AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782841725755
320 pages
Éditeur : L'Atalante (23/02/2012)

Note moyenne : 3.25/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Accompagné de son ami Brandark, Bahzell a traversé le continent de la Norfressa pour échapper aux émissaires démoniaques de Sharnã, l’impitoyable dieu des Ténèbres. En cours de route (et à son corps défendant), il est devenu le champion de Tomanãk, le dieu de la Guerre.

C’est avec ce statut qu’il est accueilli dans l’empire de la Hache par le chapitre de l’Ordre de Tomanãk. De nouvelles révélations l’y attendent, avec la perspective d’un long périple... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
fnitter
  17 décembre 2012
Second tome des aventures de Bazhell Bahnakson après le serment de l'épée, Tome 1 :.
Petit rappel du background :
Dans une civilisation moyenâgeuse cohabitent plusieurs races d'hommes : les Hommes, les Nains, les Elfes et Mi-elfes (absents de ce tome), gnomes et les Hadranis mesurant environ 2.5m, oreilles de renard et possédant la rage (résultant d'un ensorcellement qui a fait d'eux à l'époque les troupes de chocs des forces du mal) : une fureur meurtrière extrêmement puissante.
Sur tout cela se greffent des dieux (qui interviennent parfois dans les affaires des hommes), dieux de la lumière dont le plus puissant est Tomanak (dieux de la guerre) et dieux des ténèbres, et bien sur un puissant sorcier blanc.
Dans le serment de l'épée, Bazhell, Hadrani des voleurs de chevaux, est contraint de fuir, en compagnie de son fidèle ami Brandark, après avoir sauvé une femme Hadrani des griffes d'un prince malveillant au service des dieux des ténèbres. Chemin faisant, il va devenir le champion de Tomanak, tuer le prince Harnak, fils du roi des épées sanglantes (les deux tribus étant en froid (doux euphémisme)), sauver une autre femme destinée à devenir une puissante magicienne, échapper à la guilde des assassins dépêchés à sa poursuite et terrasser un démon envoyé par les forces des ténèbres.
A la fin du premier roman, il embarque sur un bateau dirigé par des gnomes pour rejoindre le royaume de son père.
Ce second roman raconte son voyage mouvementé, sa prise de contact avec l'ordre de Tomanak (des chevaliers ayant prêté serment à l'épée de Tomanak, défenseurs des faibles et de la justice) et le conflit qui va se dérouler entre les voleurs de chevaux et les épées sanglantes sous le regard (??) des Sothoïs, race d'homme frontalière des Hadranis avec lesquels, les rapports sont pour le moins mouvementés.
Nous avons d'abord un premier tome (ou une première partie puisque la séparation en deux tomes est du fait de l'atalante, en vo, le roman est unique) assez lent et un peu trop bavard, centré sur le voyage de Bazhell mais qui permet de se remettre doucement dans le bain et retrouver les différents protagonistes de l'histoire.
Le second tome (seconde partie) est centré sur les différents conflits impliquant les voleurs de chevaux. Il est beaucoup plus nerveux, plus rythmé, plus... tout.
Quelques très belles scènes d'action et de combat. Toujours beaucoup de politique (assez habituel chez Weber). Un ton décontracté et emprunt d'humour. Bref un livre assez divertissant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
levri
  04 janvier 2021
Une suite directe du tome précédent, rien d'étonnant puisqu'il s'agit ici de la fin du Tome deux original scindé artificiellement en deux parties par l'éditeur.
Dans la première partie nos héros ont traversé les territoires civilisés et amis, mais lorsqu'ils quittent le territoire des nains c'est pour traverser des terres potentiellement hostiles, cependant chaussés de leurs skis seules les courbatures se signaleront à eux et Bahzell est accueilli par sa famille dont chaque membre tient son rôle, une petite mise à jour de la situation politique et tout est en place pour l'action …

La routine, le temps de créer une antenne de la confrérie de Tomanãk, et on part en expédition pour détruire un repaire de disciples de Sharnã le dieu des Ténèbres, une occasion de détruire un démon horrifique, de collecter une tête couronnée et de ramener quelques prisonniers qui serviront les manoeuvres politiques machiavéliques de Bahnak le père de Bahzell Bahnakson et monarque des voleur de Chevaux. Tout le monde est satisfait, même Tomanãk qui apparait pour officialiser le nouveau chapitre de ses chevaliers Hradani et d'adouber Vaijon comme son Champion. Tout roule et Bahnak lance ses armées à l'assaut du territoire des Épées Sanglantes afin d'enfin réunir les Hradanis septentrionaux sous la même bannière.
Tout irait pour le mieux si un nobliau Sothoïs ne trouvait pas le moment idéal pour attaquer les Voleur de Chevaux sur leurs arrières, espérant de ce fait mettre son peuple devant le fait accompli en l'obligeant à entrer en guerre afin d'annihiler les ennemis avec qui ils sont en conflit depuis douze siècles. C'était sans compter avec Bahzell et sa confrérie qui se ruent afin de bloquer la passe et d'arrêter les armée adverses au nom de la justice de Tomanãk.
Tout est prêt pour enchaîner sur un nouveau tome qui offrira l'occasion de découvrir un nouveau territoire et de faire connaissance avec les Sothoïs …

Livre, Tome, on s'y perd, l'éditeur, non content de prendre le client pour une vache à lait, introduit le doute sur l'ordre, et propose des "brochés" au prix excessif à un format "grand poche". J'en viens à regreffer d'avoir encouragé indirectement la démarche commerciale, même si j'ai favorisé les livres de cette série en occasion. Les éditions anglaises sont facturées à une petite fraction de l'édition française avec des couvertures d'avantage dans le style du livre …

Finalement nous avons en main de la fantasy assez convenue, délivrée dans une écriture fluide et d'un abord facile et qui nous restitue l'action avec humour. Les personnages sont hauts en couleurs et animent joliment le récit où l'aventure se mêle à la politique pour nous procurer un agréable délassement …
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
mauriceandre
  21 août 2019
Salut les Babelionautes
Quand on aime on ne compte pas!! Et moi j'aime la prose de David Weber dont je possède tous ses romans traduit.
Donc dans la première partie je me suis peler les fesses en lisant le périple que Kaeritha, Vaijon, Brandark et Bahzel ont fait pour retourner avertir le peuple Hradani de la présence des Dieux des ténèbres dans leur Royaume.
Dans la deuxième partie, ils sont enfin arrivés auprès du prince Bahnak, qui est avant tout le père de Bahzel.
A partir de ce moment ce n'est que de la politique, pourtant il y aura un peu d'action quand ils découvriront ou se cache les adorateurs des Dieux des ténèbres.
le conflit qui menace entre les voleurs de chevaux et les épées sanglantes, va donner des idées aux Sothoïs, le Royaume frontalier du territoire des Hadranis. Mais encore une fois Bahzel, aidé en cela par le chapitre de l'Ordre dont il est un Champion, va s'interposer pour éviter des massacres inutiles.
La traduction est l'oeuvre de Frank Reichert, qui c'est chargé des huit tomes en version Française, et sans son admirable travail je n'aurais jamais pus lire cette Saga.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
fnitterfnitter   27 février 2020
Une mer d'un gris d'ardoise explosait en panaches d'écume blanche à mesure que la goélette à deux mâts fendaient la foule.
Commenter  J’apprécie          160
levrilevri   04 janvier 2021
Hurthang releva les yeux et les écarquilla car un halo de lumière bleue crépitait autour de Bahzell. Il s'accrochait à lui, le détourait de son nimbe d'azur, tandis que la voix qui sortait de sa bouche n'était plus uniquement la sienne. Elle avait un timbre différent, encore plus profond et puissant, tel le fracas syncopé d'une charge de cavalerie à l'aube de la bataille. Tout autour de la salle des cartes, des hommes tombaient à genoux devant la majesté qui émanait de lui, et, alors même qu'ils s'agenouillaient, ils restaient conscients qu'ils ne contemplaient pas véritablement Bahzell Bahnakson. Ou, plutôt, pas seulement lui.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Video de David Weber (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de David Weber
David Weber: 2015 National Book Festival
autres livres classés : dieuxVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1641 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre