AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de mauriceandre


mauriceandre
  06 mars 2019
Salut les Babelionautes
Au début de ce roman de Brent Weeks j'ai pensé "Voila encore une Histoire avec un apprenti Assassin" mais très vite l'Auteur est arrivé a me captiver avec L Univers qu'il a imaginé.
Nous faisons la connaissance d'Azoth, orphelin sans avenir, vivant dans le cloaque des quartiers pauvres de Cénaria, une ville sur le déclin bâtie sur des terres marécageuses.
Pour survivre il doit payer une dime au Rat, caïd de la guilde des dragons noirs dont il fait parti, tout en conservant une partie de ses larcins pour trouver de la nourriture pour lui et ses deux amis Poupée et Jarl.
Azot sait qu'il ne fera pas de vieux os si il n'échappe pas a la cruauté du Rat, son seul espoir est de devenir l'apprenti de Durzo Blint une Légende parmi les Pisses Culotes, surnom que porte les maitres Assassins, mais il est loin d'avoir imaginé par ou il devra passé pour devenir lui aussi un Pisse culote.
Dans le récit de Brent Weeks il n'y a pas vraiment de personnages secondaires, tous on leur place dans l'Histoire, si ce n'est dans ce tome se sera dans les suivants.
Mais l'Auteur n'est pas tendre avec eux! Car la Faucheuse en fait une terrible moisson, dans certains cas c'était trop tôt pour moi.
De plus, certaines révélations sur leur passé, vous les ferons voir sous un angle plus sombre.
Il me tarde de lire la suite pour connaitre le Destin d'Azoth, que l'on surnomme a la fin de ce tome
l'Ange de la Nuit.
Merci a Frédéric Perrin qui a réalisé les superbes illustrations en grand format des couvertures des trois tomes de "l'Ange de la Nuit" et a Olivier Debernard qui en a assuré la Traduction.
Commenter  J’apprécie          140



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (14)voir plus