AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782271072375
210 pages
Éditeur : Centre national de la recherche scientifique (08/09/2011)
4/5   6 notes
Résumé :

Après l’immense succès de son Talleyrand, Emmanuel de Waresquiel prolonge sa réflexion sur cette figure fascinante, ténébreuse, tortueuse, immorale et géniale, en une série d’études que l’on lira comme le complément indispensable à la biographie du grand homme d’Etat. Virevoltant d’un monde à l’autre, grand seigneur corrompu, cynique absolu, maître espion et maî... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Cath36
  16 mai 2012
Dans ce livre, qui fait suite à sa biographie passionnante de Talleyrand ("Talleyrand, le prince immobile") Waresquiel poursuit sa réflexion sur le grand diplomate en en faisant un portrait "par petites touches" selon les différentes étapes de sa vie. Avec beaucoup d'intelligence et de brio dans la démonstration, profitant du recul de l'histoire délivrée d'une vision romantique du personnage (où la sentimentalité l'emporte sur la raison) due en grande partie à Chateaubriand (qui devenait sourd quand il n'entendait plus parler de lui, comme disait d'ailleurs Talleyrand), Waresqueil nous livre une analyse juste du rôle et des idées de ce dernier, tout en dédramatisant ses rapports avec Napoléon et en le resituant dans le contexte des lumières. Pour Talleyrand, la raison doit toujours l'emporter sur les sentiments et liberté et justice (la fameuse "légitimité") primer sur la force et sur la tyrannie. A travers des éclairages nouveaux ou approfondis, des anecdotes inconnues ou expliquées en fonction du contexte, ce livre, facile et agréable à lire nous propose une vision passionnante d'un personnage à multiples facettes et qui aurait pu être un grand homme d'affaires s'il n'avait été d'abord et avant tout un homme d'Etat (mot qu'il préférait à celui de Nation) et le prince des diplomates, et dont les défauts, largement contrebalancés par d' immenses capacités, étaient à la mesure du personnage. Oui, un livre captivant pour qui s'intéresse à Talleyrand, témoin idéal d'une société qui passe des mains de l'aristocratie à celles de la bourgeoisie d'affaires, et où l'Europe se cherche déjà.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
Cath36Cath36   16 mai 2012
Dans une certaine mesure, Talleyrand prend le mot de légitimité dans son sens ancien tel qu'il apparaît dans les dictionnaires, du XVIe au XVIIIe siècles, du latin légitimus, légitime : juste, équitable et fondé en raison... En opposant le droit à la force, Talleyrand suppose légitime toute forme de pouvoir dont la transmission est soumise à des règles, qu'il s'agisse d'hérédité ou d'élection. La légitimité n'est pas le privilège exclusif de telle forme de gouvernement ou de telle famille souveraine, elle appartient à ceux qui sont le mieux à même de "garantir le repos et le bonheur des peuples", comme d'assurer "la sauvegarde des nations... Dans ces conditions et dans le cas particulier de la France le pouvoir n'est légitime que s'il remplit deux conditions essentielles, celle du temps et celle de la raison.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
talou61talou61   10 juillet 2017
On a beaucoup prêté à Talleyrand, jusqu'à ce qu'il n'a jamais fait, ni jamais dit.
On a tout autant prêté au Diable : la duplicité, la ruse, le mensonge, la trahison, la concupiscence, la luxure, l'intérêt, toutes choses dont on a sans cesse accusé l'homme aux "treize serments" et à "l'immense fortune". Il est pourtant un défaut ou une qualité - c'est selon - qu'on associe rarement au Diable et que son lointain avatar, le prince de Talleyrand, possédait éminemment : c'est le caractère.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Cath36Cath36   16 mai 2012
"De nos jours, insistera-t-il en 1821 à la tribune de la chambre des pairs, il n'est pas facile de tromper longtemps. Il y a quelqu'un qui a plus d'esprit que Voltaire, plus d'esprit que Bonaparte, plus d'esprit que chacun des directeurs, que chacun des ministres passés, présents et à venir, c'est tout le monde !"
Commenter  J’apprécie          120
Cath36Cath36   16 mai 2012
La légitimité lie la France à l'Europe autour d'un principe commun et protecteur, elle rassure les parties, et détourne les vainqueurs de la tentation de la revanche et de l'humiliation. Avec la légitimité, les anciennes puissances liées contre Napoléon sont comme enfermées dans un piège.
Commenter  J’apprécie          90
AnncyAnncy   04 décembre 2011
Les femmes pardonnent parfois à celui qui brusque l'occasion,
mais jamais à celui qui la manque.
Commenter  J’apprécie          90

Videos de Emmanuel de Waresquiel (22) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Emmanuel de Waresquiel
"Sept jours" d'Emmanuel de Waresquiel lu par Patrick Kuban I Livre audio
autres livres classés : essai historiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
617 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre