force cachée fait d'elle une héroïne à part entière.

Deux personnages contraire l'un à l'autre, un homme connaissant la violence et la débauche, une femme de maîtrise de l'aristocratie gouvernée par cette société. Pourtant malgré la distance que le frère de Marissa a forcé, ils ne peuvent ignorer l'attirance et les sentiments qu'ils éprouvent réciproquement. Ils se retrouvent dans un cas périlleux, toutefois grâce à cet instant ils deviennent plus proche qu'auparavant. Mais Butch est un humain, Marissa ne peux donc se nourrir de son sang, les péripéties s'enchaînent pour le couple ; ils connaissent des épreuves de plus en plus compliquées à supporter. Cependant ils vont faire face, pour le meilleur comme pour le pire. Sincèrement c'est une relation incomparable, ce n'est pas une union sauvage comme dans les trois tomes précédents. Dans cette liaison les sentiments profonds ont leurs mots à dire, la peur de perdre l'autre, ne se faisant pas assez confiance et surtout ils ne s'acceptent pas tels qu'ils ont bloquant leur avenir ensemble. Les sacrifices pour Marissa sont tout simplement infini, l'abandon et la vulnérabilité de chacun est impressionnant, Butch aime cette femme du plus profond de son âme. Leur amour est intense et vital, ils sont fait pour être réunis, ils résument comment doit être l'harmonie.

Nous avons aussi le droit au point de vue de Viszs, l'un des guerriers et le meilleur ami de Butch ; d'ailleurs le lien unissant ces deux protagonistes est très spécial. Pratiquement des âmes-soeurs, ou plus précisément des âmes-contraires. C'est impossible d'imaginer Viszs sans Butch et vice-versa. Viszs est un homme très attachant, dans ce tome sa personnalité est plus précise et plus nette, je le découvre un peu plus et ses penchants sont très intrigants. C'est un personnage pour lequel j'ai ressenti un peu de peine, percevoir son mal-être et son abandon face à son ami est très émouvant. En fait, Viszs et Butch se complètent et leur amitié est presque ambigu mais tellement belle.

John est un jeune homme en colère, sa transition approche à grand pas. Néanmoins il vit une nouvelle fois deux pertes, se renfermant et se perdant dans une rage obscur. J'éprouve beaucoup d'inquiétude et de douleur pour lui, son isolement et sa souffrance est affligeante, surtout pour un garçon de son âge. C'est un personnage souvent revêche, sincèrement c'est pointilleux de le cerner totalement. Pourtant je me suis vraiment prise d'intérêt et de tendresse pour lui ; John est quelqu'un de sincère et sa sensibilité est l'une des raisons de mon adoration.

La synopsis de « L'amant révélé » est prenante, avec des coups de théâtre à la hauteur ; le mystère sur Butch est de plus en plus tenace, jusqu'au moment de la révélation frappante ! Les combats menés, les énigmes à percer ; les rebondissements font preuves d'électrochocs. Les émotions ne laisse pas indifférentes, elles sont comme des brûlures ; que ce soit celles de Butch, de Marissa, de Viszs ou encore de John. le vide qui ébranle Butch, les angoisses que Marissa vit, le trouble de Viszs au sujet de l'avenir, le ressentiment et la fureur enveloppant le coeur de John. Un ouvrage étonnant et alarmant de sensation, toutes plus riches les unes que les autres.

J.R. Ward développe les sentiments, les lieux, les héros et les pensées des concernés ; avec des mots élégants. Malgré la brutalité de l'intrigue, les propos restent sobres. En particulier dans ce roman, les scènes explicites envoûtent et ne heurtent aucunement, elles sont tout en simplicité et subtilité. Je suis une nouvelle fois conquise par la plume de l'auteur, agréable et fougueuse ; ne négligeant nul détail avec un rythme d'ambiance, chaleureux et absorbant.

Pour conclure ce quatrième tome de « La confrérie de la dague noire » est un coup de coeur, le premier de la saga et j'espère que ça ne sera pas le dernier. En vérité ce sont les émotions des héros, m'ayant bouleversé ; grâce à celles-ci je ne peux retenir un coup de coeur. Chaque personnage est marquant, mémorable ; je suis même impatiente de pouvoir démasquer Viszs et John dans leur totalité dans les prochains livres. Butch est un homme d'affection et non de fascination, Marissa est une femme d'admiration et largement moins de sensation ; mais tout les deux composent une entité extraordinaire. Franchement cette suite est saisissante, levant le voile sur certaines ombres, éblouissant d'action où les luttes rencontrent le sang et le Mal, une délectation de sentiments et d'authenticité, avec une écriture exaltante. « L'amant révélé » révèle des secrets et un amour déconcertant.
Lien : https://lesfaceslitteraires...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
kllouche
  24 juillet 2012
Vous cherchez un livre très rapide à lire ? N'hésitez plus, la confrérie de la dague noire est faite pour vous !
Quand on a sauté les pages des scènes de sexe (on atteint des sommets de clichés dans ce tome 4) et les passages avec les éradiqueurs (pourquoi Ward insiste-t-elle à ce point pour les garder, on s'en fout !), eh bien … il ne reste plus beaucoup de pages !
Donc forcément, c'est rapide à lire !
A mes yeux, cette saga empire au fils du temps. le tome 1 m'avait laissé intriguée au sujet de Rhage et Zadiste. Les tomes 2 et 3 qui leur sont consacrés m'avaient donnée l'impression de lire des pales copies du premier.
Alors pourquoi avoir rempilé avec le quatrième tome ? J'avais aimé Rhage et Zadiste dans le premier tome mais pas particulièrement dans ceux qui leur étaient consacrés. Alors, je me suis dit que n'ayant pas aimé Butch dans le premier tome, je l'aimerai peut-être dans son sien rien qu'à lui. Raté !
Niveau clichés, c'est de pire en pire. Marissa est une vierge de 300 ans élevée par l'aristocratie vampirique, dans lequel toute conversation sur le sexe est prohibée. du coup, elle est d'une pureté inouïe. Et qui va venir l'initier aux joies de la sexualité ? Un tombeur qui enchaine les conquêtes sans sentiment. Cela donne lieu à quelques scènes que j'ai trouvé ridicules et sans le moindre intérêt. En plus, je n'arrive pas à m'empêcher d'imaginer Butch, la quarantaine bien tassée, le front dégarni et le ventre bedonnant. Je ne sais vraiment pas pourquoi je l'imagine ainsi mais du coup j'ai une vision beurk de leur couple.
En bref, je n'ai pas du tout accroché avec le couple Butch/Marissa.
Pour ce qui est du reste de l'intrigue (environ 15% du roman !), je dirai qu'elle est quasiment transparente. On en apprend plus sur la place de la glymera et sa position vis-à-vis du roi. L'étau se resserre sur la population vampirique et l'élite se contraint à prendre des mesures pour la protection des civiles. Mais en toute honnêteté, la guerre conte les éradiqueurs me passe au dessus de la tête. Elle est tellement distillée dans chaque tome que j'ai du mal à vraiment croire qu'elle menace la confrérie.
Par contre, je tiens à souligner les efforts de l'auteure et/ou du traducteur pour la grammaire, la syntaxe et le vocabulaire. J'ai eu l'impression que ça c'est légèrement arrangé. Les dialogues ressemblent moins à des conversations entre primates. Ou alors c'est moi qui m'habitue ?!
Est-ce que je lirai la suite ? Certainement. Parce que même si je trouve cette série ridicule par moment, j'adore m'en moquer. Je rigole bien et rien que pour ça, j'ai hâte de voir jusqu'où l'imagination de l'auteure ira.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (39) Voir plus Ajouter une citation
gabrielleviszsgabrielleviszs   06 mars 2014
« Viszs s’approcha et posa la main sur l’épaule de Butch, avant de la glisser jusqu’à sa nuque.
-Ta chair, dit-il dans un souffle.
Puis il s’arrêta comme s’il attendait quelque chose.
Sans même réfléchir Butch leva le menton, conscient qu’il s’offrait en quelque sorte et que…et puis merde ! Il arrêta de penser, complètement perdu dans le courant d’énergie qui vibrait entre eux…venu de Dieu sait où. D’un mouvement lent, la tête sombre de Viszs se pencha et Butch sentit contre sa gorge le contact soyeux de sa barbe. Avec une parfaite précision, les canines de V se plantèrent dans la veine, perçant inexorablement la peau du cou de Butch. Leurs poitrines se touchèrent. Butch ferma les yeux et absorba le contact, la chaleur de leurs corps ainsi rapprochés, la façon dont les cheveux de V glissaient contre sa mâchoire, le poids du bras lourd autour de sa taille. De leur propre accord, ses mains lâchèrent les poignées auxquelles elles s’agrippaient pour se poser sur la taille de V, serrant la chair dure et les amenant l’un contre l’autre de la tête aux pieds. Il y eut un frémissement. Ou peut être…il est possible qu’ils tremblèrent tous deux en même temps.
Et ce fut accompli. Terminé. A jamais. Aucun des deux ne regarda l’autre. Lorsque Viszs s’écarta….la séparation devint en quelque sorte irrévocable. Un chemin que jamais ils ne parcouraient en semble. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
YumikoYumiko   29 novembre 2012
- Avant que tu franchisses tes limites en posant des questions, je t’informe tout de suite que non, je ne peux pas t’aider. C’est une affaire dont je dois rester à l’écart. Toutefois, je te dirai ceci: tu ferais bien de dévoiler la malédiction que tu détestes. En manipulant ce qu’il y a en lui, tu te rapprocheras de la mort comme jamais. Et toi seul peux l’enlever. (Elle esquissa un sourire, comme si elle lisait ses pensées.) Oui, c’est en partie la raison pour laquelle tu as rêvé de lui. Mais il y a une autre explication, que tu trouveras peut-être avec le temps.
- Va-t-il survivre?
- Mets-toi à l’oeuvre, guerrier, ordonna-t-elle d’un ton dur. Tu progresseras davantage vers son sauvetage en agissant, au lieu de m’offenser.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
florencemflorencem   01 septembre 2012
Tout était bien mignon et étincelait comme un sous-neuf : bouquets de fleurs artificielles accrochés aux portes, paillassons ornés d'un cœur ou de lierre... Des cadres représentant des couchers de soleil aux tons roses et orangés alternaient avec des chiots ébouriffés ou d'innocents chatons.
-Putain, la déco immonde, marmonna Rhage. On se croirait dans un magasin de cartes de vœux...
-C'est encore pire que ça.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
nathanatha   15 février 2012
« Vishous était encore dans le couloir quand il entendit Butch crier. Il virevolta et revint en courant jusqu’à la salle de bain où il surgit en trombe.
— Quoi ? Qu’est-ce que….
— Je perds mes tifs !
Vishous ouvrit la douche et fronça les sourcils.
— Mais qu’est-ce que tu racontes ? Tu as encore tes cheveux….
— Pas sur la tête, sombre crétin. Regarde mon corps, je perds mes poils ! »
Commenter  J’apprécie          40
florencemflorencem   01 septembre 2012
- V., tu sais que je t'aime comme un frère, pas vrai ?
- Oui.
- Si jamais tu la nourris, je t'arrache la tête.
Commenter  J’apprécie          160
autres livres classés : vampiresVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Vous avez dit vampires ?

Qui a écrit "Dracula" ?

Oscar Wilde
Bram Stoker
Arthur Conan Doyle
Mary Selley

15 questions
1742 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantastique , vampiresCréer un quiz sur ce livre