AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2331016070
Éditeur : Vents d'Ouest (25/03/2015)

Note moyenne : 2.57/5 (sur 30 notes)
Résumé :
Vanessa Blue est la vedette principale de "Au premier regard", un feuilleton télévisé à succès. Mais, alors que la série pulvérise les records d'audience et que sa cote de popularité est au plus haut, la jeune femme décide de partir faire un point sur sa carrière à Belle-île, en Bretagne. Un lieu sauvage et isolé apparemment propice aux remises en question puisque c'est ici que, plus d'un siècle auparavant, la grande Sarah Bernhardt était venue s'installer afin de s... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
LePamplemousse
  24 mai 2015
Comment dire...je l'ai lu hier soir et si je ne rédige pas la critique aujourd'hui même je risque d'oublier totalement cette bande dessinée dans les semaines à venir.
Une jeune femme, Vanessa Blue,ex-"star"d'une télé-réalité, devenue actrice d'un feuilleton populaire, décide de faire une pause dans sa jeune carrière et d'aller se réfugier quelques temps à Belle-île, en Bretagne, île qui l'a marqué car un événement fort de son passé s'y est déroulé.
Nous suivons également en parallèle l'histoire de la célèbre actrice Sarah Bernhardt qui, en son temps, a elle aussi passé de longs moments sur cette île.
L'histoire aurait pu être intéressante, mais je n'ai pas accroché du tout, ni aux dessins un peu brouillon à mon goût, ni aux dialogues dignes d'un mauvais film, ni à l'ambiance générale qui paraît artificielle.
Les personnages manquent de relief ou sont caricaturaux, et l'intrigue principale (un secret de famille) est révélée trop vite.
Bref, je l'ai lu sans grand plaisir et je sais que je vais l'oublier très vite.
Dommage, la couverture donnait pourtant envie !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
beatriceferon
  18 juin 2016
On boucle le tournage de la série très populaire « Au premier regard ». Vanessa quitte Kevin sur les mots : « J'ai besoin de faire le point sur ma vie et sur mon coeur. ». C'est là que la réalité rejoint la fiction, puisque la vedette, Vanessa Blue, abandonne le tournage. Elle part sur Belle-Ile, où sa mère avait vécu, lorsqu'elle était jeune. Elle veut essayer de donner un nouveau tournant à sa carrière, mais aussi de recueillir des informations à propos de son père, qu'elle n'a pas connu.
La composition et la trame de ce roman graphique sont assez proches du précédent, « Ouessantines ». Il y a, comme dans celui-ci, de vieilles dames aigries et menaçantes, une histoire ancienne qui refait surface, une jeune femme qui veut oublier une déception amoureuse et vivre une nouvelle vie, une chute de la falaise, un fantôme.
Pourtant, il y a, dans « Belle-Ile en père », quelque chose d'original. Plusieurs chapitres sont consacrés à Sarah Bernhardt, qui fut un monstre sacré, adulée à son époque et vint s'installer sur Belle-Ile, dont elle s'était éprise. Elle était connue pour ses caprices de star, comme se promener avec un singe ou un serpent, faire creuser une mare et y placer des grenouilles, pour être bercée par leur coassements, organiser des fêtes somptueuses, avec des invités prestigieux, tels que le roi d'Angleterre. Comme elle, Vanessa Blue est une vedette adorée du grand public, comme pour elle, un comité d'accueil l'attend pour organiser une fête en son honneur. Mais, comme elle, Vanessa/Rozenn (c'est son vrai nom) veut seulement la paix et la tranquillité.
Ce roman nous montre plus de décors que dans « Ouessantines », surtout dans les chapitres consacrés à Sarah. On nous raconte quelques légendes, comme celle des menhirs Jean et Jeanne, transformés en pierre par une sorcière. le traitement des visages s'est amélioré. le découpage est traditionnel, mais parfois, des dessins sont sans cadre, comme l'épisode de l'arrivée d'Aymeric à la fête de Vanessa. Peut-être parce qu'il ne sait pas se contrôler ? Quelques passages sont uniquement dans des tons de gris, avec des silhouettes pour figurer un épisode nocturne, et la plupart des chapitres se terminent par un élément inattendu : la couverture d'un magazine people, le chapeau de Sarah, un papier plié mentionnant une adresse ou un vieil article découpé dans un journal.
Le volume se referme sur un beau dossier qui donne envie de visiter l'île et nous en apprend certaines particularités : l'origine du nom, de quoi vivaient les habitants, pourquoi il ne reste pratiquement aucun mégalithe.
J'ai beaucoup aimé cette bande dessinée. J'avais vu une émission consacrée à Sarah Bernhardt (« Sarah Bernhardt, la dame blanche de Belle-Ile », une maison, un artiste) qui réservait une large place à sa demeure de la Pointe des Poulains. J'aime beaucoup la Divine et j'ai lu plusieurs ouvrages qui lui étaient consacrés. Malgré cela, ce roman m'a permis de découvrir des choses que je ne connaissais pas, notamment son étonnante ménagerie, dont le serpent et le crocodile effrayaient les autochtones, ou les bienfaits dont elle avait comblé l'île chère à son coeur, en permettant de créer une boulangerie coopérative, par exemple.
Ce récit m'a donné envie d'aller voir cet endroit de mes propres yeux.
J'espère que les auteurs ne s'arrêteront pas en si bon chemin et qu'ils nous régaleront de nouveaux volumes consacrés à d'autres îles françaises.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
livreclem
  11 août 2015
Assez déçue par le scénario de cette BD. L'histoire fait le parallèle entre deux femmes : une actrice "people" et Sarah Bernhardt qui ont toutes deux à des époques différentes passés des vacances sur Belle île.
Jolis dessins mais scénario trop plat
Commenter  J’apprécie          90
yv1
  05 avril 2015
Voici une bande dessinée bien agréable. Les thèmes sont éternels : la recherche des origines, de la quiétude, la mort, l'amour, le sens de la vie, mais les auteurs, Patrick Weber au scénario et Nicoby aux dessins, les modernisent en faisant de leur héroïne une vedette de la télévision, une de celles qui passent et qu'on oublie pour peu qu'on ait pu les connaître un jour, ce qui, j'avoue humblement mon inculture, est rarement mon cas. Et cette héroïne est bien sympathique, fraîche, contrairement à son amoureux du moment, un écrivain en mal de reconnaissance qui surjoue le côté intellectuel et qui dénigre et méprise tout ce qui n'est pas de son niveau ou de son goût.
Bref, Vanessa Blue -Rozenn de son vrai prénom, plus breton, tu meurs- va se confronter dès son arrivée à l'accueil mitigé des îliens : entre la joie d'accueillir une personnalité et la crainte de voir réapparaître une histoire de famille enfouie. Bon, je vous rassure tout de suite, le suspense n'est pas insoutenable, contrairement à la légèreté de l'être (ouais, bof, un peu facile, n'est-il pas ?), mais il est là pour que le lecteur ne s'ennuie pas au long des 126 pages, et la je vous rassure de nouveau -je fais des prix pour les abonnés-, on ne s'ennuie pas du tout. D'abord parce que les personnages sont très réalistes, sympathiques, des têtes de Bretons bien sûr, on a sa fierté, mais sympathiques quand mêmes (amis Bretons, ne râlez pas, je le suis -tralala- itou). Ensuite, le parallèle avec la vie de Sarah Bernhardt à Belle-île est intéressant et instructif (elle y a vécu tous les étés pendant trente années, au Fort de la pointe des Poulains). Et enfin, les dessins sont plaisants, les protagonistes expressifs et les paysages beaux à tel point que j'irais bien tout de suite à Belle-île... d'autant plus qu'elle fait parte des îles bretonnes que je n'ai pas -encore- visitées.
Une belle histoire donc dans un bel album, mais pourrait-il en être autrement aux éditions Vents d'ouest ?
Lien : http://lyvres.fr
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
temps-de-livres
  27 avril 2015
Vanessa Blue décide de prendre du recul, alors que sa carrière de comédienne est au zénith, grâce au feuilleton : « Au Premier Regard« . Elle se retire en Bretagne, à Belle-Île. Un lieu retiré du monde, mais qui attira aussi Sarah Berhardt…
Le duo Weber-Nicoby s'était illustré avec Ouessantines, ils remettent crayons et pinceaux avec Belle-Île en Père. Cette fois, ils mettent en « parallèle » la vie de deux femmes, deux stars de leur époque. D'un côté, on suit Vanessa, une people, « une célébrité Kleenex » comme elle dit. Elle se cherche… D'où elle vient, où va-t-elle… de l'autre, on voit Sarah Bernhardt qui plie à sa volonté, Belle-Île, tout en pliant elle-même face à la nature de l'endroit.
Si le postulat de l'histoire est intéressant, on ne sait pas trop quelle est la finalité du récit. le parallélisme entre les deux comédiennes s'élargit, au point de laisser la place à Vanessa Blue. Critique sociale ou chronique intime sur fond de carte postale. Soit Belle-Île en Père manque de liant, soit il fallait faire deux livres.
Le style de Nicoby, semi-réaliste, fonctionne toujours aussi bien. Proche d'un croquis très travaillé, on appréciera son ambiance « sauvage » où il met en exergue quelques détails.
Anecdote amusante, on croise un journaliste de la rédaction de Grand-Ouest : Brieg le Plouec'h. Si derrière le journal, il fallait reconnaître Ouest-France, les habitués de la bande dessinée auront reconnu Brieg Haslé-Le Gall, journaliste bande dessinée membre de l'ACBD, rédacteur en chef d'Auracan.com, rédacteur de Rubrique BD de Carrefour Savoirs, historien de la bande dessinée pour Hachette Collections. Brieg (ami et collègue) se retrouve propulsé rédacteur de Belle-Île (alors qu'il a vécu à Ouessant).
Si l'ensemble est sympathique, le récit est trop anecdotique, pour qu'on ne voit qu'une carte postale. Ouessant, Belle-Île… Va-t-on avoir Groix et Sein ?
Lien : https://tempsdelivresdotcom...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (3)
Sceneario   01 juin 2015
Patrick Weber entremêle son passage tumultueux à l’histoire de Vanessa dans cette ile magnifique que Nicoby restitue avec un dessin moderne et proche de la ligne claire.
Lire la critique sur le site : Sceneario
BDGest   05 mai 2015
Illustré avec toute la fraîcheur requise par un Nicoby soucieux de rendre compte de la psychologie des protagonistes Belle-Île en père est encore une jolie histoire de femmes… et d’île, bien évidement.
Lire la critique sur le site : BDGest
ActuaBD   09 avril 2015
Après avoir refermé cette bande dessinée, vous serez convaincus du bien-fondé du nom de cette île bretonne.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
veridiqueveridique   28 janvier 2018
Bravo Sherlock ! Après les Experts : Miami, voici la première saison des Experts : Belle-Île !
Commenter  J’apprécie          00
Lire un extrait
Videos de Patrick Weber (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Patrick Weber
Foire du Livre : Patrick Weber
autres livres classés : belle-îleVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3521 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre
.. ..