AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Frank Reichert (Traducteur)
EAN : 9782841723768
476 pages
L'Atalante (22/08/2007)
3.8/5   40 notes
Résumé :
« Tu es en train de mourir, murmura la voix, et j’en ai appris davantage sur la mort que je n’aurais cru possible. Alors dis-moi... es-tu sérieuse ? Serais-tu réellement prête à tout donner pour te venger ?
— Tout ! hoqueta Alicia.
— Pèse bien le pour et le contre, petite. Je peux t’offrir ce que tu veux... mais le prix en sera... toi-même. Es-tu disposée à payer aussi cher ? »

Ainsi le capitaine Alicia DeVries, du Cadre impérial, survit... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
3,8

sur 40 notes
5
4 avis
4
5 avis
3
0 avis
2
1 avis
1
0 avis

fnitter
  09 avril 2015
Action, action action pour ce petit one-shot de l'auteur de la célèbre Honor Harrington.
Les furies ou érinyes, déesses infernales créées par la foi de l'homme dans l'antiquité grecque et s'étiolant doucement par ce même manque de foi dans un monde futuriste et technologique. Mais voilà que Tisiphone, la vengeance incarnée trouve un hôte de choix en la personne de Alicia de Vries, commando de choc à la retraite, bio améliorée et laissée pour morte sur une planète obscure après avoir éliminé la quasi totalité d'un équipage pirate ayant exterminé toute sa famille. Un hôte prêt à tout donner pour sa vengeance. Et voilà notre duo, qui se transformera rapidement en trio impliquant l'IA d'un vaisseau dernière génération dérobé pour l'occasion, en bordée à travers tout l'univers connu pour démasquer et éliminer les commanditaires de ces massacres perpétrés en masse et de plus en plus nombreux.
La voie des furies est le roman que conseille David Weber lui-même pour se familiariser avec son oeuvre. Son petit préféré en quelque sorte.
Écrit un an avant Mission basilic (le premier tome d'H.Harrington), on y retrouve un univers similaire avec une héroïne, femme mais avant tout soldat, futée et hyper capable. Certes l'univers aurait mérité un développement plus complet (tout comme les personnages d'ailleurs), mais ce récit est avant tout et résolument tourné vers l'action. On ne coupera malgré tout à quelques explications « scientifiques » sur le fonctionnement des vaisseaux (que personnellement j'adore), cela donne du corps et de la crédibilité à l'univers dépeint.
Les joutes verbales entre l'IA et la furie, se disputant les « faveurs » d'Alicia sont très vivantes et donnent du peps à l'histoire, tout comme le mix techno-humour militaire qui se marie très bien avec l'ensemble du roman et à la direction qu'à certainement voulu donner l'auteur à son oeuvre : un roman bourré d'action, sans temps mort et qui doit se lire pour ce qu'il est : un pur divertissement dans lequel on ne s'ennuie pas une seconde.
Il existe une version « augmentée », sorte de préquelle et développement plus complet, mais elle n'a malheureusement pas été traduite... Pour les fans lisant en VO...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          865
Wiitoo
  09 novembre 2013
Décidemment j'adore ce que vous faites Monsieur Weber ! « La voie des furies » est un space opéra époustouflant.
En lisant ce livre je me suis dit que ce serait vraiment un bonne idée qu'il y ait un jour un film retraçant une aventure épique sur le « Faucon millenium » (vaisseau de contrebande de Han Solo dans Star Wars) avec à son bord Han Solo et Lando Clarissian qui partiraient à l'aventure contre les pirates et les contrebandiers en tout genre.
Eh bien dans la voie des furies c'est encore mieux ! Nous voici dans un univers très proche de la série d'Honor Harrington en compagnie d'Alicia de Vries, jeune et jolie (voir la couv) capitaine du Cadre Impérial (forces spéciales) et déjà à la retraite pour des raisons que vous découvrirez en lisant le livre.
Alors qu'elle vit paisiblement sur une planète très calme, au sein de sa famille, entourée de ses proches, sa vie va basculer alors que des pirates attaquent le village et détruisent toute présence humaine. Alicia s'en sort miraculeusement grâce à Tisiphone, un esprit bienveillant qui pénètre son propre esprit et va la maintenir en vie jusqu'à l'arrivée des secours.
Une fois soignée par les équipes du Cadre, Alicia n'aura de cesse de se venger à tout prix et Tisiphone, la Furie qui vit en elle, compte bien l'aider dans sa quête.
Alors que la Flotte Impériale vient de sortir le dernier né de ses vaisseaux de guerre, un Synth Alpha Impérial, vaisseau doté d'une Intelligence artificielle de la plus haute technologie et armé jusqu'au dents, Alicia et Tsiphone vont le voler non sans mettre une panade incroyable au sein même des installations militaires de l'empire.
Ce qui rend ce vaisseau unique et redoutable tient dans le fait que son commandant doit fusionner son esprit avec celui de l'IA et autant vous dire qu'entre la Furie et l'IA ce ne sera pas l'amour fou. Cela va d'ailleurs apporter beaucoup d'humour à ce livre et certains passages sont très drôles.
Dès lors, Alicia est recherchée mort ou vive par les forces de l'empire pour haute trahison alors qu'elle même et « sa petite équipe » vont, sous couverture, infiltrer au plus profond les réseaux de contrebandes pour remonter jusqu'au sommet de la hiérarchie dans le but de détruire ceux qui ont tués les siens.
Pour ceux qui aiment ce type de lecture, jeter-vous dessus, vous allez adorer ! Livre estampillé « aventure épique inside » par Wiitoo
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
gilles777
  05 février 2022
Mathison 5, une planète sans histoire et sans défenses, et c'est pourquoi les pirates l'ont choisie comme cible. Ils pillent tout ce qu'ils peuvent et éliminent tout le monde. Mais, ce faisant, ils tuent aussi toute la famille d'Alicia DeVries, soldat d'élite du corps impérial en retraite hâtive, qui arrive sur les entrefaites. Alicia voit rouge et se transforme en machine à tuer. Elle jure de se venger des responsables de ce raid, quitte à y laisser sa vie.
De l'action à revendre, des vaisseaux spatiaux, des batailles spatiales, des dirigeants corrompus, une intelligence artificielle assez spéciale et une ancienne déité grecque. Des ingrédients de choix utilisés avec art par le maître du genre David Weber.
J'ai eu un peu de difficulté avec la déité grecque, mais le rythme nous emporte, sans compter que c'est une histoire isolée, donc pas de suite à lire pour connaître la fin.
J'ai beaucoup aimé, comme c'est souvent le cas avec David Weber.
Commenter  J’apprécie          170
levri
  19 novembre 2021
Des pirates déments assaillent Mathison, une planète fraîchement colonisée dépourvue de richesses, ils ne se contentent pas de piller, ils exterminent la quasi totalité de la population, ce n'est pas leur première agression et nul ne semble discerner quelle peut--être leur motivation - exterminer les populations, ça n'a rien de rentable, après tout les munitions coûtent cher !
Mais sur cette planète vivait la famille d'Alicia DeVries qui était à la chasse lors de l'attaque - de retour alors que les assaillant ont occis tout le monde et pillent la ferme, Alicia extermine les assaillants un à un sans leur laisser la possibilité de s'échapper. le dernier meurtrier tué elle s'effondre blessée mortellement et plusieurs jours passent avant que les sauveteurs ne la retrouvent encore vivante malgré la température polaire - comment est-ce possible ? ses blessures auraient du l'achever rapidement et personne n'aurait pu survivre avec cette température !
Mais Alicia, avant de s'exiler sur cette planète à l'écart était commando, elle était même capitaine de l'élite du Cadre Impérial, elle dispose de nombreuses augmentations et le Cadre ne peut la laisser sans l'avoir débriefée et avoir compris ce qui s'est passé - est-elle folle? elle prétend avoir été sauvé par Tisiphone, une semi-déesse issue de l'antiquité grecque qui lui a promis qu'elle pourrait se venger des responsables du carnage - cela ne témoigne pas vraiment de sa santé mentale, n'est-ce pas - et pourtant …

Beaucoup d'action, mais au détriment de la profondeur, la mise en scène d'un esprit issu de la mythologie grecque donne une coloration "super héros", avec ce qui va avec le genre, des vilains très vilains à qui tout réussi jusqu'à ce que l'héroïne s'en occupe, avec quelques blessures et difficultés à surmonter, qui peuvent sembler insurmontables a priori, mais lorsque les super pouvoirs entrent en jeux rien ne peut résister - j'exagère à peine. La lecture est facile, comme de s'y plonger pour peu qu'on accepte de jouer le jeu, mais si on est critique, une I.A. qui se chamaille genre ado avec un esprit antique, c'est quand même un peu trop, comme la réussite éhontée des soi-disant "pirates". Un livre qui me semble bien moins mature que les publications ultérieures de David Weber, même si on retrouve certains thèmes qu'il affectionne et nous réjouissent.

Finalement un "one shot" qui permet de passer un bon moment pour peu qu'on cherche un livre de délassement qui privilégie l'action agrémentée d'un zeste d'humour …
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
mauriceandre
  02 janvier 2019
Salut les Babelionautes
Dans ce roman David Weber mélange un zeste de Fantasy a un space-opéra de qualité.
fnitter, qui en sait plus que moi sur la bibliographie de l'Auteur, écrit dans son avis qu'il conseille cet ouvrage pour se familiariser avec ses écrits.
Alicia DeVries a démissionner du Cadre Impérial, l'unité commando d'élite dont elle était l'une des meilleures.
Mais quand un Raid de pirates Stellaires décime sa famille, la blesse et la laisse pour morte, une entité plus vieille que l'Humanité la sauve.
A partir de cet instant elle n'aura qu'un but, la Vengeance.
L'interaction entre Alicia l'Humaine, Tisiphone la déesse infernale qui est la dernière des Furies et l'Intelligence Artificielle Améliorée d'un vaisseau spatial est jubilatoire et ensemble elles vont essayer d'éradiquer la piraterie spatiale qui prospère dans les nouvelles colonies implantées dans la Galaxie.
Il y a énormément d'Action et d'Humour dans cet ouvrage et j'ai pris un immense plaisir a le lire.
J'espère que David Weber va nous écrire d'autres aventures avec cette Héroïne, si ce n'est déjà fait mais pas traduit, et merci a Franck Reichert d'avoir si bien traduit ce Space-Opéra.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          103

Citations et extraits (20) Voir plus Ajouter une citation
fnitterfnitter   10 avril 2015
C'était impossible. Ils n'auraient pas dû y parvenir...personne n'aurait pu le faire – et pourtant ils l'avaient fait. Parce qu'ils étaient les meilleurs. Parce qu'ils étaient du Cadre et les samouraïs triés sur le volet de l'Empire. Parce que c'était leur devoir. Parce qu'ils étaient trop stupides, par Dieu, pour s'en croire incapables... et parce qu'ils étaient le seul bouclier qui s'interposait entre deux cents civils et la mort.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          410
fnitterfnitter   11 avril 2015
Un commando de choc est entraîné à tuer sans aucune hésitation lorsque la situation l'exige, et à se servir de ses armes et des ses capacités aussi naturellement qu'un loup de ses crocs, mais il doit aussi rester conscient que le meurtre est un acte horrible, hideux. Une de nos organisations ancestrales le formule parfaitement : le Cadre fait un tas de choses dont nous préférerions que personne ne fasse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          320
fnitterfnitter   11 avril 2015
C'est en écoutant qu'un jeune guerrier devient un vétéran. Ça au moins, ça n'a pas changé je constate.
Pas plus hélas, que le fait que certains ne vivent pas assez longtemps pour le piger.
Commenter  J’apprécie          410
WiitooWiitoo   03 novembre 2013
Jusque-là, elle avait en une seule nuit échappé à sa garde, agressé un camarade du Cadre, volé un écumeur valant au bas mot vingt milles crédits, enfoncé la sécurité de la Flotte pour pénétrer dans une base aérienne à l'accès restreint, refusé d'obtempérer quand on lui avait ordonné de s'arrêter, causé la destruction dudit écumeur volé et endommagé divers bâtiments de la base en conséquence directe à l'échec des tentatives de son personnel légitimement habilité à l'appréhender... et ce n'est encore rien comparé à ce qu'elle s'apprêtait à faire !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
WiitooWiitoo   05 novembre 2013
- Oh! Joli truc, Alley. Pourquoi n'est-il pas dans le manuel ?
- Parce que les vieux de la vieille que nous sommes préfèrent s'en réserver quelques-uns pour impressionner les bleus. Ça fait partie de la mystique qui les incite à nous écouter sur le terrain.
- Et c'est en écoutant qu'un jeune guerrier devient vétéran.
Commenter  J’apprécie          200

Video de David Weber (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de David Weber
David Weber: 2015 National Book Festival
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
4048 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre