AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2749919355
Éditeur : Michel Lafon (30/05/2013)

Note moyenne : 3.22/5 (sur 62 notes)
Résumé :
Sur la rive d'un lac gelé, Carl se réveille au côté d'une jeune fille tremblante et glacée alors que des pompiers emportent le corps de son frère. Que s'est-il passé dans l'eau ? Aucun souvenir... Il n'a qu'une certitude : seule cette inconnue peut l'aider à retrouver la mémoire. Mais n'est-il pas dangereux de vouloir la vérité à tout prix ? Car lorsque les souvenirs refont surface, il est trop tard pour les enfouir à jamais.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (25) Voir plus Ajouter une critique
liredelivre
  31 mai 2013
Finalement, je pense que je vais me mettre au thriller [c'est d'ailleurs le genre qu'affectionne ma maman ^^]... Ou pas :) Mais Reviens-moi donne matière à réflexion pour ceux qui - comme moi - évitent le genre. Rachel Ward signe ici un retour saisissant, avec un thème délicat et très actuel. Il y a quelque chose dans l'intrigue qui nous happe très vite au coeur de l'histoire, qui nous enserre, nous ligote. On suffoque, on étouffe, mais on est incapable de se délivrer, de reprendre un peu d'air. Sauf que manquer d'air n'a jamais été aussi bon !
L'histoire prend place en Angleterre. Carl se réveille sur les bords d'un lac, aux côtés d'une fille et d'un garçon qui lui ressemble étrangement. Amnésique à la suite de cet incident, il comprendra plus tard qu'il s'agissait de son frère et d'une amie. Qu'il s'est passé quelque chose, ce jour-là, sur la berge, quelque chose qui les dépasse tous. Son frère, Neisha et lui. Quelque chose que personne ne pouvait contrôler. Alors qu'il fait petit à petit la lumière sur lui-même et sur les événements qui ont entraînés la mort de son frère, Carl effleure du doigt la vérité et se questionne. Sur son frère. Sur lui. En quête de son identité, il réveillera de vieux souvenirs, de vieilles douleurs et peut-être même quelques fantômes...
Il y a tellement à dire sur ce roman, et en même tant de choses qu'il vaut mieux que vous découvriez par vous mêmes... C'est absolument dingue ! Rachel Ward le signale dès le début de son roman, on parle ici de la mort par noyade, accidentelle ou non - ce qui ne manquera pas de réveiller quelque chose chez quelqu'un. Plus généralement, l'histoire évoque surtout celle de la perte d'un proche, d'un départ trop tôt. le deuil, la culpabilité, la honte, le déni, le besoin de l'autre, le traumatisme, et j'en passe, sont autant de thèmes que le roman aborde avec simplicité, avec finesse. Presque avec respect. L'idée n'est pas de raconter une énième histoire de perte, une énième douleur. Non, ici, il est aussi question de ceux qui restent, de ce qui reste à faire et de tout ce qui est à reconstruire. Reviens-moi est loin d'être une histoire comme les autres...
Très vite, je me suis prise d'affection pour Carl, ce jeune homme paumé et effrayé qui se réveille devant un lac, face à un corps sans vie. Pis, le corps de son frère. Et cette fille à son côté, qui hurle en le voyant. Qui est-elle ? Qui est-il ? Alors qu'il revient chez lui, que les souvenirs lui reviennent, on est encore plus proche de lui. On ne peut que se mettre à sa place, c'est inévitable. Parce qu'on a vécu ce qu'il vit. Même si notre mère n'est pas alcoolique, même si nous n'avons pas été amnésique, nous avons un jour fait face à la perte de quelqu'un. Et tout de suite, cela créé un lien ténu entre Carl et le lecteur. On recouvre avec lui la mémoire, faisant petit à petit la découverte de qui il est. de qui était son frère. Et de qui est la fille qui était à ses côtés au lac, celle qui a hurlé de peur en croisant son regard.
Carl vit dans une maison pleine de souvenirs, à l'aspect peut charmant. Une tâche d'humidité qui ne cesse de grandir dans sa chambre, la chambre qu'il partageait avec son frère. Une pièce qui sent aujourd'hui la moisissure et la misère, la culpabilité et le manque. L'histoire de Carl est déchirante, pas dans le sens où elle nous fait pitié, mais seulement parce qu'elle est touchante, portée par une force incroyable. Sa perte de mémoire, la volonté qu'il met à tenter de replacer les choses, les gestes qu'il a au quotidien pour sa mère. On fond et avec lui, au fil des pages, on se demande qui il est. On s'interroge sur l'incident du lac. Et on doute, on doute terriblement. Parce que plus la lumière se fait, plus on comprend de moins en moins, on a peur d'être sur la mauvaise piste. Peur de connaître la vérité. Et peur de voir comment l'histoire prendra fin. Parce qu'il en faudra forcément une...
C'est ainsi que Reviens-moi nous plonge dans un tourbillon d'émotions, plus intenses les unes que les autres. Les doutes de Carl, les nôtres, la haine, le regret, la peur... Notre coeur est mis à rude épreuve par un courant sans égal, qui nous malmène et nous éprouve tout au long du roman. On se rapproche de Carl, malgré ce qu'on apprend sur lui, ce qu'on découvre de sa personnalité. Malgré ce que son histoire nous fait vivre. Alors qu'on voudrait, qu'une partie de nous voudrait le haïr. Il a les caractéristiques types de l'antihéros. de l'antihéros qui plaît, qui plaît malgré tout.
Force est d'admettre que la plume de Rachel Ward y est pour beaucoup. Tout ce qui se passe dans le roman est décuplé par la force du courant qui habite les pages. Elle nous plonge au coeur d'une intrigue sombre, saisissante, bouleversante et dont on peine à s'extraire. Parce qu'on ne peut pas, parce qu'on ne le veut pas. Comme il est important pour Carl de comprendre qui il est, ce qu'il a fait, il devient vital pour nous de connaître le fin mot de Reviens-moi, de cette histoire gigantesque et entraînante. Oui, c'est ça, par dessus tout, prêt à tout endurer, on veut savoir. Et alors que Carl est sorti du lac, c'est à nous d'y être jetés. Les mots de Rachel Ward nous font manquer d'air, à certains passages, on reprend son souffle en se rendant compte qu'on avait cessé de respirer. Parfois, on cherche l'air, on relève la tête pour trouver la surface. La tension est énorme, au point de nous couper le souffle, de nous asphyxier. Et pourtant, on n'est pas sous l'eau, on n'est pas en train de se noyer. A moins que... il est possible de se noyer dans les mots, dans un livre... C'est ça, justement, on se noie dans Reviens-moi ! On se noie dans les souvenirs, dans les doutes, dans le chagrin de Carl, dans son obsession. On s'étouffe dans la noirceur du roman, dans cette pluie persistante, dans le tumulte de nos émotions. Tout est vif, saisissant, nous touche et nous immerge, avant de nous ramener. Vivants, mais pas sans séquelle.
Je me rends compte que je ne parle pas du tout de l'aspect fantastique, qui occupe une grande part du roman cependant. Mais c'est juste qu'à la lecture, tout a l'air tellement réel. Quand on est en plein dans le roman, on arrive à penser que Carl est loin de perdre la tête lorsqu'il prend peur de l'eau, quand il entend la voix de son frère et croit le voir partout. Cela donne de l'ampleur au roman, une réalité grisante, tant elle est vraie. Alors sommes-nous fous de vouloir croire que Carl voit encore son frère, ou bien Carl est-il fou de le voir encore ?
Et une fois n'est pas coutume avec Michel Lafon, une nouvelle mention pour la couverture, qui m'a laissée bien songeuse une fois le roman fermé. Elle est magnifique et si adéquate à l'histoire de Reviens-moi !
Le thriller n'est pas légion dans la littérature YA et ce petit bijou est un nouveau souffle dans ce domaine, qui ne fera pas de mal ;) Un roman noir et délicat, une histoire de perte et de deuil, qui vous porte à travers les remous, les tumultes de forces qu'on ne peut pas maîtriser. Rachel Ward a su aborder avec brio un sujet large et bouleversant, qui vous touchera à coup sûr.

Lien : http://liredelivres.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Tiboux
  07 juin 2013
Je me rappellerai toujours ce que j'ai ressenti à la lecture du premier tome d'Intuitions. Ce fut un véritable coup de foudre autant pour la plume de Rachel Ward que pour ses idées. C'est ce que je peux appeler une belle rencontre. le second volet s'est révélé plus intense, plus profond, plus fort... Il était beaucoup plus que le précédent. Il ne m'a pas fallut davantage pour estimer cette romancière. Je n'ai pas encore lu le dernier tome alors qu'il se trouve dans ma PAL. Je n'ai aucune excuse valable pour ma défense. Je pourrai vous avouer que ma pile à lire est si immense que je n'ai pas trouvé le temps de l'en sortir. Ou encore, que je suis effrayée à l'idée de conclure cette saga que j'aime tant...
Aussi, j'ai eu envie de découvrir le nouveau roman de Rachel... histoire de rester dans la magie de ses mots... encore un moment... !
De prime à bord, je vous assure que Reviens-Moi n'a rien à voir avec Intuitions. Cette dernière étant une saga alors que le premier est bel et bien un one-shot. En tout cas, le titre est annoncé comme tel. Après, il est impossible de prévoir les envies des auteurs.
Reviens-Moi était un roman que j'ai attendu avec impatience. Dans l'ensemble, ce fut une très belle découverte mais malheureusement, je n'ai pas ressenti la flamme qui signerait un coup de coeur. D'une part, je le dois à la fin du récit qui ne correspond pas à mes attentes. Oui, c'est un Thriller certes jeunesse mais cela ne signifie pas pour autant : jeunesse = happy end. Bien entendu, ce n'est que mon avis. Cependant, j'aurai bien vu une fin nettement plus tragique... quelque chose qui resterait dans la continuité du récit. Ceci aurait été nettement plus logique à mes yeux.
Inconsciemment, une partie de moi n'a pas pu s'empêcher de comparer les deux ouvrages de Rachel Ward. Intuitions se révèle beaucoup plus profond que ce nouvel écrit. Entendons-nous bien, je ne suis pas déçue malgré les petites notes négatives que je soulève. Des petites choses m'ont manqué mais ce n'est rien du tout... Ce n'est que détail au bout du compte. En effet, j'ai littéralement dévoré ce roman.
Dans le premier tome d'Intuitions, le rôle principal était tenu par une adolescente... Ensuite, il y a eu du changement dans le second volet. En ce qui concerne, Reviens-Moi, j'ai adoré le fait que le narrateur soit un garçon. de ce côté-là, je suis sensible à ce point. Dans la littérature jeunesse, les héros sont très souvent des héroïnes. J'apprécie beaucoup les changements. Cela me donne l'impression d'un nouveau souffle... ce qui fort appréciable.
Le prologue est mystérieux, soulevant des interrogations. du coup, il m'a donné envie de poursuivre la lecture. Quant aux premiers chapitres, ils ont eu le même effet sur moi. En quête de réponses, j'ai tourné les pages les unes après les autres. le récit est si fluide que je n'ai pas vu les heures défilées. L'intrigue, quant à elle, est prenante. Que s'est-il passé dans le lac ?! Ceci est la question fondamentale du bouquin.
L'atmosphère est envoûtante et inquiétante. L'ambiance y est un peu sombre... La romancière a exploité de belles idées... au point que cela en devient quasi surnaturelle. Dans les libellés, j'ai catalogué ce livre comme jeunesse. Cependant, j'ai hésité à le définir comme fantastique. Rationnellement, ce qui se déroule dans ce récit est impossible dans la vie de tous les jours. Enfin, personnellement, je n'y crois pas. Ce n'est guère possible. le thème est la noyade. L'eau est omniprésente. Un vrai déluge style l'apocalypse par moment. Franchement, il y a de quoi devenir complètement fou...
Pour ma part, je n'ai pas cauchemardé après cette lecture. Si vous ne me connaissez pas, l'eau est mon élément. Je m'y sens particulièrement bien. Limite, si je n'y suis pas plus à l'aise que sur la terre ferme. Aussi, je n'ai pas eu l'impression de suffoquer contrairement à d'autres lecteurs. Par contre, j'avoue que cette lecture est stressante. Disons que Carl communique ses émotions à la perfection, qu'il est simple de s'identifier.
En ce qui concerne les protagonistes, il est préférable de découvrir le trio de cette histoire par vos soins. Vous plongerez ainsi dans les profondeurs d'un lac gelé. Dans le lot, il y a ceux qui sont touchants, ceux qui sont méprisants. Quoi qu'il en soit, ma curiosité n'est guère aboutie vis à vis d'un des personnages. Reviens-Moi possède tous les atouts pour trouver son lectorat. Cependant, je trouve que les personnes concernées manquent de profondeur dans leur globalité. Ceci est peut-être voulu puisque c'est un one-shot. Toutefois, mon impartialité est probablement défaillante puisque le goût d'Intuitions demeure sur mes lèvres.
La plume de Rachel Ward est addictive.
Jusqu'ici, je la portais dans mon coeur. A présent, elle devient une de mes références. Je me tournerai vers ses futurs publications sans réfléchir. Son écriture est un bonheur, que je ne prendrai aucun risque. Je suis ravie de cette découverte... Il me tarde de lire le dernier opus d'Intuitions. En espérant, qu'elle continuera d'écrire encore et toujours...
La couverture est juste sublime... (comme souvent, ai-je envie de préciser), le titre colle parfaitement bien au récit. Je ne m'exprime pas assez sur les illustrations. Chez Michel Lafon Jeunesse, je suis admirative du travail réalisé sur les couvertures. Elles sont colorées (pour la plupart), belles, agréables. Elles tentent tout simplement. Ce qui est un très bon point !
Que vous ayez aimé/apprécié (ou pas) la première saga de Rachel Ward, cet ouvrage est à tester s'il vous attire. le meilleur moyen de savoir - si on accrocherait (ou pas) - est de se forger un avis soi-même.
Lien : http://bookmetiboux.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          12
Analire
  01 juillet 2013
Mon avis concernant Reviens-moi ne pourra pas être complètement objectif, car ce livre entre dans la catégorie littéraire fantastique, un genre que je ne lis que très peu, voire pas du tout. Sans vouloir m'attirer les foudres des adeptes de ce style de livres, j'essaierais de rester dans ma chronique, la plus impartiale possible.
Avant de demander ce livre, j'aurais sans doute du me renseigner un petit peu plus sur le genre littéraire et le contenu de l'ouvrage. Foncer tête baissée en ayant vu la sublime couverture mise en place par les éditions Michel Lafon et en ayant lu le résumé très attrayant, je n'ai pas tout de suite compris que ce livre était en réalité un récit fantastique. Mais j'ai quand même essayé de le lire... en ne vous cachant pas que j'ai sauté certains passages (notamment vers la fin, où je commençais à m'endormir).
Pendant les premiers chapitres, le lecteur (peu importe son genre littéraire de prédilection), est complètement perdu. le personnage est distant, il est quasiment amnésique, Rachel Ward ne fait aucune description de son physique ou de son caractère, et on se retrouve dans une ambiance très mystérieuse et pesante. Cette atmosphère a été voulue par l'auteure, et son pari a réussi : le lecteur est déstabilisé par le manque d'informations qu'il reçoit.
Mais très rapidement, les principaux personnages se dévoilent, et nous percevons mieux l'intrigue de l'histoire. Malheureusement, le suspense n'est pas présent. Dès le début, nous savons ce qu'il s'est déroulé dans le lac, nous connaissons les actes et les conséquences qui ont découlaient de cette noyade.
De plus, même si l'intrigue est pratiquement effacée au profit des actions des personnages, elle est répétée inlassablement tout au long de l'histoire. Je comprends que la noyade est le noyau de ce livre, mais le répété encore et encore, dans presque tous les chapitres, je trouve ça un peu osé... et terriblement lassant !
L'histoire ne m'a pas embarquée, je n'ai pas réussi à déceler la psychologie des personnages, et en plus, je ne me suis même pas attaché à eux.
Le gros plus, que je tiens à souligner, est le décor sombre et obscur qu'à dressé Rachel Ward. Une atmosphère terrifiante, avec des conditions climatiques qui appuient cet aspect-là, avec en prime, le très petit nombre de personnages. Car en lisant ce roman, je me suis très vite rendue compte que les personnages secondaires étaient presque inexistants. Les protagonistes semblent seuls, délaissés de tous, dans une ville fantôme. Je dois dire que l'auteure a fait fort sur ce coup-là ; ce récit aurait très bien pu entrer dans une catégorie de "thriller fantastique".
Je ne vais pas m'étendre sur le thème du fantastique, vu que je ne suis pas une "experte" dans cette zone-ci, mais je trouve qu'il était, certes, présent, mais légèrement en retrait. Comme j'ai déjà testé certains romans fantastiques, j'ai pu comparer le degré de surnaturels présent dans Reviens-moi et à mon avis, il est assez minime.
Si vous aimez bien le fantastique plutôt noir, je pense que ce roman vous plaira. Mais même sans être une fan incontestée de ce genre, j'ai remarqué quelques longueurs assez pénibles...
Lien : http://addictbooks.skyrock.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          71
EnjoyBooks
  08 juillet 2013
Reviens-Moi de Rachel Ward. (Genre : Fantastique, Thriller).
Editions : Michel Lafon
Prix : 15,95€
Année de parution française : 2013
Année de parution originale : 2013
Titre version originale : The Drowning.
.Résumé : Sur la rive d'un lac gelé, Carl se réveille au côté d'une jeune fille tremblante et glacée alors que des pompiers emportent le corps de son frère. Que s'est-il passé dans l'eau ? Aucun souvenir… Il n'a qu'une certitude : seule cette inconnue peut l'aider à retrouver la mémoire. Mais n'est-il pas dangereux de vouloir la vérité à tout prix ? Car lorsque les souvenirs refont surface, il est trop tard pour les enfouir à jamais.
.Mon avis : Après avoir gagné ce roman, il me faisait très envie de par sa couverture intrigante. Et puis en parcourant le résumé, l'histoire me tentait beaucoup. Un thriller avec une pointe de fantastique, c'est quelque chose d'original. Et je dois dire que je suis agréablement surpris. J'ai découvert la plume de Rachel Ward (auteure de la trilogie « Intuitions »), ainsi que cette histoire. Et ma lecture a été fort agréable, même excellente !
.Ce que j'ai apprécié c'est que l'auteure nous prévient dans un "avant-propos". Que cette histoire va parler d'une noyade, et que les personnes y étant sensible peuvent passer leur route sur cette histoire. de peur de faire resurgir des souvenirs douloureux. Ensuite, le prologue est intrigant et mystérieux. On se retrouve dans la tête de Carl, qui émerge au bord d'un lac et qui se retrouve face à un visage… le sien. On rentre directement dans l'histoire et c'est vraiment ce que j'ai apprécié avec ce roman.
.Le prologue donne le ton et on se retrouve vite embarqué. Carl sort de l'hôpital avec une amnésie partielle et il fera tout pour retrouver la mémoire… pour savoir ce qu'il s'est réellement passé ce jour là, dans le lac. Une chose est sur, j'ai été complètement happé par l'histoire et par les révélations. L'histoire en elle-même ne possède pas énormément d'actions, c'est plus une histoire qui donne à réfléchir sur les actes qu'on pourrait commettre, sur le pardon, l'estime de soi, le deuil et surtout sur la remise en question de soi. Ce sont donc de vrais messages que nous fait passer cette auteure.
.Parce que Carl est un personnage qui évolue tout au long du roman, je me suis attaché à lui parce qu'être dans l'ignorance et parfois seul est difficile. C'est un personnage qui est bien travaillé par l'auteur. Il a une psychologie particulière et un caractère qui m'a plu. Je me suis retrouvé en lui sur certains points. Un peu timide dans l'expression de ses sentiments, mais prêt à exploser quand tout va mal et qu'il se sent oppressé. Au fil de l'histoire, on rentre en lui, dans sa tête au point de se dire quand on ouvre le roman, qu'on est Carl, qu'on connait sa vie et qu'on aimerait savoir pourquoi ? Neisha, Rob, la maman de Carl, tous ces personnages sont essentiels à l'histoire et chacun d'eux y apportent quelque chose. Ce sont des personnages bien construits et bien pensés. Et la réflexion de l'auteure concernant ses personnages est un point fort de son roman.
.L'histoire en elle-même est rythmé et bien menée. L'auteure a cette capacité de nous mener par le bout du nez, à ce qu'on se pose des questions inlassablement au fil des révélations. Ce n'est pas moins de trois scénarios différents qu'elle nous propose concernant l'accident au lac. Et on tombe dans le panneau. Des flash-back essentiels nous sont rapportés, de sorte qu'on en apprend plus petit à petit. le côté fantastique est bien mené et je l'ai apprécié. Cette capacité que possède Carl n'en n'est pas moins intrigante. Une capacité qui le mettra en danger lui et Neisha… et le titre du roman prend alors tout son sens. Et le lien entre sa capacité et… (Je ne vous dirai pas quoi) est très bien pensé de la part de l'auteure.
.Le style d'écriture de l'auteure est vraiment super. Les pages se tournent vite et le roman se lit avec une fluidité déconcertante. Son écriture fait qu'on s'immisce au coeur de l'histoire et qu'elle nous prend, nous arrache à notre réalité, pour être basculé dans la réalité du roman. Rachel Ward, utilise des comparaisons et des métaphores qui font qu'on visionne parfaitement les scènes. Les descriptions sont vraiment géniales, que ce soit celles des sentiments, des physiques ou de la ville. le petit côté romance de l'histoire est appréciable et donne un peu de légèreté. Ce que je regrette un peu, c'est que je n'ai pas été déboussolé comme on peut l'être dans un thriller adulte. Mais il reste cependant un bon thriller young-adult. La fin est vraiment rythmée au point que notre lecture s'accélère, et qu'on retient notre souffle jusqu'au bout, ne sachant la chute… On s'imagine alors encore des scénarios jusqu'à avoir le dernier mot. Je vous recommande vraiment cette lecture qui vous fera passer un excellent moment. Et en plus c'est un tome unique, donc pas de suite !
Lien : http://enjoybooksaddict.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Pinklychee
  20 juillet 2015
J'ai choisi ce roman un peu par hasard, attirée par la couverture (eh oui, encore! ^^) mais n'ayant cette fois absolument pas lu le résumé. J'y suis donc allée totalement à l'aveugle et ça n'est pas plus mal, car si j'avais connu le thème à l'avance (la noyade) je ne m'y serais probablement pas risquée...
Sur la rive d'un lac gelé, Carl s'éveille alors que des pompiers emportent le corps sans vie de son frère Rob et mettent en lieu sûr une jeune fille tremblante et glacée. S'il ignore ce qu'il s'est passé dans l'eau, sa seule certitude est que cette adolescente est liée à la mort de son frère, et qu'il doit absolument la rencontrer pour faire la lumière sur cette tragédie.
Elle est son seul espoir de retrouver la mémoire. Ensemble, ces adolescents devront percer le sombre secret qui les unit et les causes de ce drame. Mais n'est-il pas dangereux de vouloir la vérité à tout prix? Quand les souvenirs refont surface, il est trop tard pour les enfouir à jamais...
Une fois encore, c'est avec un sentiment mitigé que je referme ce roman. J'ai globalement apprécié ma lecture, alors même qu'il y a plein de choses qui ne m'ont pas plu.
Il faut bien avouer que ce roman démarre fort: Carl se réveille sur la rive d'un lac, sans aucun souvenir de ce qui l'a amené là, alors que les pompiers emmènent un corps sans vie: celui de son frère mort noyé, et qu'ils mettent à l'abri une jeune fille gelée qui se met à hurler dès qu'elle l'aperçoit. Carl ne se rappelle pas ce qui s'est passé dans l'eau, mais comprend très vite que le jeune fille, Neisha, pourrait bien détenir la clé de l'énigme. Que s'est-il passé? Rob s'est-il vraiment noyé? Pourquoi et comment Carl s'en est-il sorti?
J'ai frissonné plus d'une fois au cours de ma lecture. Il ne s'agit pourtant pas d'un roman d'horreur, mais je suis phobique de l'eau (instant confession bonjour! ^^), et le moins qu'on puisse dire c'est que je n'ai pas franchement été à l'aise face à toute cette eau. J'avais vraiment l'impression qu'elle était dotée d'une vie propre, que Rob pouvait la soumettre à sa volonté et lui faire faire ce qu'il voulait... J'avoue que j'en ai encore des frissons!
Je reconnais que le pitch est alléchant, même pour quelqu'un comme moi. L'ambiance est oppressante, j'avais l'impression que l'eau était partout: noyade, lac, pluie, j'ai eu froid quasiment tout le long de ma lecture, et de plus le thème pas très gai n'a rien fait pour arranger les choses.
Depuis l'accident, Carl a un vrai souci avec l'eau: il se retrouve incapable de se laver, le bruit d'un robinet qui goutte suffit à lui mettre les nerfs en pelote, bref on sent là un vrai traumatisme.
Mais le point fort, c'est que dès qu'il est mouillé, il peut entendre la voix de Rob et sentir sa présence. Or, son frère est mort, et entendre sa voix paraît donc impossible. Peu à peu, Carl en vient à se demander s'il ne devient pas fou...
Cette pointe fantastique apportée au récit est un vrai plus, d'autant que Rob semble demander vengeance, ce qui nous amène à nous demander ce qui a bien pu se passer dans l'eau... Carl part donc à la recherche de Neisha, cette jeune fille qui les accompagnait le soir du drame.
En sa compagnie, il retrouve peu à peu la mémoire, et le moins qu'on puisse dire c'est que tout n'est pas très beau à voir... Chacun cache des secrets, et certaines choses auraient sans doute mieux fait de ne jamais remonter à la surface!
Bref, jusque-là je n'avais pas grand-chose à redire, mais c'est également là que les choses se compliquent. Déjà, la romance. Carl est amoureux de Neisha, et il l'aimait déjà du vivant de son frère, quand celui-ci sortait avec elle. Bon, on a déjà vu pire, mais avouez que quand même c'est un peu malsain...
La relation entre Carl et sa mère m'a fait tiquer aussi: j'ai trouvé cette dernière apathique, elle semble ne se rendre compte de rien, plus préoccupée par le nombre de canettes de bière dans le frigo que par l'état de son fils. Limite il perd la boule et elle ne réagit pas, trouvant ça normal, pensant qu'il s'agit de sa façon à lui de gérer le deuil. Hum, ok...
Et pour finir, bien évidemment, la fin. Elle ne m'a pas convaincue, c'était trop rapide et aussi un peu brouillon.
Certes, la grande force de ce roman est de maintenir le suspense jusqu'au bout, de nous faire nous demander si Carl voit réellement Rob ou s'il devient fou, si le fantastique va perdurer ou s'il s'agit juste d'une manifestation du deuil, mais j'avoue qu'une fois que j'ai eu la réponse à cette question, eh bien je n'ai pas été convaincue par la réponse.
Il reste donc à ce roman son excellente atmosphère, sombre, oppressante, la description aiguisée du traumatisme post-noyade et la diabolisation de l'eau, mais tous les autres défauts ont finalement fait pencher la balance en sa défaveur, surtout la romance, qui à mes yeux n'avait pas vraiment sa place dans une telle histoire.
Lien : http://pinklychee-millepages..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
InvidiaInvidia   03 février 2014
Je veux tout leur dire. La vérité. L'histoire de nos vies. Que ça a toujours été moi et lui, dés le début. Les coups que l'on a reçus. Sa façon de s'occuper de moi. Les aventures que l'on a connues. Les problèmes que l'on a causés. Je veux leur parler d'Iris et de son chien. Je veux leur parler de Neisha, la fille qui a tout changé.
Je veux leur parler de l'eau. Je veux leur parler des bruits, des odeurs, des visions et de la douleur. Je veux leur parler des trous dans votre crâne à la place de vos yeux, des traces laissées par la boue qui ne partiront pas. Je veux leur expliquer ce que c'est que de devenir fou au point d'être térrorisé par un robinet qui goutte. Je veux leur dire que parfois les morts ne partent pas sans bruit. Que quelqu'un que vous aimez peut-être celui dont vous avez le plus peur.
(...)
Je pourrais leur dire, tout leur dire. La vérité, toute la vérité et rien que la vérité.
Ou je pourrais la fermer.
Laisser tomber. Le laisser partir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
AnalireAnalire   01 juillet 2013
Être hors de danger, ça n'existe pas, n'est-ce pas ? Notre vie ne tient qu'à un fil. Une chose, rien qu'une toute petite chose, et tout est fini.
Commenter  J’apprécie          150
NympheaNymphea   20 août 2014
- Hier soir... commencé-je.
Je veux lui dire que je n'ai pas fermé l’œil, que j'ai passé tout ce temps à l'observer, à écouter sa respiration. Que je suis tombé si amoureux d'elle que c'était comme tomber dans le vide intersidéral. Que c'était la plus belle nuit de ma vie.
- Quoi ? dit-elle.
- Rien... Tu ronflais.
Commenter  J’apprécie          60
liredelivreliredelivre   31 mai 2013
Les images dans ma tête sont comme des toiles d'araignées tendues au-dessus des marches. Fragiles. Je ne veux pas qu'elles s'en aillent. Je veux rester ici et regarder jusqu'à ce que je comprenne. Jusqu'à ce que je sente. C'est un mot sur le bout de la langue.
Commenter  J’apprécie          50
AnalireAnalire   30 juin 2013
Comment sait-on que l'on devient fou ? Est-on différent, physiquement ? Peut-on le voir dans ses propres yeux ?
Commenter  J’apprécie          110
Video de Rachel Ward (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Rachel Ward

Intuitions - Rachel Ward - Éditions Michel Lafon
Depuis son plus jeune âge, Jem voit des nombres flotter au-dessus des personnes qu'elle croise. C'est le jour où sa mère décède qu'elle en comprend la signification : il s'agit de la date de leur mort. Et bientôt, elle découvre que son fils Adam possède, lui aussi, le terrible don... Angleterre, 2026. À la mort de Jem, Adam a été élevé par Nana, sa grand-mère. de retour à Londres, il fait la connaissance de Sarah, une jeune femme qui le voit depuis plusieurs mois dans ses rêves. Mais un phénomène troublant va venir bouleverser leur existence. Tout le monde arbore soudain le même nombre : 01012027. Déclaration de guerre, accident nucléaire, virus foudroyant ? Sarah et Adam savent qu'un effroyable événement est sur le point de se produire. Et ils n'ont que quelques mois pour changer le cours du destin...
+ Lire la suite
autres livres classés : noyadeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Intuitions Tome 1 - Rachel Ward

De quoi meurt la mère de Jem ?

Accident de voiture
D'une overdose
D'un cancer
Suicide

10 questions
26 lecteurs ont répondu
Thème : Intuitions, tome 1 de Rachel WardCréer un quiz sur ce livre