AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Olivier Weber (Autre)
EAN : 9782815938419
128 pages
Éditeur : L'Aube (10/11/2020)
4.78/5   9 notes
Résumé :
Défenseur de la cause kurde depuis longtemps, Olivier Weber s'est à nouveau rendu sur le terrain à la rencontre de ces militants de la liberté et des peshmergas, "les combattants de la mort'". En Syrie et en Irak, il a vu des partisanes et des partisans prompts à se battre encore, dans l'attente de l'aide internationale ou de volontaires comme lors de la guerre d'Espagne. Désireux de bâtir un Moyen Orient en paix. Impatients de reconstruire la mémoire de la Mésopota... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
ASAI
  25 janvier 2021
Je lis un magnifique témoignage sur le peuple Kurde. J'avais regardé une série sur Arte, concernant la lutte des kurdes, des femmes, contre l'état islamique. Et j'ai eu envie de prolonger par des lectures. Olivier Weber vient à point. Car ma question était... qu'est-ce qui s'est passé quand le président étatsunien Trump a décidé de retirer ses troupes dans cette région ?
Et j'ai appris...
Alors ce livre est un beau témoignage, je doute qu'il change le cours des choses, l'auteur est comme moi, pessimiste... alors qu'il nous montre un peuple hors des radicalismes, hors des sectarismes, un peuple synchrétiste, ô combien, un peuple qui ignore le capitalisme, le néolibéralisme, ce peuple-là, il s'en fout de toutes ces théories, le peuple kurde est juste, juste, , et malheureusement, il dérange justement parce qu'il est.
Le témoignage d'Olivier Weber est très abordable, très sympathique, par contre, cette manie de faire des citations, à chaque page, cela casse le tempo de la lecture et puis, il me reste l'impression que l'auteur va chercher des justifications... il n'en a pas besoin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          874
Heval
  07 mars 2021
Il est un fidèle compagnon des Kurdes qu'il côtoie depuis des décennies. Il les accompagne, chaque fois, à ses risques et périls, quand la mort les poursuit; quand ils ont à leur trousse des chiens enragés aux crocs acérés, à la gueule dégoulinante de bave heineuse. Il voit à chaque fois leur peur qui se mue en courage et leur regard perdu au fond duquel il y a toujours, malgré tout, une lueur d'espoir; un espoir qu'ils nourrissent malgré les désastres et les malheurs qui s'abattent sur eux. Ils n'ont pas d'autres choix que de la suivre, ils ne peuvent faire autrement que de combattre car la mort est toujours l'horizon funèbre. Et mieux vaut mourrir la tête haute que le dos courbé.
Olivier Weber appelle ici à la solidarité avec les Kurdes. Ils dénoncent et condamnent la Turquie et ses sbires djihadistes recyclés par Erdogan pour faire le sale boulot. Il accuse la communauté internationale et son éternelle lâcheté ; elle qui, sur la scène internationale, bafoue les valeurs qu'elle scande autrement avec fierté.
Sa plume est gracieusement intransigeante. Elle est belle et sans concession mais elle finit par lasser. Olivier Weber se perd, en effet, dans des citations qui ne finissent plus. Ses appels aux illustres écrivains qui ont eux aussi côtoyé et écrit la guerre rappellent son universalité mais noient le sujet. Dommage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          581
epilobe
  21 avril 2021
Quel plaisir de lire ce témoignage et de sortir de mon confort en me plongeant dans un roman de guerre si magnifiquement écrit et de retrouver de ci de là des citations de merveilleux auteurs disparus!
L'impression d'y être, les yeux grands ouverts face à l'Euphrate, le coeur gonflé au côté de Rizgar, des frères Nassan ou encore de Runi et d'Ali et Chaabi!
Cela démontre bien la qualité de ce récit.
Malgré cette hypocrisie éternelle et ces trahisons terribles de nos sociétés, je ne peux m'empêcher de ressentir en terminant ma lecture de l'espoir, de l'amour et même de l'optimisme pour ce peuple courageux et malmené…
Commenter  J’apprécie          550

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
ASAIASAI   25 janvier 2021
Après six heures de chaussée défoncée, apparaît Rakka la ville martyre, dans toute sa laideur.
La voilà, la citadelle de la terreur.
Devenue capitale de la douleur sur l'Euphrate, c'est une ville éventrée dont les immeubles détruits aux poutrelles tordues pointent leurs doigts noueux vers le ciel, comme pour implorer un meilleur sort.
Commenter  J’apprécie          330
ASAIASAI   25 janvier 2021
Une route monotone longe les derricks qui picorent le sol de leur bec métallique comme de lents perroquets noirs aux ailes gluantes. Contrepoids d'acier au patient déploiement, métronomes qui pianotent sur la terre visqueuse, les ailes en arrière s'élancent vers le ciel tandis que l'or noir remonte des entrailles de l'Orient.
Commenter  J’apprécie          340

Videos de Olivier Weber (26) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Olivier Weber
Message des autrices et auteurs Calmann-Lévy pour la réouverture des librairies. Avec Plantu, Roxane Dambre, Guillaume Musso, Laurent Gounelle, Niko Tackian, Marlène Charine, Serge Hefez, Emmanuelle de Boysson, Julien Sandrel, Patrick Breuzé, Laurence Peyrin, Cécile Pivot, Olivier Weber, Agathe Portail, Eddy Moine, Jean-Marie Périer, Jean-Francois Chabas, Sylvie Baron, Francois Grandcollot, Helene Legrais, Georges-Patrick Gleize, Iman Bassalah, Elisabeth Segard, Jacques Expert, Philippe Dana, Corinne Javelaud, René Manzor, Marie-Bernadette Dupuy, Jérome Loubry, Yann Queffélec.
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1219 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre