AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Arthas


Arthas
  15 mars 2019
Pour ce troisième tome de Honor Harrington les enjeux montent encore d'un cran. Le tome précédent nous dévoilait ce dont elle était capable au sein d'un détachement de combat, mais cette fois-ci la voila qui se retrouve affectée à un avant-poste qui serait en première ligne en cas de guerre avec la République Populaire du Havre en tant que capitaine de pavillon d'un groupe d'intervention complet ! Ce poste est l'occasion de prouver ce qu'elle vaut au sein d'un dispositif plus grand car elle est placée sous les ordres du très charismatique contre-amiral Mark Sarnow.

Avec cette nouvelle affectation lui vient un nouveau vaisseau: le Victoire, mastodonte d'un kilomètre et demi de long qui lui réserve quelques bonnes surprises comme la présence à bord de sa meilleure amie comme son commandant en second.
Mais Honor fera également de nouvelles rencontres comme le radoubeur Paul Tankesley, le capitaine Ernestine Corell, capitaine d'état-major de Sarnow ou s'attirera l'inimité de Sir Yancey Parks, commandant de l'avant poste Hancock ou elle est affectée ainsi que du capitaine de frégate Houseman.Et de vieux ennemis resurgiront pour la tourmenter.
La galerie de personnages présentée est toujours aussi diverse, solide et attachante ou haïssable en fonction de qui on parle.

La guerre entre Manticore et Havre débute bien dans ce tome mais le récit ne s'emballe véritablement que dans les cent dernières pages. Pour en livre qui en fait environ cinq cent c'est peu. Cependant le récit reste intéressant, étant émaillé d'exercices de combat, d'intrigues politiques (que ce soit à Manticore ou Havre) et se penche aussi sur les relations entretenues par Honor. Cette dernière gagne encore en personnalité et en humanité dans ce livre, des événements marquants de sa jeunesse sont dévoilés et nous permettent d'entrer dans son intimité, nous rapprochant encore un peu plus d'elle.

En plus de creuser le personnage principal, ce tome s'intéresse beaucoup à la stratégie et aux équipement en service sur les bâtiments des flottes manticorienne et havrienne. C'est intéressant et malgré l'habituel jargon scientifique qui peut rendre le tout un peu difficile d'accès.

En bref Une guerre victorieuse et brève est dans la droite lignée de ses prédécesseurs. Cependant la construction crescendo des romans commence un peu à se faire sentir et malgré l'incontestable sentiment tension et d'urgence ressenti dans les scènes d'affrontement des les derniers chapitres du livre, il serait de bon ton que les prochains tomes soient un peu plus dynamique plus tôt dans le récit.
Commenter  J’apprécie          70



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (7)voir plus