AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2234075475
Éditeur : Stock (05/02/2014)

Note moyenne : 3.08/5 (sur 12 notes)
Résumé :
Vous le pensiez obsolète? Pourtant le bobo n'a jamais été aussi présent. Il est de toutes les joutes politiques, de toutes les brèves de comptoir et de magazine, que l'on devise carte scolaire, terrorisme du bio, prix de l'immobilier ou causes de la montée de l'extrême droite.
Que recouvre ce néologisme ridicule, assemblage new-yorkais de deux mots français? Une construction médiatique rejetée par la plupart des sociologues. Un travailleur social au SMIC tout... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Poussa
  03 janvier 2019
Je ne suis pas un bobo (enfin, pas que je sache), j'ai néanmoins voulu voir ce que des bobos autoproclamés pouvaient écrire sur leur propre mode de vie.
Mal m'en a pris, ce petit livre est dégoulinant d'autosuffisance, bourré d'incohérences. je dois néanmoins lui reconnaître deux immenses qualités : premièrement, il est bien écrit et se lit facilement. Deuxièmement, il s'abstient de moraliser ou de donner des leçons.
Cela malheureusement n'enlève rien au caractère pénible de ce livre où les auteurs s'extasient sur leur mode de vie qui n'est, il faut bien l'avouer pas à la portée de tout le monde puisque tout le monde ne peut pas se payer un loft à Paris, ne sait pas faire du télétravail avec son pc portable dans un coffe-shop bio-équitable..
Vantant les mérites de la mixité sociale, les auteurs justifient néanmoins que leurs enfants aillent dans des lycées privés ( les étrangers c'est bien mais loin de chez moi semble-t-on lire entre les lignes).
Leur mode de vie même s'il n'est pas exprimé comme tel repose surtout sur de (très) sérieuses ressources financières.
Il ne faut pas oublier que dans bobo, le premier mot est bourgeois...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
lemillefeuilles
  27 mai 2014
On entend beaucoup parler de "bobos" sans que le terme soit bien défini. Bourgeois-bohème, ok. Mais que signifie ce mot qui est en lui-même une contradiction ? Qu'est-ce donc un bobo, ce mot qu'on utilise pour qualifier une catégorie de personnes, généralement dans un sens négatif.
Eh bien, Laure Watrin et Thomas Legrand, un couple qui se disent eux-même bobos, nous l'expliquent dans cet essai d'un peu plus de 200 pages. Cela pourrait paraître long et ennuyeux, mais en vérité, non, pas du tout !
Ce livre est captivant, que vous soyez bobo ou non ! Personnellement, je n'en suis pas (pas que je sache en tous cas) mais j'adhère avec certaines de leurs idées, de leurs convictions.
C'est truffé d'informations, mais pas seulement... ce livre est plein d'humour et d'auto-dérision ! J'ai sourit à de nombreux passages (dommage, je n'ai pas pensé à noter mes préférés quelque part...). C'est léger, c'est frais tout en s'appuyant sur des faits d'actualités et en parlant politique. Je ne suis pas quelqu'un qui s'intéresse à la politique et, même si le livre aborde pas mal le sujet, ça ne m'a gonflée à aucun moment. Au contraire !
Mais que dire de plus, à part qu'il faut se plonger immédiatement dans ce petit livre très chouette ? J'espère que la vidéo (un peu "coup de gueule" il faut l'avouer) de Solangeteparle (une Youtubeuse que j'aime énormément, j'adore ce qu'elle fait et je vous invite vraiment à découvrir sa chaîne plus en profondeur, c'est tout simplement génial !) saura vous convaincre. Parce que c'est Solangeteparle, ça devrait suffire, non ?
Lien : http://leslecturesdanais.blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
yann-frat
  07 juin 2014
Pourquoi j'ai acheté ce livre?
A ton avis?
...
Ben oui je suis une connasse comme les autres...
En gros ça parle de :
Étude pseudo posée du phénomène BOBO : qui sont ils, que veulent-ils, que leur reproche-t-on etc...
Mon avis à moi que j'ai :
C'est un ratage complet !! Les auteurs ne font que répéter les deux même idées (les bobos aiment les amap et gentrifient leur quartiers) qui sont tout sauf nouvelles. Et ensuite ils tournent et retournent en rond. Deux faits rapides : Pour une "enquête" sérieuse ils ne se sont même pas demandé si et comment on pouvait être bobo en province... ( Je vous assure monsieur que connaitre deux quartiers bobos a lyon et à Bordeaux ce n'est pas vraiment faire une étude... Mais ceci dit y a-t-il des gens qui lisent en dehors de Paris ??? du français???) , deuxième point plus agaçant ils notent qu'on reproche aux bobo un excès de "pensée unique", reproche certes courant, mais sans préciser ce qui est l'alternative à cette pensée et donc quoi cela est un reproche... (les bobo sont écolos, pour la paix et la culture... Y a t il vraiment une alternative?). Bref en clair c'est encore un livre de journaliste parisien qui se touche la nouille sur sa vie de bobo à paris, publié par un pote bobo à Paris qui a flairé un bon coup et qui du coup pense tenir des propos universels et se prend pour un sociologue, fermez le banc. Dommage il y a aurait pourtant tellement à dire sur ce sujet.
Et puisque vous vous posez la question, oui j'ai fait le test du bobo et j'ai eu 11 points / 50 . Je ne suis donc pas tout à fait un bobo parisien, bonjour le scoop.
Lien : http://yannfrat.com/blog/?p=..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
nenette87
  28 décembre 2015
Je l'admets tout de suite : je n'ai pas réussi à terminer ce livre (je me suis arrêtée à la moitié).
L'introduction (premier chapitre) m'a pourtant fort intéressé et assez accroché, mais j'ai rapidement trouvé que les propos tournaient franchement en rond pour toujours raconter la même chose autour des deux catégories de bobo (gentrifieur et mixeur) et de leurs caractéristiques propres.
Le sujet abordé est intéressant mais le livre ne le traite pas de façon scientifique ou sociologique, il reprend beaucoup d'articles de sociologue, journalistes, essayistes sur le sujet, pour concaténer un peu tout ce qu'on peut lire ou entendre sur le sujet, mais je n'y ai pas trouvé de réflexion ou d'apport à ce sujet mainte fois traité dans les journaux ou à la radio (car oui je suis bobo, je lis beaucoup et j'écoute beaucoup France Inter! et j'adore Thomas Legrand!).
On y trouve aussi un historique (trop long!) de comment le terme est arrivé, d'où il vient, et de phénomènes similaires rencontrés et documentés à l'étranger.
Pour finir, je suis francilienne (comme les auteurs dans une ville limitrophe très bobo), mais je trouve tout de même que ce livre est beaucoup trop centré sur Paris! Tous les exemples tournent autour des mêmes arrondissements à Paris et à Bordeaux, un peu comme si le phénomène ne touchait que ces deux villes.
Bref, un livre peu intéressant à mon grand regret, car je trouvais le livre très prometteur.
Lien : http://piccolanay.blogspot.f..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Fred67
  18 mars 2014
Très intéressant, truffé d'informations, d'analyses anthropologiques et sociologiques.
Un livre qui ne manque ni d'humour ni d'autodérision, étant écrit par deux "bobos".
Le parti pris est léger, contrairement à ce que l'on pourrait imaginer avant d'ouvrir le livre.
Il n'y a ni propagande ni apologie!
Une immersion totale dans la boboïtude, agréable, fraîche et légère!
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
colimassoncolimasson   08 juin 2015
Un bobo est une personne dont le capital culturel (élevé) a plus de poids que le capital économique (variable) pour déterminer son lieu de vie, et les valeurs qu’il considère comme positives ou négatives.
Commenter  J’apprécie          60
nenette87nenette87   28 décembre 2015
Page 51
Le débat sur le mariage homosexuel a été un déferlement de haine anti-bobos. Les bobos étaient responsables de la destruction de la famille, ils dilapidaient mille ans de traditions pour un caprice d'adultes. Les catholiques les plus conservateurs et les plus bruyants, en particulier, abhorrent les bobos, qu'ils envisagent comme des hédonistes irresponsables. Ils pointent l'hypocrisie de ceux qui servent un discours social et moralisateur mais vivent dans leurs lofts à l'abri de leurs digicodes. Toutes les critiques ont certainement un fond de vérité corrélé à une base outrée, mais remarquons quand même que celle qui vient de la bourgeoisie catho est particulièrement savoureuse. La dénonciation de la duplicité des bobos de la part de ceux qui vont à la messe de Versailles ou à Neuilly pour s'entendre dire qu'il faut partager, s'aimer les uns les autres, tendre la joue gauche, accueillir le pauvre et l'étranger comme ses frères et s'en retourner ensuite dans un entre-soi conservateur, dans son ghetto de classe... Le bobo écolo qui brûle son bilan carbone en allant passer un weekend à Barcelone en avion a de la marge s'il veut rivaliser en termes de contradiction avec le cabo (catho-bourgeois) de la "Manif pour tous"!"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
nenette87nenette87   28 décembre 2015
[...] le bobo gentrifieur et le bobo mixeur. Le premier choisira d'habiter un quartier anciennement populaire, plein de bobos, pour vire dans un havre de boboïtude peuplé de spécimens de son espèce, s'égayant dans de jolies rues pleines de restos simples et bons, de concept-stores et de vélos hollandais. Le second, lui, s'épanouira exclusivement dans un univers de melting-pot, de variété sociale et ethnique, dans des quartiers ou des villes toujours populaires
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
AbbybliothequeAbbybliotheque   08 novembre 2015
L'appellation "bourgeois-boème", composé de deux mots du XIXème, contient donc toutes les contradictions que se coltine ce groupe social du début du XXIème siècle. (...) Le bourgeois a, ou rêve d'avoir, les poches pleines de pièces d'or, d'actions et titres de propriété. Le bohème quant à lui erre, vit dans des (...) ateliers d'artistes délabrés (ceux-là même que les bobos "retaperont" cent cinquante ans plus tard pour s'en faire des lofts).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
nenette87nenette87   28 décembre 2015
Page 33
Un bobo est une personne dont le capital culturel (élevé) a plus de poids que le capital économique (variable) pour déterminer son lieu de vie, et les "valeurs" qu'il considère comme positives ou négatives
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Laure Watrin (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Laure Watrin
Les 100 mots des bobos, de Thomas Legrand et Laure Watrin
autres livres classés : boboVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Charade-constat

Première saison d'une épopée

Iliade
Bible
Saga
Genji

6 questions
40 lecteurs ont répondu
Thèmes : sociologie , météorologie , vacancesCréer un quiz sur ce livre