AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Didier Pemerle (Autre)
ISBN : 226601594X
Éditeur : Pocket (09/09/1998)

Note moyenne : 3.25/5 (sur 32 notes)
Résumé :
Des enfants « différents » reçoivent un enseignement « différent », apprennent un langage « différent » sous la direction du linguiste Chris Sole.
Quelque part en Amazonie, les Xemahoa conservent le secret d'un langage sacré, le langage « enchâssé » qu'ils ne perçoivent et comprennent que sous l'emprise d'une drogue spéciale.
Dans le désert du Nevada, Russes et Américains accueillent les premiers extra-terrestres, les Sp'thra. Portés par les... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
ubik
14 décembre 2007
Paru en 1973 (c'est d'ailleurs le seul ouvrage vraiment réputé de cet auteur), l'enchâssement est une véritable réussite, le genre d'ouvrage d'une densité et d'une complexité comme on n'en rencontre plus aujourd'hui. Il fait partie de ses ouvrages qui paraissaient dans les années 1970 et qui boulversaient à chaque fois les schémas classiques de la SF, comportant une idée toutes les 2 pages...
Pour le genre, c'est un mix entre ethnologique-fiction, étude du langage, métaphysique, politique et rencontres du troisième type... Ici, trois histoires se déroulent en parallèle - pour bien sûr se retrouver sur la fin.
L'enchâssement (ou langage enchâssé) est, pour ceux que ça intéresse, un langage inventé par l'auteur français Raymond Roussel dans son ouvrage "premières impressions d'Afrique", ouvrage entièrement écrit de façon enchâssée (Ian Watson nous donne un exemple de phrase enchâssée :
- phrase normale : le chien a mordu le chat qui a chassé le rat qui a mangé le riz
- phrase enchâssée : ((((le chien le chat le rat le riz )a mordu ) qui a chassé ) qui a mangé )
Le but de ce langage est d'arriver à capter plus facilement la réalité, notamment en ce qui concerne le temps (un autre exemple donné par Watson est celui-ci : "je suis en train de parler". Cette phrase, nous explique-t-il, est grammaticalement correcte mais fausse car le temps de la prononcer, l'action soit-disant présente que l'on cherche à décrire est déjà passée ; le langage enchâssé doit permettre de lutter contre cela).
Un roman d'une richesse incroyable, le genre de roman dont les auteurs actuels devraient selon moins plus souvent s'inspirer... un véritable réussite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
BlackWolf
10 janvier 2017
Résumé : Ma lecture de L'Enchâssement a été un peu particulière. Au final j'ai passé un bon moment de lecture, emporté principalement par le travail effectué sur le langage ainsi que toutes les idées qu'il soulève. Proposant des notions vraiment riches sur l'important de celui-ci dans la compréhension de l'univers, ces contraintes, mais aussi sa capacité de nous élever, de nous améliorer. Il nous fait aussi réfléchir sur la notion de science, l'utilisation des drogues ou bien encore sur la capacité humaine à s'entredéchirer. Sauf que voilà autant les axes de réflexion et les idées développées, même si parfois ne sont pas parfaites où on un peu vieilli, sont captivantes, j'ai trouvé l'intrigue un peu faible. Comme si elle n'était là que pour offrir un cadre aux concepts présentés. Pour autant l'idée de départ est intéressante, même si classique, mais voilà entre les coïncidences trop faciles, les passages traités trop rapidement et parfois le manque de densité je me suis senti légèrement frustré. de même les personnages présentés m'ont paru un peu distant et froid, ce qui est dommage pour un roman traitant du langage et donc d'une certaine façon de l'échange, du contact et certains dialogues m'ont paru mal amenés. Après l'intrigue possède aussi de très bons passages, comme certaines manipulations ou certains aspects mystiques. Au final une bonne lecture, pas obligatoirement la claque annoncée par le statut du livre, mais un récit intelligent bien porté par une plume simple et efficace.

Retrouvez la chronique complète sur mon blog.
Lien : http://www.blog-o-livre.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
maltese
08 décembre 2015
Trois trames initiales: tout d'abord Chris Sole, chercheur au centre Haddon, qui mène des expériences sur le langage avec des orphelins pakistanais coupés de tout. Ensuite, Pierre Darriand qui étudie sur le terrain, au Brésil, le langage d'une tribu Xemahoa, notamment son caractère enchâssé lorsqu'il est "porté" par le sorcier du village sous l'influence d'une drogue particulière. Et enfin, l'arrivée sur Terre des Sp'thra, extra-terrestres eux-mêmes avides de langues nouvelles pour mener à bien leur quête millénaire.
Au bout du compte tout cela va plus ou moins se recouper, se regrouper et donner l'une des plus célèbres, et rares, fiction-linguistique.
Un roman particulier, ancré dans son époque, comme le souligne l'auteur dans sa préface, mais qui n'a rien perdu de sa force quant à cette réflexion portée sur le langage et la difficile compréhension entre les êtres (au sein d'un couple, entre chercheurs, suivant les idées politiques...), les civilisations (terrestres ou extra-terrestres, bloc est ou bloc ouest, indigène ou chercheur...)...
Les personnages principaux vont être bousculés dans leurs convictions et le développement de l'intrigue réserve des surprises guère réjouissantes.
Et Ian Watson reste toujours très clair, notamment en exposant au mieux les idées et théories qu'il exploite.
Ce livre est aussi un bel hommage à cet auteur à part de la littérature française qu'était Raymond Roussel.
Un grand merci à Babelio pour cette lecture proposée dans le cadre d'une opération Masse critique et à cet éditeur, le Bélial', qui oeuvre de si belle manière pour la SF, pour l'envoi du roman et pour une magnifique édition, parfaite en tous points: couverture de qualité, traduction revue, préface inédite, bibliographie complète et postface éclairante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Iluze
20 décembre 2015
L'enchâssement est un livre de science-fiction assez particulier. La science qui est mis en avant ici est la linguistique. Et si la vraie richesse de notre monde était la diversité de nos langages ?
J'avoue que rien qu'avec cette idée, j'étais emballée pour lire ce roman. Je craignais toutefois que le propos soit trop compliqué pour moi, n'ayant jamais particulièrement excellé dans les matières de la sémiotique et de la linguistique à l'université. Mais pas de panique, L'enchâssement reste une lecture agréable et accessible pour tous.
Plusieurs histoires s'entremêlent dans ce récit, comme si Ian Watson avait voulu poussé le principe de L'enchâssement jusqu'au bout. On a donc d'un côté Chris Sole, linguiste qui fait une expérience sur de jeunes enfants en leur apprenant un langage enchâssé. Et au fin fond de l'Amazonie, les Xemahoa ont un langage sacré compréhensible uniquement sous l'emprise d'une drogue.
Il y a franchement des tas de bonnes idées dans ce livre. J'avoue que j'aurais aimé en voir certaines plus développées comme par exemple les autres expériences sur les enfants qui me semblaient très intéressantes. J'ai aussi été fascinée par ce peuple primitif de la forêt amazonienne. J'ai beaucoup aimé leur côté mystique. La fin, un peu rapide à mon goût, n'est pas aussi bonne que les deux premiers tiers du livre et j'ai eu l'impression que l'auteur ne savait pas trop comment terminer son histoire. Néanmoins, je garderai un très bon souvenir de L'enchâssement qui offre une manière tout à fait révolutionnaire d'imaginer la science-fiction.
Le style d'Ian Watson est assez soutenu pourtant je n'ai eu aucun mal à lire les quelques 300 pages de ce roman. C'est comme si l'auteur nous prenait par la main. On n'est jamais perdu dans ce récit et l'auteur explique ses différentes théories.
Bref, L'enchâssement est certainement un livre de SF marquant qui mérite sa place sur vos étagères.
Lien : http://iluze.eu/ian-watson-l..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Paulsogne
12 septembre 2015
Mixer la "Science-humaine Fiction" et la Science-Fiction classique, était un pari ambitieux et original. le résultat est agréable à lire mais un peu décevant. L'auteur parle beaucoup de linguistique mais se sert, en fin de compte, que trop peu des théories d'enchassement. J'aurais aimé qu'il s'en serve plus concrètement. Par exemple, il fait souvent référence aux poèmes de Raymond Roussel sans en citer une seule ligne...
Mais l'histoire, bien que datée (entre Chomsky et les révolutions communistes d'Amérique Latine) a le mérite d'être originale et prenante.
A lire, donc, par curiosité
Commenter  J’apprécie          10
Citations & extraits (5) Ajouter une citation
LindenbroockLindenbroock30 décembre 2015
Et c’est à ce moment que s’évanouit le flegme de l’étranger. Il sembla en proie à un changement étrange. Comme un médium entrant en transe, il énonça, avec une sorte de lyrisme :
- La Leur-Réalité, la Notre-Réalité, la Votre-Réalité, tous ces concepts mentaux, fondés sur l’environnement au sein duquel s’est déroulée l’évolution, présentent tous de légères différences mais sont tous partie intégrante de la Cette-Réalité, ou totalité exhaustive de l’univers présent…
L’emphase avait propulsé sa voix dans les aigus.
- Mais il existe assurément en dehors d’elle une Autre-Réalité et c’est elle que nous voulons saisir !
Ses paupières clignaient rapidement et sa langue, plus reptilienne qu’autre chose en cet instant, passait et repassait sur ses lèvres.
- Il y a tant de façons d’envisager la cette-Réalité, et de tant de points de vue. Ce sont ces points de vue qui sont l’objet de notre négoce. En un autre temps, vous auriez sans doute appelé cela la traite des réalités…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
PiertyMPiertyM21 mars 2014
L'univers lui-même est en proie au cannibalisme; l'existence elle-même est une forme d'exploitation.
Commenter  J’apprécie          10
PiertyMPiertyM21 mars 2014
La différence entre maintenant et le siècle suivant est bien mince en regard du siècle précédent.

Commenter  J’apprécie          10
PiertyMPiertyM21 mars 2014
C'est plus difficile qu'on ne croit de s'imaginer dans la peau d'un autre, d'imaginer toute sa différence.
Commenter  J’apprécie          00
PiertyMPiertyM21 mars 2014
Nos langages se comportent comme des barrages entre la Réalité et notre Idée de la Réalité.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : linguistiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
1920 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre