AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2841728129
Éditeur : L'Atalante (25/05/2017)

Note moyenne : 3.99/5 (sur 135 notes)
Résumé :
Rude début de carrière pour le capitaine de frégate Honor Harrington, de la Flotte royale de Manticore. Ayant humilié un haut gradé lors d’un exercice, elle se voit chargée, pour sa première affectation de commandant de bord, d’assurer seule la police du système lointain de Basilic, avec un vaisseau hors d’âge à demi désarmé et un équipage qui la rend responsable de son exil. Or une puissance hostile a des visées sur Basilic, terminus d’un « trou de ver », porte du ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (26) Voir plus Ajouter une critique
fnitter
  01 octobre 2012
Premier tome d'une immense saga qui en compte à ce jour (sans compter les romans dérivés) 12. Probablement la meilleure série de sf militaire de tous les temps.
L'auteur s'est inspiré des aventures du Capitaine Horatio Hornblower, héros de la marine anglaise de C.S Forester, pour les transposer dans un univers (l'honorverse pour les intimes) particulièrement bien décrit et crédible en matière scientifique et politique (une monarchie constitutionnelle bâtie sur le modèle anglais).
Honor Harrington (notez les initiales identiques à celles du héros de Forester) est officier de la marine de sa Majesté. Aux commandes du HSM Intrépide, croiseur léger de 85.000 tonnes et 350 personnels, elle est, pour avoir embarrassé des gros pontes de l'amirauté, affectée à Basilic, terminus d'un trou de ver délaissé par le système mère Manticore, pour des raisons politiques. Sur place et malgré des ordres de missions "impossibles", elle saura déjouer un vaste complot de la République de Havre visant à s'emparer du terminus.
Tout au long d'une douce montée en pression, on va découvrir le fonctionnement de l'univers, de la flotte et du vaisseau commandé par Honor. Weber a su, par un style fluide, non dénué d'humour, rendre particulièrement passionnant (pour ceux que cela intéresse bien sûr) son petit monde. Les explications scientifiques se mêlent à des intrigues politiques particulièrement savoureuses et ce jusqu'au feu d'artifice final qui nous laissera pantois, les préparations au combats étant tout aussi passionnantes que les combats (terrestres et spatiaux) eux-même.
Amateurs de space opera, d'action militaire, de bravoure précipitez vous sur ce pur roman de divertissement. Une réussite totale.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          524
bilodoh
  25 octobre 2014
Un chat, un gros minou sensible aux émotions de son maître, ça semble bien familier pour de la science-fiction. Mais ajoutons que l'animal est doté de six pattes et de capacités télépathiques. Ça devient intéressant… si on apprécie ce genre.

Et vous aimerez « Mission Basilic » si vous avez envie d'aventures interstellaires, de batailles galactiques et de héros irréprochables.

En fait, il s'agit ici d'une héroïne, capitaine d'un croiseur de l'espace et elle s'appelle Honor Harrington. Pas de doute, elle est à la hauteur de son prénom, avec un incorruptible sens du devoir, avec des relations humaines chaleureuses, mais pas d'histoires d'amour romantiques ou sulfureuses.

On découvrira des lieux étonnants : la planète Méduse, recouverte d'une étrange mousse et avec ses habitants tripodes et filiformes. Mais ici, pas de longues analyses écologiques, pas de descriptions minutieuses des paysages ni de grandes réflexions philosophiques, on est dans le rythme, dans l'action.

Un gros défaut cependant : la série comporte douze volumes, dont certains en deux tomes, la dépendance risque d'être sévère si la suite est à la hauteur de ce premier opus…
P.S. : Merci aux Babeliotes Fnitter et Witloo qui m'ont incité à voyager dans ce système planétaire!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          405
Wiitoo
  21 juin 2013
Voici un livre que je n'aurais jamais découvert sans aller piquer des idées sur Babélio et pour ce coup en particulier chez Mister Fnitter :-). Je ne risquais pas de tomber dessus par hasard (le livre, pas Fnitter hein !) car il est en attente de réédition. Il n'est plus disponible dans les librairies suisses et j'ai finalement pu commander le dernier exemplaire neuf en vente sur Amazon (ouch c'était moins une !)

Mais alors….comme on dit en Suisse : « Dedjeu c'était bien ! »

Ce qui est évidemment totalement subjectif… mais en ce qui concerne mes goûts c'est vraiment le livre parfait. Tout y est, pas une page de trop, pas une page qui manque, montée d'adrénaline et angoisse assurée !!. Et cerise…cerisier tout entier sur gâteau, l'aventure est loin d'être finie puisque j'ai cru comprendre qu'il y avait 12 tomes en tout :-) gnarf, gnarf, gnarf

Honor Harrington, réalise enfin son rêve en prenant le commandement de l'intrépide, vaisseau spatial de la flotte de Manticore après avoir passé avec brio toutes les étapes de sa formation et de sa jeune carrière.

Cependant les choses démarrent très mal et elle se voit affectée avec son équipage à la surveillance d'un poste douanier au terminus de Basilic qui a été laissé pour compte par la Flotte durant des décennies et qui n'intéresse personne au plan politique sur Manticore.

Délaissée par sa hiérarchie, abandonnée à une tâche dont la charge dépasse de loin les capacités de son seul croiseur dont l'équipage est limité en nombre, elle décide néanmoins de prendre à bras le corps sa mission et de faire respecter les règles de la Flotte dans cette zone de non droit ou les contrebandiers sont légions. La tâche sera d'autant plus ardue qu'elle ne bénéficie pas du soutien de son propre équipage la tenant pour responsable de cette malheureuse affectation alors qu'en plus son propres commandant en second ne rêve que de la voir échouer.

Je n'en dirais pas plus sur l'histoire mais au fil des pages, Honor Harrington sera déterminée, brillante, exemplaire…. Héroïque !!!. Elle saura faire ressortir le meilleur de chacun des membres de son équipage, qui finiront par s'unir et faire corps autour du « pacha » afin de déjouer les plans des infâmes Havriens qui complotent en secret.

Batailles épiques, diplomatie, politique, jeux de pouvoir autour de personnages charismatiques et héroïques au fil d'une histoire pleine de suspens, de tensions et d'incertitudes.

Livre épique… bonne lecture à tous les fans de space opéra :-)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          285
ToolFan
  18 mars 2015
Voila un roman militaire (et d'aventure) qui vaut le détour!
J'avoue avoir eu du mal à m'y mettre à cause de quelques descriptions scientifiques, technologiques ou militaires un peu trop ardues pour moi.
Qu'il est plaisant de lire cette aventure d'Honor Harrington et de la voir évoluer elle et l'équipage de son vaisseau, "l'Intrépide". Découvrir les différents passagers et la vie à l'intérieur de ce vaisseau est un vrai régal. Les personnages sont hauts en couleurs (quoique un peu caricaturaux mais ceci n'est guère gênant) et l'on s'y attache aisément.
Les scènes de batailles qu'elles soient spatiales ou terrestres sont prenantes. Dans l'espace l'on stresse avec les différents personnages pour la survie de l'intrépide. Il est cependant parfois un peu compliqué de comprendre et de visualiser les stratégies de manœuvres d'évasion des vaisseaux spatiaux.
Le personnages d'Honor est très intelligent (et semble infaillible), c'est un plaisir de la voir tenir bon et réussir la où d'autres aurait abandonné et échoué. Quel courage, quelle volonté et quel sarcasme aussi chez ce personnage. Un personnage féminin qui n'est pas reléguer au second plan et qui en plus à du charisme et caractère, que demandez de plus dans cet univers plutôt masculin qu'est la SF !
Les relations entre le capitaine et ses subordonnés sont intenses et intéressantes. Elles ne sont pas dénués d'humanité même si Honor ne laisse rien paraître.
La succession des différents chapitres, ainsi que de ce qui y est évoqué, permettent au lecteurs de se reposer l'esprit de façon dynamique. L'on passe de la vie de l'intrépide aux expéditions sur le sol de la planète Méduse ou aux intrigues politiques, avec un grand plaisir.
Le style est fluide mais comme je l'ai déjà préciser, il y a quelques passages de descriptions scientifiques, quoi que cependant utiles au récit, qui pourraient sembler relativement barbants aux néophytes ou à ceux qui lisent de la SF plus légère. Enfin, je n'ai ressenti ceci que deux fois durant toute la lecture, donc cela ne devrait pas trop gêner.
En dehors de cela, j'ai adorer le récit de cette "mission impossible" que je recommande chaleureusement au lecteur de SF, ainsi qu'à ceux qui voudraient découvrir la vie, et l'ambiance, bien développée d'un équipage de navire spatial en mission militaire.
Perso, ayant joué au jeu vidéo « Mass Effect » et en lisant Mission Basilic, j'ai eu le sentiment de retrouver le plaisir que j'éprouvais d'être le capitaine de mon vaisseau spatial. De discuter avec les membres d'équipage et de les voir réaliser leur but...
Je lirais sûrement la suite des aventures de Honor Harrington, avec un grand plaisir. Mais d 'abord, je dois terminer la lecture de certains cycle de science-fiction que j'ai commencés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          172
Crazynath
  04 août 2015
Première véritable incursion de ma part dans ce genre appelé " space-opéra".
J'en suis encore toute décoiffée !! Encore merci à Fnitter et Wiitoo dont les critiques m'ont donné envie de lire ce livre et de découvrir David Weber.
Dans un style très agréable à lire et non dénué d'humour, on découvre le commandant Harrington, jeune recrue douée mais qui a eu le malheur de déplaire à certaines personnes haut placées, et qui va se retrouver mise au rebut avec tout son équipage dans un coin d'espace paumé et oublié de tout le monde ou presque...
J'ai adoré suivre l'évolution des rapports entre Honor et son équipage ainsi que l'histoire et les intrigues qui sont vraiment palpitantes. La descriptions de nouveaux univers , et aussi bien sur des batailles est très réaliste et permet d'adhérer encore plus à cette première aventure d'une série qui compte plusieurs tomes.
Certaines explications scientifiques ont été un peu difficiles à suivre pour moi, mais bon, après tout Honor Harrington a aussi quelques points faibles, donc...Et cela ne m'a pas empêché d'apprécier cette lecture !
Que rajouter de plus sinon que Honor Harrington est bien la digne petite-fille d'Horatio Hornblower...



+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          192
Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
fnitterfnitter   15 juillet 2014
Et de la responsabilité. Cette dernière pensée permit enfin à Honor d’effacer son sourire de son visage, car, si tout bon officier aspirait à l'indépendance de son commandement, un capitaine tout seul dans le grand noir ne pouvait s'en remettre qu'à lui-même : seul, il recevait les honneurs, seul, il supportait les reproches, parce qu'il était l'arbitre ultime du sort de son vaisseau et le représentant direct, personnel de sa reine et du Royaume ; s'il manquait à cette confiance, nulle puissance de la galaxie ne pouvait le sauver
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          340
fnitterfnitter   15 juillet 2014
-Peut-être, mais j'obéis à ses ordres, et je peux vous dire un truc sur le commandant Harrington, Hayne : quand elle donne un ordre, on l'exécute, point final.
-Elle a pas l'air commode, grommela Duvalier.
-ça c'est sûr, fit Vénizelos avec un sourire. Je commence tout juste à me rendre compte à quel point elle n'est pas commode. Et vous voulez que je vous dise, Hayne ? Ça me plaît.
Commenter  J’apprécie          340
fnitterfnitter   16 juillet 2014
L'idée qu'ils étaient efficaces, à la différence de tous ceux qui avaient été affectés au poste de Basilic avant eux, suffisait à les souder. Ils étaient débordés de travail, exténués, et ils n'avaient que trop conscience de réussir malgré le système plutôt que grâce à lui, et cela ne faisait que renforcer leur estime d'eux-mêmes.
Commenter  J’apprécie          350
bilodohbilodoh   25 octobre 2014
La meilleure façon de considérer l’hyperespace, c’était de le considérer comme une dimension comprimée qui correspondrait point par point à l’espace normal mais rapprochait énormément ces points et « raccourcissait » ainsi la distance qui les séparait. (L’Atalante, p. 415)

Commenter  J’apprécie          270
bilodohbilodoh   24 octobre 2014
Plus le mensonge était gros, apparemment, plus il y avait de chances que les gens non informés l’avalent, tout simplement parce qu’il ne leur paraissait pas possible qu’un gouvernement puisse soutenir une histoire aussi grotesque si elle n’était pas vraie.
(L’Atalante, p. 487)
Commenter  J’apprécie          213
Video de David Weber (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de David Weber
David Weber: 2015 National Book Festival
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2121 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre
. .