AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Jocelyne Gourand (Traducteur)William Boyd (Préfacier, etc.)
ISBN : 2228884553
Éditeur : Payot et Rivages (05/11/1991)

Note moyenne : 3.44/5 (sur 9 notes)
Résumé :
Premier récit de voyage de l'écrivain humaniste, humoriste, snob, catholique romain et conservateur qu'un seul roman, Grandeur et Décadence, avait fait connaître dans le monde entier.

Bagages enregistrés de ses pérégrinations tout autour de la terre.
C'est un livre d'une grande fraîcheur et entraînant pour l'esprit.

Mais c'est aussi un document d'une importance capitale quant au développement de l'œuvre de Waugh, une clef essenti... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
BVIALLET
  09 avril 2012
A bord du Stella Polaris , Evelyn Waugh entame une croisière en Méditerranée . Il note ses observations au fur et à mesure de ses escales . Il faut savoir que l'auteur , jeune romancier anglais à succès , s'est fait offrir le voyage par la compagnie qui en attendait des retombées promotionnelles .
Ce livre ne donne pourtant pas du tout l'impression d'être de commande tant le ton en est libre et souvent corrosif .
Waugh passe d'abord par Paris qu'il trouve "toc" . Il fait la tournée des grands ducs qui consiste à aller de nights-clubs en boîtes de nuit jusqu'au petit matin ce qu'il trouve lassant et sans grand intérêt . Il arrive ensuite à Monte-Carlo qu'il lui semble provinciale . Il faut préciser que nous sommes à la fin des années vingt , baptisées "années folles" . Il embarque , se dirige vers l'Italie , fait escale à Naples dont il dénonce la saleté et la malhonnêteté des chauffeurs de taxi qui font trois fois le tour de la ville pour alourdir la note du touriste , puis la Sicile avec Messine dont le détroit lui semble moins extraordinaire que sa réputation . Catane puis Haïfa et Nazareth . Il nous fait visiter Port-Saïd puis le Caire . Il trouve les pyramides plus intéressantes de loin que de près . Ensuite vient Malte , qu'il apprécie beaucoup , la Crête , Constantinople puis Athènes , seul endroit où l'on reçoive les touristes avec égard et sans essayer de les voler et où les hommes dansent en costume traditionnel pour leur simple plaisir et sans rien attendre de l'étranger .
Il longe la côte Dalmate , contourne l'Italie , retraverse la Méditerranée , fait escale à Alger où l'on atteint des sommets dans l'art de dépouiller le touriste . Finalement c'est l'Espagne , Gibraltar , Lisbonne qu'il apprécie beaucoup avant le retour à Londres .
Un très beau récit de voyage qui n'a rien à voir avec le Baedecker ou les guides bleus car Waugh y est d'une honnêteté totale , mis à part sa vie personnelle : en effet , cette croisière fut son voyage de noce avec sa femme malade . Elle fut immédiatement suivie de son divorce ce qui marqua profondément Waugh . Alors , il se mit en scène seul dans le livre et présenta de façon très intermittente un jeune couple tout à fait semblable au sien . Etrange et un peu schizophrénique , ce livre vaut surtout par un style très personnel , agréable , alerte et plein d'humour (anglais "of course").
Lien : http://www.etpourquoidonc.fr/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
polarjazz
  20 janvier 2018
Les récits de voyage permettent de voyager en restant chez soi sans les tracas avec la douane, avec les vacanciers et sans les petites indispositions liées à ces grandes odyssées du début du XX ème siècle. On visite des pays où l'on irait pas autrement. On découvre des peuples, des coutumes, des architectures typiques. Même si l'arrogance occidentale transparaît dans ce récit. Evelyn Waugh, caustique n'épargne pas ses compatriotes.
Bagages enregistrés est paru en 1930. L'auteur raconte ses pérégrinations autour de la méditerranée de l'entre-deux guerre.
L'écriture est fluide ; les descriptions fines. Droit au but.
Commenter  J’apprécie          20
HugoCsr
  26 mars 2018
Ouvrage assez décevant par le regard très supérieur que tient Evelyn Waugh sur les cultures qu'il découvre.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
polarjazzpolarjazz   20 janvier 2018
J'avais apporté à Cnossos un appareil de photo que j'avais laissé dans la voiture quand nous étions allés voir les fouilles. Je me souviens avoir été ce jour-là un peu étonné quand je voulus, plus tard, photographier le port, de voir sur le compteur que j'avais utilisé plus de pellicule que je ne pensais. Quand elle revint développée du laboratoire du bateau, j'eu la surprise de trouver une photographie que je n'avais jamais prise. Elle était floue et la perspective était étrangement déformée par l'angle de prise de vue. Cependant, on reconnaissait la Ford qui nous avait conduit à Cnossos, avec le chauffeur assis bien droit derrière son volant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Evelyn Waugh (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Evelyn Waugh
Bande annonce de la mini-série Decline and fall (2017), adaptation du roman d'Evelyn Waugh, publie en france sous le titre Grandeur et décadence.
autres livres classés : Méditerranée (région)Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Voyage en Italie

Stendhal a écrit "La Chartreuse de ..." ?

Pavie
Padoue
Parme
Piacenza

14 questions
393 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , voyages , voyage en italieCréer un quiz sur ce livre