AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Jacques Guiod (Traducteur)
EAN : 9782258039476
63 pages
Éditeur : Hors collection (18/11/1999)

Note moyenne : 4.64/5 (sur 78 notes)
Résumé :
L'enfance est pleine de désillusions et pleine d'inventions aussi. Heureusement Calvin, petit garçon de 6 ans, un peu turbulent, déborde d'imagination. Aidé de son fidèle tigre en peluche et compagnon Hobbes, il sait rendre la vie piquante et drôle. Tout le monde y passe : les parents, les filles, la maîtresse d'école. Mais la principale activité de ce tendre Calvin est d'animer le club le D.E.F.I. (Dehors énormes fi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Yvan_T
  07 mars 2017
Etant grand fan des passages où l'imagination débordante du petit Calvin lui permet de se transformer en plein de choses, dont Hyperman, le titre de ce seizième volet me paraissant particulièrement alléchant. Malheureusement, ce ne sont pas ces passages-là qui sont le plus nombreux dans ce tome… où Hyperman ne fait d'ailleurs qu'une apparition hyper-brève. le lecteur a certes droit à une transformation en Spiff le Spationaute, le temps d'étudier une créature bizarre. Calvin s'imagine également en fourmi rebelle, bien décidé à ne pas aider sa mère dans les tâches ménagères. Il va même se croire pilote de ligne volant à toute allure dans le Grand Canyon… alors qu'il se trouve sur le siège arrière de la voiture familiale, sur le chemin de l'épicerie… mais je ressors tout de même de ce tome avec un petit goût de trop peu !
Sa créativité ne s'arrête heureusement pas là. le petit chenapan va en effet jouer au chef d'entreprise, vendant de supers idées pour seulement un euro et proposant même à ceux qui n'ont pas assez d'argent de payer en dix mensualités avec 100% d'intérêt. Son intelligence illimitée va aussi s'attaquer aux termes scientifiques, qu'il ne trouve pas suffisamment évocateurs… proposant ainsi de changer le terme « Big Bang » en « l'atroçorrible ka-boooum de l'espace » ! Voilà qui en jette un peu plus !
Après plusieurs tomes qui permettaient à Calvin de profiter des plaisirs de l'hiver, celui-ci se déroule en plein été. Pour Susie Derkins, sa petite voisine et souffre-douleur attitrée, cela ne change pas grand-chose car au lieu de se prendre des boules de neige dans la tronche, ce sont maintenant des ballons d'eau. Si les tomes précédents proposaient également des récits s'étalant sur plusieurs pages, celui-ci livre surtout des histoires plus courtes, se limitant à seulement quelques cases. Chacune offre un plongeon mélancolique dans le monde de l'enfance et invite à découvrir les fantasmes, les rêves et le regard critique de ce petit bonhomme sur le monde des adultes et sur la société en général. Au menu de ce seizième volet, il y a bien évidemment aussi les gags récurrents concernant les monstres sous le lit, qui attendent qu'il se lève pour aller faire pipi ou qui imitent sa mère pour le faire sortir du lit. le lecteur a également droit à quelques récits prouvant l'adoration que Calvin voue à sa télévision ou son horreur du bain et de l'école.
Si la puissance comique de ces strips atteint des sommets, l'humour est également souvent d'une telle sophistication que plusieurs niveaux de lecture sont possibles. Au-delà de la simplicité apparente de ces gags burlesques se cache en effet un autre niveau de lecture, plus adulte, qui mêle critiques acerbes, réflexions intelligentes et cynisme ravageur. Les noms des personnages faisant respectivement référence à Jean Calvin et à Thomas Hobbes, le lecteur ne s'étonnera d'ailleurs pas de croiser quelques considérations philosophiques. Notre ami se livre ainsi à quelques réflexions amusantes sur l'art, même si ses oeuvres en pâte à modeler démontrent qu'il ne déborde pas vraiment de talent…
« Calvin : Je suis un homme simple, Hobbes.
Hobbes : Toi ? Hier tu voulais une voiture transformable en jet armé de missiles laser thermoguidés !
Calvin : Je suis un homme simple avec des goûts complexes ! »
Parlons finalement de l'empathie inévitable envers ce duo éminemment sympathique. Ce gamin doté d'un sens de la répartie incroyable est particulièrement attachant et l'idée de donner vie à une peluche dans son imaginaire est tout bonnement brillante. Cela résulte non seulement en une complicité incroyable entre les deux, mais permet surtout de donner vie à l'imaginaire de l'enfant. Ensemble, ils vivent des aventures mêlant absurdité, tendresse, drôlerie, nostalgie et justesse.
« Calvin : Je voudrais que ce soit l'hiver.
Papa : Il faudra attendre encore un peu.
Calvin : Alors, je voudrais que ce soit le printemps ou l'été.
Papa : Tu n'aimes pas l'automne ?
Calvin : Oh si, c'est bien l'automne. C'est le présent que je n'aime pas. »
Visuellement, le dessin de Bill Watterson est d'une grande simplicité, mais ces visuels aux décors quasi inexistants permettent de mettre l'accent sur les personnages et sur des textes d'une finesse rare. Il faut un talent énorme pour parvenir à partager des tranches de vie en seulement trois cases et pour pondre des gags purement visuels sur base de postures ou d'expressions.
Probablement pas le meilleur tome, surtout que je m'attendais à une beaucoup plus grande dose d'Hyperman, mais cela demeure tout de même très bon !
Lien : https://brusselsboy.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
cyan
  11 février 2020
Calvin et Hobbes, toujours aussi en forme, rendent la vie de leur entourage plus… intéressante? 😆
Je n'ai jamais grand chose à dire sur les tomes de cette série, ils se valent tous: toujours aussi hilarants ^^ Entre critique acerbe de notre société, blagues enfantines et relations parents-enfants, l'auteur ne nous laisse pas le temps de reprendre notre souffle entre deux fous-rires. Encore une fois, j'ai ri aux larmes et passé un excellent moment!
Si vous ne connaissez pas encore cette série, qu'est-ce que vous attendez? 😉
Lien : https://bienvenueducotedeche..
Commenter  J’apprécie          80
Ubikson
  22 mai 2012
Difficile de critiquer une série qui propose des strips humoristiques de trois ou quatre cases, se suivant plus ou moins, voguant plus ou moins dans le même thème.
Toujours est-il que Calvin et son tigre Hobbes continuent de vivre des aventures loufoques et pas forcément si irréalistes que ça.
Le plus intéressant dans ce type de BD, c'est de lire les âneries d'un gamin sur trois cases, de regarder le sien qui joue dans sa chambre et de se dire : "Waouh, j'ai le même à la maison."
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
matoumatou   13 avril 2012
selon moi, quiconque n'a pas les genoux verts en fin de journée a intérêt à remettre sérieusement son existence en question.
Commenter  J’apprécie          60
gorjussgorjuss   29 décembre 2013
Calvin, à son poste de télévision :

Oh, Seigneur des médias, merci de susciter l'émotion,
de réduire la réflexion et d'étouffer l'imagination.

Merci pour tes solutions artificielles et ton insidieuse manipulation
des désirs humains à des fins commerciales.

Ce bol de tapioca représente mon cerveau
que je t'offre en humble sacrifice.

Accorde-moi à tout jamais ta lumière vacillante.
Commenter  J’apprécie          10
UbiksonUbikson   22 mai 2012
Calvin : Je voudrais que ce soit l'hiver.
Papa : Il faudra attendre encore un peu.
Calvin : Alors, je voudrais que ce soit le printemps ou l'été.
Papa : Tu n'aimes pas l'automne ?
Calvin : Oh si, c'est bien l'automne. C'est le présent que je n'aime pas.
Commenter  J’apprécie          10
M-PiM-Pi   25 février 2018
Papa, c'est moi, Calvin. Je t'appelle pour te dire qu'il fait un temps superbe. Dommage que tu sois coincé dans ton bureau pendant que je folâtre en toute insouciance! Passe un bon été! Hahaha! *clic*
L'enfance, c'est fait pour gâcher la vie des adultes.
Commenter  J’apprécie          10
gorjussgorjuss   29 décembre 2013
Calvin : Viens, on va essayer de trouver un gros serpent venimeux.
Hobbes : Qu'est-ce qu'on fera si on en voit un ?
Calvin : Tu veux rire ? On se flanquera la trouille et on poussera des hurlements de terreur comme une bande d'abrutis !

Hobbes : J'ai hâte d'être plus vieux pour prendre plaisir à une simple tasse de café !
Calvin : Oui, mais le plaisir passe plus vite.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Bill Watterson (28) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Bill Watterson
Calvin and Hobbes (The Web Series) Episode 1
autres livres classés : humourVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Calvin et Hobbes

Comment s'appelle le jeu inventé par Calvin et Hobbes ?

Attrape-tigre
Calvinball
Footpattes
Saute-tigre

10 questions
34 lecteurs ont répondu
Thème : Calvin et Hobbes, tome 1 : Adieu, monde cruel ! de Bill WattersonCréer un quiz sur ce livre