AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782490501014
210 pages
Éditeur : Editions du Typhon (30/11/-1)

Note moyenne : 4.04/5 (sur 13 notes)
Résumé :
Les mésaventures de Billy, véritable loque humaine, irresponsable et rêveur, qui ne devient un homme que dans l'univers de fantaisie qu'il se crée a longueur de journée.

L'histoire semi-comique suit un jeune de 19 ans, Billy Fisher, qui habite chez ses parents dans la ville fictive de Stradhoughton au Yorkshire (Angleterre). Il s'ennuie dans son travail comme employé de bureau chez une pompe funèbre et passe son temps à rêver, tel Walter Mitty, d'une ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
sandra_etcaetera
  04 juin 2020
AFFABULATEUR
Adapté au cinéma, au théâtre et même support d'un clip du groupe Oasis, le cultissime Billy le menteur de Keith Waterhouse publié en 1959 n'en finit pas d'inspirer l'Angleterre.
Il n'en fallait pas plus pour convaincre les éditions du Typhon de publier en 2019 une traduction de cette oeuvre plébiscitée encore aujourd'hui outre manche et d'en faire profiter les lecteurs français. Et quelle bonne idée!
Billy est un jeune homme qui s'ennuie dans une vie terne dans une petite ville insignifiante du nord de l'Angleterre, faite de petits riens, d'oisiveté, d'un boulot morbide aux pompes funèbres et d'un cadre familial trivial et trop commun.
Alors Billy réinvente sans cesse cette vie, cherchant à échapper à ce milieu sordide au déterminisme social écrasant. Il s'évade et se perd tantôt dans Ambroisia, seul monde qui a grâce à ses yeux, tantôt dans une vertigineuse accumulation de mensonges auprès de son entourage. Rien ne l'arrête et surtout pas son imagination sans limites.
Par désoeuvrement et pour tuer ce milieu qu'il veut fuir, tout dans ses relations aux autres est un scénario qu'il invente, tout est cinéma, illusion et mensonge. Toujours chez lui domine la nécessité de briser cette banalité insupportable. Alors il la combat à coup d'inventions, de mensonges et de rêveries, cherchant à façonner le monde et échapper à cette vie dépourvue de folie et d'ambition.
Ses idées fusent, l'esprit toujours en ébullition, jamais à cours de fourberie... mais Billy pris dans une folle spirale mythomane finira par se laisser déborder par sa propre imagination et commencera lentement à réenvisager la réalité.
Un texte rythmé et immersif puisant sa force d'écriture dans un point de vue interne guidé par les pensées impétueuses de Billy sous la forme du "je". le texte glisse doucement de l'humour british désopilant et hilarant à une tonalité moins légère, laissant le lecteur réfléchir avec Billy à notre société parfois sclérosée et à ce que l'on fait de nos vies.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Anne_Litt_
  05 juillet 2020
Ce roman anglais des années 50 commence comme une farce. Billy, jeune homme à l'imagination débordante ment à tous, tout le temps, s'invente 1000 vies, collectionne les fiancées et tout ça sans aucune retenue, aucun complexe.
Et puis ce samedi là, rien ne va plus dans la vie de Billy. Pris à son propre piège, rattrapé par la vérité, il va devoir choisir entre s'enfoncer encore plus dans le mensonge ou revenir à la réalité.
J'ai beaucoup ri, me suis régalée de ce roman, léger de prime abord puis de moins en moins. Billy est un jeune homme qui s'ennuie dans sa vie étriquée, sa petite ville, son époque. Il aspire à autre chose et comme on le comprend. Mentir c'est sa façon à lui d'exprimer son mal-être et sa colère.
Ce roman est une pépite que je vous recommande.
Commenter  J’apprécie          20
AliceW
  12 mars 2019
Dans une petite ville du Yorkshire, Billy Fisher ment à ne plus savoir comment il s'appelle. Jeune homme plein de contradictions, qui aime être pénard tout en se mettant dans des situations inextricables, plein de projets et d'envies tout en faisant preuve d'une incroyable force d'inertie, il incarne une époque sans le savoir, portant beaucoup plus de symboles qu'il ne pourrait l'imaginer.
Deuxième titre publié par les alléchantes Editions du Typhon, dans leur collection Après la tempête, qui rééditent des classiques de la littérature anglaise, notamment du mouvement des Jeunes hommes en colère des années 50, qui décrivaient une jeunesse rejetant les conventions, avide d'affranchissement et d'émancipation, tout en ne sachant finalement pas bien quoi faire de cette liberté revendiquée.
Alors que Charles Lumley (Hurry on down, John Wain) organisait sa contre-action avec des choix symboliques, Billy apparaît à première vue davantage dans la fuite, le tâtonnement et le non-choix, observateur des réactions qu'il suscite, à l'affût d'un signe qu'il pourrait saisir. Par la force des choses, les péripéties se succèdent, et l'on s'attache à cet anti-héros dont on rit beaucoup (à ses dépends) et qui a d'ailleurs inspiré pas mal de monde, notamment au théâtre et au cinéma.
Du pur british working-class qu'il fait plaisir de pouvoir redécouvrir aujourd'hui, un texte qui reste en tête, imprègne et marque. La force des classiques.
Lien : http://casentlebook.fr/billy..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
bobfutur
  12 novembre 2020
En plus de tout ce qui a déjà été dit, très jolie objet d'édition, par le Typhon (Marseille), à se procurer de toute urgence !
Commenter  J’apprécie          11

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
AliceWAliceW   12 mars 2019
Vois-tu, mon garçon, l’ennui avec toi c’est que tu es comment dire… introspectif ? Tu es comme un enfant au bord d’un bassin. Tu voudrais bien y aller, mais tu n’en finis pas de te demander si l’eau est froide, si tu ne vas pas te noyer, et ce que ta mère dira si tu as les pieds mouillés…
Commenter  J’apprécie          10
AliceWAliceW   12 mars 2019
Traversant la salle en chancelant, j’essayais de me rappeler combien de fois j’avais fait ce spectacle autrefois ; sachant que chaque occasion deviendrait rétrospectivement une source distincte, abondante de cruel embarras. Quelques femmes me regardèrent au passage avec une sorte de détachement compatissant. Elles m’avaient déjà regardé de cette façon mais je ne m’étais jamais rendu compte que c’était parce qu’elles connaissaient des choses que j’ignorais, parce qu’elles étaient engagées dans des problèmes de base dont je ne savais pas le premier mot.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Video de Keith Waterhouse (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Keith Waterhouse
Billy Liar trailer 1963
autres livres classés : yorkshireVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Keith Waterhouse (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Londres et la littérature

Dans quelle rue de Londres vit Sherlock Holmes, le célèbre détective ?

Oxford Street
Baker Street
Margaret Street
Glasshouse Street

10 questions
812 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature anglaise , londresCréer un quiz sur ce livre