AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Indocile


Indocile
  20 octobre 2015
Le premier tome fut un régal, le second est aussi très bon. Cependant on tombe parfois dans la miévrerie à cause de cette histoire d'amour possible-impossible entre Azoth/Kylar et Poupée/Elène. Ils se cherchent, ils doutent, ils veulent, ils craignent... Aucun des deux ne se décide et ça devient vite lassant. Heureusement la partie sombre et torturée de l'histoire mélant le côté violant et la côté réfléchi reste très présente.Les personnages sont nombreux à intervenir et le scénario s'en complique. le suspense se pose là en menant tout son petit monde par le bout du nez. L'action, quant à elle, emporte le lecteur dans un tourbillon de rebondissements.

Quand ce second opus s'ouvre Kylar s'est installé à la campagne pour fuir le pays envahi et renonce à sa vie d'assassin pour sa douce. Quelques jours de repos, voilà tout ce que le pisse-culotte a gagné car le dilemme entre son ancienne vie et son amour pour sa chère et tendre sa vite être imposé à sa conscience et cela ne va pas l'aider du tout à tourner la page. On tue, on enlève, on torture, on viole, on trahit, on se bat, on avance, on se fait la guerre aux 4 coins du pays !

Le style de l'auteur est inchangé et le vocabulaire continue de nous maintenir dans un monde qui ne nous ressemble pas, mais est-on vraiment loin ? Les dialogues sont omniprésents, mais l'auteur ne dénigre pas non plus les descriptions. L'un des personnages principaux passe la moitié du roman au fond du trou (et ce n'est pas une métaphore) où il va cotoyer la lie de l'espèce humaine qui n'est plus si humaine que cela. Chaire humaine et pisse chaude au repas, il faut parfois tuer pour vivre.
Chacun tente de survivre en croyant un autre passé de vie à trépas. La solitude dans la foule, les pouvoirs et les devoirs, c'est la valse des notions de ce qui gouverne la vie et régente l'aventure décrite par Brent Weeks. L'ennemi(e) se révèle parfois soutien et tout sauf naturellement qu'on avance vers la fin du tome et en réclame plus car on ne veut qu'une chose : connaître la suite.
Lien : http://nitquindo.wix.com/nit..
Commenter  J’apprécie          12



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (1)voir plus