AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2364749131
Éditeur : Thierry Magnier (08/06/2016)

Note moyenne : 4.48/5 (sur 44 notes)
Résumé :
C'est l'histoire de Sally Jones. Sally Jones est une jeune gorille. D'aussi loin qu'elle se souvienne, elle a toujours vécu dans le monde des humains. Elle a appris la manière dont ils réfléchissent, elle comprend ce qu'ils disent. Elle a aussi appris à lire et à écrire. Des maîtres, elle en a connu plusieurs. Mais aucun ne vaut le Chef, Henry Koskela, son ami.

Alors quand il est accusé de meurtre et emprisonné, Sally Jones n'a qu'une idée en tête pr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (18) Voir plus Ajouter une critique
Lesbuveursdencre404
  17 novembre 2017
Sally Jones, jeune gorille attachante qui pour elle ne se souvient qu'avoir vécu dans le monde des humains. Ce livre est captivant, touchant, un témoignage d'une gorille on n'en lis pas tous les jours ! Durant cette aventure elle a fait des rencontres incroyable elle était prête a tout pour revoir son ami, son chef, confident ! Risquer sa vie pour lui c'est un geste d'amitié incroyable. Elle a un coeur en or . C'est une experte en mécanique. Ce livre m'a vraiment touché, j'ai beaucoup aimé le livre car sa a refléter l'importance de l'amitié entre tous les personnages . Ana Molena a aidé Sally Jones, elle l'a nourri, logé, elle lui a même fournit un travail avec Signore Fidardo dans un atelier cela m'a vraiment touché car pas tout le monde aurai accepter d'aidé un gorille. J'aime beaucoup ce genre de livre avec du suspense, de l'action et des aventures, cela nous embarque vraiment dans des aventures extraordinaire. Sally Jones a pu s'adapter au monde des humains dès son plus jeune âge . Ce livre m'a permis de m'évader, il est très facile a lire même s'il paraît très long. Je vous le conseil vivement, cela va vraiment vous toucher !
livou104
Le livre ne m'a pas plus dés le début, le fait qu'un gorille parle, cette atmosphère "de marin"... Mais quelques pages plus tard on s'y accroche, on oublie vite que c'est un gorille qui nous parle, Sally Jones est un gorille mécanicienne sachant lire, écrire et comprendre les humains. Son histoire est tout d'abord tragique : Elle vit avec Henry Koskela "Le Chef" sur leur bateau le Hudson Queen. Après s'être fait piégé, Le Chef se fit incarcérer pour un meurtre qu'il n'a pas commis. Sally Jones doit à présent parcourir le monde pour prouver l'innocence de Koskela. Le livre nous emmènent à l'autre bout du monde, il permet de nous évader, de nous faire découvrir des cultures et des modes vies différent du notre : des quartiers étroits de l'Alfama à Lisbonne en passant par Bombay en Inde. Au fil des pages et des rencontres Sally Jones se révèle plus humaine et plus intelligente que les autres personnages. Cette relation qu'elle entretient avec les humains nous place, nous humain, dans la peau d'un gorille. Nous pouvons constater que la vie d'un gorille est dure vis-à-vis des humains, entres la maltraitance et les insultes, cela m'a personnellement attristé. J'ai beaucoup aimé le personnage de Luigi Fidaro qui est clairement un mentor pour notre Gorille. J'ai aussi aimé le personnage d'Ana, qui vit dans la pauvreté mais qui a su y sortir grâce à sa magnifique voix. L'histoire est assez lente, elle laisse place à de belles descriptions, l'action mets du temps à se mettre en place. Au fil de l'histoire, on se demande vraiment si Sally Jones va réussir à innocenter Le Chef. L'histoire m'as vraiment plu, le mélange Aventure et Mystère est très réussi, Je pense que l'auteur veut aussi montrer la relation Homme-Gorille . Je recommande ce livre à tous ce qui aiment l'Aventure !
NetZox
Quand j’ai commencé a lire ce livre je n’étais pas vraiment emballée de lire un gros livre comme ça mais et puis l’histoire ne paraissait pas me plaire mais arrivé à la fin du 1er chapitre j’ai directement été envahi par l’atmosphère du livre… On peut dire que je l’ai complètement bu, il y a eu des moments qui m’ont beaucoup amusé et d’autre ou j’ai été très touché par ces derniers. Il est plutôt difficile à lire mais ça en vaut vraiment la peine ! On aurait dit que j’étais dans un autre monde, celui de Sally Jones, je vivait les scènes tout le temps et puis on se demande toujours comment sa va évoluer, j’avoue qu’il m’arrive de rêvassait du livre en classe. Les scènes sont tellement bien décrites que les images se répandaient dans mon esprit au fur à mesure que je lisais. L’histoire est très intéressante, ça nous emmène dans plusieurs lieux et nous propose plusieurs histoires tout en suivant le cours de la principale. Comment parler du livre sans parler de l’héroïne principale : Sally Jones ! On a beau nous dire que c’est un singe elle pense, agit, réfléchie et fait les choses comme une humaine ! J’ai adoré ce personnage c’est d’ailleurs lui qui m’as le plus plu, je vivais les même sentiments qu’elle, quand elle pleurait je pleurais, quand elle était en colère j’étais en colère… Elle était mécanicienne sur un bateau. Elle étais avent tout gentil, les hommes lui on fait du mal mais elle a quand réussit a vivre avec eux !!! Le personnage que j’ai le moins aimé ? Alphons Moro après tout c’est lui qui entraine Sally Jones dans toutes ces histoires, il est méchant, ingrat mais il faut dire qu’il est aussi rusé. L’intrigue est un peu compliquer à suivre car il nous font beaucoup voyage mais cela ne m’a pas déplus quand même. Il faut avoué que il y un peu de dialogue inintéressants mais cela ne ralentissait pas trop le rythme de l’histoire. J’ai adoré par contre le moments ou elle tombe amoureuse, ça m’a tellement touché je voulait vivre une histoire d’amour aussi belle que la sienne. Je n’ai pas l’habitude de lire ce genre de livre mais cette histoire m’a fait découvrir que je pouvait en lire d’autre par contre je conseille plus ce livre a quelqu’un qui peut lire un livre aussi gros. Je pense que cela plairait surement a quelque adulte qui aimerais ce genre d’histoire je vus conseille vivement de file tout de suite au magasin et d’en acheter immédiatement tellement il est captivant !!!
Laura
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LoupAlunettes
  27 octobre 2016
Si il n'y avait pas la couverture du roman, on en oublierait que l'héroïne Sally Jones est un gorille. Tout repose la dessus. Sur la perception qu'en ont les personnages qu'elle croise dans son aventure. Caractère antropomorphe, Sally Jones, et non Sally ni Jones, est un animal doué de raison, ne sachant pas parler mais sachant écrire, qui à un vrai travail, elle seconde le Capitaine Koskela sur son navire en tant que mécanicienne.
La vie est belle en mer. Leur relation suggère un statut troublant pour Sally Jones entre le "chien" compagnon et le fidèle assistant humain.
Les deux personnages vont être séparés à la suite d'une dispute qui aura mal tournée et qui poussera Koskela derrière les barreaux pour "meurtre".
Sally Jones sera considérée comme sa complice. Étonnant.
Des personnages comme Ana, l'employée du magasin de chaussures, auront pitié d'elle et la nourriront, la cacheront. Ana porte à Sally Jones une considération presque humaine.
Vêtue et incognito, Sally Jones accompagnera Ana qui chante merveilleusement le Fado dans un restaurant qui lui prêtera une scène. Les descriptions de plats traditionnels, de paysages ou de musique plongeront les lecteurs "voyageurs" dans un séjour touristique très agréable. Les descriptions nous suivront tout au long du périple du gorille qui découvrira que la victime présumée noyée est peut être bien vivante et cachée en Inde.
Le temps est un facteur important, il nous fait profiter des différentes expériences de Sally J, qui occupera plusieurs emplois ( si si!), de réparateur d'accordéon, valet de chambre, pilote d'avion à graisseur mécanicien. Autant de temps passé derrière les barreaux pour Koskela que de temps dépensé à trouver le fameux "mort" en Inde, sans vrais points de départ sinon l'infime et ultime espoir dans la tête poilue en boussole. Cela explique le volume du roman. Mais que les lecteurs se rassurent, prendre le temps de le lire fait parti du processus pour être parfaitement parti prenante de l'aventure. Sinon, on passe à côté de beaucoup de choses.
Le voyage du gorille sera plusieurs fois différés de son axe par des personnages mal intentionnés qui ne penseront qu'à se faire de l'argent avec ce prodige de gorille qui sait jouer aux échecs. L'aventure chez le Maharadja est très amusante.
Il y a un deuxième tome à cette série.
Un volume pour des ados de 12 ans bons lecteurs et motivés, sinon à conseiller aux plus grands sans réserves. Sally Jones va t-elle retrouver la trace d'Alphonse Morra ou n'est ce finalement qu'une lubie sans espoir?
Aux lecteurs de le découvrir?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Lagagne
  19 janvier 2017
Attention ! en ouvrant ce livre vous vous engagez à vivre des aventures que vous aurez du mal à lâcher.
Au Portugal ou en Inde, sur terre ou sur mer, Sally Jones est incroyable, obstinée, intelligente, aimante. Oui, c'est une gorille, mais tellement attachante qu'on en fait abstraction, elle est beaucoup plus humaine que d'autres !
Ses amis sont touchants. La chanteuse, le luthier, le Chef, on a envie de les connaître.
C'est un pavé c'est vrai : plus de 500 pages ! Mais l'histoire est tellement rythmée et passionnante qu'on ne les voit pas passer. Et je suis sûr que les jeunes qui oseront s'y atteler ne les verront pas non plus.
Commenter  J’apprécie          140
EternelAdo
  21 juillet 2016
Un bon gros roman d'aventure, raconté par une gorille touchante, motivée par une loyauté indéfectible. Sally Jones travaille avec Henry Koskela, dit Chef, sur leur bateau, l'Hudson Queen, ils se voient confier le transport d'une cargaison par un homme mystérieux. le travail tourne au désastre et nos deux compagnons perdent leur bateau. Pire encore, Chef est accusé de meurtre, arrêté et jeté en prison suite à une bagarre avec l'homme responsable de leur malheur. Sally Jones sait qu'il est innocent mais elle est contrainte de se cacher pour échapper aux autorités qui la croient dangereuse, elle fait la connaissance de la douce Ana qui l'hébergera et de signore Fidardo qui lui proposera un travail dans son atelier de réparation d'instruments de musique. Elle retrouvera presque la joie de vivre jusqu'à la condamnation de Chef pour meurtre. Unique témoin de cette triste soirée, elle ne peut se résigner à le laisser croupir en prison pour un crime qu'il n'a pas commis, elle part à la recherche des preuves de son innocence. Commence un long voyage de Lisbonne à Londres puis de Londres à Bombay en passant par Alexandrie...
Le roman d'aventure de l'été!
Sally Jones est une femelle gorille un peu atypique et surtout exceptionnelle. Elle s'habille, sait lire et écrire et est une mécanicienne hors pair. Avec sa machine a écrire, elle nous raconte une histoire qui a bouleversé sa vie en espérant que ses cauchemars cessent... le moins que je puisse dire c'est que Sally Jones fait de nombreuses rencontres et que les rebondissements se succèdent sans temps mort dans ce roman de plus de 500 pages. Un véritable délice qui nous plonge notamment en Inde à l'époque coloniale au côté d'un maharadja!
Cet été, embarquez pour un voyage en pleine mer, une traversée de l'Inde en train et en biplan et accompagnez Sally Jones dans sa recherche de la vérité.
Avec "Sally Jones", Jakob WEGELIUS a reçu "le prix August", la plus haute distinction pour un roman en Suède (traduit du suédois par Agneta SEGOL et Marianne SEGOL-SAMOY).

Vous pouvez aussi retrouver toute l'actualité de mon blog sur ma page Facebook : https://www.facebook.com/eternelAdo
Lien : http://journalduneternelado...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
ogmios
  15 novembre 2017
Un coup de coeur pour ce roman à la narration élégante, fluide et redoutablement captivante. Très vite, on accepte le fait que Sally Jones soit un gorille qui vit comme les hommes (mais avec sa sensibilité de gorille) et on s'attache diablement à ce personnage hors norme. Cette aventure au long cours (plus de 500 p.) se dévore littéralement même si l'histoire est racontée a posteriori puisque c'est Sally Jones qui en fait le récit. Ce n'est pas tant le désir de savoir le fin de l'histoire que la plaisir de découvrir ce que vit Sally Jones qui nous anime en tant que lecteur. C'est un formidable roman d'aventure qui nous fait voyager au temps de la navigation vapeur, avec un incursion en Inde au pays des Maharadjah des plus réussie.
Ce personnage attachant ne serait rien sans les autres personnages qui l'entourent, magnifiquement campés, et j'ai apprécié d'avoir leur portrait au début du roman puisque le romancier, non content d'être un excellent conteur est aussi un talentueux illustrateur. Il faut oser ouvrir ce gros roman pour aller sur les mers en compagnie de Sally Jones, c'est un voyage littéraire qui reste gravé dans la mémoire du lecteur et une expérience réjouissante que je souhaite à chacun.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (2)
Du9   04 septembre 2017
Sally Jones est une gorille, indépendante, intelligente, aux talents héroïques multiples, dans un corps animal — voire un mot aussi — semblant forcément au masculin. D’une certaine manière, Jakob Wegelius cultive nos certitudes d’aujourd’hui dans un incertain d’hier.
Lire la critique sur le site : Du9
Ricochet   01 septembre 2016
L'auteur suédois signe un roman d'aventure captivant aux multiples rebondissements, dont le décor principal est Lisbonne, plus précisément l'Alfama, et qui a pour bande-son le fado.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
letilleulletilleul   18 août 2016
Je suis rompue de fatigue mais j’ai surtout sommeil. Cette nuit encore j’ai mal dormi. Depuis au moins un mois, je fais des cauchemars.
Toujours les mêmes.
Certaines nuits, je rêve que je suis de retour dans la salle des machines du Song of Limerick. Des bras musclés me retiennent pendant que la chaudière à vapeur s’emballe et que le navire coule.
D’autres nuits, c’est le commissaire Garretta qui revient dans mon rêve. Il fait sombre et je ne parviens pas à me localiser dans l’obscurité. Je me trouve peut-être parmi les tombes dans le cimetière à Prazeres. Je ne vois que les petits yeux glacials de Garretta sous le rebord de son chapeau et je perçois l’odeur âcre de poudre de son revolver. Le coup de feu continue de retentir dans mes oreilles.
Mais le pire de mes cauchemars est celui où j’attends le Chef devant une grande porte métallique. Il pleut, les heures passent et j’ai terriblement froid. J’essaie de me persuader que la porte ne va pas tarder à s’ouvrir. Mais au fond de moi, je sais que ça n’arrivera pas. Le Chef est enfermé derrière ce grand mur qui s’élève devant moi et la porte ne s’ouvrira pas.
Il m’arrive de pousser des cris en dormant. Une nuit, il n’y a pas si longtemps, le Chef s’est précipité dans ma cabine en brandissant une énorme pince à tubes. Il m’avait entendue et était persuadé que quelqu’un s’était introduit dans le bateau et était en train de me faire du mal. Ce qui aurait effectivement pu être le cas vu que nous nous sommes faits des ennemis dangereux à Lisbonne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Virgule-MagazineVirgule-Magazine   06 juillet 2016
Tout en travaillant, j’ai réfléchi à mon Underwood n° 5 et je sais maintenant à quoi elle va me servir.
Elle va m’aider à écrire la vérité.

Je vais écrire la vérité sur l’assassinat d’Alphonse Morro. 
Commenter  J’apprécie          30
judiejudie   28 octobre 2017
Dès notre retour à Sunahiri Bagh Palace, le maharadja a fait venir son ministre des Affaires intérieures et lui a demandé de se rendre dans ce petit village où nous avions passé la nuit.
- Je veux qu'on les aide à creuser un puits pour pouvoir arroser leurs champs et cultiver de quoi se nourrir. Et il faut qu'ils remplacent leurs masures par des maisons décentes. Je prends tous les frais en charge.
Le ministre avait l'ai déconcerté et avait du mal à cacher son étonnement. Jamais auparavant le maharadja n'avait montré un quelconque intérêt pour la condition de vie des habitants de la campagne.
En voyant sa surprise, le maharadja s'est énervé.
- Tu ne comprends donc pas que la prochaine fois que j'aurai à atterrir d'urgence dans ce petit village, j'aimerais avoir un peu de confort !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
AgathaetceteraAgathaetcetera   01 octobre 2016
-Peut-être ignores-tu que pour nous, les indiens, échanger son turban avec quelqu'un c'est une chose très importante. Selon la tradition, on ne le fait qu'avec son meilleur ami.
Commenter  J’apprécie          20
judiejudie   28 octobre 2017
Petit à petit, j'ai compris que signore Fidardo était le meilleur ami d'Ana. C'est pourquoi j'ai décidé de le trouer sympathique. Avec beaucoup d'efforts, j'avoue, puisqu'il ne m'aimait pas.
- Dieu sait ce qu'il y a de saletés dans les poils de cette bête, a-t-il grommelé une fois en me jetant un regard méprisant.
- Mesure tes mots, a dit Ana. Elle comprend plus que tu ne le crois !
Signore Fidardo m'a alors regardée dans les yeux pour la première fois.
Puis il a dit :
- Ça m'étonnerait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : singesVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle

Autres livres de Jakob Wegelius (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Voyage en Italie

Stendhal a écrit "La Chartreuse de ..." ?

Pavie
Padoue
Parme
Piacenza

14 questions
336 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , voyages , voyage en italieCréer un quiz sur ce livre
. .