AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782824644097
268 pages
City Editions (04/05/2016)
3.68/5   47 notes
Résumé :
Tout juste diplômée de l'université, Liv s'offre un break sous le soleil californien. Elle s'installe chez une amie à Los Angeles pour profiter un peu de la vie avant de commencer à travailler. Dans l'appartement voisin, Thomas est lui aussi de passage. Il tente de se remettre de la mort soudaine de ses parents et de trouver l'inspiration pour le nouvel album de son groupe à succès, The Invisible Shadows. Quand Liv et Thomas se rencontrent, c'est un vrai coup de fou... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (19) Voir plus Ajouter une critique
3,68

sur 47 notes
5
5 avis
4
9 avis
3
3 avis
2
1 avis
1
0 avis

llyza
  18 septembre 2017
Ce roman est pour les fleurs bleues, les romantiques et les midinettes... ce que je ne suis pas du tout. C'est mignon, très doux, très gentillet, je dirais que c'est bien pour les moins de 20ans.
Je l'ai commencé parce qu'en étant femme de musicien, c'est un univers que je connais et qui a sa part de fantasmes, parce que j'ai beaucoup aimé la saga Stage Dive (Tome 2 et 3) ou Backstage de Tracy Wolff. C'est donc tout naturellement que j'ai vu passer ce titre chez Eden, et avec sa sortie en poche, hop c'était l'occas de tester.
J'ai failli abandonner le roman dés les premières pages : un style, au démarrage, très scolaire avec la présentation basique de la nana (ça m'est devenue insupportable à force) ; utilisation du présent (c'est très perso mais je ne l'aime pas beaucoup pour les récits, même si, en romance contemporaine je l'accepte) et surtout, *cris d'horreur*, la ponctuation.
Pourquoi, il y a des points d'exclamations et/ou d'interrogations doublés partout, partout ? On ne fait pas ça dans un roman bordel ! Ça passe sur les réseaux sociaux, les discussions entre amis. Je peux me permettre d'en mettre dans une chronique !!!, même de faire cette chose étrange "?!" dans mes phrases. Mais voir ça dans un bouquin qui n'est ni sur une partie d'échec ni sur un bouquin informatique, non ! non ! non ! On ne double pas sa ponctuation, on n'en abuse pas non plus. Habituellement, je crise avec les points de suspensions à foison mais je ne pensais pas buter sur cette mauvaise habitude. Un paragraphe énorme pour !! je m'épuise moi-même... Mais je ne veux plus jamais voir ça dans un roman édité.
J'ai du mal avec les héroïnes qui ne savent pas ce qu'elles valent, cette fausseté sur leur physique et l'effet qu'elles ont sur les hommes. Et que dire du petit ton condescendant... sur l'aspect de telles ou telles femmes. Genre parce que tu ne te maquilles pas, que tu es basique, tu es plus naturelle, donc tu es mieux qu'une nana coquette, plus attirante auprès de la gente masculine ? Ou alors, que ton 36 te rendra "squelettique", "superficielle"... Peut-on arrêter de juger sans cesse le corps féminin, de faire des raccourcis pour valoriser un personnage clé ? S'il vous plait, c'est pénible. Non parce que tu peux ne pas te maquiller, faire naturelle et être une grosse connasse, et l'inverse est aussi vraie.
S'il y avait une volonté de parler de la confiance en soi, des complexes que toutes les femmes rencontrent. Toutes. Il fallait pousser le truc, vraiment et pas juste mettre en avant ce que les autres sont. C'est un vrai sujet, et qui aurait donner un peu plus de maturité à Liv au lieu de lui donner une apparence d'une gamine de 16 ans mal dans sa peau, dans son corps.
On croirait que je m'excite pour un rien, mais ça m'a un "peu" fait grogner. Pourtant Anna Wayne avec le personnage de la meilleure amie, Maya, contredit tout ce qui me fait hurler ci-dessus. C'est à n'y rien comprendre, je sais. Là, où cette dernière joue sur les préjugés liés à son physique (grande, jolie blonde et tête bien remplie), Liv est la copine coincée, qui rougie pour rien (et pas seulement parce qu'elle serait restée trop longtemps au soleil) mais en faite elle est canon, pulpeuse (c'est quoi un 38 ? un 40 ? est-elle réellement dodue ? ou juste standard, on ne sait pas) et tous les mecs sont amoureux, forcément...
Humm, la pauvre, elle part avec des points en moins avec moi, comment parviendra-t-elle à redorer son blason ? Est-ce que sa séduction avec Thomas pourra la rendre plus désirable et agréable ? Thomas sera-t-il plus percutant et moins lisse que melle parfaite ?
Le texte est avec les deux POV, ce qui est intéressant en général parce qu'on voit ce qui se passe à chaque instant mais aussi on doit parvenir à distinguer chaque personnalité, un style propre à chacun doit en ressortir. Malheureusement, ici ils partagent même certaines expressions communes "mais bon", "mais bon que voulez-vous"... ces tics d'écritures/répétitions ressortent, ce qui avec un travail éditorial aurait du être gommé. Là, Eden, vous étiez en vacances les gars ? Tout ne doit pas reposer sur l'auteur, là c'est l'équipe édito qui aurait du retravailler ces petits détails. Parce que oui, ce sont de tous petits trucs qui me font parler comme jamais, je crois même que c'est ma chronique la plus longue jamais écrite. Mais gâcher du talent, ça m'agace !
Il y a pas mal de petites choses qui ne m'ont pas séduites dans Rock Me : les personnages trop lisses, les pensées un peu trop bien pensantes, le manque de sexe appeal du mâle, ce qui rend au final pas mal de passages assez mous et lents quand ils n'étaient pas clichés. D'un autre côté, il y avait une certaine douceur qui se détachait de ce récit ce qui était vraiment agréable, il y avait également de jolis moments dans la phase de séduction presque adolescente et très pure avec ces échanges de textos ou de morceaux de musique. C'est mignon, mais c'était trop. Trop dégoulinant de bons sentiments...
Si l'âge des protagonistes avaient été revu à la baisse, je n'aurais alors pas du tout pris les choses de la même manière. Je regrette en fin de compte leurs comportements adolescents alors qu'ils ont dans les 25 ans. le côté fleur bleu/coup de foudre/ amoureux sans rien savoir de l'autre... ça m'est inconcevable et surtout parce que ça manque d'émotions. le comble je sais, mais tout est joué d'avance dans ce cas-là, il n'y a pas cette découverte de l'autre, ce partage, cette vision à deux. En faite, la construction du couple est inexistante, elle est juste en suspens... en attente, que les persos se décident à sauter le pas. C'est souvent l'occasion de jouer sur les scènes vues et revues en romances, beaucoup de clichés, beaucoup d'exagération dans les ressentis des personnages qui finissent par devenir caricaturaux.
Je re-tenterai un de ces quatre un roman de l'auteur, je sais que celui-là est le premier, donc je prends cette première rencontre avec des pincettes. Il y a Blind Love ou True Love qui me tente... Est-ce que ce sera tout aussi fleur bleue ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
FollowtheReader
  26 septembre 2017
Chronique de Llyza :
Ce roman est pour les fleurs bleues, les romantiques et les midinettes… ce que je ne suis pas du tout. C'est mignon, très doux, très gentillet, je dirais que c'est bien pour les moins de 20ans.
Je l'ai commencé parce qu'en étant femme de musicien, c'est un univers que je connais et qui a sa part de fantasmes, parce que j'ai beaucoup aimé la saga Stage Dive (Tome 2 et 3) ou Backstage de Tracy Wolff. C'est donc tout naturellement que j'ai vu passer ce titre chez Eden, et avec sa sortie en poche, hop c'était l'occas de tester.
J'ai failli abandonner le roman dés les premières pages : un style, au démarrage, très scolaire avec la présentation basique de la nana (ça m'est devenue insupportable à force) ; utilisation du présent (c'est très perso mais je ne l'aime pas beaucoup pour les récits, même si, en romance contemporaine je l'accepte) et surtout, *cris d'horreur*, la ponctuation.
Pourquoi, il y a des points d'exclamations et/ou d'interrogations doublés partout, partout ? On ne fait pas ça dans un roman bordel ! Ça passe sur les réseaux sociaux, les discussions entre amis. Je peux me permettre d'en mettre dans une chronique !!!, même de faire cette chose étrange « ?! » dans mes phrases. Mais voir ça dans un bouquin qui n'est ni sur une partie d'échec ni sur un bouquin informatique, non ! non ! non ! On ne double pas sa ponctuation, on n'en abuse pas non plus. Habituellement, je crise avec les points de suspensions à foison mais je ne pensais pas buter sur cette mauvaise habitude. Un paragraphe énorme pour !! je m'épuise moi-même… Mais je ne veux plus jamais voir ça dans un roman édité.
J'ai du mal avec les héroïnes qui ne savent pas ce qu'elles valent, cette fausseté sur leur physique et l'effet qu'elles ont sur les hommes. Et que dire du petit ton condescendant… sur l'aspect de telles ou telles femmes. Genre parce que tu ne te maquilles pas, que tu es basique, tu es plus naturelle, donc tu es mieux qu'une nana coquette, plus attirante auprès de la gente masculine ? Ou alors, que ton 36 te rendra « squelettique », « superficielle »… Peut-on arrêter de juger sans cesse le corps féminin, de faire des raccourcis pour valoriser un personnage clé ? S'il vous plait, c'est pénible. Non parce que tu peux ne pas te maquiller, faire naturelle et être une grosse connasse, et l'inverse est aussi vraie.
S'il y avait une volonté de parler de la confiance en soi, des complexes que toutes les femmes rencontrent. Toutes. Il fallait pousser le truc, vraiment et pas juste mettre en avant ce que les autres sont. C'est un vrai sujet, et qui aurait donner un peu plus de maturité à Liv au lieu de lui donner une apparence d'une gamine de 16 ans mal dans sa peau, dans son corps.
On croirait que je m'excite pour un rien, mais ça m'a un « peu » fait grogner. Pourtant Anna Wayne avec le personnage de la meilleure amie, Maya, contredit tout ce qui me fait hurler ci-dessus. C'est à n'y rien comprendre, je sais. Là, où cette dernière joue sur les préjugés liés à son physique (grande, jolie blonde et tête bien remplie), Liv est la copine coincée, qui rougie pour rien (et pas seulement parce qu'elle serait restée trop longtemps au soleil) mais en faite elle est canon, pulpeuse (c'est quoi un 38 ? un 40 ? est-elle réellement dodue ? ou juste standard, on ne sait pas) et tous les mecs sont amoureux, forcément…
Humm, la pauvre, elle part avec des points en moins avec moi, comment parviendra-t-elle à redorer son blason ? Est-ce que sa séduction avec Thomas pourra la rendre plus désirable et agréable ? Thomas sera-t-il plus percutant et moins lisse que melle parfaite ?
Le texte est avec les deux POV, ce qui est intéressant en général parce qu'on voit ce qui se passe à chaque instant mais aussi on doit parvenir à distinguer chaque personnalité, un style propre à chacun doit en ressortir. Malheureusement, ici ils partagent même certaines expressions communes « mais bon », « mais bon que voulez-vous »… ces tics d'écritures/répétitions ressortent, ce qui avec un travail éditorial aurait du être gommé. Là, Eden, vous étiez en vacances les gars ? Tout ne doit pas reposer sur l'auteur, là c'est l'équipe édito qui aurait du retravailler ces petits détails. Parce que oui, ce sont de tous petits trucs qui me font parler comme jamais, je crois même que c'est ma chronique la plus longue jamais écrite. Mais gâcher du talent, ça m'agace !
Il y a pas mal de petites choses qui ne m'ont pas séduite dans Rock Me : les personnages trop lisses, les pensées un peu trop bien pensantes, le manque de sexe appeal du mâle, ce qui rend au final pas mal de passages assez mous et lents quand ils n'étaient pas clichés. D'un autre côté, il y avait une certaine douceur qui se détachait de ce récit ce qui était vraiment agréable, il y avait également de jolis moments dans la phase de séduction presque adolescente et très pure avec ces échanges de textos ou de morceaux de musique. C'est mignon, mais c'était trop. Trop dégoulinant de bons sentiments…
Si l'âge des protagonistes avaient été revu à la baisse, je n'aurais alors pas du tout pris les choses de la même manière. Je regrette en fin de compte leurs comportements adolescents alors qu'ils ont dans les 25 ans. le côté fleur bleu/coup de foudre/ amoureux sans rien savoir de l'autre… ça m'est inconcevable et surtout parce que ça manque d'émotions. le comble je sais, mais tout est joué d'avance dans ce cas-là, il n'y a pas cette découverte de l'autre, ce partage, cette vision à deux. En faite, la construction du couple est inexistante, elle est juste en suspens… en attente, que les persos se décident à sauter le pas. C'est souvent l'occasion de jouer sur les scènes vues et revues en romances, beaucoup de clichés, beaucoup d'exagération dans les ressentis des personnages qui finissent par devenir caricaturaux.
Je re-tenterai un de ces quatre un roman de l'auteur, je sais que celui-là est le premier, donc je prends cette première rencontre avec des pincettes. Il y a Blind Love ou True Love qui me tente… Est-ce que ce sera tout aussi fleur bleue ?
Lien : https://followthereader2016...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Marlene_lmedml
  05 juin 2016
Les romans de la collection Eden, une collection dédiée à la romance me fait régulièrement passer de très bons moments de lecture. Et Rock Me ne fait pas exception.
Rock Me c'est la rencontre de Liv et Thomas. Liv est étudiante, elle vient de terminer ses études et elle se prend un petit peu de bon temps pour profiter avant de trouver un job sérieux. La voici en route pour Los Angeles avec son amie Maya qui a fait les même études qu'elle. Sur place Liv va faire connaissance avec Thomas, son voisin de palier...
Thomas n'est autre que le chanteur d'un groupe de Rock connu, The Invisible Shadows, mais Liv ne le reconnaît pas, elle ne connaît pas son groupe. Thomas est un personnage que j'ai tout de suite apprécié, on est bien loin des clichés sur les chanteurs des groupes de rock, ici pas de groupies excitées pendues à ses bras, il ne se la raconte pas du tout, on perçoit chez lui sa passion pour la musique, on sent que la musique est un exutoire pour lui, une façon de transmettre ses sentiments face à la vie. Thomas est un mec canon mais il n'y a pas que ça d'attirant chez lui, c'est surtout sa personnalité qui m'a séduite, mais si je vous assure ^^
Liv quant à elle est une fille qui n'a aucune confiance en elle dans sa vie sentimentale, en effet, elle est brillante et très intelligente mais elle n'est pas du tout convaincue qu'elle a ce qu'il faut pour plaire à un homme comme Thomas. Elle doute énormément de son potentiel séduction, c'est une fille drôle et pleine de vie et j'ai adoré son personnage.
Thomas et Liv ont la musique en commun, pour Liv la musique fait partie sa vie du matin au soir, et pour Thomas aussi, il compose et interprète des morceaux qui ont un sens à ses yeux.
Leur rencontre va bouleverser leur univers...un choc électrique d'une grande intensité. Rock Me est une romance douce et sincère, une belle histoire pleine de bons sentiments.
Anna Wayne signe son premier roman et je tiens à lui dire bravo pour cette toute première histoire, j'espère qu'il y en aura d'autres à venir. L'histoire est assez simple, j'avoue que je n'ai pas été forcément surprise pendant ma lecture mais la relation qui se construit entre Liv et Thomas est tellement craquante que ça m'a suffit pour être comblée lors de ma lecture.
L'alternance des points de vue est sympa et à chaque chapitre dans la tête de Thomas je suis tombée un peu plus amoureuse de lui, on voudrait toute rencontrer un "Thomas", bon j'ai de la chance j'ai déjà le mien à la maison hihi.
Les personnages secondaires de Maya et Oli sont tout aussi attachants que nos héros, j'ai adoré détester Sonia, cette garce qui s'amuse à pourrir la vie de notre Liv adorée ! Les chapitres sont cours et rapides à lire, ils sont ponctués de chansons ce que j'ai trouvé génial, j'avais mon ipod à portée de main pendant ma lecture et ça m'a apporter la petite touche qui m'a manqué dans l'histoire, le côté un peu Rock'n Roll.
N'hésitez pas à découvrir cette romance, vous allez rire, vous allez désirer Thomas, vous allez aimer Liv pour son petit grain de folie et sa gentillesse. Vous allez tout simplement vivre un moment de lecture simple et mignon, une histoire d'amour pleine de fraîcheur et bon sentiments. Bref j'espère que vous passerez un aussi bon moment que moi.
Lien : http://chroniqueslivres.cana..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
mamary57
  12 septembre 2018
Dans ce livre, nous allons découvrir Liv, une jeune diplômée qui décide de faire un break dans sa vie en allant vivre quelques temps chez son amie et ancienne colocataire. Pour assumer ses quelques dépenses, elle va se trouver un job de serveuse dans un bar. Lors d'une journée à faire le ménage, elle va faire une surprenante connaissance, eh oui elle constate qu'une personne l'a vue chanter à tue-tête au moment où elle la pointe du doigt en disant : « U + Ur hand » chanson de Pink ou elle dit que le mec va finir seul avec sa main.
Thomas, lui est le chanteur du groupe TIS (The Invisible Shadows), ce groupe est relativement connu pour leur reprise de chanson existante, il cartonne pas mal dans le monde mais voilà cela fait maintenant des semaines que l'inspiration manque à notre leader et pour profiter d'un temps mort et de voir si l'inspiration lui revienne, il décide de se rendre chez lui, un endroit qui le rassure et le réconforte surtout depuis la mort de ses proches. Il se retrouve donc avec son chien, son silence sera vite de courte durée quand il va constater que le logement qui est à côté du sien n'est pas vide. Effectivement de la musique se fait entendre et au moment où il veut voir qui est l'occupant, il se retrouve pointer du doigt par une illustre inconnue.
La joie de vivre de la jeune fille va peu à peu déteindre sur notre beau chanteur et lui redonner vite l'envie de sortir. Leur rapprochement va être des plus flagrants que ce soit aux yeux de la meilleure amie de Liv qu'à ceux du collègue et ami de Tom. Tous deux ont peur de ce qu'ils ressentent, Liv est relativement en manque de Tom quand il n'est pas là et pour elle cette dépendance risque d'être un problème car elle ne comprend pas la raison de l'intérêt qu'il lui porte, comment un homme aussi beau que lui ne peut s'amouracher d'une fille aussi banale qu'elle, quant à notre chanteur, les sentiments qu'il ressent pour la jeune femme sont pour lui interdit car quand on s'accroche de trop à une personne, on prend le risque de tous perdre si cette dernière disparaît.

Ils vont devoir l'un et l'autre reprendre confiance en leur instinct pour pouvoir vivre cette histoire. Mais si seulement ce n'était que seulement le manque de confiance en soi qui leur faisait défaut, Liv va aussi subir la haine de certaines personnes malveillantes qui la jalousent pour sa simplicité et Tom lui va devoir révéler qui il est s'il veut être totalement sincère avec la jeune femme.
L'auteure a encore une fois créé une belle histoire sans drame extrême, une histoire qui se lit bien et qui est des plus appréciables.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Ninie067
  02 juin 2016
Tout d'abord je tiens à remercier Frédéric et City Editions pour m'avoir offert l'opportunité de lire ce livre en m'accordant leur confiance dans le cadre de ce partenariat.
Découvrir un nouvel auteur c'est quelque chose que j'aime beaucoup et quand il est français c'est encore mieux, même si j'avoue que c'est toujours difficile de dire pourquoi on aime ou non un livre ça l'est encore plus quand l'auteur est français. Alors je ne vous raconte même pas comment je stresse, là, maintenant, tout de suite.
Concernant l'auteur, son style est agréable à lire, le vocabulaire riche, facilement intelligible ce qui fait que le livre est bien écrit. Une fois commencé j'ai eu beaucoup de mal à reposer le roman, si bien que je l'ai fini avant l'autre livre que j'avais commencé avant. J'ai presque envie de dire que je l'ai trouvé trop court.
Il y a un point qu'il faut que je soulève aussi avant d'oublier, car je l'ai énormément apprécié. Chaque titre de chapitre fait référence à une chanson et pendant tout le roman on retrouve une quantité de titres de chansons de tout genre qu'on peut écouter pendant la lecture. C'est quelque chose que j'aime pardessus tout quand je lis un roman, j'ai toujours la musique en sourdine, alors là combiner le tout c'était juste fantastique !!
Liv est une jeune française qui vient de terminer ses études d'ingénieur informatique au MIT. Elle va vivre pendant quelques temps avec sa meilleure amie Maya sur la côte ouest des Etats-Unis. Liv est simple, pour la rendre heureuse il suffit d'une chanson, elle ne peut pas lâcher ses écouteurs (en fait elle est comme moi, un fond de musique en sourdine et je suis la plus heureuse des femmes). Elle est timide et lorsqu'elle rencontre Thomas son voisin alors effectue un pas de danse déchaîné tout en chantant dans son salon, c'est la honte qui envahie son corps.
Loin de rester insensible au charme de sa voisine de palier, Thomas essaie de nouer une relation avec la séduisante Liv. Thomas est un jeune homme a qui tout sourit, il est chanteur dans un groupe de rock qui s'appelle “The Invisible Shadows” mais seulement depuis quelques mois il est en panne d'inspiration et alors qu'il devrait écrire son nouvel album, Thomas redécouvre la joie de se sentir soi-même en compagnie de la petite française.
Alors certes ce roman n'a rien d'extravagant, il ressemble à d'autres histoires, mais bizarrement moi j'ai vraiment adoré, je crois que c'est du à tous ces titres que j'ai écouté en même temps pendant ma lecture, ça me met toujours en joie. Certains trouveront que la romance se met en place très voir trop rapidement, mais je n'ai pas eu cette impression, ça se met en place petit à petit sur une courte période de temps, mais ce n'est pas comme s'ils s'étaient sautés dessus dès le premier regard, même si ça a fait des étincelles 😉
Pendant ma lecture, j'ai eu une impression d'avoir déjà lu la plupart des scènes du bar avec Travis le barman, ça m'a un peu perturbé sur le coup, mais je lis aussi tellement de livres que c'est sûrement compréhensible. En tout cas vous l'aurez compris, j'ai passé un bon moment même si ce n'est pas une lecture coup de coeur, je vous recommande de découvrir ce titre si vous avez besoin de vous échapper de la vie quotidienne et de ces tracas. Ce roman vous fera passer un bon moment tout en douceur.
Lien : http://thereadinglistofninie..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
KateLineKateLine   20 décembre 2016
Je ne peux pas lui dire que sur cette plage je me sens complexée et malheureusement il a raison, mon vêtement goutte de partout – ce qui n’est pas non plus super glamour. Après un moment d’hésitation, je me lance. J’enlève ma tunique et l’essore un peu. Je me dépêche de prendre mon sac pour me couvrir un peu, tel un rempart entre mon corps et le reste du monde. Oui, ce n’est qu’une illusion mais laissez-la-moi un peu, c’est ça ou je pique la pelle d’un gamin pour m’enterrer dans le sable puisque courir comme une dératée n’est pas envisageable – nous sommes trop loin de l’appart. Oui, c’était ma première idée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Ninie067Ninie067   02 juin 2016
Un demi-sourire apparaît sur mon visage quand je découvre la scène qui se joue devant moi. Par la fenêtre du salon grande ouverte, je vois une fille de dos. Elle est habillée avec un court short en jean effiloché qui laisse voir de jolies jambes galbées. Son débardeur rose met en valeur sa poitrine généreuse et sa taille fine. Même si ses cheveux châtains sont attachés en une queue-de-cheval haute, on peut deviner qu’ils sont très longs et ont tout d’une crinière. Mais ce n’est pas tant sa tenue ou son physique ni même sa peau qui ont attiré mon attention, mais plutôt la danse qu’elle réalise. Elle ondule dans tous les sens de façon très sexy. Je ne peux m’empêcher de sourire quand un balai à la main lui servant a priori de micro elle se met à chanter le refrain et sur la dernière phrase, qui est aussi le titre de la chanson, c’est là qu’elle se retourne en pointant son doigt dans ma direction.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
KellyAddictionLivresqueKellyAddictionLivresque   12 septembre 2016
Quand je saisis sa main si fine et si menue, je ressens de nouveau ce frisson comme tout à l'heure. Sur le moment je m'étais dis que ce n'était qu'une coïncidence, un peu comme avec l'électricité statique. Et là sa ce reproduit. Étrange sensation.
Commenter  J’apprécie          10
BibliAnaaisBibliAnaais   27 février 2017
Tu m'as tellement manqué, et c'est maintenant que tu es là que je réalise à quel point ma vie s'est arrêtée en ton absence.
Commenter  J’apprécie          20

autres livres classés : rock starsVoir plus
Notre sélection Roman d'amour Voir plus





Quiz Voir plus

Arts et littérature ...

Quelle romancière publie "Les Hauts de Hurle-vent" en 1847 ?

Charlotte Brontë
Anne Brontë
Emily Brontë

16 questions
923 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , art , musique , peinture , cinemaCréer un quiz sur ce livre

.._..