AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
3,95

sur 22 notes
5
3 avis
4
3 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
0 avis
SChaptal
  15 octobre 2021
Il est des conseils de lecture improbables qui conduisent parfois à des pépites. Lorsqu'il y a moult années, entrant dans une librairie je demande au vendeur un livre avec un « vrai vampire, pas un machin à paillettes » et surtout sans romance, pourquoi celui-ci a choisi Vision aveugle de Peter Watts (en version poche) alors qu'il s'agit de pure SF, et non de fantastique ou autres genres plus couramment fréquentés par les bipèdes hématophages ? Nul autre que lui ne le saura, mais qu'il en soit une fois de plus remercié à l'occasion de la réédition de ce chef-d'oeuvre exigeant, mais ô combien plaisant à relire !
Si vous ne connaissez pas Peter Watts, allez donc relire ce que j'ai déjà dit sur son recueil de nouvelles ou son court roman récemment parus. Si vous cherchez une lecture « feel good » et d'accès facile, passez votre chemin : Vision aveugle n'est pas pour vous. Ce huis-clos spatial et cette histoire de « premier contact » abordent une multitude de thèmes riches et jouent avec des concepts passionnants mais ses personnages terriens sont tous des éclopés de la vie. Que ce soit le narrateur, Siri Keeton qu'une opération cérébrale a rendu inapte à l'empathie (comme la Mila Vasquez de Donato Carrisi), le chef de l'expédition – le vampire demandé – survivance d'un passé rappelé pour ses capacités intellectuelle, la linguiste aux personnalités multiples, la militaire de carrière et le biologiste passant plus de temps conscients dans leurs machines que dans leurs propres enveloppes corporelles), tous sont inadaptés à la vie en commun et pourtant ils vont être confrontés à l'inconnu : une race extra-terrestre au fin fond du système solaire. Sont-ils vivants ? Intelligents ? Conscients ? Menacent-ils l'espèce humaine et la survie sur Terre ? Ils devront répondre à ces questions et se faisant s'interroger sur leurs propres humanités et sur l'(in)intérêt de la conscience dans l'évolution et la survie de l'espèce.
Pour autant Vision aveugle n'est pas un conte philosophique ni une longue introspection. S'il manipule de nombreux concepts (aussi bien en terme d'exploration spatiale, de biologie que de neuroscience ou de religion, mais également l'intelligence artificielle et les différentes variations du transhumanisme), et s'il faut donc présenter les différents concepts pour le lecteur, c'est surtout un roman bourré d'action. de par sa fonction de « chambre chinoise » au sein de l'équipage, Siri Keeton est le mieux placé pour présenter les différents concepts et les expliquer. Mais même ses différentes remémorations sur sa vie avant l'expédition ne coupent pas le fil de la lecture. Et certaines de ses remarques ou des lignes de dialogues sont cyniquement drôles ce qui apporte en plus un peu de légèreté dans un texte dense. Notons que cette nouvelle édition est richement illustrée et propose également une nouvelle, Les Dieux insectes, pendant terrien à certaines des interrogations de l'équipage (même si Echopraxie est le roman racontant les événements qui se sont passés sur Terre durant le voyage du vaisseau et sa rencontre avec l'inconnu). Elle dispose également d'une préface et d'une postface de l'auteur pour celles et ceux qui veulent en savoir plus sur les concepts présentés dans le roman. Et est donc moins aride que ma vieille édition parue à l'époque chez Pocket.
Lien : https://www.outrelivres.fr/v..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          82
BettyBook
  12 novembre 2021
Un grand roman de SF.

Le cadre est celui d'un premier contact, un vaisseau envoyé à la rencontre d'entités extraterrestres. Extraterrestres dont la nature n'est pas, mais alors pas du tout, celle de "petits hommes verts" ! Face à un équipage pour le moins inhabituel : le narrateur, au cerveau amputé, une militaire qui pilote une armée de robots, une linguiste dont le cerveau contient plusieurs personnes, un biologiste dont les sens ont été modifiés pour s'interfacer avec ses outils, et… un vampire. Tous évoluant dans une ambiance loin d'être rassurante.

Le cadre du roman est assez restreint, il y a peu de personnages, guère plus que les cinq membres d'équipage qui ne comprennent pas bien ce qui se passe… Mais avec un tel foisonnement d'idées que cela ne laisse place à aucun temps mort. L'intérêt réside autant dans l'exploration d'une réalité radicalement différente de ce à quoi nous sommes habitués que dans l'exploration des capacités du cerveau humain, que Peter Watts pousse assez loin avec sa réflexion sur la conscience, l'intelligence, la perception, le transhumanisme, etc.

Et il y a des trouvailles vraiment excellentes, comme l'explication scientifique des vampires ou la technique de camouflage des entités extraterrestres.

Le "making of" en annexe, où l'auteur explique quelques idées et cite les études scientifiques qu'il a extrapolées, est un vrai plus (…et les études citées mises en regard du roman fournissent de bonnes raisons de s'inquiéter pour notre lointain avenir !)

En conclusion, un roman exigeant, dense, pas vraiment pour les débutants, mais qui est prenant, d'une grande richesse et dont les idées sont fascinantes.
La nouvelle en fin du volume, qui n'a qu'un lien faible avec le roman, est aussi de bonne qualité et élargit le champ de la réflexion.


(Je précise que j'ai reçu ce livre dans le cadre de Masse critique ; je remercie donc le Bélial' et salue au passage ce beau travail d'édition.)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Elby
  23 mars 2022
Hé bien, voilà une lecture qui n'est pas à mettre entre les mains de tout le monde. N'étant par le passé pas familière du concept de 'hard SF', voilà qui est rectifié grâce à cette Vision Aveugle, qui, tout oxymore est-il, n'en reste pas moins une notion de perception parfaitement reconnue dans le monde scientifique.
L'ouvrage est complexe, très complexe, car les thèmes abordés dépassent de loin le simple voyage spatial à la recherche de qui donc à bien pu flashouiller la Terre, bande d'extraterrestres qui viennent d'où d'abord ? le genre d'ouvrage qui, par le style et les notions déployés, m'a fait me sentir bête par moments. Détails scientifiques poussés (aie, j'ai fait des études littéraires moi !), science de la psychologie démontrée (aie, à part Jung et Freud, mes connaissances sont limitées) , vision du monde décalée (ah ben voilà, ça ça me cause !).
.
Mais malgré tout, il a su me happer puisque je ne l'ai pas lâché. Les personnages sont fouillés, fascinants de par leur rapport au monde et leur vision d'eux-même, et pour cause : ce roman est une réflexion sur le concept tout bête d'humanité. Tout bête ? Nan je rigole ! Et quoi de mieux pour se faire que d'envoyer une équipe d'humains modifiés génétiquement faire la causette avec de l'alien ?
Bref, une idée géniale.
Qui bouscule ce qu'on connait.
Qui dépasse le cadre du roman de SF.
Qui redistribue les cartes de la narration.
Qui joue avec les sens, ceux des personnages et ceux des lecteurs, ne vous en faites pas, vous allez être servis !
Qui s'amuse, qui brouille, qui innove.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Jim_Sam
  22 novembre 2021
Sombre mais passionnant. Sombre dans le style, le fond, la psyché des personnages. C'est une vraie expérience de la conscience, de ses mécanismes et de ses possibilités. Ca met une frappe, pour qui sait passer outre le style un peu dur de l'auteur. J'avais lu la précédente édition, mais cette lecture-ci m'a davantage plu, dans doute parce que je me suis familiarisé avec l'auteur.
Commenter  J’apprécie          50
Tachan
  18 janvier 2022
Quelle expérience de lecture ! J'avais entendu avant même de lire ce roman que celui-ci était en quelque sorte la pierre angulaire des ouvrages de SF traitant de premier contact, de premières rencontres et qu'il était à la fois dense et singulière, mais je ne m'attendais pas à vivre cela ! Même si je n'ai pas tout compris à ce que j'ai lu, loin de là, je ressors particulièrement satisfaite et fascinée par cet auteur de Hard Science qui aura su me séduire sur deux ouvrages très différents.

En effet, cette année avec cette édition, le Bélial' nous offre de redécouvrir l'oeuvre phare de Peter Watts. L'an dernier, ils nous avaient déjà proposé avec Eriophora, une novella de hard sf particulièrement accessible, des réflexions très pertinentes sur notre rapport aux I.A. et à l'industrie du travail, mais il est question de tout autre chose ici. Cependant, l'éditeur avec l'esthétisme qu'on lui connaît nous offre une belle édition augmentée, d'un roman déjà paru il y a une dizaine d'année, avec à nouveau une couverture du plus bel effet signée Manchu.




Alors que contient ce texte que je tarde à vous présenter : il représente tout ce que j'aime (ou presque) de la SF, c'est-à-dire une histoire, dense, complexe, qui fait énormément réfléchir et en même temps des personnages profondément humains qui vivent une expérience totalement inimaginable. Tout commence lorsqu'une drôle de pluie s'abat sur la Terre du futur, les terriens s'aperçoivent alors qu'ils viennent en fait d'être pris en photo par une autre intelligence. Ils décident donc d'aller à sa rencontre mais ne sachant à quoi s'attendre, ils envoient cinq ambassadeurs : Siri Keeton un homme à qui il manque la moitié de son cerveau ce qui le rend inapte aux émotions et observateur parfait, Jukka Sarasti un vampire ressuscité par le génie génétique et personnage très mystérieux, Susan James une linguiste schizophrène ayant de nombreuses personnalités qu'on appelle le Gang, Amanda Bates la militaire du groupe qui tient sous sa coupe des robots guerriers et Isaac Szpindel un biologiste au corps modifié pour pouvoir s'interfacer aux machines. L'auteur nous embarque donc à leur côté pour aller à la rencontre de cette espèce qui semble s'intéresser à nous.

La plume de Peter Watts, comme dans Eriophora, se veut d'emblée accrocheuse, fluide et simple à la fois, elle nous fait rencontrer dans un premier temps son drôle de narrateur : Siri, de manière très simple. On se dit alors qu'on va suivre une aventure pleine d'allant et pas trop compliquée à suivre. C'était mal le connaître, car sous cette apparente simplicité se cachent des concepts qui vont peu à peu venir fournir sa réflexion et nous mettre, nous lecteurs, sur orbite !

Le récit mêle passé et présent, découverte de cette Terre augmentée, de la vie à bord et des manoeuvres faites pour rencontrer cette nouvelle espèce qui s'est manifestée à nous. Les premiers temps sont plaisants, on découvre une évolution possible de notre humanité faite de personnages augmentés et de créatures issues de notre bestiaire de monstres à qui on donne ici une existence et une évolution crédible. Puis peu à peu, on bascule dans le récit de la vie à bord où l'on découvre les particularités de chacun et un brin de leur passé parfois. C'est fort plaisant. Cependant, l'auteur prend un peu trop son temps et il noie légèrement le lecteur sous des pages et des pages qui auraient mieux fait d'aller droit au but car elles apportent peu au récit. Heureusement, il en est parfaitement conscient et corrige ce défaut dans la seconde partie.

En effet, à partir du moment où Peter Watts décide de prendre le taureau par les cornes et de s'intéresser vraiment à cette espèce extraterrestre à la rencontre de laquelle on va, le récit devient bien plus nerveux et proprement fascinant. Il manie alors des concepts pointus aussi bien en rapport avec les voyages dans l'espace, le fonctionnement du vaisseau et des habitants à son bord, qu'avec de la philosophie, de la neuroscience ou de la biologie expérimentale. Ça pousse le lecteur dans ses retranchements, ça l'oblige à être hyper attentif pour tenter de suivre et comprendre ce que l'auteur cherche à développer sous ses yeux sur la conscience de soi et l'intelligence, sur la forme d'existence que sont les Brouilleurs, sur la biologie des Vampires, sur la réalité des personnalités multiples, sur la vie en tant que personne câblées, sur la condition humaine en fait. C'est très riche et complexe, parfois on se perd, mais c'est ce qui rend le titre encore plus marquant.

Comme le dit lui-même l'auteur, souvent quand il est question de Premier contact dans la fiction, on se retrouve au final avec quelque chose d'assez stéréotypée. Ici, ce n'est absolument pas le cas. En s'appuyant sur son imagination mais également sur des échanges avec des scientifiques dans différents domaines, l'auteur est le premier et le seul pour moi à vraiment écrire quelque chose d'original et de dépaysant. Il a réussi à imaginer des êtres à la fois intouchables, inimaginables et monstrueux dont le système de pensé, de communication et de création même n'a rien à voir avec le nôtre, mais à un niveau tel qu'on se triture vraiment le cerveau à suivre. Il couple en plus cela avec des réflexions vraiment très profondes de son héros, le grand observateur de la mission de part sa particularité, sur la conscience, l'intelligence et l'existence. On a donc l'impression d'être à la fois dans un ouvrage de science pointue et futuriste et dans un ouvrage de philosophie ultra fouillé. C'est remarquable.

Saluons en plus l'édition superbe du Bélial' qui nous offre une préface d'eux-même et de l'auteur, une postface de celui-ci avec ses références, des parties introduites par des illustrations à l'ambiance parfaite et une courte nouvelle pour prolonger l'univers. Top !

Alors bien sûr, il faut s'accrocher. Bien sûr, je ne suis pas sûre d'avoir tout saisi ni compris. Bien sûr, cela nécessitera une nouvelle lecture. Mais rien que pour le vertige et la frayeur que j'ai ressenti avec cette rencontre hors du temps et de l'espace, j'ai envie d'y retourner !
Lien : https://lesblablasdetachan.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          44
blogconstellations
  02 octobre 2021
Malgré un emploi du temps plus que chargé, j'ai dévoré ce livre incroyable en quatre petites soirées, et si je n'avais pas eu d'obligation professionnelle et familiale, j'aurais surement fait une nuit blanche pour le lire d'une traite. C'est vertigineux d'intelligence (les thématiques, l'écriture, les extraterrestres), c'est prenant (comme un thriller ou un survival), c'est audacieux (le coup des vampires). Vision Aveugle est tout simplement la plus grosse claque que j'ai pris un lisant de la SF. Un livre superbe (beau travail d'édition) qui va trôner dans ma bibliothèque en attendant une prochaine relecture (et il y en aura croyez-moi) pour continuer de se révéler tant il est profond et incroyable.
Lien : https://blogconstellations.h..
Commenter  J’apprécie          40
SPQR
  02 décembre 2021
Vu la réputation de l'ouvrage, j'avais hâte de commencer cette réédition du plus célèbre des livres de Peter Watts - dont j'avais apprécié le récent Eriophora. Hélas, cette fois j'ai dû abandonner ma lecture à un peu plus de la moitié (à la page 275 précisément) car Vision aveugle est de ces livres exigeants qui requièrent un engagement fort du lecteur. Une lecture trop chaotique et espacée dans le temps ne m'a pas aidé à entrer dans cette histoire, et surtout à y trouver un grand intérêt, d'autant que le ton général de ce roman de hard SF est largement désabusé, et que le narrateur Siri Keeton est un personnage assez cynique - ce qui ne me déplaît pas d'habitude, mais a pu m'agacer ici.

Pourtant j'ai globalement aimé ce que j'ai lu : déjà, la traduction de Gilles Goullet est excellente, alors que le défi était de taille pour rendre les nombreuses allusions et jeux de mots ; ensuite, la galerie de personnages est assez passionnante à suivre ; enfin, les allers-retours temporels sont assez captivants et permettent de découvrir le passé de chacun graduellement.

En fin de compte, ça n'était juste pas le bon moment pour que j'entame cette lecture, et j'y reviendrai certainement dans les mois qui viennent pour aller au bout de cette histoire. Pour le coup, pas de note !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3966 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre