AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Anne-Lise Hacker (Traducteur)Martin Baltzer (Traducteur)
EAN : 9782020127103
255 pages
Éditeur : Seuil (02/05/1991)

Note moyenne : 3.95/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Est-il possible, à l'exemple du baron qui se sauva de la noyade en se tirant lui-même par les cheveux, de se tirer de quelque intenable situation?
Comment nous pouvons changer notre vision de notre réalité au lieu de nous enfermer.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
polarjazz
  28 décembre 2020
Paul Watzlawick (1921-2007) est un psychologue autrichien qui a fui l'Allemagne nazie. Dans les années 60, il intègre l'Institut de Recherche Mental à Palo Alto en Californie.
« Les cheveux du baron de Münchhausen » a été édité en 1988. L'auteur revient sur ses champs de prédilection : la communication, la psychologie et la psychothérapie.
Les relations humaines sont indispensables à la socialisation.
Sa démarche est déterminée par l'idée de système (objets et relations) dont l'objectif est de comprendre les comportements individuels et collectifs. Comment communiquer ? Quels sont les signes émis ? Comment ces signes sont-ils reçus et interprétés par le destinataire ? le langage est essentiel à l'élaboration et à la compréhension de la réalité.
« La réalité est une convention entre les hommes comme l'usage d'une langue repose sur une convention implicite (signes et sons). »
La psychothérapie pensée au Mental Recheach Institute permet d'introduire dans un système relationnel de nouvelles règles car l'être humain invente ses réalités individuelles, sociales, ses valeurs. Il s'agit de constructions humaines et non d'une vérité absolue et naturelle (observateur extérieur). La frontière entre la perception humaine et le monde induit une distance qui peut être anxiogène. le psychothérapeute cherche à comprendre le comportement pathogène du patient dans un système d'interactions donné (familial, social, culturel, éthique, religieux, professionnel).
J'ai lu avec plus ou moins de bonheur le chapitre 9 consacré au management. L'entreprise telle que je me la figure est un lieu de servitude où le libre-arbitre est nié face à une identité constituée par le capitalisme et dont le scénario unique est la profitabilité. Il s'agit de mon opinion et non celui de l'auteur.
Dans les 80 dernières pages, l'auteur étudie la notion de réflexivité par rapport à l'autodétermination. Malheureusement, le sens du monde n'a pas de sens. Les réalités idéologiques offrent une définition définitive du monde. Des théories, des doctrines construites par des hommes réduisent le libre-arbitre et imposent leurs réalités.
Pour conclure, C'est un essai intéressant sur les ressorts de la communication dans les relations humaines et la démonstration que la réalité absolue ne peut être approchée que par un observateur extérieur. Ainsi notre réalité n'est pas la réalité de mon frère, de ma voisine, d'un habitant italien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
CelineCebulski
  10 octobre 2020
" On nous a même rapporté la rémission spontanée d'une agoraphobie, due au fait que le patient se prescrivait à lui-même une double contrainte, faisant ainsi éclater le cercle vicieux de son jeu symptomatique : au cours des années, la névrose de cet homme était devenue un fardeau de plus en plus insupportable. Toute tentative de lutter contre le rétrécissement du territoire non affecté par l'angoisse déclenchait une véritable panique de mort. Désespéré, il se résolut un jour à se suicider et choisit pour cela de se rendre à un point de vue éloigné d'une cinquantaine de kilomètres : il était convaincu que le fait de s'éloigner de plus en plus de chez lui provoquerait immanquablement une attaque cardiaque ou quelque chose du même genre. A son indescriptible étonnement, il atteignit sans encombre le point de vue et se trouva, pour la première fois depuis des années, libre de toute angoisse. Au cours des six dernières années, non seulement sa phobie n'est pas réapparue, ni sous sa forme connue ni sous forme de symptômes de substitution, mais en plus il a réussi à apporter une aide importante à d'autres patients gravement phobiques qui ont pu utiliser la même méthode."
Paul Watzlawick fut psychothérapeute et théoricien de la communication, membre fondateur de l'école de Palo Alto. Dans cet essai, à travers de nombreux exemples concrets, il montre la possibilité de se tirer ou de tirer quelqu'un d'autre de quelque intenable situation en voyant la vie avec des yeux nouveaux.
Un livre intéressant, qui combine approches psychologiques et réflexions philosophiques, pas si simple pour un lecteur non averti.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (23) Voir plus Ajouter une citation
polarjazzpolarjazz   27 décembre 2020
Lorsque je suis confronté à la nécessité quotidienne de faire un choix quel qu'il soit, comment choisis-je ? Si je crois vraiment que mon choix, comme tout autre évènement, est déterminé par toutes les causes passées, alors l'idée de libre arbitre ou de libre choix est une illusion. Peu importe comment je choisis, car, quel que soit mon choix, il est le seul que je puisse faire. Il n'y a aucune alternative, et même si je pense qu'il y en a une, cette pensée n'est elle-même rien d'autre que l'effet d'une certaine cause dans mon propre passé. Quoi qu'il m'arrive et quoi que je fasse, c'est prédéterminé par quelque chose que, selon ma préférence, j'appellerai causalité, Être, expérimentateur divin ou destin.
Si - en revanche - je crois vraiment en mon libre arbitre, je vis alors dans une réalité complètement différente. Je suis le maître de mon destin et ce que je fais ici et maintenant crée ma réalité.
(La communication imaginaire)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ChastoChasto   28 juin 2020
Le rôle de bouc émissaire joué par un enfant, souvent capital pour l'équilibre interne d'une famille; le s difficultés de l'enfant (échecs scolaires, névrose, psychose, criminalité juvénile) contraignent dans ce cas les parents à agir de concert et conférent à leur couple une solidité parfaitement factice.
Commenter  J’apprécie          10
ChastoChasto   14 septembre 2020
L'antipsychiatrie, qui faisait tellement fureur dans les années soixante, avait en fait simplement mis l'effet à la place de la cause et la cause à la place de l'effet.
Commenter  J’apprécie          20
ChastoChasto   28 août 2016
Il est vrai que le véritable talent d'un thérapeute réside avant tout dans sa capacité d'amener son client à envisager du moins la simple "possibilité d'un être autre".
Commenter  J’apprécie          20
ChastoChasto   28 juin 2020
Des données d'ordre pragmatique ne peuvent recevoir de détermination d'ordre monadique.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Paul Watzlawick (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Paul Watzlawick
Thérapie par le Toucher et le Piano. PRIX WATZLAWICK. Grand Auditorium. Biarritz, Juin 2011. Cette vidéo a reçu le PRIX WATZLAWICK qui récompensait le praticien de santé auteur de la meilleure vidéo d'interactivité thérapeutique dans le domaine de la psychothérapie ou dans le traitement de la douleur. 7 ème Forum de la Confédération Francophone d'Hypnose et Thérapies Brèves, Biarritz, 2-3-4 juin 2011.
Dans la catégorie : Troubles psychiatriquesVoir plus
>Maladies>Maladies du système nerveux. Troubles psychiques>Troubles psychiatriques (235)
autres livres classés : PsychothérapieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Freud et les autres...

Combien y a-t-il de leçons sur la psychanalyse selon Freud ?

3
4
5
6

10 questions
343 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychologie , psychanalyse , sciences humainesCréer un quiz sur ce livre