AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2755626127
Éditeur : Hugo et Compagnie (04/05/2016)

Note moyenne : 3.93/5 (sur 146 notes)
Résumé :
Quand Greta a appris que son demi-frère venait vivre avec eux, elle était à la fois curieuse et heureuse de faire la connaissance du fils de son beau-père. Malheureusement, elle a vite déchanté. Elec est tout simplement odieux avec elle. Pourtant, elle se sent attirée par ce garçon tatoué qui semble tout faire pour cacher ses blessures. Lentement, leur relation évolue, il s'ouvre petit à petit jusqu'à une nuit inoubliable. Le lendemain, Elec est parti, il disparaît ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (83) Voir plus Ajouter une critique
BOOKSANDRAP
  09 mai 2016
> https://booksandrap.wordpress.com/2016/05/07/step-brother-penelope-ward/

Avis : Step Brother est une des parutions 2016 qui me tentait le plus chez Hugo & Cie, j'imaginais une histoire tendre et piquante, entre une jeune femme et son demi frère par alliance. Je remercie d'ailleurs grandement Mélusine pour l'envoi de ce service presse, j'ai été ravie de pouvoir le découvrir, même si je n'ai pas adhéré, on ne peut pas tout aimer ! haha
Il est rare que je n'aime pas les parutions d'Hugo Roman pourtant là je n'ai pas accroché. Mais pas du tout malheureusement. Je me sens un peu comme une ovni, je n'ai lu jusqu'à présent que des avis hyper positifs et hyper encourageant, beaucoup de monde le conseillait, beaucoup de monde avait eu un coup de coeur et puis y'a moi en plein milieu qui ne comprends pas l'engouement.
C'est pas la première fois que ça m'arrive, souvent les livres qui ont un grand succès très vite comme celui-là j'ai du mal et Step brother n'a pas fait exception.
Alors ça parle de quoi ? Oh je pense que vous devez déjà tous connaître, ce livre est passé partout. Une romance oui, mais une romance semée d'embuches.
J'avoue être friande parfois de ce genre d'histoires d'amour compliqué, j'aime quand tout n'est pas facile. Quand tout roule comme sur des roulettes et que les personnages sont en osmose, vivent d'amour et d'eau fraîche c'est là ou sa coince. Déjà parce que c'est pas crédible, les histoires d'amour sont tout sauf simple, et Penelope Ward l'a bien compris. Alors pourquoi ça ne l'a pas fait ?
Premier point négatif dans le tableau à mon sens : La vulgarité. La plume est sympathique mais trop crue par moments. Je veux bien qu'il y ai un peu de fesses après tout c'est un new adult faut pas s'attendre à des bisous chastes et tout le tralala mais là quand même !
Sans être prude, j'ai trouvé que dès le début on nous sert des « bites », des vibros, des piercings je ne dirais pas où haha, des « tu mouilles ta culotte » à toutes les sauces. Et j'avoue que ce côté là m'a pas mal dérangé.
J'ai bien aimé le duo que formait Greta et Elec. Leur jeu du chat et de la souris était agréable à lire, on sent qu'ils se plaisent indéniablement même si Elec en bon macho essai de ne pas le montrer (Aaaaah les hommes). Mais j'ai trouvé tout bien trop rapide. Je trouve que l'auteur ne prends pas son temps pour faire évoluer leur relations et c'est dommage car j'aurais nettement préféré.
Pour parler des personnages plus en détails, je penche plus vers Elec qui m'a amusé. Il est ce qu'il est, mais on sent derrière son masque que c'est un garçon blessé et meurtri et j'ai aimé ce côté fragile de sa personnalité. Par contre Greta… Vraiment j'ai pas pu haha. J'ai trouvé qu'elle était à elle toute seule un cliché. Son demi frère beau comme un dieu arrive et en un jour elle est complètement accro, surexcitée pour un rien (mais vraiment un rien). J'ai détesté ça.
Pour conclure, je voudrais vraiment vous le conseille si vous êtes des adeptes de new adult, si vous aimez bien les romances assez crues, car beaucoup de monde l'ont adorés alors ne vous privez pas !
Pour moi ça ne l'a pas fait, mais ça arrive.
Lien : https://booksandrap.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
LaFouineuse
  04 mai 2016
J'ai lu ce livre cette nuit. Je ne peux pas dire qu'il m'était impossible de le lâcher, au contraire, je le posais souvent pour faire des pauses, aller sur twitter, insta ou autre, et me remettre dans l'histoire : pour la première fois, j'étais pressée de terminer un livre alors que j'hésitais à l'abandonner. En fait, pour être directe, je dois vous avouer que si je l'ai terminée, si je suis allée jusqu'au bout, c'est parce que je ne voulais pas me dire que j'avais mis 17 euros dans du vide. Il fallait que j'aille au bout, et vite, très vite car j'ai d'autres livres qui m'attendent !
En fait, le résumé me tentait beaucoup : il me faisait penser à Rush et Blaire, de Désir fatal, une histoire en 3 tomes, qui m'avait beaucoup plu.
Je suis un peu tombée de mon nuage au bout de quelques chapitres malheureusement.
J'ai tout d'abord eu du mal à croire en l'histoire d'amour du départ.. J'ai trouvé que pour des jeunes de 17 ans, ils tombaient un peu trop vite amoureux. J'ai trouvé que les scènes "olé olé" n'étaient franchement pas adaptées à leur âge, surtout le langage de Greta, qui je dois le préciser, est vierge..
Je ne sais pas si c'est mon côté "maman" mais en tout cas j'étais perplexe dès le départ... ensuite, on arrive à la 2è partie.. 7 ans plus tard.. A partir de là, j'ai eu envie d'abandonner ma lecture. Clairement, j'ai continué, parce qu'à la base on voulait se faire une LC avec Carole.. finalement, je l'ai laissée en plan la pauvre, mais je ne voulais pas perdre 24 heures avec cette lecture (Carole, si tu me lis, j'espère que tu ne m'en veux pas ?)
Je n'ai pas envie de descendre complet ce livre, mais voilà quoi, j'ai levé les yeux au ciel très souvent, j'ai trouvé que les deux personnages manquaient un peu de vocabulaire varié d'ailleurs.. Je pense d'ailleurs que ce livre doit être LE Livre qui détient le plus de fois le mot put**n. Dès que l'un des deux n'était pas content, ou était en colère, on avait le droit à ce mot en début, ou en fin de phrase..
J'ai trouvé quand même l'idée de connaître le point de vu de Elec vers la fin, assez bien trouvée.. Même si elle était un peu longue par moment, au moins ça nous évitera un tome 2 avec son point de vu à lui..
Sinon, pour le côté positif, j'ai été un peu émue quand même, par l'histoire de Elec, sa révélation.. J'étais vraiment étonnée, sous le choc même, je ne m'attendais pas du tout à ça..
En résumé, c'est un livre qui plaira certainement à beaucoup de lectrice de Hugo New Romance.. Mais ce n'était clairement pas un bouquin pour moi, d'ailleurs je compte le donner...
Lien : http://lafouinotheque.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
April-the-seven
  12 septembre 2017
Cela faisait longtemps que ce roman me faisait de l'oeil. le sujet en lui-même titillait ma curiosité et j'avais vu beaucoup d'avis très élogieux sur cette histoire. J'appréhendais tout de même un peu, car ma dernière expérience de ce genre ne s'était pas bien passée : Did I Mention I love you d'Estelle Maskame (qui traite d'un thème similaire) avait été une cuisante déception. Malheureusement, je me suis très vite aperçue que Stepbrother n'était pas fait pour moi.
Greta est une adolescente sans histoire. Sa mère s'est remariée avec un homme du nom de Randy, et ils vivent tous les trois sans que la cohabitation ne pose problème. Leur petit quotidien bien rodé vole en éclats le jour où Elec, le fils de Randall, fait son arrivée dans la maison. Rebelle et passablement grognon, le garçon n'a pas l'intention de se lier d'amitié avec Greta. Bien au contraire. Il est même fermement décidé à faire le bronx pour que son père sorte de ses gonds. Pourtant, derrière cette attitude de bad boy en puissance, Greta sent qu'Elec cache une très grande fragilité. Il se pourrait qu'elle soit la seule qui puisse traverser les murs qu'il a bâtis entre lui et les autres.
Je pensais sincèrement que j'allais tomber en admiration devant ce roman. J'avais vu fleurir un tas de critiques positives et j'étais prête à adorer. Hélas, j'ai rapidement déchanté. Malgré une histoire initiale intéressante, il se trouve que Stepbrother réunit tout ce que je n'aime pas dans les romances : des clichés, une héroïne dépourvue de volonté, une intrigue déjà convenue.
La première partie pose les bases d'une relation naissante, celle de Greta et Elec. Tout ne semble pas joué d'avance entre eux. Elec se montre désagréable et offensif au possible ; il cherche à embêter sa demi-soeur et à la mettre mal à l'aise. Greta, elle, tombe très rapidement sous le charme de ce beau mâle inaccessible et se contente de fantasmer sur lui.
C'est ici que le bât blesse. Greta est une héroïne décevante, tout simplement. Elle pose des questions stupides et semble dépourvue de la moindre fierté. La candeur qu'elle est censée dégager entre en opposition totale avec sa façon de nommer certaines choses (comme « bite » ou encore « baiser », qui sont de très vilains mots dans la bouche d'une adolescente aussi délicate et choyée). C'est un choix que je ne trouve pas indiqué et qui est sans doute là pour coller à la tendance actuelle véhiculée par des romans tels que Cinquante nuances de Grey. Ça me chagrine de ne pas avoir accroché avec elle, mais je l'ai trouvée trop inconsistante et sans personnalité, si bien qu'il m'était impossible de m'attacher.
Elec est le cliché par excellence : celui du mauvais garçon belliqueux qui cache sa douleur derrière une méchanceté gratuite. Quand je l'ai vu débarquer, j'ai eu l'impression d'être à nouveau propulsée dans Did I mention I love you, mais fort heureusement, cette impression de déjà-vu a fini par s'estomper, car la relation d'Elec avec son père est plutôt atypique et nourrit notre envie de savoir. le père ne fait pas office de chêne fort et sage, on sent qu'il y a une vieille cicatrice profondément enfouie derrière toute cette colère.
Les autres personnages ne semblent être qu'un écran de fumée. Ils ne sont là que pour faire office de figurants dans l'histoire qui se joue, du coup ils sont un peu transparents, on ne peut en aucune manière se retrouver en eux. 
La deuxième partie promettait un véritable renouveau. L'idée de nous propulser 7 ans plus tard était excellente et apportait un second souffle à l'histoire qui, à mes yeux, commençait à battre de l'aile. Malheureusement, l'excitation a fini par retomber et j'étais un peu… consternée. On se retrouve dans un triangle amoureux qui m'a dérangée au plus haut point. En fait, cette deuxième partie est aux antipodes de ce que j'attends dans une romance habituellement. Elle entre en conflit avec mes valeurs, c'est bien le problème. J'ai eu les plus grandes peines à adhérer au comportement de Greta. De plus, après 7 ans, nos héros sont censés avoir grandi et être des adultes responsables, mais les dialogues et les réflexions sont presque identiques à ceux qu'ils avaient lorsqu'ils n'étaient que des adolescents.
En arrivant vers la fin, les choses sont allées de mal en pis. J'avais déjà du mal à trouver le récit crédible, mais la scène dans laquelle Greta s'abime dans la lecture du livre d'Elec a fini de me convaincre que ce roman n'était définitivement pas fait pour moi. Les événements deviennent redondants, on se surprend à vouloir passer ces nombreuses pages rapidement puisqu'il s'agit presque de copier-coller de ce que l'on a lu au début du roman. L'idée était très bonne, mais pas amenée sous le bon angle.
J'ai conscience d'être particulièrement vindicative dans ma façon de dépeindre ma lecture, mais je dois admettre qu'il y a tout de même quelques points positifs qui méritent que je les cite. D'abord, l'histoire se lit vite – en une journée, c'est plié – et s'avère plutôt prenante dans l'ensemble. Elle n'est pas dénuée d'une petite touche addictive qui donne envie de connaître le dénouement. Ensuite, quelque chose que j'ai grandement apprécié, c'est le dosage des scènes érotiques. Il n'y en a pas à outrance et lorsqu'elles sont décrites, elles restent très tendres. Enfin, j'ai apprécié l'épilogue qui est particulièrement émouvant et qui conclut bien les tourments d'Elec.
En résumé, en commençant ce roman, je cherchais une histoire d'amour susceptible de lever les tabous et renverser les clichés. Hélas, et ça m'ennuie de le dire, mais j'ai été très déçue par le roman de Penelope Ward. Stepbrother aurait pu être une lecture agréable si l'histoire n'avait pas été sous exploitée. Je n'ai pas réussi à comprendre l'héroïne – trop passive à mon goût – et je n'ai pas non plus adhéré au triangle amoureux qui s'installe dans la deuxième partie et qui m'a mise très mal à l'aise.

Lien : http://april-the-seven.weebl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
MissCroqBook
  17 septembre 2016
Avant de commencer ce livre, j'ai lu certaines critiques et je me suis rendu compte que c'était quitte ou double : on adore ou on déteste. Pour ma part, je fais partie de la première catégorie. J'ai accroché dès les premières pages de l'histoire.
Alors que sa mère doit s'absenter pour un an, Elec se voit contraint d'aller vivre chez son père avec qui il entretient des relations houleuses. Depuis qu'il s'est remarié, son père, Randy, vit désormais avec Sarah et Greta, sa belle-fille.
A peine arrivé, Elec se montre désagréable avec tout le monde et encore plus avec Greta. Il s'amuse de la faire enrager, de la déstabiliser. Et s'il s'agit comme ça, c'est non seulement, pour rendre la vie impossible à sa nouvelle famille, mais également parce qu'il a surpris des confidences de Greta avouant à sa meilleure amie son attirance pour lui. Et c'est bien connu, qui aime bien, châtie bien.
Elec s'amuse beaucoup de cette situation jusqu'au jour où Greta accepte de sortir avec un camarade de lycée. Il va alors montrer des premiers signes de jalousie mais peu importe. Même s'il éprouve une certaine attirance pour Greta, rien n'est possible : c'est sa demi-soeur. Après s'être rendu compte de ses sentiments, Elec va quelque peu s'adoucir et sa relation avec Greta évoluer vers quelque chose de plus serein, proche d'une relation fraternelle forte. Jusqu'au jour où il lui sera impossible de résister plus longtemps et où tout va déraper. Après cette nuit torride, Elec s'en va pour retourner auprès de sa mère.
Greta et Elec ne se reverront que sept ans plus tard dans des circonstances douloureuses. Chacun a construit sa vie et pourtant leurs retrouvailles sont difficiles. Les sentiments sont toujours présents. Comment vont-ils pouvoir les surmonter ? Sauront-ils résister à leur attirance quasi magnétique ?
Je crois que c'est le premier roman du genre que je lis dont l'histoire se déroule entre demi-frère et soeur. Je me disais que par un certain côté, les choses pouvaient être malsaines. Mais en y réfléchissant de plus près, je me rends compte que j'avais tout faux. Hormis le fait que leurs parents se soient remariés ensemble, Elec et Greta n'ont rien en commun : ils ne se connaissent pas, ne se sont jamais vus. Ils auraient pu tout aussi bien se rencontrer par hasard dans la rue ou dans un bar et développer les mêmes sentiments. Une fois que j'ai eu constaté que mes craintes n'étaient pas fondées, je me suis totalement laissé emporter par cette histoire.
Malgré son côté rebelle et arrogant, Elec m'a totalement séduite. Sous ses airs de mauvais garçons se cache un jeune homme blessé et surtout maltraité par son père. Ces passages où Randy traite son fils de moins que rien, le dénigre m'ont choqué. Comment un parent peut-il adopter une telle attitude avec son enfant ? Même si les circonstances sont particulières, cela n'excuse en rien ce comportement avilissant. du coup, j'ai trouvé le personnage d'Elec encore plus fort et attachant.
Totalement séduite par l'écriture et le contexte, ce roman m'a permis de découvrir une nouvelle auteure qui restera à coup sûr dans ma ligne de mire. Je vais surveiller de près les prochains titres à paraitre en français et me ferai un plaisir de les lire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Ninie067
  25 avril 2016
Tout d'abord je tiens à remercier Stéphanie et Hugo & Cie pour m'avoir offert l'opportunité de lire ce livre en m'accordant leur confiance dans le cadre de ce partenariat.
Aussitôt réceptionné et déjà dévoré. J'ai commencé ce livre et même pas 24h plus tard il est déjà terminé, tout ça parce que je l'ai emmené avec moi en allant au lit, et que je n'ai pas réussi à me coucher avant de connaître le fin mot de l'histoire. Résultat j'ai des petits yeux mais c'est pour la bonne cause.
Pour commencer je dois dire que j'ai eu beaucoup de mal avec les prénoms des personnages, surtout le masculin, ça m'a fait penser à un fournisseur d'électricité à chaque fois :P Heureusement qu'il était intéressant pour autre chose que son prénom.
Le livre est constitué de deux parties, la première nous narrant la rencontre entre Elec et Greta. Ils sont tous deux âgés de 17 ans, Elec rejoint son père Randy à Boston, il y passera un certain temps en compagnie de sa nouvelle famille. Les débuts sont quelque peu chaotiques, Elec n'a pas envie d'être ici, il en veut à Randy et n'hésite pas à s'en prendre verbalement à Greta avant de se lier d'amitié avec la jeune femme. Avant de sortir complètement de sa vie après une nuit de passion extrême. La seconde partie se passe sept ans plus tard, un drame les réunit, Elec et Greta ont chacun à refait leurs vies sans toutefois réussir à oublier l'autre.
C'est cette seconde partie que j'ai préféré. Pendant ma lecture de la première partie, j'étais assez déstabilisée car je ne m'attendais pas à ce que les personnages n'aient que 17 ans, je pensais découvrir des protagonistes un peu plus âgés dans la vingtaine mais sûrement pas des lycéens de l'âge de mes enfants. Je les ai donc trouvé plus mûres après ces quelques années et j'ai facilement pu me mettre à leurs places, ressentir les émotions que l'auteur a voulu faire passer. Avant je trouvais Elec assez puéril dans ses réactions, ce n'est vraiment qu'en lisant la seconde section de l'histoire qu'il a réussit à m'ébranler.
Découvrir l' histoire d'Elec m'a permit de modifier mon opinion et mes sentiments vis-à-vis de lui, j'ai été moins vindicative envers le comportement de Randy, son père. J'ai appris à comprendre les blessures profondes de cette famille. J'ai été très émue par l'épilogue, il était bouleversant d'amour. Bizarrement j'ai été moins attaché au personnage de Greta, non pas que je la trouvais sans saveur, mais dans ce roman elle m'a paru plus en retrait qu'Elec par une certaine façon, puisque pour moi le roman était centré sur le demi-frère. Je regrette juste que le titre français ait supprimé le fameux "Dearest" qui prend tout son sens dans le texte une fois le roman entre nos mains.
J'ai passé un excellent moment même si ce n'est pas un coup de coeur, parce qu'au final je l'ai trouvé beaucoup trop court, j'aurais voulu en avoir encore plus. Ce livre est vraiment addictif, les pages se tournent sans qu'on ne s'en rende compte et lorsque la fin est là, on a juste encore envie de pleurer parce que c'est déjà fini.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (27) Voir plus Ajouter une citation
leslecturessucreesleslecturessucrees   08 mai 2016
On peut toujours mélanger les lettres d'un mot pour lui donner un nouveau sens, et il en va de même dans la vie. On peut définir sa vie en parlant de ses épreuves, ou de ses bénédictions - tout dépend du point de vue. Ainsi, alors que la fin de ce livre s'annonçait tragique, il raconte en fait une grande histoire d'amour - imparfaite, loin d'être conventionnelle, mais une romance merveilleuse.
Commenter  J’apprécie          90
MiAngeMiDemonMiAngeMiDemon   29 avril 2016
Ma mère descendait justement et elle a pris Elec dans ses bras.
- C'est un plaisir de te rencontrer enfin, mon chéri.
- Hélas, je ne peux pas dire que ce soit réciproque!
- Arrête tout de suite ces conneries, Elec, et dis bonjour à Sarah poliment! a aboyé Randy d'un ton menaçant.
- Bonjour à Sarah poliment, a répété Elec d'une voix monocorde en gravissant les escaliers.
Ma mère a posé la main sur l'épaule de Randy.
- Ne t'en fais pas, il finira par s'habituer. Ca ne doit pas être facile de déménager à l'autre bout du pays. On ne se connaît pas encore, il est juste un peu nerveux, c'est tout.
- Si tu veux mon avis, c'est surtout un petit con à qui on n'a appris ni le respect ni la politesse.
Waouh. J'étais surprise d'entendre Randy parler ainsi de son fils, même si ce dernier se comportait effectivement comme un merdeux. Mon beau-père n'avait jamais employé ce genre de vocabulaire avec moi. Cela dit, je n'avais jamais rien fait pour le mériter, alors qu'Elec avait tout l'air d'un petit con irrespectueux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Rosanna24Rosanna24   01 septembre 2016
- On fait la paix ? a demandé Elec.
J'ai tourné la tête vers lui et là, j'ai cru que j'allais tourner de l’œil. Il était debout, au milieu de ma chambre, une bite à la main. Mais pas n'importe quelle bite. C'était ma bite. Ma bite violette en caoutchouc.
Il jouait avec.
- Quel meilleur moyen de faire la paix qu'avec un vibro et un sourire ? a-t-il dit en riant.
Je me suis cachée sous la couette.
- Allez... Tu pleures vraiment ?
Il n'y avait plus aucun bruit. Je me suis dit que si je ne bougeais pas, il finirait par partir, mais j'avais tort. J'ai entendu un « clic » puis des vibrations. J'ai senti qu'il s'asseyait sur mon lit.
- Si tu ne veux pas sourire, je vais devoir te chatouiller avec ton petit chéri, a-t-il dit en frottant mon gode contre ma hanche.
Je suis sortie de sous la couette pour essayer de récupérer le vibro, sans succès. Il a continué à me chatouiller sur la jambe, sous le pied, et j'avais beaucoup de difficulté à ne pas rire.
- Arrête !
- Certainement pas.
Je n'ai plus pu me retenir et j'ai éclaté de rire.
Comment en étais-je arrivée à me rouler dans mon lit avec Elec, un gode à la main, au beau milieu de la nuit ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
AsamiAsami   27 mai 2016
Eh bien, quand tu m’as écrit pour me dire que tu avais fini mon livre, j’étais au Starbucks en bas de chez toi. Je suis tout de suite venu ici pour te faire la surprise. J’étais assis sur tes marches quand une… femme… qui a dit qu’elle était ta fée marraine, est venu me voir en me disant : « Tu es Alec, n’est-ce pas ? Je t’aurais reconnu n’importe où, avec la description que m’a donnée Greta de toi. Je savais que tu reviendrais pour elle, espèce d’abruti. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Ninie067Ninie067   24 avril 2016
Je n’ai jamais rencontré mon demi-frère, je n’ai vu qu’une photo de lui, prise peu de temps avant le mariage de nos parents. Il a les yeux clairs et les traits fins de son père, ses cheveux bruns et sa peau mate lui viennent de sa mère. Randy m’a expliqué que, depuis que la photo a été prise, son fils était entré dans l’âge rebelle – il s’est fait tatouer et il a eu des ennuis car il buvait de l’alcool et qu’il fumait des joints. Randy en voulait à Pilar d’être trop concentrée sur sa carrière d’artiste pour se soucier de son fils. Apparemment, Randy a encouragé son ex-femme à accepter un poste dans une galerie d’art londonienne afin qu’Elec, qui a désormais dix-sept ans, puisse venir vivre chez nous. Il s’en veut de ne voir son fils que deux fois par an et de ne pas être là au quotidien pour l’élever, et il veut profiter de cette année pour se rattraper.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Video de Penelope Ward (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Penelope Ward
Un joli Book Haul pour vous présenter mes derniers arrivants dans ma PAL ! Et vous alors qu'avez-vous reçu ?
Plus de vidéos : http://goo.gl/jvxX0t
⇩ Déroule la barre pour plus d'infos ;) ⇩
Mets la HD tu verras c'est bien mieux ! Et bon visionnage :)
------------------------------------------------------------ ♡ Livres cités dans la vidéo :
📘 Les Els -- http://amzn.to/2nahVUJ 📘 Marked Men 4 : Nash -- http://amzn.to/2na6oEZ 📘 Un petit qqch en plus -- http://amzn.to/2mwUXKx 📘 Room Hate -- http://amzn.to/2mSd8es 📘 Felicity Atcock 5 -- http://amzn.to/2nal1bi 📘 Fièvre Née -- http://amzn.to/2mSfZ74 📘 Beautiful Sacrifice -- http://amzn.to/2mSdC4g 📘 Passenger -- http://amzn.to/2naeMUJ 📘 Notre année cachée -- http://amzn.to/2mSdilV
Si vous achetez vos livres sur Amazon via l'affiliation Moody Take a book, je reçois une petite commission sans que vous ne payez votre livre plus cher :) Pas de pression rien n'est obligatoire !
------------------------------------------------------------
♡ Musiques vidéo : Toutes libres de droit (Universale, Water Lily et Grand Amour)
------------------------------------------------------------ ♡ Commentaires : Il m'arrive de ne pas pouvoir répondre à certains commentaires car vous n'avez pas les bons paramètres Google + :) Donc si vous voyez que tout le monde à une réponse sauf vous, pensez à vérifier tout ça :D ------------------------------------------------------------
Rejoignez moi ici ♡ :
♡ Blog : http://moody-takeabook.com/ ♡ Facebook : https://www.facebook.com/TakeABookMoody ♡ Twitter : https://twitter.com/MoodyTakeABook ♡ Instagram : http://instagram.com/moodytakeabook ♡ Livraddict : http://www.livraddict.com/profil/moody/ ♡ GoodReads : https://www.goodreads.com/user/show/5...
Adresse mail : moodytakeabook@gmail.com
Moody ♡
+ Lire la suite
autres livres classés : roman d'amourVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox



Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
2855 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre
. .