AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782331016073
146 pages
Vents d'Ouest (25/03/2015)
2.48/5   41 notes
Résumé :
Vanessa Blue est la vedette principale de "Au premier regard", un feuilleton télévisé à succès. Mais, alors que la série pulvérise les records d'audience et que sa cote de popularité est au plus haut, la jeune femme décide de partir faire un point sur sa carrière à Belle-île, en Bretagne. Un lieu sauvage et isolé apparemment propice aux remises en question puisque c'est ici que, plus d'un siècle auparavant, la grande Sarah Bernhardt était venue s'installer afin de s... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
2,48

sur 41 notes
5
0 avis
4
3 avis
3
5 avis
2
4 avis
1
1 avis

Comment dire...je l'ai lu hier soir et si je ne rédige pas la critique aujourd'hui même je risque d'oublier totalement cette bande dessinée dans les semaines à venir.

Une jeune femme, Vanessa Blue,ex-"star"d'une télé-réalité, devenue actrice d'un feuilleton populaire, décide de faire une pause dans sa jeune carrière et d'aller se réfugier quelques temps à Belle-île, en Bretagne, île qui l'a marqué car un événement fort de son passé s'y est déroulé.

Nous suivons également en parallèle l'histoire de la célèbre actrice Sarah Bernhardt qui, en son temps, a elle aussi passé de longs moments sur cette île.

L'histoire aurait pu être intéressante, mais je n'ai pas accroché du tout, ni aux dessins un peu brouillon à mon goût, ni aux dialogues dignes d'un mauvais film, ni à l'ambiance générale qui paraît artificielle.

Les personnages manquent de relief ou sont caricaturaux, et l'intrigue principale (un secret de famille) est révélée trop vite.

Bref, je l'ai lu sans grand plaisir et je sais que je vais l'oublier très vite.

Dommage, la couverture donnait pourtant envie !

Commenter  J’apprécie          250

Une actrice de série télé décide de se rendre à Belle-île, sur les traces de son passé, son histoire est mise en parallèle avec la retraite de Sarah Bernhard sur cette même île. le dessin est moderne, simple, et met l'île en situation de façon réaliste, on y reconnait bien les lieux, Sauzon, le Palais, la Pointe des Poulains, les menhirs. Dans l'histoire de Vanessa Blue, j'ai trouvé son rapport au star système, sa lutte pour conserver sa personnalité, ses rapport aux autres, et la confrontation du milieu parisien au monde de l'île plus intéressants que l'enquête autour de son père qui ne nous épargne pas quelques poncifs. le secret de famille est même le point faible de l'intrigue. La vie des îliens, bien que sommairement abordée, est, je pense, assez fidèle à la réalité. le parallèle avec Sarah Bernhard donne une dimension plus large aux sujets évoqués, cet exotisme des uns vis à vis des autres, et cela donne un charme particulier à cette histoire de retraite, de distance avec le monde qui ne se fait pas sans portable et wifi aujourd'hui, comme Sarah Bernhard qui ne pouvait pas se passer de ses lubies du monde parisien. J'ai aimé cette histoire, pas pour l'enquête autour du père, mais pour son ambiance ambiguë, son atmosphère et ses personnages à la recherche de leur voie.

Commenter  J’apprécie          190

On boucle le tournage de la série très populaire « Au premier regard ». Vanessa quitte Kevin sur les mots : « J'ai besoin de faire le point sur ma vie et sur mon coeur. ». C'est là que la réalité rejoint la fiction, puisque la vedette, Vanessa Blue, abandonne le tournage. Elle part sur Belle-Ile, où sa mère avait vécu, lorsqu'elle était jeune. Elle veut essayer de donner un nouveau tournant à sa carrière, mais aussi de recueillir des informations à propos de son père, qu'elle n'a pas connu.

La composition et la trame de ce roman graphique sont assez proches du précédent, « Ouessantines ». Il y a, comme dans celui-ci, de vieilles dames aigries et menaçantes, une histoire ancienne qui refait surface, une jeune femme qui veut oublier une déception amoureuse et vivre une nouvelle vie, une chute de la falaise, un fantôme.

Pourtant, il y a, dans « Belle-Ile en père », quelque chose d'original. Plusieurs chapitres sont consacrés à Sarah Bernhardt, qui fut un monstre sacré, adulée à son époque et vint s'installer sur Belle-Ile, dont elle s'était éprise. Elle était connue pour ses caprices de star, comme se promener avec un singe ou un serpent, faire creuser une mare et y placer des grenouilles, pour être bercée par leur coassements, organiser des fêtes somptueuses, avec des invités prestigieux, tels que le roi d'Angleterre. Comme elle, Vanessa Blue est une vedette adorée du grand public, comme pour elle, un comité d'accueil l'attend pour organiser une fête en son honneur. Mais, comme elle, Vanessa/Rozenn (c'est son vrai nom) veut seulement la paix et la tranquillité.

Ce roman nous montre plus de décors que dans « Ouessantines », surtout dans les chapitres consacrés à Sarah. On nous raconte quelques légendes, comme celle des menhirs Jean et Jeanne, transformés en pierre par une sorcière. le traitement des visages s'est amélioré. le découpage est traditionnel, mais parfois, des dessins sont sans cadre, comme l'épisode de l'arrivée d'Aymeric à la fête de Vanessa. Peut-être parce qu'il ne sait pas se contrôler ? Quelques passages sont uniquement dans des tons de gris, avec des silhouettes pour figurer un épisode nocturne, et la plupart des chapitres se terminent par un élément inattendu : la couverture d'un magazine people, le chapeau de Sarah, un papier plié mentionnant une adresse ou un vieil article découpé dans un journal.

Le volume se referme sur un beau dossier qui donne envie de visiter l'île et nous en apprend certaines particularités : l'origine du nom, de quoi vivaient les habitants, pourquoi il ne reste pratiquement aucun mégalithe.

J'ai beaucoup aimé cette bande dessinée. J'avais vu une émission consacrée à Sarah Bernhardt (« Sarah Bernhardt, la dame blanche de Belle-Ile », une maison, un artiste) qui réservait une large place à sa demeure de la Pointe des Poulains. J'aime beaucoup la Divine et j'ai lu plusieurs ouvrages qui lui étaient consacrés. Malgré cela, ce roman m'a permis de découvrir des choses que je ne connaissais pas, notamment son étonnante ménagerie, dont le serpent et le crocodile effrayaient les autochtones, ou les bienfaits dont elle avait comblé l'île chère à son coeur, en permettant de créer une boulangerie coopérative, par exemple.

Ce récit m'a donné envie d'aller voir cet endroit de mes propres yeux.

J'espère que les auteurs ne s'arrêteront pas en si bon chemin et qu'ils nous régaleront de nouveaux volumes consacrés à d'autres îles françaises.

Commenter  J’apprécie          20

Je continue dans l'univers de Nicoby et je dois dire que sans rien attendre de Belle-île en père (titre au jeu de mots explicite), j'ai été un peu déçue tout au long de ma lecture. 

Je n'ai pas su m'attacher à l'héroïne, Vanessa Blue, starlette d'une série télévisée à la Sous le soleil ou Demain nous appartient, qui choisit de faire un break dans sa carrière, histoire de mieux rebondir sur des projets plus consistants et est accessoirement en recherche sur l'histoire paternelle. En bonne touriste, elle débarque dans un monde ilien qui au départ lui mange dans la main mais dont certaines individualités lui annoncent clairement une malvenue et vont tout faire pour la débarquer (parce que fouiller dans le passé remue non seulement les souvenirs mais aussi les morts... et on verra que certains fantômes sont illustres). 

Je n'ai pas apprécié tant que cela le scénario qui m'a paru un peu light (l'enquête mène vers une réponse complètement plate : tout cela pour cela !). Je n'ai pas bien perçu la pertinence du parallèle avec l'instantané  de vie de la grande Sarah Bernhard, tragicomédienne exceptionnelle. le dessin ne m'a pas non plus scotchée : j'ai trouvé les traits plutôt grossiers, même si je reconnais que les personnages sont hyper expressifs. 

J'ai aimé les couleurs et les paysages (je ne me lasse pas des intrigues sur une île, il y a une ambiance vraiment remarquable) ; j'ai apprécié les épisodes Sarah Bernhard. J'ai trouvé aussi très réussie la phase Vivre normalement quand on est connu. et vouloir un peu d'anonymat : la violence que peut engendrer l'entrée perpétuelle dans l'intimité des gens célèbres qui ne le souhaitent plus, leur envie de retrait. Et puis il y a quelque chose dans l'univers de Nicoby qui m'interpelle toujours : ce dessinateur sait retenir mon attention.

Bref une lecture en demi-teinte avec une première de couverture réussie et pleine de promesse, qui ne m'empêchera pas de continuer à explorer l'oeuvre de Nicoby parce que je le veux bien.

Commenter  J’apprécie          10

Assez déçue par le scénario de cette BD. L'histoire fait le parallèle entre deux femmes : une actrice "people" et Sarah Bernhardt qui ont toutes deux à des époques différentes passés des vacances sur Belle île.

Jolis dessins mais scénario trop plat

Commenter  J’apprécie          90


critiques presse (3)
Sceneario
01 juin 2015
Patrick Weber entremêle son passage tumultueux à l’histoire de Vanessa dans cette ile magnifique que Nicoby restitue avec un dessin moderne et proche de la ligne claire.
Lire la critique sur le site : Sceneario
BDGest
05 mai 2015
Illustré avec toute la fraîcheur requise par un Nicoby soucieux de rendre compte de la psychologie des protagonistes Belle-Île en père est encore une jolie histoire de femmes… et d’île, bien évidement.
Lire la critique sur le site : BDGest
ActuaBD
09 avril 2015
Après avoir refermé cette bande dessinée, vous serez convaincus du bien-fondé du nom de cette île bretonne.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Citations et extraits (1) Ajouter une citation

Bravo Sherlock ! Après les Experts : Miami, voici la première saison des Experts : Belle-Île !

Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Videos de Patrick Weber (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Patrick Weber
Cache cache mortel à Bréhat
autres livres classés : belle-îleVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
4721 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre