AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Les racines de l'Ordre Noir tome 2 sur 3
EAN : 9782266192538
416 pages
Pocket (07/10/2010)
3.12/5   26 notes
Résumé :
Paris 1952. Alerté par un mystérieux coup de téléphone, le jeune historien Pierre Le Bihan se lance dans une enquête haletante à la poursuite des fantômes des chevaliers cathares. Parti à Montségur sur les traces de l'intellectuel nazi Otto Rahn, il se heurte à l'hostilité d'une population qui semble vouloir garder ses secrets. Face à la détermination implacable de l'Ordre Noir SS, il risque sa vie. Et le monde sa liberté...
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
belette2911
  21 avril 2012
Autant j'avais apprécié le tome précédent "Vikings", autant je me suis emm***** dans celui-ci.
C'est lent et j'avais envie de botter les fesses du personnage principal tellement il me tapait sur les nerfs.
Passant quelques pages ("quelque" est tout aussi relatif), je m'avançai vers les 150 dernières pages.
Pitié, ça n'avançait toujours pas ! Alors, j'ai fait les 100 dernières, pour terminer avec les 50 dernières que j'ai lu en avançant comme un condamné à l'échafaud.
Personnage principal raté, écriture qui ne donne pas envie d'avancer parce que c'est plat, tout est plat dans ce récit.
Certes, avant j'avais lu un très bon roman, et je sais qu'après la lecture d'un roman super, j'ai du mal à en sortir et à passer à autre chose, mais là, c'était l'hécatombe au niveau des romans que j'enchaînais sans parvenir à en trouver un correct (et pourtant, ma bibliothèque est remplie de livres que je n'ai pas encore lu).
Ce livre, je l'avais commencé juste après avoir posé "le refuge irlandais" qui m'avait endormi et passionné tout autant que la pluie.
Deux livres de suite que l'on a envie de balancer par la fenêtre, ça fait beaucoup !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
barjabulette
  23 septembre 2021
Lors de ma critique sur le premier tome de cette trilogie, un babeliaute avait commenté :"déçu par cette trilogie"
Personnellement, le premier tome m'avait semblé très bien et c'est donc confiante que je me suis lancée dans le deuxième.
Dès le départ, j'ai eu la sensation que l'auteur avait voulu reprendre la recette du premier et la transposer dans une autre période historique. On passait des Vikings aux cathares.
Ensuite, je pense que l'auteur a du se dire que ça ne marcherait pas aussi bien et que le lecteur s'apercevrait qu'il était en train de se faire avoir...oui on s'en rendait compte.
Il a donc changé de stratégie et transformé la suite en roman policier.
Ce n'est, pour moi, pas une réussite. L'intrigue est bof bof et, in fine, le roman ne sort pas de l'ordinaire.
C'est, en effet, au final, une déception pour moi également.
Le livre est distrayant mais sans plus.
Commenter  J’apprécie          40
Pchabannes
  26 novembre 2010
A ceux qui ont aimé Indiana Jones ou Da Vinci Code, Patrick Weber vous offre de son écriture simple et efficace, rapide et précise, une Quête, une aventure, une enquête du présent sur le passé.
1952, après-guerre, un coup de fil mystérieux en provenance du XIIIème siècle entraîne l'historien & archéologue Pierre le Bihan dans le pays Cathares où une population, rendue muette par un mystère commun à la chute de Montségur en 1244 et à la Quête d'Otto Rhan soutenue par Himmler et l'Ahnenerbe dans les années 30, semble oppressée par une force démoniaque.
le + de Patrick Weber : Sans sacrifier à la dynamique de la fiction, un soin particulier est apporté aux détails historiques, aux lieux ; les personnages de fiction sont identifiés ; En sus d'une très intéressante bibliographie, l'auteur reprend en fin d'ouvrage, pas à pas, les connaissances actuelles sur les Cathares et l'Ordre noir.
Piège ou hasard, Pierre le Bihan répond à l'appel mystérieux. Il “avait l'habitude de vivre entre plusieurs époques. L'horizon du présent ne lui avait jamais suffit.”
• Cette Philippa, elle m'appelait de Montségur, en plein pays Cathare.
• Et alors ? Ils ont le téléphone dans le Languedoc, non ?
• Bien sur, mais le plus extraordinaire c'est que cet appel provenait du XIIIème siècle !
• Par…pardon
Les Cathares font encore parler d'eux sur la toile, dans les romans. Hérésie chrétienne, pré-chrétienne, bogomiles, Montségur, la grotte de Lombrives, les Cathares, Albi… Chute de Montségur, Mars 1244, quatre Bons Hommes s'échappent, quatre écus, quatre blasons et si…
Et c'est ainsi que l'esprit libre, le lecteur peut s'abandonner à la chevauchée à travers les âges et les villes à la recherche du Graal poursuivi par une résurgence de l'Ordre Noir…
…et retouvez Pierre le Bihan dans Vikings.

Lien : http://quidhodieagisti.kazeo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
philippemarlin
  03 avril 2018
Nous sommes après la dernière guerre mondiale et l'Ordre Noir continue de sévir. C'est du moins ce que nous rapporte Patrick Weber dans Les Cathares (Timée Editions, 2008). Un Ordre Noir qui se manifeste par une « survivance » de l'Ahnenerbe, bien décidée à revendiquer l'héritage des ancêtres. En l'occurrence, dans ce roman, celui des cathares et de leur trésor maudit. le roman met en scène un jeune professeur de Rouen, Pierre le Bihan, qui a perdu son épouse dans la débâcle meurtrière de 1945. Et qui se lance à corps perdu sur les pas d'Otto Rahn, afin de couper l'herbe sous le pied aux nostalgiques de l'enfer. L'action se déroule principalement en Ariège, entre Ussat-les-Bains et Montségur. Les traces du chercheur allemand sont encore fraîches, un chercheur conforme à la légende, érudit, sympathique et maladroit. Il faudra beaucoup d'astuce et de persévérance pour permettre à le Bihan de mettre la main sur les archives de notre Indiana Jones, et notamment sur les croquis de gravures (effacées par Otto Rahn) relevés dans une grotte de la région. Des croquis bien évidemment réalisés par les quatre survivants au massacre de Montségur et révélant un terrifiant secret. Point de « bloodlline » dans cette révélation qui renouvelle efficacement les thèmes de théo-fiction !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
dupuisjluc
  29 juillet 2012
Histoire bien ficellée, suspens garanti même si le rythme de l'histoire peut paraitre un peu lent parfois. quelques rebondissements bien scénarisés avec les personnages: les gentils ou les méchants ne sont pas toujours ceux que l'on croit...
J'ai surtout apprécié les références historiques aux Cathares, bien documenté et égayant parfaitement le roman pas un côté historique très plausible.
A lire par les passionnés d'histoire cathare comme moi...
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
belette2911belette2911   21 mars 2013
A force de relire l'ouvrage, il avait fini par y trouver deux petits mots tracés à la pointe d'un crayon. Cinq lettres écrites dans la marge de la page 12 "Ussat" et onze autres lettres en page 14 "Marronniers".

Il ne fallait pas être Sherlock Holmes pour faire le lien entre ces deux indices.
Commenter  J’apprécie          50
dupuisjlucdupuisjluc   29 juillet 2012
Montségur n'avait rien d'une jeune fille mutine. Il suffisait de deviner les murailles enveloppées dans les uages pour comprendre qu'elles étaient taillées dans la pierre dont on fait les héros, les guerriers sans peur et sans reproche. (p116)
Commenter  J’apprécie          40
PchabannesPchabannes   26 novembre 2010
• Cette Philippa, elle m’appelait de Montségur, en plein pays Cathare.
• Et alors ? Ils ont le téléphone dans le Languedoc, non ?
• Bien sur, mais le plus extraordinaire c’est que cet appel provenait du XIIIème siècle !
• Par…pardon
Commenter  J’apprécie          40
dupuisjlucdupuisjluc   29 juillet 2012
- Vous savez qze les Cathares ont toujours considéré leu corps comme une simple tunique de peau. En d'autres mots, un vêtement que l'âme endosse le temps d'une vie, mais qui ne fait pas partie d'eux.(p.231)
Commenter  J’apprécie          30
PchabannesPchabannes   26 novembre 2010
“La plupart des historiens ont assimilés le Graal au calice taillé dans la pierre d’émeraude de la couronne de Lucifer tombée sur la terre quand il fut chassé du paradis. Les Cathares étaient les dépositaires de ce trésor…”
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Patrick Weber (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Patrick Weber
Cache cache mortel à Bréhat
autres livres classés : catharesVoir plus
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2716 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre